Deux jours d'autonomie pour un ordinateur ARM ?


Apple finira-t-elle par dévoiler un Mac équipé d'un processeur ARM ? Les rumeurs à ce sujet sont nombreuses, même si cela n'est sans doute pas pour tout de suite (lire : Apple préparerait bien des puces ARM pour Mac). Mais en attendant qu'Apple franchisse le pas, Microsoft et Qualcomm s'apprêtent à lancer une petite révolution : en décembre sortiront les premiers ordinateurs portables équipés d'un processeur Snapdragon 835, celui qui équipe par exemple le Galaxy Note 8 de Samsung. À l'occasion du 4G/5G Summit, qui se tenait cette semaine à Hong Kong, Qualcomm a donné quelques détails sur l'autonomie des futures machines. Et c'est impressionnant : les responsables de Qualcomm parlent d'un minimum de 16 heures en cas d'utilisation intensive, et jusqu'à 29 heures en cas de lecture Netflix via une connexion 4G ! Pete Bernard, responsable de la division Windows de Qualcomm, raconte l'anecdote suivante :

Nous avons fourni ces machines à tous les responsables dans la division Windows, et nous avons commencé à recevoir un paquet de rapports d'erreurs qui disaient que « l'indicateur batterie ne fonctionne pas, il dit que la charge est complète ». En fait, ce n'était pas un bug : l'autonomie est tout simplement excellente.

Windows 10 ARM Qualcomm

Photo via MSPowerUser



Aujourd'hui, la puce Apple A11 qui équipe l'iPhone 8 (et bientôt l'iPhone X) présente un niveau de performances similaire voire supérieur à celui d'un MacBook Pro 13,3" (lire : Le processeur Apple A11 continue d'impressionner), alors qu'il s'agit d'un processeur destiné à un téléphone extrêmement compact et dénué de ventilateur. De quoi Apple serait-elle capable si elle se lançait dans la conception d'un processeur ARM destiné à un MacBook Pro ? Si les chiffres avancés par Qualcomm se vérifient, l'autonomie sera en tout cas un argument de poids.


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (17)

Sethenès

18 octobre 2017 à 17:03

L'équation est simple, Intel est face à un mur et voit son avance fondre le temps que les autres atteignent également ce mur.

D'autre part, l'explosion de l'informatique domestique a considérablement déplacé la "médiane" des besoin des utilisateurs vers le bas. Depuis le Core 2 Duo, qui était déjà bien au dessus de ce besoin médian, toutes les évolutions des CPU sont totalement inutiles à la moitié au moins des utilisateurs (et même parfois d'autres. Si j'ai un Hack, j'ai aussi un petit MacBook Air dont la puissance est certainement largement au dessus de mes besoins d'utilisation de cette machine la).

Dès lors voir apparaitre des Windows ARM est vraiment dans l'air du temps d'une part. D'autre part, c'est aussi vital pour Microsoft qui en se retirant du marché des Smartphone a aussi perdu sa tête de pont vers les objets connectés.

Appeul

18 octobre 2017 à 17:08

C'est pas le moment d'acheter des actions Intel alors...?

Sethenès

18 octobre 2017 à 17:08

A priori, je ne pensais pas le x86 aussi gourmand que cela. Peut être est-ce d'ailleurs la conjonction x86/Windows qui l'est, car sur le MacBook Air, j'ai une autonomie de l'ordre de grandeur de celles avancées.

Mais si Microsoft refait enfin son retard en terme d'autonomie, cela ne peut qu'être bon pour stimuler la concurrence.

pehache

18 octobre 2017 à 17:14

Je ne pense pas que sur le MBA tu puisses atteindre 29 heures de lecture video par streaming !

cmdesign85

18 octobre 2017 à 17:39

Je fais le lien avec l'autre article sur l'avenir du Mac mini, si on retire d'un iPhone 8 l'écran ForceTouch, les APN, le giroscope, la batterie, etc... et on pourrait avoir un Mac (plus que) mini de la taille d'un demi-iPhone avec la puissance d'un macBook Pro pour 500€ en prix de vente... ça partirait comme des petits pains, mais ça flinguerait sûrement l'iMac...

Sethenès

18 octobre 2017 à 18:32

@Pehache, je ne peux pas faire le test, mais j'ai pu prendre note deux journées complète sous Word (2x8h). Et il restait du rab de batterie. Mais je n'ai jamais "osé" la 3ème journée.

pehache

18 octobre 2017 à 19:09

2x8h sous Word (wifi coupé) ça n'a rien à voir avec 29h de lecture video en streaming.

Carbo

18 octobre 2017 à 20:27

ARM est parfait pour des portables d'entrée de gamme, et faire des taches basiques similaires à ce que l'on pourrait faire avec un smartphone.
Pour le reste, Intel et AMD ont encore de beaux jours devant eux, Geekbench ne reflète absolument pas les besoins pro.

pehache

18 octobre 2017 à 21:39

"Geekbench ne reflète absolument pas les besoins pro"

--> "Ca ne veut absolument rien dire, mais je trouve que c'est assez dans le ton" (Roi Loth d'Orcanie)

Platypus

18 octobre 2017 à 22:11

Le MBA en streaming c'est entre 5 et 8h par expérience perso

VanZoo

19 octobre 2017 à 01:36

Vraiment des propos de geek qui s'emoustillent sur des chiffres... Qui regarde Netflix 29h durant ?

pehache

19 octobre 2017 à 07:56

Excellent... Quand on annonce une grosse autonomie sur un Mac ou un iTruc "c'est génial, et les PC ne peuvent pas rivaliser", mais quand on annonce une énorme autonomie sur un PC Windows "c'est un truc de geek sans intérêt". L'objectivité à son summum !

DoubleY

19 octobre 2017 à 08:12

Comment se comporte les logiciels et les jeux avec ce genre d’architecture ? Est ce un module qui fait une conversion ou il est nécessaire de recoder les apps ?

LolYangccool

19 octobre 2017 à 08:30

@pehache : +1...
@DoubleY : Y'a un émulateur qui permet de faire tourner les apps x86 sur les proc ARM sans action particulière, et à priori ça serait plutôt un émulateur assez performant.

Sethenès

19 octobre 2017 à 12:18

Si les ratios performance/puissance se vérifient, ce sera peut être une occasion intéressante pour le calcul scientifique.

Il est vrai que depuis l'avènement du GPGPU, le calcul scientifique a fait un tel bond en avant que les CPU semblent faire du sur place.

Cependant, et pour autant que je sache, les GPGPU sont imbattables quand il s'agit de reproduire exactement le même traitement sur un très grand nombre de données indépendantes. Mais pour des calculs dont les valeurs des calculs précédents sont indispensables, ils sont moins efficaces, voire parfois totalement inutiles.

Or ici justement, il serait possible d'aligner dans un espace relativement réduit un très grand nombre de ces processeurs, reliés entre eux par du réseau.

Chewy74

19 octobre 2017 à 17:05

Franchement un petit mac nano avec un processeur ARM aurait tout sa place dans la gamme. l'iMac restera le tout en un performant et "prêt à l'emploi" et pour ceux qui chercherai un petit ordinateur pour des taches basiques opterais pour le nano . Pareil , un MB en ARM... Record d'autonomie en vue ! Quand on voit les performances de la puce A11 en fanless on peut raisonnablement penser que avec un petit ventilateur ou une meilleure dissipation thermique , les performances serait sinon meilleures , surtout durable ! Cette une perspective qui pourrait permettre d'ouvrir d'autres perspectives. Après la c'est sur je rêve mais bon

pehache

19 octobre 2017 à 21:16

@Double Y : les premiers PC ARM seront basés sur un Snapdragon 835, donc un CPU plutôt modeste comparé aux CPU classiques de portables. Il est comparable je pense à un core m3, il ne faut donc pas s'attendre à pouvoir faire tourner confortablement des logiciels exigeants, d'autant moins si ce sont des logiciels x86 qui passent par l'émulateur intégré.

Par contre avec des logiciels natifs ARM qui vont petit à petit voir le jour, et les puces plus puissantes qui arriveront par la suite, ça ouvrira plus de perspectives.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription