Intel : l'architecture Coffee Lake se confirme

19 septembre 2016 à 12:51


Quels seront les processeurs utilisés dans les prochaines gammes de Mac ? Les gammes de puces d'Intel sont nombreuses et évoluent régulièrement : il est facile de s'y perdre. Jusqu'ici, le fondeur observait un rythme assez simple : le modèle Tick Tock consistait à dévoiler une nouvelle gamme par an, avec alternativement une nouvelle architecture ou une nouvelle finesse de gravure. Mais face aux difficultés croissantes dans la diminution de cette finesse, Intel a abandonné ce système avec la présentation de Kaby Lake, qui devrait faire son apparition dans les Macs dans les prochains mois (lire : Intel abandonne son modèle Tick Tock). Toujours gravée avec une finesse de 14 nanomètres, cette nouvelle génération de processeurs apporte des nouveautés intéressantes, bien que les progrès sur le front de la consommation soient marginaux (lire : Les processeurs Kaby Lake sont disponibles).


Intel Kaby Lake evolution

Dans l'attente du gros bond en avant promis par l'architecture Cannon Lake, qui sera gravée avec une finesse de 10 nanomètres, plusieurs rumeurs nous indiquent que ces avancées pourraient être réservées aux ordinateurs ultra-portables dans un premier temps. Après une première fuite durant le mois de juillet, une nouvelle feuille de route publiée sur les forums d'AnandTech nous confirme que Cannon Lake serait réservé aux ordinateurs les moins puissants, comme le MacBook 12" ou le MacBook Air. Pour les configurations plus musclées, une quatrième gamme de puces gravées avec une finesse de 14 nanomètres ferait son apparition ; elle porterait le nom de Coffee Lake et arriverait durant le deuxième trimestre de 2018, bien après Cannon Lake qui serait prévu pour la fin d'année 2017.


Intel Coffee Lake

Les feuilles de route d'Intel se retrouvent fréquemment sur internet et il s'agit généralement d'informations fiables : il est toutefois fréquent que les calendriers évoluent et des ajustements pourraient donc avoir lieu dans les prochains mois. Voilà en tout cas qui est assez peu encourageant pour les MacBook Pro, qui pourraient pour la première fois être équipé de puces disposant de six coeurs (lire : Six coeurs dans un MacBook Pro en 2018 ?), mais présenter de progrès plus modestes sur le front de la consommation. Affaire à suivre...


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (5)

pehache

19 septembre 2016 à 15:01

Je m'y retrouve de moins en moins dans les nommages d'Intel pour ses core i3/5/7...

série H : ceux qu'on trouve dans le MacBook Pro ?
série U : ceux qu'on trouve dans le MacBook Air ?
série Y : ceux qu'on trouve dans le MacBook (nommés aussi m3/5/7) ?
série N : ???

Et après il y a les versions desktop !

Quel bordel...

Sylvain

19 septembre 2016 à 15:03

@pehache : c'est effectivement un gros bordel :
http://www.intel.com/content/www/us/en/processors/processor-numbers.html

Pas de série N dans la gamme d'Apple.

Sethenès

19 septembre 2016 à 17:12

Même si on ne perd pas de vue la question de timing soulevée dans l'article, la durée de vie des générations de CPU ne cesse de s'allonger. Pour les configurations moyenne, Kaby Lake devrait rester près de 18 mois au catalogue pour être relayée non pas par une nouvelle finesse de gravure mais par une puce de la même catégorie. Ce qui fait, si on compte que cette dernière reste un minimum d'un an, qu'on gardera près de 4 ans la même finesse de gravure.

bunios

19 septembre 2016 à 18:11

Mon MacBook Pro Classique aura 4 ans d'ici le mois d'Avril 2017....Jamais je n'aurai gardé autant une machine aussi longtemps. Merci Intel...

Encore 1 ou 2 ans, ce serait cool...

bunios

19 septembre 2016 à 18:12

(et Apple aussi un peu... )

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription