Apple devient fournisseur d'électricité avec Apple Energy


C'est dans la plus grand discrétion qu'Apple vient de créer une nouvelle filiale appelée Apple Energy LLC. Le dépôt, repéré par le site 9to5Mac, a été réalisé dans le Delaware, un État américain connu pour être un paradis fiscal. Comme son nom l'indique, Apple Energy permettra à Apple de vendre de l'électricité, et cela à des fournisseurs d'énergie à des prix de gros, mais également aux particuliers à des prix plus élevés. Selon des documents repérés sur le site de la Federal Energy Regulatory Commission américaine, Apple a demandé l'autorisation de débuter sa nouvelle activité dès cet été.


Champs panneaux solaires Apple

Un champs de panneaux solaires appartenant à Apple



Si cette nouveauté peut paraître étrange au premier abord, la création d'Apple Energy est finalement assez logique : depuis quelques années, les efforts réalisés par la firme de Cupertino dans le développement de solutions permettant de produire de l'énergie renouvelable ont été particulièrement colossaux, et Apple dispose ainsi désormais de gigantesques champs de panneaux solaires... qui ne fonctionnent par définition que durant le jour. Or, de nombreuses installations d'Apple fonctionnent sans interruption, et c'est notamment le cas de ses énormes et très gourmands centres de données. Apple ne peut donc pas se contenter d'énergie 100% renouvelable et compense cette lacune en produisant autant d'énergie en journée que ce qui lui serait théoriquement nécessaire sur 24 heures. En revendant son surplus d'énergie, Apple peut ainsi atteindre une facturation nette nulle, et pourquoi pas se prétendre "100% renouvelable" dans ses campagnes marketing.

À long terme, la création d'Apple Energy pourrait avoir d'autres conséquences. Il est tout à fait possible qu'Apple désire aller plus loin que la simple compensation de ses consommations non renouvelables, mais il est également possible qu'Apple cherche à s'ouvrir la porte à d'autres activités. Si Apple venait à mettre sur le marché un véhicule électrique dans les prochaines années, Apple Energy serait en effet une première étape indispensable à la création d'un réseau de bornes de recharge destinées à l'Apple Car, dont nous parlions justement le mois dernier (lire : Des bornes de recharge pour l'Apple Car ?). Et si Apple avait une idée derrière la tête ?


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (9)

Elmediterraneo

9 juin 2016 à 21:21

Une voiture Apple pilotée par du software Apple guidé par une cartographie Apple propulsée par des batteries Apple alimentée par de l'électricité Apple.

Tesla a monté un réseau de chargeurs, mais Apple veut aller encore plus loin en produisant l'électricité.
Je pense qu'ils ne se limiteront pas aux installations qui alimentent leur datacenter et rachèteront des installations existantes ailleurs.
Ca tombe bien l'Europe est en liquidation, tout est a privatiser et le TAFTA est la pour protéger les investissements et activités commerciales.

Cette activité Apple Energy est très stratégique et prend tout son sens avec une voiture électrique.
Ca sera un bras d'honneur immense aux compagnies pétrolières.

magister

9 juin 2016 à 22:01

@elm. Euh... Une voiture Apple, ok, un soft, très bien,des batteries, oui, de l'électricité Apple, pourquoi pas, mais une cartographie Apple, bonjour les accidents !!!

Koala 26

9 juin 2016 à 23:51

Pour le coup, ce n'est pas très surprenant de la part d'Apple. La compagnie nous a en effet habitué à fonctionner en circuit fermé. Il suffit de regarder iOS, qui ne fonctionne que sur les iPhones, avec un magasin d'application contrôlé par Apple, sur des processeur fabriqué par Apple. Le Mac aussi a entamé ce chemin, avec le MacApp store. De plus, Apple développe tout un réseau de boutique physique pour vendre ses produits.

Tout contrôler pour ses futurs voitures ne serait donc pas si surprenant que cela

Mr Bob

9 juin 2016 à 23:54

Pensez-vous vraiment qu'Apple se lancerait dans la distribution d'énergie ?
On aura la réponse lundi, si Apple Energy fait l'objet d'une annonce avec la précision d'une extension, on sera fixé.
Si c'est juste là pour revendre de l'énergie en trop, ça n'ira sans doute pas plus loin qu'un système de recharge gratuit d'éventuelles futures Apple Cars aux alentours de Cupertino.

Je pense qu'ils cherchent simplement à gagner de l'argent facilement et annoncer un 100% renouvelable grâce à leurs panneaux solaires.

VanZoo

10 juin 2016 à 01:24

Quelle escroquerie marketing ! Le panneau solaire est tout sauf écologique

luciano73

10 juin 2016 à 02:49

@VanZoo : Sur le long terme ça reste quand même mieux que les centrales à charbon, non ?

vincentv

10 juin 2016 à 09:46

@luciano Oui. Mais le bilan global dépend de la source d'énergie utilisée pour produire ces panneaux et du lieu de consommation. Pour un panneau produit en Chine avec de l'électricité principalement à base de charbon et utilisé en France où, même sans solaire, l'électricité est peu carbonée, le bilan n'est pas franchement favorable.

clive-guilde

10 juin 2016 à 10:16

@Vanzoo. Plus d'arguments ça m'intéresse. Merci

vincentv

10 juin 2016 à 20:41

@clive-guilde
Plusieurs éléments technique : lorsque l'on évoque une puissance de panneau solaire, on évoque une puissance "pic" qui n'est jamais atteinte. Lorsque l'on évoque une puissance de centrale thermique (gaz, charbon, nucléaire) ou hydraulique, on parle de puissance nominale, c'est à dire la puissance à laquelle fonctionne l'installation lorsqu'elle est en marche (environ 80-85% du temps pour les centrales nucléaires en France). Ce n'est pas dans cet article mais beaucoup d'autres les comparent ce qui n'a pas de sens.
D'un point de vue production d'énergie, il y a plusieurs choses : le solaire est une énergie très diffuse. Pour obtenir des productions qui ne soient pas marginales, il faut des surfaces très importantes. A l'échelle de la consommation de pays comme la France, c'est plusieurs % du territoire qui devraient être recouverts, avec tous les impacts négatifs liés (réquisition du sol principalement).
Un excellent livre en libre accès et traduit en français à ce sujet : https://www.withouthotair.com/
Les panneaux solaires sont parfois fabriqués dans des pays où l'électricité est particulièrement carbonée (Chine) d'où un bilan global médiocre en terme de CO2 évité.
Il y a bien sur le problème de l’intermittence a régler, ce qui peut être fait par des moyens qui dégradent forcément le bilan énergétique (batterie, power to gas, retenues hydrauliques) et qui ne sont probablement pas généralisables à très grande échelle pour des raisons d'accès aux matériaux nécessaires à leur fabrication voir Bihouix.
http://www.lebleuet.fr/9782021160727-l-age-des-low-tech-vers-une-civilisation-techniquement-soutenable-philippe-bihouix/
Or, compte-tenu du niveau de consommation d'électricité dans notre pays, il est nécessaire d'avoir des moyens de production massifs et pilotables. A mon sens, le solaire ne peut rester que marginal et ne résout pas les problèmes d'émission de CO2.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription