Une loi pour favoriser les réparations de produits électroniques ?


Aujourd'hui, si un problème technique vous oblige à faire réparer votre iPhone, mieux vaut vous rendre dans un Apple Store ou dans un Centre de Services Agréé Apple. La firme de Cupertino exerce en effet un contrôle très strict sur les pièces détachées et les outils nécessaires aux diverses réparations de ses produits, et les petits réparateurs indépendants sont souvent forcés de s'approvisionner en pièces détachées contrefaites sur le marché chinois. La situation pourrait bientôt changer, tout du moins aux États-Unis : une proposition de loi dans cinq États (Kansas, Massachusetts, Minnesota, Nebraska et New York) vise à obliger les fabricants d'appareils électroniques à fournir à tous les réparateurs les pièces détachées nécessaires, ainsi que les manuels de diagnostic et de réparation. Les particuliers bricoleurs pourraient également avoir accès aux mêmes ressources.


iPhone 7 batterie iFixit

La batterie d'un iPhone 7, par iFixit



Une telle mesure serait excellente pour faciliter les réparations des différents appareils électroniques que nous utilisons, ainsi que pour baisser les prix des pièces détachées tout en s'assurant de leur authenticité et donc de leur qualité. Le groupe de pression (qui regroupe des réparateurs indépendants et des associations écologistes) derrière cette mesure espère que la loi soit votée au début de l'été. De quoi donner des idées aux législateurs européens ?


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (14)

pehache

27 janvier 2017 à 11:40

On ne peut que soutenir ce genre d'initiative, et espérer que ça passe pour que ça fasse boule de neige.

MaximeH.

28 janvier 2017 à 09:33

Et pendant ce temps, Tim Cook continue son numéro de prestidigitation en alimentant les rêves de Donald Trump de voir des iPhones assemblés aux États-Unis et cette proposition de loi disparaîtra dans un nuage de fumée.
Crédible ou non, ce scénario serait digne d'une série télévisée.

aexm

28 janvier 2017 à 09:55

Nous l'espérons tous …

quand on compare la réparabilité d'un mbp 2011 et un 2016 … il y a eu un très grand recul … et puis surtout le cout de possession sur 7 ou 9 ans … il a presque doublé ! sic …

HP n'est pas en reste puisque dernièrement il y a eu l'histoire des cartouches d'imprimante.
Puis j'ai constaté (< 6 mois) qu'HP bloque l'installation des OS sur des périphériques non HP (HP ne garantie pas la compatibilité des pièces autres que HP, en gros ils ont bloqués la réparation pusique HP ne fourni pas directement les pièces après un certain délais … et cout en dehors réalité du marché).
Idem si un système est acheté sous win 10 la retro-compatibilité est bloquée avec win 7 (alors que les pilotes existent).

Les modèles HP Probook G4 (best seller) ne proposent plus win 7 (win 10 obligatoire).

Bref, c'est le début de la fin pour Win 7 en entreprise … On ne peut plus acheter de machines compatibles, sachant que HP fait/faisait partie des rares fabricants à proposer encore Win 7 de série (faut au moins le reconnaitre les autres ont abandonné la partie bien avant).

Je pense clairement que les actionnaires (pour augmenter leurs dividendes) ont du voter dans ce sens … pour garantir la croissance infinie ils grattent sur tout …
y compris la réputation / qualité (dans la réputation d'Apple a longtemps été ordinateur indestructible … pas besoin de sauvegarde etc …).

Bref …

aexm

28 janvier 2017 à 10:12

il est peut être également utile de rappeler que la réparation de téléphone le remplacement de pièces en dehors du réseau de distribution Apple (genius bar ou centre agréé), les pièces utilisés sont des compatibles non qualifiées par Apple.

Il y a des risques importants de dysfonctionnement (durée de vie souvent < 6 mois, perte valeur à la revente), et plus grave avec les batteries no name …

En claire c'est soit réparation Apple, soit vous acceptez le risque de jeter son argent par la fenetre voire pire …

C'est pour cette raison que le verrouillage du réseau de distribution des pièces détachées est un maillon essentiel pour l'obsolescence …

Mais l'évolution lente et progressive de la conception (comprendre soudure composant) des équipements Apple bloque encore plus la réparation.

Les lois doivent garantir la chaine et pas un seul maillon !

pehache

28 janvier 2017 à 10:20

Idem si un système est acheté sous win 10 la retro-compatibilité est bloquée avec win 7 (alors que les pilotes existent).


Non, ce n'est pas tout à fait ça. MS a toujours autorisé et autorise toujours le downgrade de W8 ou W10 à W7. Par contre ils ont décidé de ne pas garantir de support sous W7 pour les processeurs Kaby Lake et suivants. On peut installer si on veut W7 sur un proc Kaby Lake, mais sans à ses risques et périls, donc une entreprise ne le fera pas.

C'est certes la première fois qu'ils font ça, mais ce n'est pas totalement illogique non plus : W7 est sorti en 2009 et précède donc les proc Kaby Lake d'au moins 7 ans. Quand on achète une licence Windows on ne peut pas exiger qu'elle supporte tous les matériels qui vont sortir pendant les 10 ans qui suivent : chaque nouveau type de composant demande du travail supplémentaire pour les tests, les mises à jour de sécurité, etc...

MS propose déjà des périodes de support très longues pour Windows (11 ans concernant W7), il ne faut quand même pas trop en demander. Ce n'est quand même pas un scandale de ne pas pouvoir installer W7 sur une machine neuve de 2017.

aexm

28 janvier 2017 à 10:47

@pehache : c'est bloqué au niveau du firmware …

- une machine qui est achetée (et donc garantie) comme retro compatible win 7 fonctionnera.
- une machine vendue sous windows 10 ne pourra pas etre downgradée … à cause du bloquage firmware,
- idem pour installer un os sur un ssd tiers, ca ne marche pas …
je rappelle que HP propose des SSD de 256 Go max sur certaines gammes.
Il est donc légitime de chercher à mettre 500 voire 1 To.

Que ce soit une plateforme KL ou autre peu importe … ca marche si on paye …
et ce sont les memes composants (enfin je peux pas garantir dans l'absolue non vérifié) !

Je parle des probook G3 … meme serie …

Avec les G4 c'est encore pire.

--

Intel (non vérifié avec les dernieres rev) et ses NUC pourraient faire la meme chose mais il n'en est rien pour le moment.
Tous retro compatible avec win 7.
Meme si on est d'accord ce n'est pas le meme contexte.


Sethenès

28 janvier 2017 à 12:05

@aexm :

Qu'est-ce qui est bloqué exactement ? La possibilité du downgrade à partir de Windows 10 (ce qui implique une conversion de la licence Windows 10 existante en une version Windows 7) ou est-ce l'installation à partir d'un CD Windows 7 pour lequel on dispose de sa propre licence qui est bloquée ?

Dans le premier cas, il s'agit d'une question de licence et probablement de prix payé par HP à Microsoft. Il est possible qu'une licence Windows 10 seule soit facturée moins cher par Microsoft qu'une licence "downgradable". Et connaissant Microsoft, j'en suis presque certain.

Dans le second cas, ce serait bien plus ennuyeux et honnêtement, j'en serais même surpris. Pour info, dans ma société nous disposons d'une licence "Microsoft Entreprise". Il s'agit d'un abonnement, payé trimestriellement, et qui contient les licences d'Office, d'Outlook, toutes les "CAL" (Client Access Licence) ainsi que la possibilité d'upgrade et de downgrade de toutes les versions "Pro" de Windows. Evidemment, le soft (et les drivers) ne sont pas fournis mais la conversion d'un PC Windows 10 en n'importe quelle version Pro antérieur est possible.

pehache

28 janvier 2017 à 12:55

Aexm : Que ce soit une plateforme KL ou autre peu importe … ca marche si on paye …

Ce n'est pas "peu importe", puisque que MS ne supporte pas W7 sur les processeurs KL (et postérieurs). HP va un peu loin en bloquant carrément l'installation de W7 sur les proc KL, mais il faut savoir qu'avec un W7 sur KL on n'aura pas les MAJ de sécurité venant de MS, et une entreprise ne peut pas se permettre ça.

aexm

29 janvier 2017 à 14:41

@pehache : bien saisi pour KLake, je n'ai pas vu passer(ou pas réaliser l'impact de) cette info. (vais me renseigner c'est un point très important effectivement).
même si pour le moment les machines utilisées en clientèle ne sont pas concernées de mon côté.

Je suis assez surpris puisque le support avait été annoncé jusqu'à 2020 pour Win 7.
Ils ont du faire ça en douce … ?!

@ Sethenès :

ce n'est pas le possibilité de downgrade mais bien la possibilité d'installation.
Impossible sur un matériel non signé (ce sont les mots support HP pas les miens).
nota : et si possible, risques de dysfonctionnement (j'ai essayé avec plusieurs réf (ssd / hdd), ca n'a jamais marché).

--

Je rectifie mes dires/les affirmations au sujet du downgrade et blocage fw.
nota : j'ai tellement galéré pour y arriver (plus de 3 semaines) que j'ai presque oublié que j'y suis arrivé / ça fonctionne au final …

bref rappel historique …

HP PB 450 G3 acheté sous win 10
objectif : changement de ssd et passage sous win 7 (pilotes disponibles).
Je n'y arrivez pas … donc appel support hp.

Le support HP m'a tenu plusieurs discours différents … pour au final me communiquer la solution (je l'avais trouvé avant eux bien évidemment).

HP a fait de la rétention d'information / communiquer de mauvaises info.
Si ils n'ont pas les info. en interne qui va l'avoir ?

Au début HP affirmait que ce n'était pas possible (blocage firmware = cela s'est avéré faux). HP avait une position ferme mais quand j'ai insisté …
ensuite HP a dit qu'il y avait un blocage au niveau matériel = vrai.

Plusieurs blocages … voici une rapide résumé …

La réalité est donc qu'on doit :
- disposer d'un matériel reconnu par HP (media list).
- Utiliser des pilotes tiers (à ajouter à Windows pour boot).
- Faire attention au formatage de l'OS sinon non reconnu par win 7 (cohérent).
- Désactiver des fonctions dans l'UEFI (safe boot & co).

Le matériel HP coute bien plus cher que le prix du marché …
pas de SSD > 256 Go …
Bref c'est le début de l’obsolescence …

Ca c'est pour les 450 G3 (donc beaucoup de freins).

--

Pour les G4, HP annonce la couleur clairement :

Ce produit n'est pas compatible avec Windows 8 ni Windows 7. Conformément à la politique de prise en charge de Microsoft, HP ne prend pas en charge les systèmes d'exploitation Windows 8 ni Windows 7 sur ce produit, ni ne fournit des pilotes pour Windows 8 ou Windows 7.

C'est cohérent avec KLake puisque HP PB G4 = core i v7.

Vu le cas précédent rencontré je ne risque pas d'essayer quoi que ce soit !
En gros, c'est win 10 si on veut un portable désormais …

--

Je sais pas vous mais j'ai encore du mal avec Windows (sur les printer par ex.)
et quelques instabilité par ci par la …
Et c'est véritablement embetant au niveau support et facturation avec client …

--

Pour les NUC v6, il faut simplement le bon pilote et modifier le source de win 7 pour l'installer. Idem modification UEFI.
NUC v7 pas essayé (vais devoir me renseigner aussi mais ca sent pas bon).

Sébastien

aexm

29 janvier 2017 à 14:47

bref j'ai défendu longtemps win 7 par rapport à win 10 …

et maintenant on a plus vraiment le choix …

nota : sur les workstation HP (dont les zbook) c'est encore possible
mais on ne peut pas appeler ca un choix … à 2000 € la machine …

la suite sous windows 10 me fait vraiment peur,
meme si ca fait depuis la sortie de win 10 qu'on le teste en prod.

Sebastien

pehache

29 janvier 2017 à 16:54

aexm : Je suis assez surpris puisque le support avait été annoncé jusqu'à 2020 pour Win 7.
Ils ont du faire ça en douce … ?!


Le support de W7 est toujours assuré jusqu'en 2020, sauf que les CPU les plus récents en sont exclus. Il faut bien comprendre que quand MS annonce une période de support d'une version donnée de Windows, c'est sans préjuger des composants qui vont sortir dans le futur : ils garantissent le support sur le hardware existant au moment de la sortie, pas forcément sur tout le hardware qui va sortir ensuite. On est actuellement en période de support étendu pour W7 : correction de bugs, correctifs de sécurité, etc, mais pas de nouvelles fonctionnalités. Il n'est pas totalement scandaleux qu'en période de support étendu les nouveaux composants ne soient plus nécessairement pris en charge.

Sur le fond, autant je comprends le souhait de rester sur W7 avec une machine existante sans vouloir à tous prix migrer vers W10, autant je ne comprends pas la volonté de vouloir installer de nouvelles machines sous W7 (à part dans les entreprises qui sont encore sous W7 et qui tiennent à conserver un parc homogène pour faciliter la maintenance).

aexm

29 janvier 2017 à 21:57

@ pehache : je suis d'accord.

Seulement les expériences que j'ai pu avoir avec win 10 ne sont pas satisfaisantes
meme si la situation s'est bien améliorée.

En qualité de prestataire de services nous sommes prisonniers de cela …
autant pour un parc l'homogénéité / compatibilité compte donc la question ne se pose presque pas …

Autant pour des structures plus modestes, on a vite fait de cramer des heures de support non facturables à cause d'un OS instable / des pilotes non compatibles …
Quand on livre une machine elle doit fonctionner POINT.

Sous Windows 7, je ne me pose pas la question.
Sous Windows 10, j'ai encore un gout de sable dans la bouche !

Pourtant pas mal de confrères commencent à l'intégrer …

Désormais la question ne se posera presque plus !

Je ne suis pas contre le changement MAIS la stabilité/fiabilité primera toujours sur le reste ! C'est d'ailleurs ce qui à forger notre réputation avec le temps …

aexm

29 janvier 2017 à 22:03

et ces problèmes de stabilité c'est ce que nous reprochons tous aux systèmes récents (Mac ou Windows), c'est qu'avec le rythme de mise à jour, ce n'est plus aussi stable qu'auparavant.

Depuis, sous Mac OS, je saute 2 à 3 versions avant de upgrader.
Et j'attends la maj 3 avant de me décider …
Bref c'est un sacré retour en arrière …

Allez je m'arrête la mon coup de sang est terminé !

pehache

29 janvier 2017 à 23:15

En fait dans le monde Windows je dirais que la bonne méthode est de conserver la version de Windows avec laquelle la machine était vendue, et de n'upgrader ou downgrader que si le fabricant certifie la manipe et fournit tous les pilotes.

Enfin, c'était comme ça jusqu'à maintenant. Mais avec W10 Microsoft est en train de plus ou moins imposer un système de "rolling releases" qui ne sépare plus la maintenance évolutive de la maintenance corrective, et c'est sûr que pour la stabilité ce n'est pas idéal.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription