Coffee Lake pas avant septembre 2018 ?


C'est dans les prochains jours qu'Intel officialisera les puces Kaby Lake destinées aux prochains modèles de MacBook Pro et d'iMac. Ces processeurs Core de septième génération sont toujours gravés avec une finesse de 14 nanomètres, Intel rencontrant des difficultés dans le développement de sa plateforme Cannonlake, qui sera la première génération gravée avec une finesse de 10 nanomètres. Mais alors que Kaby Lake n'était déjà pas au programme, une nouvelle génération intermédiaire semble bien prévue par le fondeur de Santa Clara : Coffee Lake devrait pointer le bout de son nez en 2018. Selon une présentation interne obtenue par le site chinois BenchLife, les retards d'Intel seraient encore plus importants que ce que nous pensions : une mise à jour de la plateforme Kaby Lake serait prévue pour le milieu d'année 2017, repoussant la sortie de Coffee Lake à la rentrée 2018. Dans ces conditions, on imagine difficilement Cannonlake débarquer avant la fin d'année 2019 sur les ordinateurs professionnels, la sortie sur les ultra-portables étant visiblement toujours prévue pour la fin d'année 2017 (lire : Intel : l'architecture Coffee Lake se confirme)...


Kaby Lake refresh roadmap

Malgré les difficultés de développement, Intel a visiblement prévu quelques nouveautés croustillantes pour ses prochaines générations de puces. Coffee Lake devrait ainsi être le premier processeur mobile d'Intel à intégrer six coeurs... Le retour en force d'AMD sur le marché des processeurs (lire : AMD à nouveau dangereux pour Intel ?) pourrait toutefois bousculer la feuille de route d'Intel. L'arrivée d'un peu de concurrence permettra-t-elle d'accélérer le rythme ? Une chose est sûre : ce n'est pas avec de nouveaux processeurs qu'Apple pourra dévoiler des mises à jour intéressantes pour ses ordinateurs dans les prochains mois...


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (11)

Claude François

2 janvier 2017 à 10:45

Je suis en retard
Comme d'habitude

bunios

2 janvier 2017 à 10:45

Vivement un grand changement dans ces processeurs....Mon MacBook Pro Classique 2012 aura 4 ans d'ici 3 mois....

L'attente sera longue avant 2019 donc...

A+

pehache

2 janvier 2017 à 11:16

Soit ton MBP 2012 te suffit encore et il n'y a pas de raison de changer, soit il ne te suffit plus et il n'y a pas de raison d'attendre...

bunios

2 janvier 2017 à 11:20

@pehache

Oui niveau puissance non niveau écran.

Fromgardens

2 janvier 2017 à 11:33

CannonLake en 2019 ?

C'est à la fois problématique et en même temps il faut se dire que ça permet aussi de garder son matériel plus longtemps.

Je travaille tous les jours avec mon MBP 15 classique mi-2012 avec 16 Go de RAM et SSD.
Je ne suis vraiment pas sûr que ça vaille le coup de le changer avant la sortie de CannonLake. Pour moi la seule raison serait le GPU (GT 650 512 Mo qui commence à se faire vieux).

Mais je n'ai envie/besoin de le remplacer sans un vrai gain CPU et passage à 32 Go de RAM.

Donc il tiendra jusqu'en 2019

bunios

2 janvier 2017 à 13:09

@Fromgardens

Je n'ai que 8 Go de RAM et ça me suffit pour l'instant. Comme je l'ai écrit précédemment, l'écran, la carte graphique un peu plus véloce et surtout le changement de toutes les connectiques à venir et sa démocratisation de celle-ci (enfin : USB 3.1 Gén 2 ) me feront changer.



A+

Sethenès

2 janvier 2017 à 13:56

Comme je l'écrivais par ailleurs, la fin du x86 est la.

AMD va rattraper Intel non pas parce qu'ils sont tout d'un coup meilleur, mais parce qu'on atteint les limites de cette technologie et qu'Intel est bloqué.

Que cette news soit vrai ou pas, il suffit de voir le delta apporté par Kaby Lake par rapport à SKylake pour comprendre qu'en déhors de l'autonomie et des cartes graphiques (encore que j'ai aussi l'impression que sur ce point, les puces Intel commence à marquer le pas), il n'y a aucune différence de performance globale.

Aujourd'hui, seule les nouvelles fonctions "câblées" dans le processeur offrent encore une progression en terme de performance. Mais comme ce sont des fonctions très spécialisées, très peu en on besoin de manière régulière pour que cela soit significatif.

A technologie inchangées, je ne vois que deux "relais de croissance" : le premier est un toilettage en profondeur des OS tandis que la second est la mémoire Optane qui pourrait au début être embarquée dans le CPU (une sorte de super mémoire cache) le temps que les OS et les cartes mères soient adaptés. Le tout est évidemment de savoir, dans un contexte de baisse des ventes de PCs durablement installé, combien d'années prendra cette révolution.

VanZoo

2 janvier 2017 à 14:37

Qu'apportera précisément Cannonlake pour qu'on soit si impatient ?
Je n'ai pas bien compris la dernière phrase de l'article

bunios

2 janvier 2017 à 14:37

@Stehenès,

J'en suis bien conscient. D'où mon attente de voir la fin annoncée se prononcer le plus rapidement possible. Et je ne crois pas au passage au processeur ARM pour les mêmes raisons qu'Intel (la miniaturisation a des limites physiques....!!!).

Mais aussi les cartes graphiques tôt ou tard.

Bref, il y aura bien une technologie ou autres qui viendra poindre et améliorer "la chose".

Il faudra bien de toute façon plus puissante pour traiter les flux Ultra HD et autres à l'avenir proche.

On verra bien.

A+

bunios

2 janvier 2017 à 14:40

@VanZoo,

Le protocole PCI Express 4.0 au lieu du 3.0 (bande passante plus large). L'USB 3.1 gén 2 en natif. Et d'autres choses certainement que j'oublie.

A+

MANGON

3 janvier 2017 à 06:56

C'est ce que je pense aussi ca crains un peu côté CPU mais le pire c'est le GPU qu'il faudrait amélioré ...

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription