C'est la fin du roaming en Europe !


C'est le fruit de dix ans de négociations et de petites évolutions successives : les frais d'itinérance sont enfin supprimés aujourd'hui dans l'Espace économique européen ! Cette zone regroupe les 27 pays de l'Union européenne (rappelons que le Royaume-Uni en fait toujours partie), ainsi que la Norvège, le Liechtenstein et l'Islande (les DOM sont également concernés). À partir d'aujourd'hui, vous pouvez donc vous rendre dans n'importe lequel de ces 30 pays et continuer à utiliser votre téléphone comme si vous étiez en France, qu'il s'agisse des appels, des SMS ou même d'Internet.

Les limitations de données
Afin d'éviter les abus, les quantités de données utilisables à l'étranger peuvent être limitées à un niveau plus faible qu'en France. La loi européenne prévoit une limitation en fonction du prix du forfait et des prix de gros, que les opérateurs se facturent entre eux pour les communications internationales (lire : Nouvelle étape pour la fin du roaming). Pour un forfait à 19,99 € par mois, une enveloppe mensuelle de 4,32 Go en itinérance doit être assurée par l'opérateur, mais celui-ci a bien sûr la possibilité d'offrir plus à ses clients (Sosh propose par exemple la même limite qu'en France, donc jusqu'à 40 Go). Les tarifs de gros seront revus à la baisse dans les prochaines années, et il sera ainsi légalement possible de profiter sans surcoût à l'étranger de 5,55 Go en 2018, de 7,40 Go en 2019 et de 13,33 Go en 2022.


Fin Roaming Europe

Des exceptions sont prévues afin d'éviter l'utilisation permanente de forfaits étrangers : outre les limitations de données qui peuvent être plus strictes qu'en France, la période d'utilisation continue du forfait à l'étranger pourra être encadrée. Si un client passe plus de deux mois sur quatre à l'étranger et que sa consommation y est plus importante qu'en France, des frais équivalents aux tarifs de gros pourront être appliqués. Voilà une mesure qui ne pénalisera pas les frontaliers, mais qui obligera par exemple les étudiants en échange à l'étranger à souscrire à un forfait local. Notez enfin que la Suisse n'est pas concernée par cette mesure, mais que les opérateurs peuvent tout à fait l'intégrer à leurs forfaits s'ils le souhaitent ; c'est pour le moment uniquement le cas de Sosh et d'Orange, dont les forfaits incluent également Andorre.


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (5)

acka

15 juin 2017 à 11:38

Super mais toujours pas en Suisse nos compagnies de téléphonie vont continuer à s'en mettre plein les poches

Hadrien

15 juin 2017 à 14:49

La Suisse n'est pas dans l'UE, c'est normal qu'ils ne puissent pas profiter de nos avantages.

Odawin

16 juin 2017 à 08:20

@Hadrien La Norvège n'est pas dans l'UE non plus et pourtant est comprise dans la liste pour la fin du roaming

Sylvain

16 juin 2017 à 08:31

@Odawin : la Norvège fait partie de l'Espace Économique Européen, tout comme le Liechtenstein et l'Islande. La Suisse n'a pas signé le traité.

jebster

18 juin 2017 à 17:06

Je reviens de Suisse et dans les faits, Orange l'inclut dans les pays où le roaming est supprimé.

Réagir

Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion
Inscription



À PROPOS

Qui sommes-nous ?
© 2004 - 2017 Consomac

CONTACT

Rédaction - Technique
Presse - Bons plans

SOCIAL

Consomac sur Twitter
Consomac sur Facebook

FLUX RSS

Les news
Les bons plans



Recherche

Contact

Voir version ordinateur

Sur Facebook - Sur Twitter

RSS News - RSS Bons Plans

À propos

© 2004 - 2017 Consomac