L'iMac, en 2017 avec Kaby Lake


L'iMac actuel date d'octobre 2015 et une révision est désormais nécessaire. Tous les indicateurs pointent vers l'arrivée de nouveaux modèles au printemps 2017 et il devrait s'agir d'un bond en avant majeur, avec de nouvelles technologies et un design remanié. Passage en revue des nouveautés attendues !


iMac

Connectique et nouveau design


Un peu plus de quatre ans après la présentation du dernier design d'iMac, il est temps pour Apple de dévoiler une nouvelle génération de tout-en-un. Il ne s'agit pas simplement de donner un coup de frais à l'apparence de l'ordinateur, mais de permettre l'intégration de nouvelles technologies comme la connectique USB-C qui a déjà trouvé sa place dans le MacBook 12" et la nouvelle génération de MacBook Pro. La petite prise réversible devrait effectivement faire son arrivée sur l'iMac par le biais de la technologie Thunderbolt 3, qui permet des débits fulgurants de 40 Gbit/s. Les anciennes prises USB-A classiques devraient alors disparaitre, tout comme les prises Thunderbolt 2. Le sort du lecteur de cartes SD ainsi que de la prise Ethernet est inconnu pour le moment...


iMac connectique

Quitte à changer la conception de son boîtier, Apple devrait profiter de l'occasion pour revoir certaines petites choses. Il n'y aura pas de révolution au programme : le concept de l'iMac est satisfaisant et Apple devrait donc se contenter de le faire évoluer en douceur. La firme de Cupertino pourrait bien s'inspirer de ce qui a été accompli avec le dernier modèle de MacBook Pro : les marges autour de l'écran pourraient notamment être réduites, pour un ensemble un peu plus compact et léger. L'arrivée du coloris gris sidéral ne serait également pas une surprise...


iMac clavier trackpad

Nouveaux composants


Comme pour chaque nouvelle version d'iMac, Apple devrait renouveler un certain nombre de composants. En premier lieu, les processeurs Intel Core de septième génération, connus sous le nom de Kaby Lake, devraient faire leur apparition (il est toutefois possible que les modèles 21,5" se contentent de la sixième génération, Skylake, Apple ayant déjà une génération de retard avec les modèles actuels). Ces puces, qui seront disponibles dans le catalogue d'Intel à partir du mois de janvier 2017 (ce qui explique pourquoi l'iMac n'a pas été renouvelé en cette fin d'année), devraient permettre de nouveaux progrès en terme de puissance. Pour aller avec ces processeurs, de nouvelles cartes graphiques AMD de génération Polaris seront sans doute de la partie sur les modèles 27", avec à la clé de très grosses hausses de performances.




Les différentes options de stockage et de mémoire vive devraient également être revues. Nous espérons vivement qu'Apple arrêtera enfin de proposer des configurations dépourvues de Fusion Drive (qui combine la capacité d'un disque dur classique à la vitesse d'un SSD), et que les modèles les plus haut de gamme disposeront enfin de 16 Go de mémoire vive en standard. Enfin, la généralisation des écrans Retina serait une bonne chose ! Bien sûr, tout dépendra des tarifs : à l'instar du MacBook Pro, une révision réellement ambitieuse de l'iMac pourrait se traduire par une inflation des prix. Dans ce contexte, le maintien d'une configuration modeste en entrée de gamme pourrait permettre de conserver un prix d'appel attractif...




Encore un peu d'attente...


Comme nous l'avons vu, les puces qu'Apple utilisera dans ses prochains modèles d'iMac ne seront pas disponibles avant le mois de janvier 2017, ce qui exclut toute révision en 2016. Apple ayant l'habitude d'organiser un événement spécial en mars ou en avril, l'arrivée de nouveaux iMac à ce moment-là est assez probable. Il reste donc encore un peu d'attente, et nous vous conseillons d'opter par une machine reconditionnée du Refurb Store si vous ne souhaitez pas attendre (lire : Qu'est-ce que le Refurb Store ?), ou de profiter d'une des nombreuses et régulières opérations promotionnelles que vous pourrez retrouver dans notre rubrique Bons Plans.

iMac sur Apple.com

PARTAGER SUR :


Nouvelle analyse : iMac

Sur le même sujet

Vos réactions (26)

Rourouroux

3 novembre 2016 à 18:59

J'attends ça avec impatience pour renouveler mon iMac 21,5" mi-2011 !!
Un coloris gris sidéral et un nouveau design ne sera pas de refus

Rourouroux

3 novembre 2016 à 19:03

En espérant que "nouveau design" ne veut pas dire adieu la précieuse trappe d'accès à la mémoire RAM pour l'iMac 27 pouces !!

Mr Bob

3 novembre 2016 à 19:41

Puisqu'Apple ne fait plus d'écrans, conserveront-ils le Mac mini et le Mac Pro au catalogue ? Ne pourraient-ils pas proposer un iMac d'entrée de gamme qui remplacerait le Mac mini (comme le MBP 13" peut remplacer le MBA), et un iMac tres haut de gamme avec la puissance d'un Mac Pro ?
Si avec ça je remets sur le tapis l'histoire de changement de nom avec le "i" qui saute, on aurait une simplification assez radicale de la gamme d'ordinateurs : MacBook, MacBook Pro, Mac. Avec meme dans quelques années la fusion entre MacBook et MBP, et la passerelle avec l'iPad 12".
Voilà qui laisserait beaucoup de place et de temps pour présenter d'autres produits, comme un appareil domotique, un système embarqué pour voitures…

feel_so_good

3 novembre 2016 à 20:07

En tout cas merci pour vos articles sur l'imac et mac pro, je me sens moins seul dans cette frustration

2DSP

3 novembre 2016 à 20:26

@sylvain
Avec tous ces indicateurs qui tendent à un renouvellement profond des iMac et des machines qui ont maintenant plus de 12 mois au compteur, ne serait-il pas temps de passer l'indicateur au rouge?

D'ailleurs... pourquoi avoir passé le MacBook Air au vert? Il s'agit d'une machine non renouvelée et en fin de vie, qui n'est là que pour apporter un semblant d'entrée de gamme abordable pour les ordinateurs portables d'Apple.

2DSP

3 novembre 2016 à 20:59

@Mr Bob
De fait... ça pourrait être une possibilité. On pourrait imaginer une gamme composée de cette façon :

• iMac 21,5" (1080p)
• iMac 21,5" (4K)
• iMac 27" (5K)
• iMac [Pro] 27" (5K)

Néanmoins plusieurs problèmes se posent... l'iMac entrée de gamme devra proposer une relative diversité de configurations tout en proposant un prix très contenu (sous la barre des 1000$). Il ne devra pas concurrencer l'iMac 4K mais être une alternative.

L'iMac 4K quant à lui devra proposer un plus grand nombre d'options (on peut espérer le retour de cartes graphiques dédiées), tout en ayant un tarif plus attractif.

L'iMac 5K devra être plus complet, comme aujourd'hui, proposant plus de puissance.

L'iMac 5K version Pro va devoir support des processeurs Intel Xeon, des cartes graphiques surpuissantes et ceux malgré que la machine est taillée pour limitée sa consommation énergétique.

Rien d'impossible mais ça va devoir demander de hors effort de la part d'Apple.

Personnellement je pense que les Mac mini et les Mac Pro ont encore un avenir. Le Mac mini par exemple que faire office de serveur, alors qu'un iMac n'aurait pas une telle vocation. Il faudrait juste qu'Apple les renouvelles, paufine le concept et se concentre sur ces cibles et leurs demandes.

Le Mac mini comme machine abordable et ayant une puissance suffisante pour un usage basique/quotidien. Le Mac Pro taillé pour les Pro, avec des spécifications à la mesure des exigences. Dans les deux cas un certain effort sur les prix devra/configurations devra être réalisé.

En concervant ces machines, on pourrait tout à fait imager Apple continuer ses parteniriats avec d'autres marque pour proposer une gamme plus complète d'écrans externes adaptés aux demandes du grand public comme des professionnelles.

Fromgardens

3 novembre 2016 à 21:06

@2DSP Je ne veux pas répondre à la place de Sylvain mais même si le MacBook Air est en fin de vie je trouve que c'est aussi l'un des meilleurs rapport qualité/prix d'Apple. C'est une bonne machine et il n'a pas grand chose à envier au nouveau MacBook Pro 13 d'entrée de gamme (qui est le nouveau Macbook Air si j'ai bien compris). Donc pour quelqu'un qui n'a pas l'envie, le besoin ou le budget pour un écran Retina c'est le top.

Encore plus avec les bonnes affaires sur le refurb ou autre promo

BenX7

3 novembre 2016 à 21:40

Au final on dirais que c'est Intel la cause des soucis des retards d'Apple en terme de puissance et de capacité de Ram. Je n'oublie pas le fait qu'Apple tente d'aller un peu trop vite que la musique en mettant en route des technologies non généralisés dans le marché et qui dérangent beaucoup de personnes qui jusque la se sentaient suffisamment en sécurité pour s'équiper de X disques dur externe en USB classique ou des sociétés qui n'ont pas toujours mis à jour leur logiciels et équipements en USB-C etc. Il y a un manque de communication et de coordination certain entre Apple qui veut garder son coté révolutionnaire du marché de l'informatique et technologique, et de l'autre des fabricants qui ne suivent pas le wagon. A mon avis, si on écoute les dires d'Intel qui dit que les processeurs 10nm vont faire leur apparition en 2018, il risque de pas y avoir de nouveau Mac Pro en 2017, a moins qu'Apple sortent un Mac qui va coûter un bras pour qu'au final se fasse manger avec la prochaine génération de processeurs en 10nm et soit au yeux des pros obsolète après 1 an...

Appletea

3 novembre 2016 à 22:36

Finalement on attend presque aucune nouveautés...

VanZoo

3 novembre 2016 à 22:43

Et pourquoi pas un écran Oled ?

Sethenès

3 novembre 2016 à 22:43

Voici un schéma qui montre l'évolution de la puissance des processeurs entre 2008 et début 2015.

http://www.mac4ever.com/actu/106807_l-image-du-jour-l-evolution-de-la-puissance-des-puces-intel-resumee-sur-un-graphique

On peut y voir que les performances mono-coeur de début 2015 (pour les macs) approchent des 4000. Pour info, le tout gros MacBook Pro 15" qui vient de sortir a une puce (si je ne me suis pas trompé i7-6920 HQ) dont le score Geekbench est de 4267.

Soit un augmentation de puissance de moins de 10% en 2 ans.

Hangaroa

3 novembre 2016 à 23:13

Enfin une bonne nouvelle j'attends effectivement de refourguer mon iMac (late 2013 full options) acheté en 2015 à madame pour un iMac 4K mais avec une cg dédiée si possible.. maintenant le tout USB C me fait suer car j'ai déjà trois ports USB3 pour mes périphériques.. donc à minima 75 euros d'adaptateur.. mais bon.. c'est derrière et pas comme sur un mbp ou ça va se voir.. maintenant faudra voir les prix

bunios

4 novembre 2016 à 01:20

@Hangaroa

Des prix encore plus doux comme d'hab.. (La vraie nouveauté... )

bunios

4 novembre 2016 à 01:28

@Sethenes,

C'est depuis 2013 où cela stagne et qu'Intel a du mal à sortir ces processeurs si je m'abuse.

La génération de machine était énorme entre 2010 et 2012(Passage du Core2Duo au Core i5/7 et ses successeurs)

2013 et maintenant, les processeurs n'ont progressé que sur le plan consommation par contre. Enfin certainement un peu plus que la puissance. Cheval de bataille d4intel ses dernières années.


A+

pipoca

4 novembre 2016 à 06:35

l'iMac 2017 ? la sortie des MacBook Pro me rend pessimiste : ce sera un ordi hyperfin flanqué de la carte mère d'un MacBook Pro avec les mêmes composants propiétaires (SSD) ou soudés (DDR3). Les mêmes écrans, les prix boostés au max...

pipoca

4 novembre 2016 à 06:38

J'oubliais : 4 ports TB, disparition des ports usb obligeant à utiliser le clavier et la souris sans fil (vendus séparément, bien entendu)

Hangaroa

4 novembre 2016 à 08:01

@pipoca
À moins qu ils nous sortent un clavier numérique sans fil sinon a ce jour sans parler de l ethernet et du lecteur sd il y a 4 USB et 2 Thunderbolt.. donc j aimerai bien qu ils mettent de l usb c si ils veulent mais gardent au moins 2 usb a.. mais c est peine perdue je pense. Personnellement je ne compte pas changer tous les périphériques USB a en 2017 car Apple a décidé que la norme serait l USB C ! Je ne pense pas être une exception.. et comme dit Bunios si les prix sont doux ça sera sans moi mais je ne suis pas inquiet ! Le super Phil du marketing viendra nous faire rire en nous disant que l iMac est génial

Stef38

4 novembre 2016 à 08:50

Et faut dire qu'il est génial, perso je suis passé chez Apple grâce/à cause de l'iMac. J'ai un 27" de fin 2012 assez haut de gamme, et bien c'est la première machine que j'ai qui marche aussi bien en ce moment que quand je l'ai acheté, qui n'a jamais planté ou presque, qui me permet encore maintenant de faire de la retouche photo et du montage vidéo dans de très bonnes conditions. Bref j'en suis ravi, et finalement je trouve que cette machine n'est pas démodée, point de vue puissance c'est encore assez top, la seule nouveauté qui pourrait me faire basculer ça serait l'écran 5K. Pour moi le changement n'est pas pour tout de suite, mais je suis quand même 'évolution, parce qu'à priori son remplaçant sera identique.

J'avoue que le fait que les ordis ne changent pas toutes les semaines, que la gamme soit lisible, aide à la décision, de même que consomma bien sûr.

Sinon pour la suite, je me dis, si on réduit les marges, pourquoi pas des écrans plus grand, genre on remplace par 24 et 30", vue les résolutions actuelles ce ne seraient pas délirant.

A part ça pour moi il y a vraiment de la place pour le mac mini et le Mac Pro, parce qu'effectivement certains ont des besoins particuliers en écran, ou tout simplement en effet une petite machine pas trop chère ou pour une utilisation serveur...

Sethenès

4 novembre 2016 à 10:19

@bunios : oui ça stagne depuis un moment déjà. Disons qu'à partir de 22nm il semble que l'équation "augmentation de la finesse implique augmentation de performance" n'est plus vraie.

Pour la politique d'Intel, c'est une manière de présenter les choses. Je le vois plutôt dans l'autre sens. Si Intel a longtemps ignoré le segment des processeurs ARM, il s'est réveillé juste à temps pour contrer (ou en tout cas le retarder) la menace d'ordinateur sous puces ARM.

D'ailleurs si Intel multiplie les versions Kaby Lake, Coffee Lake, etc. je suis presque certain que ce n'est pas pour les grosses configs mais bien pour pouvoir proposer de nouveaux processeurs chaque année. La meilleure preuve tient au calendrier. Ces dernières années les processeurs à faible et très faible consommation ont été systématiquement annoncé en septembre. Pour le reste de la gamme de même génération, c'était entre janvier et juin (et encore pour le milieu de gamme) car je rappelle que le Xeon Skylake sont toujours en Broadwell (même pas en Skylake).

En proposant annuellement ces mises à jour, Intel éloigne la tentation des constructeurs de tenter l'expérience ARM. Microsoft continue visiblement à développer une version de Windows pour ARM et je pense que la question de savoir si OSX pour ARM existe déjà à Cupertino ne doit même pas se poser.

L'autre grand facteur différenciant, c'est la puce graphique d'Intel qui a bien évoluée au fil des versions.

pehache

4 novembre 2016 à 11:06

Stop le fantasme d'ordinateurs ARM à court terme. Faire tourner Windows complet ou OS X sur un ARM ne pose pas de problème, mais les applis hors store ne fonctionneraient pas et demanderaient une émulation. Il faudrait donc des puces ARM très puissantes (je veux dire nettement plus puissantes que les puces x86 utilisées actuellement) pour que les performances soient acceptables. On n'y est pas encore.

Sethenès

4 novembre 2016 à 12:33

Comme je suis le seul à avoir parlé d'ARM, j'imagine que c'est à moi que tu t'adresses.

Je n'ai pas prédit d'ordinateur ARM à court terme. J'ai juste signalé qu'Intel qui pendant longtemps s'est totalement désintéressé de ce marché (processeur de 4W, etc) pour se concentrer sur l'augmentation de puissance, a mis les bouchée double il y a quelques années dans ce segment.

Il a, à mon sens, réagi juste à temps compte-tenu des progrès engrangés par ARM et du temps qu'il faut pour être crédible dans un secteur. Je ne dis pas, ni ne suggère que sans la réaction forte d'Intel il y aurait déjà des PCs ou des Macs ARM, mais qu'en l'absence d'Intel sur ce marché et de sa politique transparente (un nouveau processeur chaque année en septembre), les investissements en ARM auraient été encore plus importants. Ce qui de facto augmentait les probabilités d'avoir un PC ARM plus précocement.

J'ajoute que quand la technologie ne suit pas, Intel multiplie les générations de processeurs intermédiaires comme Kaby Lake et puis Coffee Lake - et en plus - ça marche auprès des consommateurs puisqu'il suffit de voir l'énorme déception de certains de voir des MacBook Pro sortir avec des puces Skylake et pas Kaby Lake.

Il est certain qu'Intel a aussi investi ce marché car il lui permettait de conserver les volumes, bien que les marges sont forcément bien moindre mais dans un domaine où pour la première fois depuis le 8086 on observe un retournement de situation et une baisse de vente de PC, cet apport est le bienvenu même s'il a contraint Intel a des licenciements et à accepter il y a peu pour la première fois de graver des puces tierces. Mais il l'a investi tardivement.

De plus l'accent est visiblement mis sur ce segment, au point que les processeurs plus gourmands semblent presque délaissé est un argument en faveur de cette course poursuite.

bunios

5 novembre 2016 à 11:41

@Sethenes

Je n'y crois pas encore que ARM soit capable de concurrencer Intel en puissance réelle avec de vrais logiciels. Il faut aussi ajouter qu'ARM aura tot ou tard des problèmes de miniaturisations de ces processeurs co;;e Intel l'a actuellement (limite physique des gravures....)

Des benchs c'est une chose mais de la production avec des logiciels en est une autre.

Je ne dis pas que le Mac ARM n'existe pas bien au contraire.

Par contre sur le marché des processeurs qui consomment peu ARM a plus ou moins gagné actuellement jusqu'au basculement d'une autre technologie des gravures actuelles.

A suivre donc.

Pour ma part je n'attends plus de hausse très significatives mais plus des avancées sur les autres éléments à venir 9Thunderbolt3, ....)

A+

bunios

5 novembre 2016 à 11:43

Et surtout à un tarif plus doux contrairement à la politique d'Apple de fou .....

xcluzif

5 novembre 2016 à 15:39

Il va falloir que je pense à revendre mon iMac late 2012 ! (S'il y a des intéressés ...)

CharlesD

6 novembre 2016 à 10:53

La prio pour moi, c'est le design sur l'iMac.
Je n'en peux plus de ces bords noirs larges comme des autoroutes. Ce qui a séduit tout de suite en voyant le surface studio, c'était précisément le plein écran bien entendu. Ce n'est pas tellement qu'il puisse être tactile ou qu'il puisse être mis à plat.
Si le bon design est de se concentrer sur ce qui est utile, il est impératif de supprimer ces bords pénibles inutiles pour ce que je suis en train de faire et de regarder. Car lorsque je regarde ce que je fais, je vois des bords noirs et une pomme sur une large bande grise en bas.
Vous imaginez encore un téléviseur comme ça vous dans votre salon ? Pour mon ordi, c'est pareil. Pour moi, le design de l'iMac a pris un coup de vieux.

lolo81

6 novembre 2016 à 18:44

@seph38 je partage entièrement ton avis, et c'est aussi par l'iMac que je suis passé à Mac OS
je ne voulais rien d'autre qu'un iMac, pas de portable ou autre tablette, non un iMac 21" fusion drive fin 2012
avant même mon tout premier iPhone, une seule obsession, l'iMac
et je dois dire que je suis bluffé par son endurance et sa stabilité ,un véritable plaisir que de se servir de ce Mac
je ne trouve pas qu'il soit du tout démodé et quand bien même ,un vieil iMac ferait l'affaire sous snow léopard
pour ce qui est des futurs iMac, j'aimerai un accès à la RAM aussi sur les 21",écran 4K généralisé et fusion drive de série
pour ce qui est des futures tailles d'écran, je me disait la même chose, 24" & 30" ce serait pas mal
sinon j'éspère bien qu'ils renouvellerons le Mac mini ,et le Mac Pro
il est vrai que le mini est très intéressant si l'on veut un écran différent et un prix raisonnable
car c'est vrai que çà pique un peu niveau tarif chez la pomme

Réagir

Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion
Inscription



À PROPOS

Qui sommes-nous ?
© 2004 - 2017 Consomac

CONTACT

Rédaction - Technique
Presse - Bons plans

SOCIAL

Consomac sur Twitter
Consomac sur Facebook

FLUX RSS

Les news
Les bons plans



Recherche

Contact

Voir version ordinateur

Sur Facebook - Sur Twitter

RSS News - RSS Bons Plans

À propos

© 2004 - 2017 Consomac