Jump to content

JeanLuc

Members
  • Content Count

    46
  • Joined

  • Last visited

About JeanLuc

  • Rank
    Membre de Consomac

Recent Profile Visitors

2,349 profile views
  1. D'accord avec toi.
  2. Ben simple, l'éducation nationale ne demandait pas de faire des recherches sur internet, on (y compris moi) allait à la bibliothèque locale. Et les professeurs, en matière de cours, de support aux exercices ou d'exercices tout court, ne donnaient pas de lien vers YouTube ou autres ... Même hors confinement. Je crois bien qu'aucun de mes enfants n'est allé dans une bibliothèque dans le cadre de leurs études de primaire et secondaire. Remarque : en supérieur, la bibliothèque revient à la mode car certains documents très techniques ne sont pas disponibles en ligne (cas rapporté par n°1). Avec un tableau noir et des craies. Comme aujourd'hui toujours en recherche et dans le monde industriel. Mais qui te dit qu'il n'aurait pas utilisé en plus, comme aujourd'hui, des ordinateurs ? Les outils ont changés et il aurait changé ses pratiques avec pour un résultat identique et sans doute plus rapide dans l'apport de la preuve par exemple (comme aujourd'hui). Là non clairement, et je m'adresse à @Jojolebulot, c'est l'année ou il va falloir faire les premiers choix d'options et de spécialités. Et vu les choix "à la carte" - et non plus aux menus comme ma génération et bien d'autres -, il vaut mieux savoir ou l'on veut aller ... sinon gare aux dégâts. En plus, suivant les options et spécialités, cela veut dire trouver le bon lycée pour la suite (cas de n°3 ou elle a pris option Musique pour sa seconde - et donc le lycée qui propose cela - pour pouvoir faire spécialité Musique en première) ! Tu ajoutes à cela une part non négligeable de contrôle continu dans la note du bac et dans les notes transmises aux établissements supérieurs et le choix du lycée devient primordial (cas n°2) sitôt que tu veux faire des études un peu exigeantes. La part concours d'entrée tant à s'effacer. Maintenant, pour médecine, c'est assez simple, le professeur principal saura bien conseiller ... NB : nous ne poussons pas nos gamins, nous les écoutons, traduisons leurs idées, leurs goûts, leurs envies, leurs rêves et appétences et démêlons ensuite l'écheveau scolaire pour eux.
  3. Cela s'appelle l'hyperconvergence (https://fr.wikipedia.org/wiki/Hyper-convergence) Il faut un "logiciel" spécial gérant les machines et les unifiant, proposant ainsi à chaque VM une vue globale RAM, CPU, Stockage. Les aspects réseaux sont aussi primordiaux puisque le réseau interne liant chaque matériel avec son ensemble hyperconvergé conditionne le fonctionnement global. Je ne connait pas tes moyens. Dans mon cas industriel, on fait soit appel à Nutanix qui fournie alors serveur, réseaux interne et logiciel, soit à VmWare qui est aujourd'hui marié à Dell. La disparité entre les noeuds importe peu. C'est le logiciel d'hyperconvergence qui va gérer.
  4. Aujourd'hui, un ordinateur à la maison est devenu indispensable dès la seconde (j'ai trois enfants dont la plus jeune rentre en seconde cette année, j'ai pu voir l'évolution). Et encore plus si l'on se retrouve confiné de nouveau ... Ton lycée, ton académie fournie-t-il fournie-t-elle un ordinateur pour cette rentrée ? Première question à répondre. Ensuite, as-tu quelque chose et peux-tu patienter ? La réponse de LolYangccool est celle du bon sens. Et les besoins ne sont pas énormes. En seconde, n'importe quoi suffit. Dans mon cas familial, la plus jeune à fait son confinement principalement avec un MacBook de 2007 plus, en appoint ponctuel, l'ordinateur portable piqué à sa soeur que l'académie/la région avait octroyé aux enfants rentrant en première. Je peux te dire qu'un MacBook de 2007, c'est plus très puissant ... et plus à jour du tout) Enfin, prend au moins cher (refurb, revendeur). Si tu fais médecine, ce que je te souhaite, tu ne vas pas avoir des besoins énormes. Si tu changes d'avis (c'est loin les choix de premières et terminales, et encore plus la première année de médecine), tu seras toujours à tant de voir venir et de revendre. Et en effet, un MacBook Air est le moins cher.
  5. Bravo pour les mots de passes mais je suis personnellement incapable de cela. Pour l'assistant de migration, il importe tout même si je n'importe que le compte utilisateur ? Donc que je ne fais pas une restauration complète ? Dans la procédure que j'imaginais, je démarre le nouvel ordinateur -> je crée le compte administrateur -> je paramètre l'ordinateur -> j'installe les logiciels non standard (à la main donc) -> j'importe le compte de l'utilisateur. Pour l'avoir fait une fois, il me semble que seule les données sont importées ?
  6. C’est effectivement comme cela que j’ai fait la dernièrement fois. Là aussi je vais voir si je tente le coup. Dans tous les j’aurais un OS de base propre puisque installé d’usine. et pour n3, la migration ne marche plus (trop d’écart de version) donc à la main. Et sans doute avec une réinstallation de 0 de l’OS. Cela sera la première fois, je pense que je vais avoir des questions ! merci
  7. Effectivement pour Mail. Je suis bien en IMAP mais il y a des dossiers locaux ! à faire en export / import donc. Ensuite, pour le trousseau, cela signifie d’avoir les deux Macs disponibles pendant un temps certains. Avec des mots de passes tous différents et de 16 caractères sans signification particulière ... ou alors se faire une séance parcours du web sites à sites en espérant que tous répondent (certains sites de son école sont fermés en ce moment). En tous cas sur ces points je vois l’idée. Merci
  8. Effectivement pour Mail. Je suis bien en IMAP mais il y a des dossiers locaux ! à faire en export / import donc. Ensuite, pour le trousseau, cela signifie d’avoir les deux Macs disponibles pendant un temps certains. Avec des mots de passes tous différents et de 16 caractères sans signification particulière ... ou alors se faire une séance parcours du web sites à sites en espérant que tous répondent (certains sites de son école sont fermés en ce moment). En tous cas sur ces points je vois l’idée. Merci
  9. Bonjour, Je vais devoir sous peu faire une grosse migration d'un mac vers un autre. Les deux étant sous le même MacOs. Je vais aussi faire une moins grosse migration d'un très vieux mac (2007) vers un récent. Pour le deuxième cas, je vais migrer "à la main" le compte, le trousseau, les logiciels puis repartir d'un backup time machine pour les données. Question 1 : comment migrer les dossiers locaux au Mac de Mail ? Pour le premier cas, quelle est la bonne méthode ? LolYangccool dis souvent qu'il faut le faire à la main ... Je comprends le principe mais : Question 2 : Le trousseau ? À la main aussi ? Question 3 : les dossiers Mail ? (cf question 1) Question 4 : le compte Apple Id et toutes les synchros y compris avec l'iPhone ? Je crois que c'est tout ... Merci d'avance
  10. En ajout des questions posées, voici mon cas. Maison sur deux étages avec dalle bétons armée entre les deux (plus isolation et parquet bois.) Cloisons de séparation entre pièces en placoplatre avec armure métallique. La maison est de surface rectangulaire (10m x 9m) sur deux niveaux strictement superposé. A l'étage les chambres, l'Apple TV, l'imprimante. Trois enfants qui consomme beaucoup en streaming (vidéo et musique) et en ce moment en classe virtuelle. A chaque fois : un téléphone et un ordinateur en WiFi - tout cela d'âge divers et donc de normes WiFi diverses). On retrouve aussi une tablette. Au RDC mon épouse en WiFi avec son ordinateur et son téléphone et un usage professionnel incluant beaucoup de visio. Enfin moi en itinérant avec un téléphone. Je ne compte pas les gens de passage et leur téléphone qui se connecte aussi à un second réseau. Là c'est simple : la box (Free révolution connectée en fibre, 850 Mb/s de débit descendant, 500 Mb/s montant) est au RDC. Un cable ethernet (Cat 7, sftp, mono-brin) relie cette pièce avec une sortie (RJ45 cat 6a blindé) qui se trouve à l"étage, à peu près au centre de la surface. Connecté à cette prise, un routeur WiFi/Ethernet avec beaming. Le débit est identique en sortie Ethernet de la box et en sortie Ethernet du routeur. En WiFi, un test fait avec un MacBook Pro de 2014 me donne environ 500 Mb/s descendant et 300 Mb/s montant en étant positionné à 5 m du routeur à l'étage. Ailleurs, au pire (au RDC, sur la diagonale et avec un mur porteur en parpaing entre), j'arrive à 200 Mb/s descendant et 100 Mb/s montant. Comment j'y suis arrivé : ben un câble Ethernet très long, deux boitiers CPL et j'ai balladé le routeur ... en bas, dans un placard, en haut à la verticale de la cage d'escalier ... Finalement, l'instinct disait au centre, et ce fut au centre ... de l'étage. Au plus près de la majorité des consommateurs. Au début, je l'ai baladé avec deux CPL. Les débits étaient mauvais mais je ne recherchait pas le débit absolu mais le débit relatif d'un endroit à un autre. Le WiFi passe mal le béton contraint. Le carrelage est vraiment pas apprécié. Placo et isolant ca va. Mur en pierre, cela va dépendre : le granit c'est catastrophique par exemple. Le Wifi déteste aussi l'eau. Ne pas mégoter sur la liaison entre le point d'entrée et ton routeur. Tout ce que tu peux optimiser en plaçant au mieux le routeur, tu vas le perdre si vous êtes nombreux (en connection) et la bande passante point d'entrée <-> routeur mauvaise (ou en tout cas non optimisée).
  11. Un souvenir. L'une d'entre elles utilise aussi la tablette comme liseuse. Cela lui évite d'avoir des livres papiers lourd, d'avoir des problèmes de stockage du papier et ... cela lui permet d'adapter la lecture à sa vue en grossissant la taille des caractères et en modifiant la luminosité ...
  12. Il faut que tu fasses un saut de section avec changement de pages sur le début de tes annexes. Ensuite, sur le réglage des numéros de pages dans les caractéristiques de Entête et pied de page, tu changes le type de numérotation et tu romps le lien avec la page précédente. Pour changer le numéro de page total, tu as une aide ici : https://people.unil.ch/jacquelinefrey/2014/12/inserer-le-nombre-de-pages-total/ L'idée de base est de jouer sur les sections ... A+
  13. Très bonne remarque ! Mais j'y vois un intérêt supplémentaire : Il faut que le cerveau reste actif à ces âges. Donc des jeux même simples. La liste de Sethenès est très bien et doit être adapté en fonction de la personne et de son passif. On peut rajouter mot croisé, 1024, apple du type "quelle est donc cette fleur ?" ...
  14. J'ai équipé deux séniors de tablettes iPad. iPad Air 2 pour l'une et iPad "normal" 6 pour l'autre. Le reste est identique : cellulaire avec un forfait 50 Go, 256 Go de mémoire. Chacun est sécurisé par mes soins. Pas de clavier et je ne regrette pas. Cela simplifie le transport et l'usage au final. Personnes ne se plaint de la taille de l'écran ou du clavier virtuel. Une première réponse : pourquoi Apple ? Parce que j'ai à mon domicile tout un univers apple. Cela me permet de maitriser les opérations voire de les répéter avant (sur un téléphone par exemple, l'organisation étant quand même similaire). Parce que je considère qu'il y a moins de fuite de données et que je me méfie de leurs actions "un peu n'importe comment". Et que j'ai plus confiance au final. Dans le détail : L'une est une ancienne professeur de mathématique en école préparatoire (CGPE). Elle a 86 ans cette année. Elle est à 800 km de chez moi. Elle s'y est mise très facilement après plusieurs sessions de prise en main répartie sur un an et des piqures de rappels. Environ 2 heures à chaque fois. Dès fois j'ai des appels au secours mais c'est assez rare. Elle fait ses emails, ses appels téléphoniques et visuels (FaceTime), ses démarches administratives (donc les impôts), ses courses (surtout en ce moment). Elle gère ses rendez-vous médicaux ... Elle prend aussi des photos et elle paye avec ApplePay de temps en temps. Elle fait elle-même ses mises à jours. Elle est donc autonome avec et extrêmement satisfaite. L'autre à 78 ans cette année. Elle a un bagage technique beaucoup plus mince mais elle est à 10 min de mon domicile. S'y mettre est plus difficile et elle a souvent besoin de moi ou de mon épouse en particulier quand cela sort des sentiers battus. Elle fait ses emails, ses appels téléphoniques et visuels (FaceTime), ses démarches administratives (donc les impôts) (pas toutes), ses courses (pas toutes). Elle gère ses rendez-vous médicaux (ca oui), elle regarde la télé ... Elle prend aussi des photos et elle paye avec ApplePay de temps en temps. Elle C'est par contre moi qui lui fait elle-même ses mises à jours. Elle utilise énormément "dicté" pour les messages. Elle est très contente au final de la liberté que cela lui accorde. Inversement, mon père à un mac mini (après avoir eu un PC Windows). Il a 89 ans cette année. Il a/avait un très bon bagage technique de niveau ingénieur. Je regrette après coup et maintenant de ne pas l'avoir mis à une tablette, mais à l'époque du premier investissement en PC Windows, le marché tablette était beaucoup moins développé voir inexistant (je ne me rappelle plus très bien). Il fait ses emails, ses appels téléphoniques et visuels (FaceTime), ses démarches administratives (donc les impôts) (pas toutes), ses courses. Il gère ses rendez-vous médicaux (ca oui), il regarde la télé ... Il prend aussi des photos et il paye avec ApplePay de temps en temps. ll C'est par contre moi qui lui fait lui-même ses mises à jours. Depuis 3 ans, l'ordinateur est devenu de plus en plus complexe pour lui en terme d'interface. Mais aussi parce qu'il lui manque vraiment une dictée efficace par rapport à sa voix et à ses handicaps et une prise d'ordre vocal efficace. J'ai essayé de le mettre à un téléphone tactile mais cela ne marche pas très bien (euphémisme) ou c'est trop tard (que ce soit iOS ou Android d'ailleurs, j'ai essayé les deux). Concernant le contrôle à distance. J'utilise TeamViewer. Je pilote l'ordinateur de mon père avec et c'est gratuit pour cette activité. La connexion est rapide. Très satisfait. Pour les tablettes, TeamViewer possède une option payante permettant de voir l'écran à distance et donc de guider l'utilisateur. Par contre, je n'utilise pas (encore). Mes conclusions à postériori, par ordre de priorité : Démarrer tôt. Au plus tôt l'enseignement et les habitudes sont prises, au mieux cela va se passer sur le long terme. Penser sur le long terme. La technologie choisie aujourd'hui sera celle de demain. Arrivé à un certain âge, changer n'est plus possible. Le cerveau ne travaille efficacement qu'avec les vieux réflexes, les veilles habitudes et souvenirs. Un OS que tu maîtrises pour débloquer les situations les plus improbables et il va y en avoir ! Tablette plutôt qu'un ordinateur. Plus légers, plus mobiles, interface hyper simplifiée. Ils/elles peuvent s'en servir du lit, du fauteuil, chez une/un amie. Il n'y a pas cette notion de poste fixe. Une tablette cellulaire. Bien plus mobile et disponible partout. Cela sert au final d'ordinateur. Le prix n'est rien en fait (ok, il faut quand même sortir l'argent mais ... ->). On parle ici de long terme. La qualité doit impérativement y être. La réactivité aussi. Sinon, l'utilisateur, encore plus âgé, ne comprends pas pourquoi cela ne marche pas quand il fait quelque chose : Pourquoi cela ne réagit pas, pourquoi il ne se passe rien ? 100 euros par exemple d'écart doit être mis en perspective avec 5 ans d'usage voire plus. Voilà, je crois que je n'ai rien oublié de mon retour d'expérience.
  15. En 2018 j'ai fait l'achat de la suite office pour Mac via Digital License (https://www.digitallicense.nl/office-pack/office-pour-mac/) en version 2016. Aucun soucis. J'avais déjà acheté avec leur tarif avantageux d'autres logiciels. Idem pour un certain nombre de collègues. Tu ne peux pas acquérir des bouts ... Pour la version 2019, je ne crois pas qu'il y ait des versions pour Mac, il faut passer directement à Office 365. Office 365 est sur abonnement, dans ton cas où je suppose le besoin ponctuel, c'est aussi peut-être une solution à moindre coût si il n'y a pas de durée d'engagement. Bien à toi
×
×
  • Create New...