De nouveaux processeurs pour les iMac


Alors que les premières puces destinées aux ordinateurs portables ont été dévoilées à la fin du mois d'août, Intel vient d'annoncer l'arrivée de nouveaux processeurs Core de huitième génération destinés aux ordinateurs de bureau. Ces puces de la génération Coffee Lake (gravure de 14 nm) seront bien les premières à intégrer jusqu'à six coeurs physiques, ce qui promet de jolis bonds en avant pour les performances de l'iMac. Le Core i7–8700K, qui devrait se retrouver sur l'iMac 27" le plus haut de gamme, est capable d'atteindre 4,7 GHz en mode Turbo et est qualifié par Intel de « meilleur processeur de bureau destiné au jeu jamais conçu ».


Intel Coffee Lake Desktop
Intel Coffee Lake plateform
Intel Coffee Lake processeurs bureau

La génération actuelle d'iMac est encore très jeune : elle a été commercialisée en juin 2017. L'intégration des nouveaux processeurs d'Intel n'est donc pas pour tout de suite, même si l'arrivée de l'iMac Pro est attendue pour le mois de décembre. Sans grand doute, Intel vient en revanche de nous confirmer officiellement une des premières caractéristiques des iMac de 2018 !


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (12)

LolYangccool

25 septembre 2017 à 10:06

Quel dommage si Apple utilise ces puces plutôt que d'utiliser celles de 2018, tout comme c'est dommage d'avoir utilisé la 7 ème gen dans les MacBook Pro de 2017 alors que des puces significativement plus performante sont sorti 2 mois après...
Je ne comprends pas, là.
Même s'il faut attendre 2 ou 3 mois de plus, avec Apple qui se fait sans cesse attendre pour les Mac, on est pas à ça prêt...

cmdesign85

25 septembre 2017 à 10:32

C'est vrai qu'Apple ces dernières années a régulièrement mis des processeurs à la limite du remplacement, c'est vraiment dommage! Cela changera sûrement le jour où ils feront à nouveau leur processeurs eux-mêmes. S'ils sont déjà capable de concevoir des A11 plus puissant que des i5, ils doivent déjà être en train de tester des processeurs bien plus puissants. J'ai hate de voir la ptite fessée qu'ils vont mettre à Intel qui a l'air de galérer ses derniers temps pour innover.

Vianne

25 septembre 2017 à 10:32

Le problème c'est que si Apple a passé un certain nombre de commande pour les puces, il faut qu'apple vide son stock avant de changer de composant, sinon ça fait des pertes considérables et des stocks inutiles car je ne pense pas qu'Apple s'amuse à multiplier les lignes de productions juste pour un changement de processeur.

LolYangccool

25 septembre 2017 à 10:39

Vianne : Apple sait bien avant le grand public quand vont sortir les nouvelles gen. Ils sont partenaires d'Intel, ils ont donc largement le temps d'anticiper et ne pas commander de grosses quantités de CPU qu'ils ne sauront pas évacuer.
Puis tout le monde sait qu'Intel sort une nouvelle génération de CPU à peu prêt au même moment chaque année.
Donc ton argument ne tient pas.

Vianne

25 septembre 2017 à 10:46

Pas forcément il peut avoir plein d'aléas qui jouent sur le timing donc l'anticipation moyen moyen... à ajouter la prévision des ventes d'apple qui peuvent être juste ou fausse.
Et Intel régulier? Pas trop.

bunios

25 septembre 2017 à 11:26

@cmdesign 85

"S'ils sont déjà capable de concevoir des A11 plus puissant que des i5, ils doivent déjà être en train de tester des processeurs bien plus puissants"....sur des tests de benchs...A voir sur de vrais logiciels (Photoshop et Cie).

Sur le reste, effectivement, Intel a du mal en ce moment. Je pense que les technologies de gravure sont à "bout" de la finesse (ou presque).

Est-ce que ARM n'aura pas aussi ces difficultés dans ces gravures comme Intel ? A voir.

Bref, à quand un changement total de ces gravures ou technologies ?


Cette succession de puces Intel compliquent la sortie des ordinateurs.

A+

pehache

25 septembre 2017 à 11:51

Les difficultés d'Intel tiennent à l'architecture x86 elle-même, pas à la finesse de gravure. Le maintien de la compatibilité avec le passé rend certaines évolutions difficiles voire impossibles.

Ce n'est pas pour rien qu'Intel avait essayé de repartir sur de nouvelles bases au moment du passage à 64 bits avec les processeurs Itanium, mais l'absence de compatibilité avec les binaires x86 existants avait conduit à l'échec commercial de cette gamme.

A noter que cet automne les premiers PC Windows avec processeur ARM vont être commercialisés, et Windows embarquera un émulateur x86.

LolYangccool

25 septembre 2017 à 12:11

Vianne : Apple a largement de quoi prévoir vu les d&lais de renouvellement des Mac extrêmement long.
Et si, Intel est plutôt régulier je trouve, et présente toujours ses nouvelles puces l'été ou presque.

VanZoo

25 septembre 2017 à 13:18

Je suis convaincu qu'Apple teste des versions de macOS sous ARM. Mais y passeront-ils ? Apple ne semble enclin à fusionner ses OS

LolYangccool

25 septembre 2017 à 13:25

Même si Apple commercialise un jour des Mac avec des processeurs ARM, les mêmes que ceux des iPhones (en plus puissant probablement), ça ne veut pas dire qu'ils fusionneront macOS et iOS.

bunios

25 septembre 2017 à 17:10

@Pehache,

"Les difficultés d'Intel tiennent à l'architecture x86 elle-même, pas à la finesse de gravure. Le maintien de la compatibilité avec le passé rend certaines évolutions difficiles voire impossible".

Ils me semblent bien au contraire que l'infini petit a ses limites (physiques). Bref, on approche de l'impasse technologique de la finesse des composants.

Après sur le reste je ne sais pas pour le x86.

A+

pehache

25 septembre 2017 à 17:35

Je veux dire que les limites physiques sont les mêmes pour tout le monde, et que ce n'est pas à cause de ça que les CPU ARM rattrapent petit à petit les CPU Intel x86.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription