De premiers tests positifs pour l'Apple Watch 2

15 septembre 2016 à 13:02


L'Apple Watch de deuxième génération ne sortira que ce vendredi 16 septembre, mais quelques journalistes américains ont pu tester la nouvelle montre d'Apple pendant une semaine. Ils nous livrent leurs impressions sur cette nouvelle génération d'Apple Watch, qui gagne en maturité et qui a globalement séduit ses premiers utilisateurs. Alors, cette Apple Watch 2 est-elle à la hauteur des attentes ?


Test Apple Watch 2

Photo par Tech Radar



Peu de nouveautés, mais...


« L'Apple Watch Series 2 est la première vraie Apple Watch ». C'est par ces mots que commence le test du site TechCrunch et c'est probablement ce qui permet de résumer la pensée de nombreux journalistes en une seule phrase : avec cette nouvelle génération de montres, Apple a comblé les plus grandes lacunes de la première génération et donne une direction intéressante à son produit.

La première Apple Watch était un produit de première génération comme Apple sait les faire : élégante, mais avec des composants majeurs manquants, ainsi qu'une interface plus intuitive que ses concurrents mais avec des défauts et des lenteurs. Apple est riche et suffisamment influente pour se tromper et avoir droit à une seconde chance, ce qui n'est pas le cas de toutes les entreprises high-tech. Apple peut se permettre d'y aller par étapes, et elle l'a fait.

L'Apple Watch est maintenant à la fois plus de choses et moins de choses que ce qu'elle essayait d'être. L'ajout du GPS et la meilleure résistance à l'eau font plus d'elle un traqueur d'activité qu'autre chose. Le nouveau logiciel signifie qu'elle n'a pas l'ambition de remplacer le téléphone, mais de faire d'elle un accessoire utile. Est-ce qu'elle est aussi indispensable qu'un smartphone ? Non, et ce ne sera peut-être jamais le cas. Mais elle prend maintenant tout son sens en tant que membre de l'écosystème d'Apple.

The Verge


Apple Watch 2 test

Photo par The Verge



Design


Peu de journalistes ayant testé l'Apple Watch de seconde génération ont mentionné son design, qui est sensiblement identique à celui du modèle précédent. Pourtant, il y a une petite différence : l'Apple Watch 2 est légèrement plus épaisse !

Si vous regardez de suffisamment près, vous pourrez voir que la nouvelle montre est un poil plus épaisse (0,9 millimètres pour être exact). Mais c'est comme si elle avait mangé un gros repas : vous pouvez être au courant, mais personne d'autre ne s'en rendra compte. Imaginez que ce gros repas était une plus grande batterie.

The Verge


Apple Watch 2 test

Photo par The Verge



Étanchéité et natation


L'étanchéité accrue de l'Apple Watch de deuxième génération ouvre la porte aux programmes d'entraînement pour la natation. La nouvelle montre est capable de reconnaître les types de nages pratiqués, calculer le nombre de longueurs réalisées (l'accéléromètre est mis à profit pour détecter un virage), la distance totale, et plusieurs autres éléments très pratiques pour les nageurs.

Apple Watch 2 natation

Photo par Pocket-lint


L'accéléromètre est également utilisé pour automatiquement déterminer le type de nage et calculer le nombre de calories brulées. Ça a l'air fou, mais ça marche. La montre est également capable de déterminer les changements de nage, crawl, papillon, brasse et dos, sans avoir à lui dire.

En eau libre vous perdez la notion de longueurs, mais gagnez le soutien du GPS - tant que vous nagez en crawl ou en dos, car le GPS ne fonctionne pas sous l'eau. Savoir que vous avez nagé 500 mètres à une certaine allure et qu'il vous reste 500 mètres à faire est très pratique.

Pocket-lint


Apple Watch 2 natation

Captures d'écrans par Pocket-lint



L'écran de la montre ne fonctionne pas bien sous l'eau : un "mode mouillé" fait donc son apparition avec l'Apple Watch 2 pour éviter les manipulations accidentelles.

Qu'est-ce que ça signifie ? Eh bien, comme l'eau peut conduire l'électricité, l'écran pourrait confondre l'eau avec vos doigts et commander un Uber pendant que vous êtes en train de nager. Avec ce mode activé, l'écran est protégé - et s'allumera automatiquement quand vous déclencherez le suivi de la nage.

La manière de désactiver ce mode est plutôt cool aussi : vous tournez la Digital Crown et le haut-parleur émet une pulsation pour dégager l'eau encore à l'intérieur.

Tech Radar


Apple Watch waterproof

Évacuation de l'eau de l'Apple Watch, par TechCrunch



GPS et course


L'intégration d'un GPS au sein de l'Apple Watch est perçu comme une excellente nouvelle, permettant aux amateurs de course à pied ou de vélo de partir sans leur iPhone. Il est bien sûr possible de se repérer sur une carte, mais également d'enregistrer les parcours réalisés, les distances parcourues, la vitesse de course... Bonne nouvelle : le fonctionnement est intuitif et les données récoltées sont précises.

La montre n'indique pas quand elle utilise le GPS lorsque vous vous entraînez à l'extérieur. Vous devez juste lui faire confiance. Je pense que c'est parce qu'Apple ne veut pas que les gens aient droit à un message du type "Recherche du GPS en cours" que beaucoup de montres sportives peuvent afficher. Apple dit que la montre commence à chercher un signal dès que l'app Exercice est lancée - même si vous n'avez pas spécifié que vous alliez à l'extérieur - et va utiliser les données d'autres capteurs, comme l'accéléromètre, pour combler les trous lorsque le GPS n'est pas fonctionnel.

Peut-être que vous n'avez rien à faire de tout ça, du moment que c'est précis. Vous serez content d'apprendre que c'est le cas pour moi jusqu'ici. J'ai testé l'Apple Watch sur mes trajets habituels de marche, course et vélo. Je n'ai pas pris mon iPhone, puisque l'Apple Watch va utiliser le GPS du téléphone par défaut s'il est à proximité. Les distances enregistrées étaient presque exactement les mêmes que celles enregistrées dans le passé par mon smartphone et mes autres montres GPS [...]. Les marges d'erreur sont très faibles, et il est d'ailleurs possible qu'il s'agisse d'une erreur de ma part (par exemple, emprunter un trajet très légèrement plus court ou plus long que d'habitude).

The Verge


Apple Watch 2 course

Photo par The Verge



Le nouvel écran, plus lumineux, est également très bien reçu dans le cadre d'une utilisation au soleil.

Le nouvel écran est réellement plus lumineux, les couleurs ont l'air plus saturées et les blancs sont plus blancs. Au même niveau de luminosité que la première Apple Watch, la nouvelle montre est un peu plus facile à lire en plein soleil.

Mashable


Apple Watch 2 luminosité

Apple Watch Series 2 et 1 en pleine luminosité - Photo par CNET



Autonomie


L'autonomie de l'Apple Watch 2 est en augmentation et permet une utilisation assez intensive sans que la batterie ne soit à plat avant la fin de la journée. Plusieurs journalistes préviennent en revanche qu'il ne faut pas compter dessus si vous êtes un athlète de très haut niveau et que vous vous exercez de nombreuses heures par jour.

L'autonomie est meilleure que sur la première génération d'Apple Watch. Apple dit que vous pouvez courir un marathon lentement (5,5 heures) sur une seule charge, et de manière plus générale, faire une bonne course et pouvoir tout de même terminer la journée.

Selon mon expérience jusqu'ici, nager 1 500 mètres en piscine puis 1 000 mètres en eau libre utilise environ 15% de la batterie. Courir 10 kilomètres laisse également suffisamment de batterie pour tenir une journée complète de notifications. Cela n'était pas possible avec la première Apple Watch.

Vous devez toujours la charger toutes les nuits toutefois. L'Apple Watch Series 2, tout comme la première Apple Watch, ne peut tenir qu'une journée sur batterie.

Pocket-lint


Apple Watch 2 autonomie

Photo par CNET



Performances


Comme prévu, les performances de l'Apple Watch Series 2 sont en hausse grâce à l'arrivée de la nouvelle puce Apple S2. Attention toutefois : cette puce équipe également la nouvelle Apple Watch Series 1, qui remplace l'Apple Watch de première génération en entrée de gamme. Cet élément n'est donc pas différenciateur si vous hésitez entre ces deux modèles.

Apple prétend que le processeur Apple S2 de l'Apple Watch est 50% plus rapide que l'original, et ça se remarque clairement au lancement des applications. Elles peuvent mettre quelques secondes à s'ouvrir pour la première fois, mais une fois qu'elles sont dans le Dock elles se chargent instantanément. Les temps de chargement sont beaucoup plus rapides que sur la première Apple Watch.

Pocket-lint


Apple Watch 2

Photo par Tech Radar



Faut-il craquer ?


Malgré la longueur des différents tests, il n'y a finalement pas beaucoup de nouveautés dans cette Apple Watch Series 2 : ces dernières sont importantes, certes, mais peu nombreuses. Cette nouvelle montre est principalement destinée aux amateurs de sport, avec son étanchéité accrue et son GPS. Mais en dehors de ces deux éléments, les progrès en puissance peuvent également se retrouver dans l'Apple Watch Series 1, qui est moins chère. Reste l'autonomie supplémentaire, ce qui n'est pas négligeable si vous avez une utilisation assez intensive de votre montre... Votre choix devrait donc être relativement facile à faire, si vous ressentez l'envie de vous lancer dans l'aventure !

Apple Watch sur Apple.com

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (4)

VanZoo

15 septembre 2016 à 15:24

Et pour le sport en chambre, Apple a prévu une mesure de l'activité ?
J'attendrai certainement le modèle qui aura un écran qui recouvre entièrement l'espace vitrée

DjebbZ

15 septembre 2016 à 19:03

@Sylvain : erreur dans la légende des deux dernières photos.

Sylvain

15 septembre 2016 à 19:09

@DjebbZ : merci c'est corrigé.

Paul

15 septembre 2016 à 23:21

Oui, et bien, pour une fois, je ne vais pas changer de produit Apple dès la sortie du nouveau modèle. Mon AppleWatch 1 me suffit bien puisque je ne nage pas ni ne cours, du moins en regardant ma montre. Il y a des évolutions intéressantes pour certains et beaucoup moins pour les autres

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription