Jump to content

The Hoff

Members
  • Posts

    224
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by The Hoff

  1. Ma question était plus large que ARM ou pas  (vu qu'on peut encore acheter des MBP Intel) mais je comprends en fait que ce point est central vu le problème identifié récemment. D'autant qu'en effet, je m'oriente plutôt vers les MBP 13" donc ARM.

    Mais comme avant, un disque KO pouvait au moins être changé par un réparateur (voire par l'utilisateur) sur un MBP à un coût raisonnable, c'est plus le tout soudé qui me faisait un peu peur. 

    Merci en tout cas.

  2. Bonjour à tous,

    J'envisage d'acheter un MBP prochainement mais je suis un peu inquiet du tout soudé, particulièrement en ce qui concerne le disque dur SSD sur ces machines, qu'il m'est déjà arrivé de changer sur d'autres machines.

    La durée de vie est-elle vraiment au rendez vous? Et y a-t-il un rapport entre la taille du disque et sa durée de vie? Ou bien encore le type d'utilisation? Je sais que c'était le cas avant, mais peut être les dernières versions de SSD sont-elles plus durables?

    Et avez-vous déjà rencontré un problème avec ces disques sur vos machines Apple?

    Un grand merci pour vos éclairages.

  3. 34 minutes ago, LolYangccool said:

    Il parle de l'inutile point de vu de ce qui est strictement nécessaire pour vivre.
    Dans ce cas là, si c'est inutile.
    Mais oui en soit c'est une vision subjective, comme beaucoup de choses en fait.

    Disons qu'aujourd'hui, un ordinateur peut être considéré comme un besoin indispensable vu la façon dont sont organisées nos sociétés.

    Un tout en un soudé vendu une fortune (comparé au prix moyen d'un ordinateur par exemple), il ne me semble pas trop discutable de le qualifier d'inutile (sans jugement moral de ma part, chacun est libre de faire ce qu'il veut).

    Des psychologues ont essayé de classer les besoins humains par catégorie (Maslow par exemple): physiologiques, de reconnaissance sociale etc... afin de ne pas tout mettre sur le même plan. Manger, ou savoir lire, ne peuvent pas  être comparés avec le besoin de pouvoir lire ses SMS sur une montre, dans la mesure où si tu as faim, le désir d'avoir une montre connectée disparaît de lui même.

  4. 22 minutes ago, jlambert said:

    Certes, mais ce sont les seuls composants remplaçables/réparables des portables, et ce depuis qu'ils existent (*).

    Il est impossible de remplacer une carte mère, un processeur, une carte graphique, etc. sur un portable, alors que c'est possible sur une "tour" classique. Le fait est que cette "non modularité" ne gêne nullement leurs propriétaires, ce qui me fait dire que le concept de PC modulaire est un marché de niche.

    (*) et encore: sur un portable fourni par le boulot, ajouter de la ram impliquait de quasiment démonter toute la machine, puisqu'elle était montée "à l'envers" (barrettes situées sur la face de la CM située côté clavier plutôt que côté panneau inférieur de la machine. Du coup j'ai laissé tomber.

    En terme de durée de vie, la RAM ou les disques durs sont tout de même des composants qu'il est essentiel de pouvoir augmenter dans le cas de la RAM, et remplacer dans le cas des disques durs. Je peux me tromper mais je dirais que le disque dur est de loin le composant avec la plus faible durée de vie d'un ordinateur. 

  5. 3 hours ago, Elessar81 said:

    Hello à nouveau.

    Juste pour info et pour répondre à plusieurs posts. Je ne râle pas sur Apple, je ne m'offusque pas, je n'attends pas un truc qui n'arrivera jamais. Je connais bien la philosophie d'Apple depuis le temps. J'attendais rien de liMac non plus vu qu'il ne ma jamais intéressé (et maintenant encore moins).

    A la base c'était juste une question toute simple et elle est dans le titre. Pourquoi il n'y a pas de Mac? Cet à dire, un mac à mit chemin entre le Mac mini et le Mac pro, qui logiquement s'appellerai Mac tout simplement (ni mini, ni pro, ni autre chose).

    Le plus proche était le iMac 27". Oui le iMac, car je suis désolé un iMac n'est pas pareil qu'un Mac mini (sans tenir compte de l'écran). La grosse différence est d'avoir une vraie carte graphique sur le iMac. C'est ce qui a toujours manqué au mac mini de mon point de vue. Mais ça c'était avant, car maintenant oui t'as raison, le mac mini et le nouvel iMac ils sont vraiment pareil (juste l'écran en plus pour l'iMac).

     

    La seule explication qui a l'air de tenir la route c'est que Apple préfère vendre un iMac qui pourra vendre plus chère, car c'est un tout en un avec écran incorporé, plus tôt que vendre la même chose sans écran.

     

    Mais je ne suis pas totalement convaincu, car même si ce point de vue est probablement vrai, je ne vois pas qu'est ce qui empêche de vendre les deux. Il y a un public pour les deux je pense, et à mon avis (mais je me trompe peut être) Apple gagnerai tout autant si pas plus, à vendre des iMac et des Mac (comme un iMac mais sans écran). L'un n'empêche pas l'autre.

     

    C'est un peu comme si on avait des iPhone Pro, des iPhone mini, XR, SE ou tout ce que tu veux, mais pas de iPhone (tout court). Même chose pour les iPad, il y a l'iPad (normal) puis, le mini, le pro...

     

    L'iPhone "normal" et l'iPad "normal" n'empêchent pas de vendre des iPhone/iPad mini ou pro. Chaque appareil a son publique.

     

    Je trouve donc toujours étrange cette logique. Mais bon c'est comme ça, ce n'est surement pas moi qui va changer la façon de faire de Apple, ça je suis conscient.

     

    Sur ça, bonne journée à tous 😊

     

     

    Mais d'un point de vue strictement financier (qui est devenu le principal objectif d'Apple comme toutes les multinationales aujourd'hui), tu n'as pas d'intérêt à vendre les 2 si tu peux obliger une partie du public à acheter la machine que tu vendrais la plus chère des 2 en l'occurrence. La seule raison qui explique l'absence d'une telle machine est purement marketing (au sens, segmentation du marché) et financière.

    Prends le MBP: si tu veux un grand écran (pour un portable) mais que tu n'as pas besoin de puissance, tu es quand même obligé de passer à la caisse et de payer des composants d'un niveau de performance dont tu n'as pas forcément besoin.

  6. 13 hours ago, Elessar81 said:

    Bien sûr que non. On ne prend pas une tablette tactile de 24" pour voir des vidéos YouTube dans le métro. Bon, après chacun ses hobbies... 😁

    J'ai bien dit que ce serait intéressant pour les graphistes. Pour info, des tablettes tactiles 24" pour graphistes ça existe déjà, et même en 32" :

    https://www.fnac.com/Tablette-graphique-Wacom-Cintiq-Pro-24-Tactile-Noir/a12429591/w-4

    https://www.fnac.com/Tablette-graphique-Wacom-Cintiq-Pro-32/a13254564/w-4

    Il faut être un peu plus ouvert d'esprit et arrêter de penser que la seule utilisation possible d'un objet est celle que l'on fait nous même. 😉

    Pour le coup, ce nouvel iMac (ou iPad Pro Max Plus 🤣) aurait pu séduire d'autres utilisateurs. Après c'est vrai que le prix n'aurait pas été le même s'il avait été tactile... 🤑

    On peut imaginer aussi des utilisations de grandes tablettes dans des contextes professionnels très mobiles: immobilier, construction etc

  7. 7 hours ago, Elessar81 said:

    Hello, non bien sûr je ne parlais pas de tout bidouiller, ça c'est pas un antimac, c'est un hackintosh tout simplement.

    Comme dit par Pehache, juste ram et SSD c'est pas sorcier. Idéalement ce serait bien de pouvoir changer la carte graphique aussi, pas n'importe laquelle bien sûr mais celle qui va bien pour ce mac.

     

    Plus généralement, ce que je ne comprends toujours pas c'est qu'il n'y a pas une machine intermédiaire entre le mac mini et le mac pro. Oui, vous allez me dire le iMac, mais je ne veux pas payer plus chère pour d'un ordi qui a un écran incorporé alors que j'ai déjà un écran qui me suffit.

     

    Même sans rentrer dans les détails de si on peut changer quelques composants ou pas. Si on veut un mac de bureau sans écran c'est soit le mac mini soit le mac pro... autant dire qu'il y a un abime entre les deux, pourquoi ce choix?

    Tu as répondu à cette question. Si tu veux vendre un maximum d'iMacs, alors, tu ne proposes pas la machine que tu as en tête. Et l'intérêt de l'iMac, c'est que tu vas pouvoir le vendre plus cher que cette machine. C'est juste une question de segmentation de marché en fait.

  8.  

    C'est intéressant comme réflexion. Disons que la question est de savoir si Trump n'a pas "trop bien" "fait le vide" autour de lui. Il en a usé un paquet de secrétaire, sous-secrétaire, chef, ...

    De plus, son entêtement actuel divise encore plus son camp.

    Plus fondamentalement, cela pose la question du prochain leader républicain. Ne fait pas du Trump qui veut. Il faut être un sacré joueur de poker pour tout risquer sur un coup. Et ça, il l'a fait à outrance et cela a souvent payé. Peut-être pas dans les faits, mais dans les esprits (homme blanc non-instruit).

    En comparaison, tout républicain qui cherchera le consensus apparaitra mou.

    Mike Pence peut se rêver d'un futur présidentiel (il est plus jeune que je pensais, 61 ans). Il plairait à une partie de l'électorat (conservateur) mais les "masses" ont eu un tel enivrement qu'il leur en faudra plus.

    Il a vraiment appliqué la politique : "Après moi, les mouches.". Bon courage à ceux qui passent "après".

    En effet. Il faut toutefois préciser qu'il pourra se représenter en 2024. Et je pense que son style a fait des émules, ne serait-ce que parmi les personnes de sa famille qui ont eu des responsabilités pendant son mandat; et parmi les républicains qui se sont sentis inspirés par lui. 

    On peut aussi imaginer un candidat républicain qui ferait une sorte de synthèse entre les excès de Trump, tout en gardant ce qui marche. Ça ne me paraît pas impossible.

  9.  

    Biden élu, mais ça ne va pas être facile pour lui. Il va devoir réunir un pays hyper divisé, il n'aura pas le sénat de son côté (*), et la cour suprême est dominée par des juges conservateurs voire ultra-conservateurs.

    (*) le mode d'élection des sénateurs US pousse à l'extrême la sur-représentation républicaine. Les statisticiens qui se sont penché sur le sujet estime que pour qu'un président Démocrate soit élu il faut qu'il fasse au moins 3% de mieux que son adversaire au vote populaire, et que pour le Sénat penche côté Démocrate il faut que les Démocrate fassent au moins 5% de plus que les Républicains.

     

    Oui, même si, sur le principe, c'est une conséquence des compromis faits lors de la création de l'Union fédérale afin de s'assurer que tous les états, y compris les plus petits, jouent le jeu de l'union et se sentent représentés. Et auxquels il y a une forte adhésion aux Etats Unis: on n'entend personne expliquer qu'il faudrait revoir le mode de scrutin pour tenir compte, par exemple, des changements très forts démographiques (en gros, concentrations de populations dans les états côtiers est et ouest, alors que le nombre de grands électeurs n'a pas changé en proportion), qui ont eu lieu sur les 200 dernières années.

  10.  

    A ce stade (de façon générale, pas juste pour les élections), c'est à ranger dans la catégorie "Bullshit jobs".

     

    Il y a pourtant un vrai sentiment national aux USA. Mais je crois qu'ils ont besoin d'un ennemi extérieur pour le cristalliser : avant-hier c'était l'URSS, hier les islamistes, aujourd'hui la Chine. Et Trump est très fort pour désigner des ennemis.

    Sinon, je me demande si la vraie fracture n'est pas plutôt entre villes et campagnes : même dans les états où Trump est en tête, les grandes villes ont tendance à voter presque partout Démocrates.

     

    Le problème est qu'aujourd'hui, ce sentiment national revêt des conceptions de plus en plus opposées entre les communautés (les symboles historiques, la définition même de ce que sont les Etats Unis, les valeurs qu'ils représentent etc), différences encore amplifiés par les réseaux sociaux, qui enferment les gens dans des bulles d'autres gens qui pensent comme eux, et qui du même coup deviennent encore plus radicaux.

    L'ennemi ici est beaucoup plus considéré comme intérieur (le camp d'en face), bien d'avantage qu'un pays étranger, la Chine, contre lequel de toute façon il y a un consensus aux Etats Unis depuis le premier mandat Obama au moins.

     

  11. Il m'arrive parfois d'avoir effectivement quelques problèmes sur mon iPhone lié (à mon avis) au fonctionnement en arrière plan: par exemple, j'avais automatisé, via l'application Raccourcis, l'extinction totale du Wi Fi dès que je sors de chez moi, et pourtant ça ne fonctionne pas (rien ne change, le Wi Fi reste allumé, même à plusieurs kilomètres de distance du lieu paramétré). Je me suis pourtant assuré que la géolocalisation de l'application fonctionne toujours (enfin, je n'ai pu sélectionner que "géolocalisation fonctionne lorsque l'app est active") , mais rien ne se passe. Je soupçonne donc un mauvais fonctionnement de l'application en arrière plan (mais les autres pistes sont bienvenues, je ne vois pas comment vérifier...), et le compromis choisi par iOS serait une explication possible donc, si je comprends bien.

  12.  

    Epic n'a pas l'air de vouloir profil bas pour revenir sur le store en attendant le procès, contrairement à ce que j'imaginais. Et quand je lis les portraits de leur PDG, Tim Sweeney, je ne ne suis plus si sûr que ça qu'ils vont le faire ! Le gars est un authentique geek, qui est parti de rien pour bâtir un des plus gros éditeurs de jeux, et qui semble convaincu de la "justesse" de son combat contre Apple et Cie. C'est peut-être le genre à ne rien lâcher, même si dans l'immédiat il perd de l'argent.

    D'autant plus qu'il a le soutien officiel et officieux des autres éditeurs.

  13.  

    Je ne tiens pas un propos cynique ou désabusé.
    Tout simplement, l'argument majuscule avancé par tant de biens pensants (l'enfer est pavé de bonnes intentions), n'ayant pas ailleurs que peu d'empathie pour les enfers provoqués par les GAFAM ; " pour le bien du consommateur " ... me parait être - ici- une belle fumisterie. Quels sont les enjeux en coulisse ; en gros de quoi cette affaire est-elle le nom ? Qui a intérêt a, qui tire tel ou tel levier ? Cultiver l'illusion démocratique ? Et dire que Mark Zuckerberg a lui aussi ramené sa fraise sur le sujet ; c'est tout dire... 
    Pour le bien du consommateur ? Production locale, production espacée (pas besoin de sortir un modèle par an), respect de tous ceux qui travaillent sur le produit (du congolais en passant par les ouvriers jusqu'aux ingénieurs en burn-out jusqu'à enfin le consommateur "citronnisé"), batterie amovible, allongement de l'espérance de vie de l'objet... etc !
    Que l'ado dépouille ses parents pour se payer tel ou tel skin sur Fortnite, waaaahou, l'enjeu est colossal ! 
    Oui, je sais, je suis un consommateur Apple ! Devrais-je commencer par balayer devant ma porte... Si nous ne sommes plus des citoyens mais uniquement des consommateurs, s'il s'agit du seul levier qu'il nous reste alors oui, je suis complice. 

    Par "intérêt du consommateur", il faut comprendre "intérêt économique du consommateur", en dehors de toutes considérations éthiques ou morales, qu'on pourrait bien sûr prendre en compte mais qui ne me semblent pas du tout le sujet dans l'affaire qui oppose Epic et un certain nombre d'éditeurs à Apple. C'est à dire: quel prix paye le consommateur et pour quel produit et service. Et pour encadrer ça, il y a des lois, et heureusement qu'elles existent, sinon, on aurait encore de l'amiante au plafond, du plomb dans l'essence et les fabricants de cigarette nous expliqueraient encore que fumer est bon pour la santé.

  14.  

    C'est à l'arrivée qu'on juge le vainqueur, LYC.

    La bataille se joue sur plusieurs fronts : judiciaire, politique, médiatique, ... économique ... et "morale".

    Moralement et c'est évidemment très discutable, je dirais qu'ils ont eu raison de montrer ce que certains (beaucoup ?) dont moi sentaient : Apple va au-delà de ce que des sociétés "gérées en bon père de famille" peuvent faire. Ici, c'est clair, évident, sans discussion possible. La preuve est faite. Je trouve d'ailleurs extrêmement courageux qu'EPIC n'ait pas renoncé. C'était ma crainte.

    Ensuite l'aspect économique. Alors certes EPIC va perdre des clients mais est-ce qu'Apple aussi ne va pas en perdre également ?

    Pour le politique, je pense que les réactions vont encore un peu attendre que la phase judiciaire "aiguë" se calme. Mais j'espère qu'elles seront à la hauteur.

    Au fond, Apple a joué tous les coups possibles en bloquant l'appli mais surtout en fermant le compte. Il ne leur reste plus que la case judiciaire. C'est un élément important. Ils ont vraiment joué tous les coups possibles. Que peuvent-ils faire d'autre ? 

    Mais médiatiquement, cette affaire est désastreuse. Un simple exemple : la couverture médiatique qui a été donné au refus de l'App de Facebook qui mentionnait le % de préemption d'Apple. On en a parlé non seulement dans la presse spécialisée, mais il y a eu des articles dans les quotidiens d'importance (Le Monde ....).

    Depuis le cas EPIC, il n'est même plus besoin de défier Apple pour avoir un accès au médias. La moindre information sur le sujet est immédiatement relayée. 0 coût - 100% d'efficacité. Hier c'était FB, il y aura sûrement une opération de Netflix, de Spotify, ... 

    Je doute qu'aucune autre société ne prenne le même risque qu'EPIC et défiera Apple via une application. Si c'est le cas, ce sera dans les prochaines semaines, avant la sortie du prochain iPhone. Mais judiciairement, ça, c'est une autre histoire. J'imagine qu'il n'y a pas un cabinet d'avocat spécialisé qui n'est pas contacté par un de ses clients.

    En ce sens, la première décision du juge est assez claire : Apple a le droit de suspendre toute application litigieuse en attendant le procès de fond, mais, en attendant ce procès, il est interdit à Apple de fermer les comptes qui n'enfreignent pas la charte d'Apple. Donc impossible pour Apple de fermer le compte de Spotify si celle-ci va devant la justice de fond. C'est exactement ce qu'il se passe avec EPIC dont Apple ne peut fermer tous les comptes, seuls les litigieux peuvent l'être (et encore, n'ayant pas le jugement, ce n'est pas clair si Apple pouvait bloquer le compte litigieux en plus de l'App problématique).

    Enfin, là où les choses vont se jouer à coup sûr, car il serait très surprenant à ce stade qu'EPIC fasse marche arrière, ce sera devant les tribunaux. Et je pense qu'Apple va perdre. Si EPIC avait été Facebook, Apple aurait peut-être pu gagner. Pourquoi ? Parce qu'Apple n'a pas de réseau social concurrent à FB. Mais ici, Apple ayant désormais son propre "store" de jeu, je pense que cette situation va forcer le juge à imposer (peut-être via un Audit interne chez Apple) un % "réaliste" basé sur le coût réel et une petite marge (je verrais un chiffre oscillant entre 5 et 7%, grand maximum).

    Clairement, les opinions publiques américaines (mondiales on pourrait même dire), et les gouvernements américains et européens sont de plus en plus critiques devant les pratiques monopolistiques des GAFAM qui nuisent aux consommateurs (un abonnement souscris via iTunes coûte plus cher que s'il est souscris via n'importe quel autre support Internet par exemple), et à l'innovation (toute boîte essayant de proposer un semblant de service concurrent se fait racheter illico).

    Il serait surprenant que ces sociétés existent encore à l'avenir (pas sous cette forme en tout cas), et l'histoire du capitalisme américain ne manque pas d'exemples célèbres.

  15.  

    Bah, je ne suis pas si sûr. Je prends mon cas. J'ai publié en juillet 2011 une App sur le store. En 1 jour, j'ai eu 300 téléchargements et en 1 an, j'en ai eu 3000.

    Alors certes, elle était gratuite mais comment aurais-je pu avoir cette couverture sans la visibilité du service d'Apple ? Le service est facile d'emploi puisque publier une App n'équivaut (si tous les certificats sont correctement installés sur la machine et qu'on a bien respecté les 27 points tels que fournir une adresse mail, un site web, des icônes à des tailles différentes, etc.) qu'à une simple compilation. On compile sur le Mac et "hop" l'application, après contrôle par Apple, est disponible.

    Si j'avais opté pour une solution payante, j'aurais trouvé que 30% pour le service, la visibilité, la sécurité de l'acheteur, la gestion de la facturation et du paiement, c'était très raisonnable.

    Ok. Peut être pas les plus petits effectivement.

  16.  

    Ok, je pensais qu'il n'y avait qu'un seul compte pour tous les logiciels d'Epic.

    Ce n'est pas de ça dont je me réjouis. Ce qui me fait rire c'est que Epic a voulu jouer, et ils ont perdus.
    Ils ont fait les malins, et ils se sont pris le retour en pleine face. Bien fait pour eux.

    En vrai, la position d'Epic est partagée par la totalité des éditeurs, des plus petits aux plus gros.

  17. 17 hours ago, LolYangccool said:

    Bah oui, à la main. ;)
    C'est franchement le plus fiable et c'est pas si long.

    Le trousseau se remplira au fur et à mesure des connexions.
    Pour Mail, en IMAP les mails seront téléchargés du serveur et synchronisés, tous les mails seront de nouveaux téléchargés sur la machine.
    Vérifie que le compte sur la machine précédente est bien en IMAP, si en POP tu auras des surprises sinon.

    Il suffit simplement de reconfigurer les différents comptes.
    Le plus long sera peut-être de réinstaller les applications et de remettre les documents si pas de solution de synchronisation de fichiers comme avec un NAS ou un Dropbox-Like.
    Et peut-être aussi d'attendre que tout se télécharge (les mails + photos + messages etc...), suivant le débit de la connexion.

    Pour les apps personnellement j'ai mon App Store privé que j'ai mis en place il y a plusieurs mois, contenant mes applications et qui me permet d'automatiser mes installations d'applications.

    Tu parles d'App Store privé. Tu pourrais préciser un peu comment ça fonctionne s'il plaît? Tu as développé des programmes qui vont chercher automatiquement les mises à jour des applications que tu utilises sur les sites des éditeurs, que tu stockes sur ton NAS et que tu télécharges dès que tu changes ou achètes une nouvelle machine?

  18. Tout dépend en effet de la politique de ta boite: certaines sont très laxistes, en gros, tu peux plus ou moins y faire ce que tu veux à partir de ton ID Apple perso, et tu as juste quelques applications pro. D'autres en revanche, sont très strictes, et ne permettent pas de rentrer ton Apple ID perso. Mais dans ce cas là, en général, ces boites ont développé un iOS retravaillé qui leurs permet de bloquer certains services. Le mieux est de se renseigner auprès de ta DSI, mais sachant aussi que les réponses qu'ils t'apporteront seront parfois floues, et de tester toi même une fois l'appareil en main, ce que tu peux faire ou pas.

    En résumé: vivement l'eSim et le multi SIM.

  19. 22 hours ago, Ulysse said:

    merci beaucoup pour toutes vos réponses ! ? 

    C'est vrai que l'iPad pro est séduisant, même s'il revient  plus cher avec le magickeyboard, le Pencil et surtout avec l'option 512 Go. Par contre je n'ai pas vu si c'était 8 ou 16 GO de mémoire par défaut.

    Comme unique machine je ne sais pas s'il peut vraiment remplacer (et aussi bien) un ordinateur pour le traitement de texte (word), et sans doute retrouver des équivalents à des logiciels (universalis, calibre) est soit délicat, soit impossible. 

     

    Tout dépend de ce que tu en fais. Pour te donner un exemple, j'en vois de plus en plus dans les grands entreprises: comparé à un ordinateur portable, il s'allume en une seconde, est plus rapide pour ouvrir des fichiers, est plus agréable à la lecture. Donc particulièrement adapté à des gens qui n'écrivent pas beaucoup, et passent leurs vies en réunions à lire des présentations.

    Tu parles de traitement de texte: si c'est du texte brut, l'iPad est très bien. Mais si tu as besoin de faire des schémas, d'intégrer des schémas que tu fais sous Excel dans Word, ou que tes fichiers sontr très volumineux par exemple... c'est plus limité qu'un ordinateur portable. Et d'ailleurs pour ce cas, l'univers Mac est même moins adapté qu'un PC, pour lequel la suite Office fonctionne mieux je trouve.

  20. On ‎4‎/‎20‎/‎2020 at 1:55 PM, Sethenès said:

    Effectivement wKns, la 5G n'est vraiment pas utile dans mon cas. Merci Luc pour cette précision (à ma décharge, je dirais que j'ai lu l'article pendant que Sylvain l'éditait encore). Evidemment pour l'autonomie, je compare avec le Nokia dual sim à 59 euros que j'ai et qui tient presque deux semaines (enfin au début, vu que je le recharge chaque W.E.).

    J'ai pas mal lu sur cet appareil et une réflexion m'a fait tiquer, c'est la petitesse de la résolution. Je n'ai pas des super yeux et du coup, je n'aimerais pas avoir un appareil où cela pourrait poser un problème. Je crois que je vais gentiment attendre la réouverture des stores pour aller le voir.

    Plus fondamentalement, outre cette question de paiement / document qui me fait déjà tiquer, c'est cette question d'outil de suivi des déplacements qui ne me plait pas du tout. SI je n'ai pas de Smartphone ...

    Pour ce qui est de l'investissement, oui j'en tiens compte même si évidemment, je ne peux pas déduire l'achat de mes impôts. J'ai toujours divisé le prix d'un PC par la durée que je l'ai tenu ou que je comptais le tenir. 

    Il y a une option dans iOS permettant de grossir la taille du texte. A voir quelles applications sont compatibles, je ne peux pas te dire.

  21. 4 hours ago, Sethenès said:

    Pour moi, je l'ai déjà écrit, le "problème" (entendons-nous, vu son "succès") d'Apple tient dans une structure de PME. Tout, mais vraiment tout, se décide dans un petit groupe d'individus. J'ai vécu cette situation étant employé d'une multinationale, pendant 3 ou 4 ans, j'ai eu un patron qui fonctionnait comme ça : une catastrophe. Il délaissait des secteurs entiers au profit de "coups" qui l'intéressaient. Bref, on a perdu un énorme contrat cadre d'une durée de 5 ans (en gros le client signe un contrat d'exclusivité et tout ce qu'il achète, il le fait chez vous, sauf ce que vous n'avez pas au catalogue). 2 mois plus tard, il était éjecté par la maison-mère, mais cet énorme contrat (près de 20% du chiffre d'affaire !), on ne l'a plus jamais récupéré !

    C'est ça qui fait que le Mac est délaissé, qu'on a l'impression que soit chaque produit est en rev. A (Mac Pro depuis 2012, iMac Pro, Mac Mini ?) ou a contrario que rien ne bouge et que les produits sont en rev. infinie (design de l'iMac).

    Cette organisation, c'est S. Jobs qui la voulait. Et comme ça marche ... 

    Honnêtement, c'est pareil partout. A partir du moment où un produit a une importance négligeable par rapport à d'autres au sein d'une large gamme de produits et services, il est compréhensible qu'il finisse par être délaissé, et qu'il pâtisse des choix d'investissements qui sont faits. Rien que la partie test du produit par exemple: il me paraît inévitable que, compte tenu des montants en jeu, l'iPhone soit beaucoup plus testé que le MBP. C'est la même logique à l'oeuvre dans toutes les étapes de production.

    Mais quelle entreprise privée n'obéirait pas à une telle logique? Un constructeur automobile ne va pas consacrer les mêmes moyens aux étapes de production au SUV qu'ils vendent en masse partout dans le monde, qu'au petit coupé sportif que personne n'achète.

  22. 10 hours ago, VanZoo said:

    Donc en gros, tu t’es gourré. Tu parles des Macs portables. Et encore... Tu les présentes comme de gros ratés. Tu vas me parler du prix, je vais te répondre Dell ou Alienware... 

    Tu oses critiquer ce Mac Pro et t’as acheté le Mac ? Pro dont on connaissait déjà les problèmes et les limitations dès la présentation.

    Lequel va durer le plus longtemps (à compter de sa date de lancement), la poubelle ou la râpe à fromage = amortissement ?

    T’as écris que tu voulais ce Mac Pro 2019

    Perso, je ne change pas d’ordi tous les 2ans et mon IPad a 6ans.

    Ma Tv haut de gamme a 12ans. Quand j’en changerai, le prix aura été largement amorti par rapport à tous ceux qui changent leur bas/moyen de gamme tous les 5ans. 

    « Je n’ai pas les moyens de payer pas cher »

    Pour les ordinateurs, je n'ai pas trop de doutes sur le fait que, en règle générale, plus on paye cher, plus on est susceptibles de garder son matériel longtemps, parce que la technologie évolue relativement vite.

    En revanche, sur les TV, ou tout un d'autres objets d'ailleurs, je ne crois pas du tout qu'on puisse faire ce lien, et je ne suis vraiment pas sûr qu'une TV cathodique avait une durée de vie plus faible que la dernière TV OLED. Ou qu'une Dacia avec peu d’électronique tombera en panne avant la dernière Mercedes qui parle et qui conduit toute seule.

  23. 10 hours ago, Sethenès said:

    C'est vrai mais la question se pose alors pour les HP Z4, Z6 et Z8, pour les Dell workstation, les Lenovo workstation. Ces machines ont bien un public, sans cela les constructeurs abandonneraient ces gammes.

    Un jour, on a eu une panne de clim dans le salle des serveurs et le c*n qui devait suivre les alarmes n'a pas fait son taf. Résultat, je reçois une message d'un "shutdown immediatly" d'un des serveurs dont je suis admin. Je cours à la salle serveur et ... il fait tellement chaud que je ne peux même pas y entrer : le mur de chaleur. Même après le moment de surprise, impossible d'entrer.

    J'ouvre toutes les portes que je bloque (tant pis pour les alarmes), je me connecte en remote et j'arrête tout ce qui n'est pas critique. 

    Imagine la pièce entière, tellement chaude qu'on ne peut y entrer. Tout nos serveurs sont dans des racks comme le tiens ... imagine la t° dans les rack et dans les serveurs eux-mêmes ! Plus de 70°C, ça c'est sûr. Et en plus, c'est un lundi matin, donc ça a probablement chauffé tout le W.E. ...

    Pas un seul serveur n'a laché. Evidemment, les UPS ont moftlé (les batteries ont horreur de la chaleur) mais on a eu aucun problème sur les machines elles-mêmes.

    Et en fait, c'est ça une workstation. C'est un PC conçu avec la qualité d'un serveur.

     

    Ce qui est anormal chez Apple, c'est que tu dois débourser 6500 euros (ou 3/4 de ce prix si tu es pro et que tu récupères la TVA) sans options pour avoir la seule machine modulaire de la gamme (plus les 3 problèmes Apple que j'ai cité) mais sur l'existence même de cette machine, sa justification (et son prix) est immédiat dès que tu considères les workstations équivalentes dans le monde PC. Pour rappel, elles sont aussi à base de Xeon, de mémoire ECC, de GPU pro (Quadro ou FirePro), etc.

    On peut quand même s'interroger sur ce qui reste du savoir faire industriel (tout inclus: conception, fabrication, suivi etc etc) chez Apple sur un marché qu'elle a délaissé manifestement depuis plusieurs années. Les fabricants de workstation dont tu parles ont un savoir faire industriel rôdé depuis plusieurs années et un volume de vente incomparable.

    Alors bien sûr, un ordinateur de bureau même ultra performant, n'a plus grand chose de fondamentalement très compliqué, ce n'est pas une fusée qu'on envoie dans l'espace ou la fabrication d'une centrale nucléaire. 

    Enfin de toute façon, si on veut rester chez Apple, et qu'on a besoin d'une machine performante et modulaire, il n'y a qu'un seul et unique choix possible.

     

×
×
  • Create New...