MacBook Pro : 32 Go de RAM pas avant 2018 ?


Beaucoup d'utilisateurs professionnels se sont étonnés de voir la mémoire vive du MacBook Pro 2016 plafonner à 16 Go, alors que l'adoption de la DDR4 aurait permis d'aller jusqu'à 32 Go. Le mois dernier, Phil Schiller avait déjà donné une raison à cette limitation : il s'agit d'une question d'autonomie (lire : Pourquoi le MacBook Pro plafonne à 16 Go). Hier, le Vice-Président du marketing d'Apple est revenu sur le sujet dans un e-mail envoyé au développeur Ben Slaney : il explique que le MacBook Pro utilise de la mémoire LPDDR3, une version basse consommation de la DDR3, et que les processeurs Skylake intégrés dans l'ordinateur portable ne permettent pas de gérer la LPDDR4. Pour atteindre 32 Go de mémoire vive, il faut alors opter pour de la DDR4, à la fois plus volumineuse et plus gourmande en énergie.


MacBook Pro 2016

Nous avons donc la confirmation aujourd'hui que cette limitation est avant tout due aux choix d'Intel, ce qui sous-entend que le MacBook Pro adoptera la LPDDR4 et pourra donc atteindre 32 Go de mémoire vive dès que des processeurs adéquats seront disponibles. C'est dès le mois de janvier 2017 qu'Intel lèvera officiellement le voile sur les puces Kaby Lake destinées au MacBook Pro (lire : Les processeurs Kaby Lake sont disponibles), et il devrait donc s'agir des processeurs qui équiperont les prochains modèles d'ordinateurs portables professionnels d'Apple. Malheureusement, les puces Kaby Lake déjà commercialisées (qui sont destinées à des ordinateurs ultra-portables comme le MacBook 12" ou le MacBook Air) ne gèrent pas la LPDDR4. Si Intel n'a pas une grosse surprise au programme pour le mois de janvier, le MacBook Pro 2017 plafonnera donc toujours à 16 Go de RAM ! Affaire à suivre...


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (12)

Sethenès

22 novembre 2016 à 12:05

Ca me parait confus.

J'aurais plutôt compris une explication du genre : la DDR4 ne permet pas d'être collée alors que la LPDDr4 le permet.

Je n'en sais rien, mais ça m'aurait paru si pas plus vendable, plus crédible.

clive-guilde

22 novembre 2016 à 13:51

D'après ce que j'avais pu comprendre la LPDDR4 est surtout beaucoup plus petite que la DRR4 donc aimé pr Apple et son obsession de la finesse.
Mais je me trompe peut être ...

matt

22 novembre 2016 à 16:27

L'article m'a un peu perdu, mais dois t on s'attendre à un refresh du coup du MacBook Pro vers Janvier-Février comme on a eu Ave le MacBook ?

Ariel

22 novembre 2016 à 16:51

La rev b est censée être prévue pour le second semestre de 2017 selon Ming-Chi Kuo. Cependant, le processeur prenant en charge la LPDDR4 ne sortira pas avant 2018 selon les feuilles de route d'Intel

Sethenès

22 novembre 2016 à 17:32

@Matt Le MacBook refresh a effectivement eu lieu au Q1/Q2 de cette année mais il remplaçait une machine sortie au Q1/Q2 de l'année précédente. Il avait donc à peu près un an au compteur et pas 5-6 mois.

Sethenès

22 novembre 2016 à 17:35

Par contre "LA" question, est de savoir compte tenu de cela, si Apple ne va pas faire l'impasse sur le MacBook Pro KabyLake ?

Rappelons-nous que le MacBook actuel en remplace un qui est resté près de 20 mois au compteur. Octobre 2016 + 20 mois = Avril 2018 ...

Mais bon, ça, c'est vrai que si et seulement si le MacBook Pro "touch-my-tralala" est un succès. Si c'est un demi-flop, ils se dépêcheront peut être de faire un refresh.

Sylvain

22 novembre 2016 à 17:39

@Sethenès ...ou de baisser le prix, manière "We want to make it even more affordable", blabla...

Sethenès

22 novembre 2016 à 17:51

Oui, c'est sûr mais imagines-toi que j'ai raison et qu'il n'y ait pas de Kaby Lake refresh, puisque de l'aveux même de Schiller ils ne pourront pas proposer de 32 GB avant 2018.

Honnêtement, si le nouveau MacBook Pro avait été 300 Euros moins cher, ça aurait été ma position : n'espérez aucun Kaby Lake refresh. Nouveau rythme de remplacement des MacBook Pro calé sur 24 mois. Tout est la.

En plus, on le sent bien aux performances, l'unique but de ces Kaby & Coffee Lake refresh, c'est de sortir annuellement un nouveau modèle de puce pour les ultraportabes. Non pas pour augmenter les performances, mais bien pour augmenter le rapport performance / autonomie et éloigné le plus possible le spectre de Windows et/ou d'OSX ARM.

bunios

22 novembre 2016 à 18:19

Il va bien falloir qu'Apple baisse ces tarifs. Je doute fort que tout le monde suive à ces tarifs là....

Y a pas que les nouveautés que ça coince même si pour ma part c'est une nouveauté logique et bonne de la part d'Apple. C'est Intel qui a du mal à suivre. Je serais curieux de voir d'ici à 5 ans tout de même.

Enfin les processeurs ARM auront leurs difficultés aussi dans quelques temps je pense aussi.

Bref, Wait and see.

A+

(Mais 32 Go de mémoires vives "certains" Pro ce n'est pas du luxe...sic)

2DSP

22 novembre 2016 à 18:31

@Sethenes
Vu la grosse polémique autour des nouveaux MacBook Pro rétina, je doute qu'ils soient un succès... en tout cas à moyen/long terme. Les premières commandes doivent être bonnes car certains étaient dans l'ogligation de changer de machine, mais je pense que les ventes risque rapidement de s'essouffler.

Un refresh au moment de la WWDC n'est je pense pas à exclure. Une petite baisse de prix, des processeurs KabyLake et qui sait même de nouvelles cartes graphiques. En effet AMD serait déjà en train de travailler sur une mise à jour afin d'optimiser l'architecture Polaris.

Elmediterraneo

22 novembre 2016 à 19:48

En 2018 : 32 sur le MBP et peut-être 64 sur l'iMac. Il restera quoi au Mac Pro?... enfin s'il est renouvelé...

kikinou6

22 novembre 2016 à 21:37

@Sylvain : en lisant ton commentaire j'ai une vision de Phil Schiller

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription