Pourquoi aussi peu de banques pour Apple Pay en France ?


Cela ne vous aura pas échappé : aujourd'hui, c'est le grand lancement d'Apple Pay en France ! Enfin... presque. Le service de paiement d'Apple fait effectivement son apparition dans l'Hexagone ce mardi 19 juillet (lire : Apple Pay est disponible en France) mais les partenaires sont très peu nombreux : en dehors de Carrefour Banque, la Caisse d'Épargne et la Banque Populaire ne représentent en réalité qu'un seul groupe bancaire... Les négociations avec les autres banques prendraient-elles un peu plus de temps que prévu ? Selon Les Échos, le responsable de ce lancement en demi-teinte serait plutôt à chercher du côté de Cupertino :

Hormis BPCE, aucune des grandes banques françaises n'a accepté les conditions commerciales d'Apple pour distribuer sa solution de paiement. Le groupe se réserverait une commission fixe de près de 5 centimes d'euro par transaction avec une carte de débit, soit la moitié de la rémunération que la banque du client perçoit pour une transaction moyenne par carte de 50 euros, et la part du lion pour les achats de petits montants.


Apple Pay BPCE

Lorsque Apple Pay a été lancé au Royaume-Uni l'année dernière, le nombre de partenaires était beaucoup plus nombreux avec la quasi-totalité des grandes banques du pays qui proposaient le service d'Apple dès les premiers mois du lancement. Comment se fait-il que la situation soit aussi radicalement différente en France ? Les négociations entre Apple et les banques françaises et britanniques sont bien sûr secrètes et il est difficile d'apporter une réponse à cette question. Les conditions d'Apple sont-elles différentes en France ? Les banques françaises sont-elles plus frileuses que les banques britanniques ? Quoi qu'il en soit, il conviendra de suivre l'évolution de la situation avec grande attention : alors que nos confrères estiment que le nombre de clients éligibles à Apple Pay en France se situe aujourd'hui entre 1 et 2 millions seulement, la masse critique est loin d'être atteinte.


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (13)

matt

19 juillet 2016 à 16:41

Avec les concurrent comme Samsung pay, et à mon avis Google Pay, Apple ferais mieux de se plier aux banques. Mais je pense qu'Apple sait ce qu'elle fait ...

Michel Bellemare

19 juillet 2016 à 17:28

Peut-être que les négociations menées rondement avec le Royaume-Uni sont en fait l'exception.

Ici au Canada, il se produit la même chose. Apple Pay n'a pu s'entendre qu'avec «American Express» comme carte de crédit. Les négociations avec les deux principales cartes, «Visa» et «Master Card», achoppent toujours.

aexm

19 juillet 2016 à 17:39

Apple a travers ces 10 aines de millions d'utilisateur supprime un frein à l'achat.
De fait la consommation sera favorisée.

En qualité "d'apporteur d'affaire", Apple demande donc une commission.

Je ne connais pas suffisamment toute les conséquences / le contexte pour en discuter.

Mais ce point de vue la est défendable / justifiable.

Sébastien

aexm

19 juillet 2016 à 17:41

Ca me rappelle les négociations avec les OT …

Apple avait dicté ses conditions et ils avaient tous accepté (n'ayant pas forcement le choix) puisque l'iphone était un vendeur de forfait …

Puis on connait la suite …

Sébastien

magister

19 juillet 2016 à 18:13

Aujourd'hui, j'ai essayé de payer avec Apple Pay, mis en place sur mon iPhone, avec une borne de paiement acceptant le sans-contact, mais...bernique : la transaction a été obstinément refusée par la borne du commerçant (qui, d'ailleurs, n'avait pas l'air enthousiaste !)

pim

19 juillet 2016 à 18:59

En fait c'est la Banque Populaire qui est « derrière » Carrefour Banque. Donc c'est un lancement avec une seule banque !

Cela marche partout où le payement sans contact marche, et exactement de la même manière.

HES

19 juillet 2016 à 19:38

Non ce n'est pas si simple... le paiement sans contact fonctionne lorsque le terminal de paiement du commerçant est doté du logiciel approprié (logiciel PSC en français... NFC en anglais). On se doute bien que Apple va négocier aussi l'installation de son propre logiciel pour permettre l'utilisation de son Apple Pay. C'est peut-être la raison de la frilosité des grandes banques françaises.
Ensuite, c'est pas parce que la Banque Populaire est derrière Carrefour Banque que la gestion des encaissements carte du magasin est faite par la Banque Populaire... cela peut être un autre prestataire indépendant voire une autre banque.

Hangaroa

19 juillet 2016 à 23:32

Je l'ai déjà dit dans un précédent post mais je me suis renseigné auprès de ma banque HSBC.. qui n'est quand même pas une petite banque on en conviendra... et déjà ils ne souhaitent toujours pas le paiement sans contact ! j'en ignore les raisons.. peut être une histoire de sécurité ?? et pour Apple Pay cela n'est pas à l'ordre du jour.. en clair circulez y a rien à voir et quelque chose me dit qu'ils ne sont pas pressés

Cowboy

20 juillet 2016 à 06:35

@Michel Bellemare: bonne nouvelle pour les Canadiens: Apple a conclu une entente avec d'autres banques/sociétés qu'Amex. Voici l'article qui les mentionne: https://support.apple.com/fr-ca/HT204916
On peut même utiliser les cartes de débit de ces banques:

ATB (cartes à débit différé MasterCard)
Banque de Montréal (cartes à débit immédiat Interac, cartes à débit différé MasterCard)
Canadian Tire (cartes à débit différé MasterCard)
CIBC (cartes à débit immédiat Interac, cartes à débit différé MasterCard et Visa)
RBC—Banque royale du Canada (cartes à débit immédiat Interac, cartes à débit différé MasterCard et Visa)
Scotiabank (cartes à débit différé MasterCard et Visa, cartes à débit immédiat Interac)
TD (cartes à débit immédiat Interac, cartes à débit différé Visa)

Je l'utilise depuis quelques mois et ça fonctionne plutôt bien. Desjardins et la Banque Nationale ne font pas encore partie de l'entente cependant.

jebster

20 juillet 2016 à 08:27

@Hangaroa, pour avoir fréquenté HSBC pendant des années et dans plusieurs pays, ce n'est pas une banque qui gagne sa vie avec les clients particuliers, et donc n'en a pas grand-chose à faire d'eux, y compris leur soi-disant service Premier. On peut donc s'attendre à ce que ce soit la dernière banque à implémenter ce genre de système qui n'a aucun intérêt pour eux.

aexm

20 juillet 2016 à 09:53

Vous évoquez tous les réglements sans contact mais Apple Pay (en tout cas à mes yeux) se destine surtout au paiement en ligne et évitera la double validation …

Au lieu de mette 1 à 2 min. pour faire un achat (avec tous les freins possibles - SMS, compétence, cb dans la voiture etc …) … un coup de doigt est hop c'est acheter.

C'est un véritable frein supprimé … et en terme de consommation ça va générer encore plus de ventes sur les achats impulsifs !

Le règlement sans contact en magasin est intéressant mais des solutions existent déjà …

RAPPEL : Les solutions Apple tendent à supprimer la complexité …

Sébastien

pehache

20 juillet 2016 à 14:30

@aexm : la complexité sur les achats en ligne elle est déjà faible avec un gros vendeur comme Amazon qui garde en mémoire le numéro de ta carte bancaire, les paiements par paypal, etc...

Hangaroa

20 juillet 2016 à 17:45

@jebster
je suis tout à fait d'accord avec ton analyse
Bon ceci étant dit Apple Pay ne m'empêchera pas de dormir..

Réagir

Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion
Inscription



À PROPOS

Qui sommes-nous ?
© 2004 - 2017 Consomac

CONTACT

Rédaction - Technique
Presse - Bons plans

SOCIAL

Consomac sur Twitter
Consomac sur Facebook

FLUX RSS

Les news
Les bons plans



Recherche

Contact

Voir version ordinateur

Sur Facebook - Sur Twitter

RSS News - RSS Bons Plans

À propos

© 2004 - 2017 Consomac