Six coeurs dans un MacBook Pro en 2018 ?


Intel a le plus grand mal à accroitre la finesse de gravure de ses processeurs, et le fondeur a récemment annoncé un report de son architecture Cannonlake, gravée avec une précision de 10 nanomètres et supposée succéder à Skylake en 2016 (lire : Intel abandonne son modèle Tick Tock). Nous découvrirons donc cette année une architecture intermédiaire nommée Kaby Lake, qui sera la troisième gamme de processeurs d'Intel gravés avec une précision de 14 nanomètres (lire : Des Macs avec Kaby Lake dès octobre ?), en attendant Cannonlake qui ne sortira finalement qu'en fin d'année 2017.


Intel Core évolution

D'après un document interne obtenu par le site PC Watch, la sortie de Cannonlake serait bien effective en fin d'année prochaine, mais cette dernière ne concernerait toutefois pas toute les gammes de puces : seuls les modèles destinés aux ordinateurs portables les plus légers profiteraient des bienfaits de la gravure plus fine. Pour les ordinateurs portables tels que le MacBook Pro, Intel aurait un tout autre programme début 2018 : une quatrième série de puces gravées en 14 nanomètres nommée Coffee Lake ! Particularité de cette déclinaison : l'arrivée pour la première fois sur une gamme mobile de modèles dotés de six coeurs.


Intel Coffee Lake 2018

Intel n'a pas commenté cette fuite lors de l'annonce de ses résultats financiers cette semaine, et nous vous invitons à prendre du recul face à cette information qui reste donc à confirmer. Pour le moment, Apple devrait plutôt se concentrer sur les puces Skylake, avec une nouvelle gamme de MacBook Pro attendue cet automne. En attendant 2018, une autre génération de MacBook Pro avec Kaby Lake devrait voir le jour l'année prochaine.


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (4)

Sethenès

22 juillet 2016 à 13:44

Les gains en performance lors des "die shrink" (l'augmentation de la finesse de gravure) sont des plus en plus marginaux. Il ne faut plus y attacher une trop grande importance.

Au contraire, si cette news se confirme, la pérennisation du modèle d'un refresh par an s'imposerait. On peut bien sûr discuter de l'ampleur d'un tel refresh, mais pour observer l'alternative avec ce qui se passe dans le monde Mac, je pense que beaucoup préférerait un refresh par an.

Cette news, toujours si elle se confirm, montre une évolution intéressante dans la politique d'Intel. Plutôt que de sortir en une fois toute une gamme de produit de la même génération, Intel fait évoluer la sortie avec la maitrise des technologies.

Les nouvelles technologies équipant les modèles les moins gourmands, et aussi (a priori) les plus stable. Ensuite, tout en profitant des premiers retours, Intel construit son expérience et propose des modèles un peu plus exigeants dans un second temps. Enfin, après une maitrise complète de la technologie, Intel peut proposer les modèles les plus performants.

Sethenès

22 juillet 2016 à 13:55

Le corollaire du dernier paragraphe est que dorénavant, il faudra choisir.

On aura soit un processeur récent, équipé des dernières technologies (mais probablement amputées) mais disposant d'une faible puissance. Si au contraire, on souhaite un processeur plus puissant, il sera équipé de technologies plus anciennes, et d'autant plus que la puissance sera la.

Je vois bien un "schedule" :
- t : sortie des tous nouveaux modèles (août),
- t + 6-9 mois : sortie des modèles intermédiaires
- t + 12-18 mois : sortie des modèles supérieurs.

Rappelons que les premières puces Broadwell sont disponibles depuis aout 2014 et que les derniers Xeon Broadwell sortis datent de juin 2016, soit 22 mois d'écart.

Sethenès

22 juillet 2016 à 14:23

Par contre, ce qui a première vue est un inconvénient est quand même un avantage (d'un certain point de vue, je l'accorde).

En effet, l'avantage que je vois est qu'au moment de se décider pour un modèle haut, ou très haut de gamme, non seulement le successeur sera déjà en rayon (les puces ultra mobile) mais en plus on aura déjà de bonnes informations sur le modèle à venir.

Il sera dès lors possible de réaliser l'achat en profitant du meilleur saut technologique, soit en le postposant, soit en l'avançant. Et ce en toute connaissance de cause.

bunios

22 juillet 2016 à 19:39

Je vais être un peu hors sujet mais j'ai tout de même hâte de voir ce qu'il y aura d'ici la fin logique de cette course à la finesse de gravure....y a quoi après ?


A+

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription