Jump to content

Sethenès

Members
  • Posts

    2,874
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

49,339 profile views

Sethenès's Achievements

Passionné de Consomac

Passionné de Consomac (6/6)

  1. Je pense que la où il y a maldonne, c'est l'usage que tu fais du switch. Attention quand je dis "tu", d'une certaine manière, j'ai le même usage que toi. Pourquoi avons-nous un usage particulier d'un switch ? Pour le comprendre, il faut s'intéresser au fonctionnement du switch. A l'allumage, le switch a une table d'adresse (Mac mais pour faire simple, je vais utiliser les adresses IP) vide. Dès que le switch reçoit le 1er paquet, il l'ouvre, le décode et d'une part note l'adresse dans sa table (ex : le paquet vient de l'adresse IP .101 qui est momentanément derrière le port 1 du switch) et ensuite envoie ce paquet sur tous les autres ports du switch. Par la suite, s'il reçoit sur le port 5, de l'adresse IP .105 un paquet. Il va l'ouvrir, noter que l'adresse .105 est derrière le port 5 et ensuite regarder pour quel adresse est le paquet. S'il est pour l'adresse .101, il ne va évidemment envoyer le paquet que sur le port 1, puisqu'il sait que l'adresse IP .101 est connectée au port 1. Ce que je décris s'appelle la capacité de commutation du switch (switching bandwidth, on trouve parfois aussi les termes backplane bandwith). Il faut être clair, chaque paquet qui arrive sur un switch subit ce décodage et cette analyse. Le switch ne sait pas que tu es en train de copier un gros fichier de 10 Gb du NAS vers ton PC et que tous les paquets suivant vont emprunter le même chemin. Evidemment, un constructeur doit prévoir le cas où plusieurs ports sont utilisés simultanément. Par exemple, le bandwidth du GS308 de Netgear est de 16 Gbps alors que c'est un switch 8 ports chacun d'1Gbps. Toujours à titre indicatif, le bandwidth de mon switch "hybride" 10 ports 4x1, 2x2.5, 2x5, 1x10 et 1SFP+ est de 78 Gbps (fullduplex). Autrement dit, ajouter 1 port 2.5, demande d'augmenter drastiquement la capacité de commutation du router. Ici, si on imagine le cas de 4 collaborateurs dans un PME qui utiliserait le switch que tu voudrais, on peut établir le scénario suivant : 2 collègues en Wifi dont 1 utilise l'accès internet et l'autre l'accès au NAS tandis que les 2 collègues connecté par câble utilisent le NAS et en plus, un a un téléchargement internet en cours. Un switch comme celui que tu souhaites, c'est "aussi" pour travailler à plusieurs simultanément. Chez moi, clairement, les usages gourmand et parallèles, sont limités aux backup : backups des PCs sur les NAS, backups des NAS entre eux. Evidemment, j'ai planifié les backups entre NAS pendant les heures creuses (minuit > 6h du mat), par contre les backups des PCs se produisent lorsqu'ils sont allumés. Le tout avec en parallèle, mes actions sur mon PC et la webcam dont le signal est enregistré h24 7/7 sur l'un des NAS. Donc, voilà, le prix de 520 euros me semble dans ces conditions (et vu que le switch Unifi est à 410 euros sans wifi) raisonnable. J'ai vu le 2600ac à 259 euros (LDLC) donc est-ce que le 6600 est vraiment "si cher" à 340 euros ? A propos de l'Unifi, j'ai essayé de trouver le "switching bandwith" et de manière assez surprenante, de nombreux internautes se posent la question et sans trouver la réponse. Donc ... Ceci dit, alors que je trouve sans difficulté les bandwith pour les switchs Netgear, je n'ai pas pu trouvé les bandwith pour l'ASUS ni pour aucun des deux Synology. On est vraiment dans le monde Consumer. Pour le reste, oui, Synology est souvent à la traine (même si ça va un peu mieux). De ça, je ne discute pas et je m'en suis déjà plains aussi. Mais "détester" ...
  2. Sur LDLC, tu trouves assez facilement ce que tu cherches (si j'ai bien compris). Asus propose un routeur wifi avec 2 ports 10 Gbit (1 port 10 Gbit et 1 port SFP+) pour 520 euros. Quelqu'un pose d'ailleurs la question s'il est possible de faire ce que tu souhaites et la réponse est affirmative. Lien ici : https://www.ldlc.com/fr-be/informatique/reseau/modem-routeur/c4311/+fv4-6059.html J'avoue que ce qui me dérange, ce sont les attaques que je trouve gratuite contre Synology. Des mots comme "détester" ou "Sauf que Synology en a décidé autrement", je trouve que c'est exagéré. Ils proposent un produit que déjà, tu trouves cher mais ils ont étudié leur marché et proposent un produit qui leur parait adapté. Il ne faut d'ailleurs pas s'étonner que ce que tu souhaites soit encore bien plus cher. J'ajoute qu'évidemment, il n'y a pas SRM. Je ne connais pas la concurrence, mais tu peux te faire une idée de l'interface en consultant le manuel : https://dlcdnets.asus.com/pub/ASUS/wireless/RT-AX89X/E15929_RT-AX89X_Manual.pdf
  3. C'est le croisement de tous les arguments que vous évoquez. Déjà quand on pense iPhone, on pense 3GS, 4, ... Donc la v1, la v2 et en partie la v3 ... Autrement dit, l'iPhone 6 n'était pas le 8ème modèle mais plutôt le 4ème modèle après l'iPhone 4. Evidemment à ce jeu la, l'iPhone 14 est le 10ème modèle après l'iPhone 4. Il y a une autre chose que tout le monde oublie et qui était totalement incontournable des premières génération d'iPhone et c'est le jailbreak. Il offrait un sentiment de "liberté", "d'appartenance", mais aussi un vrai contrôle sur son appareil. Contrôle, qui a totalement disparu. Aujourd'hui, tout est fait pour forcer l'utilisateur à opter pour le dernier iOS. Donc, ces sentiments de libertés, d'appartenance et de contrôle se sont fortement réduit, voir ont carrément disparu ou pire (à tort ou a raison d'ailleurs), le sentiment de dépendance est apparu. En parallèle bien sûr, l'augmentation vertigineuse des prix des iPhones, qui si on les compare à l'évolution du prix des iPads est incroyable. Enfin, ce qui a évidemment changé ... ben ... c'est vous ! Insensiblement, on change d'abord parce qu'on muri / grandi. A 28 ans, on est différent (et heureusement) que la personne qu'on était à 18 ans. Mais aussi, parce que le monde change et il n'y a rien à faire, on n'est pas totalement imperméable à ces changements.
  4. Je rejoins en partie LYC, 64 GB, c'est inutile. Par contre, mon avis est de discuter avec des étudiants de 2ème année et d'écouter leurs conseils puisqu'eux savent exactement quels seront les besoins réels. Et je serais surpris que dès la première semaine de cours, tu aies besoin d'un ordinateur ultrapuissant. En plus, c'est connu, les Macs ont des délais de livraison d'une 10aine de jour max.
  5. Tout d'abord, je reviens un moment sur ta méthodologie du test mémoire. Remarque que j'avais suggéré de fonctionner de la manière suivante : 1/ "tout" démarrer (et mesurer l'usage). 2/ fermer 1 appli et mesurer la différence. 3/ Faire cela pour toutes les applis. Pourquoi ce test précisément ? Parce que cela va te donner une idée de la mémoire réellement utilisée par l'appli en question. Ensuite, il se trouve que j'ai soumis une appli pour iPad en 2011. Ca date, mais je vois quand même un peu le principe. As-tu souvent besoin des deux émulateurs ouverts en même temps ? Pour les environnements de développement, ça OK, je comprends. Pour comparer les codes entre eux, faire éventuellement des copier/coller. Mais les émulateurs ? Au fond, c'est ça la question. Combien de fois par an vas-tu être ennuyé ? Si c'est 1 h par an et que tu tiens ta machine 4,6 ans ... bah ça te coute 460 / 4,6 h = 100 euros de l'heure. Si par contre, c'est 1h par jour, amorti sur 2 ans (comptons 230 j de travail par an), l'upgrade de 16 à 32 GB vas te couter 1 euro de l'heure (460 / (2x230)).
  6. Bah, pour la mémoire, je dirais : monitore. J'imagine que tu le fais pour tes applis, sous macOS, c'est pareil. Exemple d'approche possible, tu démarres toutes les applis que tu as besoin en // (le plus) et puis tu supprimes 1 appli et tu vois combien de mémoire tu regagnes. D'autre part, est-ce que Xcode, les émulateurs, etc. deviennent plus gourmands avec le temps ? Pour le reste, je ne peux faire que me répéter. Si tu prends l'option 32 GB à 460 euros sur un 14", tu vas pratiquement payer 3x le prix du M1 d'entrée de gamme (x2,7) pour avoir les mêmes problèmes. Mais bon, quitte à payer 2,3x plus pour 16 GB alors autant payer 2,7x plus pour 32 GB. Je termine quand même en précisant que je ne suis pas d'accord avec le point de vue de @Fred4. Après 27 mois (les Macs Mini de tests sont disponibles depuis mai 2020), il faut quand même envisager le fait que les choses ne s'arrangeront jamais.
  7. Je suis de parti pris ... je crois que c'est assez clair. Conseiller est donc difficile. Le M2 n'apporte pas grand chose à moins de faire de la programmation type AVX512 (Intel) dont un concurrent a été ajouté sur le M2. Or, il coute plusieurs centaines d'Euros de plus. Le gain de perf est marginal, sauf en multicœur mais pour faire du dev, des cœurs en plus n'apportent quand même pas grand chose. Le M1 ... quoi qu'on en dise, il a 2 ans. Donc acheter un "gros" M1 aujourd'hui, c'est acheter une machine dont la durée de vie ( = durée du support OSX puisque tu as besoin du dernier Xcode) de 2 ans. De plus, c'est clair, les M2 actuels sont des "entre deux" puisqu'Apple voulait à l'origine une meilleure finesse, qui arrive sur les modèles à sortir. Donc la question de la durée de support des M2 actuels doit quand même posée. Une option, c'est d'attendre les nouveau M2 mais la note risque d'être très salée : finesse, modèle, up du prix du M2 par rapport au M1, inflation et taux de change Euro$ ... ça fait quand même un beau combo. Mais rien ne laisse penser que les softs tourneront mieux. Pour moi, la bonne option, c'est l'achat du plus petit M1 possible (avec 16 GB). D'autant plus que dans cette logique (un PC + un Mac), le dev Android se fera sur le PC. Donc, sur le Mac, il ne faudra que Xcode est les autres outils qui vont bien pour faire de la programmation iOS ou macOS. L'idée, c'est vraiment alors de faire l'achat "minimum". Est-ce que 512 GB (si tu ne fais que le dev iOSX dessus), est utile ? C'est encore 200 euros d'économisé.
  8. C'est un peu triste à dire, mais cela me conforte dans ma position vis à vis des Apple Silicon. Ce sont de magnifiques machines, mais il faut absolument rester dans le monde d'Apple. Si on a d'autres besoins, c'est la galère. Comment cela va-t-il évoluer ? Au fond, il y a 3 solutions : les problèmes vont diminuer, stagner ou s'amplifier. Il faut quand même se rendre compte que les premiers M1 sont sortis il y a pratiquement 2 ans (novembre 2020, et encore car les Mac Mini de test datent eux de mai 2020 soit 27 mois). Tu es dev, poses-toi la question du temps que prends un portage digne de ce nom, surtout quand on dispose déjà du soft pour l'OS considéré car les softs dont tu as besoin existaient déjà certainement sous Mac Intel, autrement dit sur macOS. Quel est la chance que soudainement les choses changent radicalement ? Et peu importe qui est responsable. Seul le résultat compte. Pour ma part, je pense au contraire qu'au mieux les choses vont stagner. Parfois, tel jeu sortira nativement sous OSX, ou tel appli sera un peu mieux tunée. Mais en parallèle, d'autres applis ne seront pas/plus mise à jour. Avec en plus, l'épée de Damoclès que représente la question du supporte de Rosetta II par Apple.
  9. J'espère que tes backups sont en ordre ... sinon ...
  10. Regarde attentivement une configuration RAID 5 et imagine-toi le nombre de réécritures nécessaires : copier des données, recréation des régions de parités ....
  11. Elle est là pour remplacer un disque qui montre des signes de faiblesse mais qui n'est pas encore tout à fait "foutu".
  12. Ton RAID va passer en mode dégradé et va attendre un nouveau disque en remplacement. Voilà quel sera le résultat !
  13. Pourquoi est-ce que cette "fonctionnalité" est possible ? Quelle sera la conséquence sur le RAID ? Quelle autre "incident" pourrait induire la même situation ?
  14. Bien sûr ... mais si tu réfléchis bien ... que va-t-il se passer ?
  15. Je ne pense pas que ce soit possible sans déconstruire le RAID. A voir avec les commandes "mdadm" de Linux qui permettent plus de choses. Pour la question de débit, je ne sais pas. Au plus tu as de disques dans un RAID, au plus les performances sont bonnes, ce qui est assez logique. Donc, je ne sais pas si avec 2 SSD en RAID 0, tu auras de meilleures performances qu'avec 5 HDD en RAID 5. Il ne faut pas oublier que lors de la lecture, les 5 disques crachent chacun leur contenu. C'est en écriture, que les choses se compliquent.
×
×
  • Create New...