De moins en moins d'ouvriers pour Apple


Apple fabrique l'essentiel de ses produits en Chine et fait largement confiance à son partenaire Foxconn pour l'assemblage de ses produits les plus populaires, comme l'iPhone. Le géant chinois est mondialement connu pour les difficiles conditions imposées à ses salariés, et l'image d'Apple s'en est plus d'une fois retrouvée écornée (voir par exemple ce reportage). Petit à petit toutefois, la situation change et l'automatisation se développe : le South China Morning Post nous apprend cette semaine que les robots de Foxconn ont permis à une seule usine de passer de 110 000 employés à seulement 50 000, qui sont chargés de tâches moins ingrates et répétitives. Cela représente une considérable réduction des coûts, et l'automatisation des lignes de production devrait s'accélérer dans les prochaines années.


Tim Cook Foxconn usine

Tim Cook en visite dans une usine de Foxconn



Parallèlement, l'automatisation des différentes tâches jusqu'ici réservées à des ouvriers permet parfois d'aller beaucoup plus loin et beaucoup plus vite. En mars dernier, Apple a ainsi présenté Liam, une série de robots particulièrement évolués capables de désosser un iPhone de manière totalement automatique afin de recycler ses différentes pièces. Avec de telles machines, Apple gagne en efficacité tout en réalisant des économies.




L'accélération de cette automatisation des tâches sera intéressante à observer. Le faible coût de la main d'oeuvre est une des principales raisons de la présence d'Apple en Chine et la disparition progressive de cet avantage pourrait inciter Apple à aller voir ailleurs. Apple pourrait ainsi s'implanter durablement en Inde, où la législation impose que 30% des pièces d'un produit étranger soient produites localement pour que ce dernier puisse être vendu dans une boutique dédiée (l'Inde refuse ainsi qu'Apple ouvre des boutiques sur son territoire). Apple pourrait aussi ouvrir de nouvelles usines aux États-Unis, où le Mac Pro est déjà conçu. Affaire à suivre !


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (6)

Elpianiste

26 mai 2016 à 14:48

Je me demande si ce sera une réelle motivation pour la baisse des prix. Sachant que des millions de personnes sont déjà prêts à acheter un smartphone a plus de 1'000 €... 🤔

clive-guilde

26 mai 2016 à 16:35

Personnellement je me demande plutôt si cela pourra ramener des emplois en Europe et aux USA comme le prouve l'exemple du mac pro avec un assemblage très automatisé.
En bref, des usines dans l'occident avec un parc robotique important.

DKSnake

26 mai 2016 à 17:32

@clive-guilde je ne suis pas que les emplois reviendront. Les usines ont tout intérêt à rester proche des grands marchés où la demande est forte comme la Chine et l'Inde dans le futur pour réduire les frais de transport.

VanZoo

26 mai 2016 à 18:11

Le Mac Pro peut-il servir d'exemple de production quand on sait la faible quantité d'unités produites ?

Stef38

27 mai 2016 à 12:32

Impressionnant quand même!

skylex

27 mai 2016 à 14:24

Oui Apple ne risque pas de se séparer des usines chinoises du jour au lendemain. Mais on peut imaginer que quelques usines fortement automatisées ouvriront dans d'autres pays pour limiter les coûts de transport, bénéficier de crédits d'impôt en tout genre et améliorer l'image de marque auprès des consommateurs de ces pays. Certes avec l'automatisation il n'y a pas beaucoup de main d’œuvre non-qualifiée, mais en contre-partie ça donne un peu de travail à de la main d’œuvre qualifiée pour la mise en place, la configuration et l'entretien des robots. Est-ce bon ou mauvais... je vous laisse juger.

Réagir

Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion
Inscription



À PROPOS

Qui sommes-nous ?
© 2004 - 2017 Consomac

CONTACT

Rédaction - Technique
Presse - Bons plans

SOCIAL

Consomac sur Twitter
Consomac sur Facebook

FLUX RSS

Les news
Les bons plans



Recherche

Contact

Voir version ordinateur

Sur Facebook - Sur Twitter

RSS News - RSS Bons Plans

À propos

© 2004 - 2017 Consomac