Jump to content

Youri

Members
  • Posts

    11
  • Joined

  • Last visited

Posts posted by Youri

  1. Le droit qui encadre les transactions entre personnes morales types entreprises (Business to Business) n’est pas le même que celui qui encadre les transactions entre personnes morales et physiques (business to consumer). 
    Dans le cas présent, la loi européenne autorise tout à fait une entreprise à acheter des gros volumes de licences auprès de Microsoft et de les revendre ensuite à des particuliers. Et Microsoft ne peut pas s’y opposer.

  2. Non, Microsoft est tenu de respecter la loi avant toute autre chose, et ne peut pas décider de lui même quels clients sont bons ou mauvais. Si la loi autorise à vendre ces types de licences, Microsoft n'a donc pas le droit de les couper à distance, et heureusement.

  3. Le droit européen permet la revente de licences OEM à des particuliers, si c'est à cela que tu faisais référence, donc Microsoft n'a pas son mot à dire. Tu imagines bien également que, compte tenu de la puissance financière de Microsoft, ils auraient obtenu le retrait de ces produits, que l'on peut trouver très facilement sur des sites très connus s'ils avaient eu la possibilité légale de le faire.

  4. Il y a 17 heures, LolYangccool a dit :

    @MoutEvidemment toi tu ne crains pas grand chose en tant qu'acheteur, si ce n'est que ta licence soit désactivée par Microsoft.
    N'empêche que pour moi c'est pas légal. ;)

    Si tu fais ça c'est bien parce que au font tu sais que c'est des licences illégitimes. :)

    Je pense qu'il est tout à fait possible que ce soit légal. En effet, l'UE a fait passer une loi permettant la revente de logiciel informatique de seconde main sans matériel.

    Et pour proposer un prix aussi faible, une boite peut tout à fait acheter des licences en très grandes quantités auprès de Microsoft, négocier un prix largement inférieur à celui d'un particulier, et pouvoir les revendre ensuite à ces prix là. Néanmoins, il faut préciser quand même, comme Mout le fait, qu'il faut se débrouiller soit même après, et qu'on ne bénéficie pas des mêmes services (par exemple, pouvoir télécharger la licence à volonté) que lorsque l'on a souscrit à une licence que l'on a pu rattacher à son profil Microsoft. 

    Et par contre, il y a un risque d'arnaque plus important naturellement qu'en s'adressant à Microsoft directement, et il faut bien regarder à quel vendeur on s'adresser lorsque l'on achète ce genre de choses sur un marketplace.

  5. J'ai moi même changé d'iPhone il y a 5 mois, et j'avais aussi un iPhone 7 que j'avais gardé 4 ans. J'ai finalement opté pour un iPhone 11, après avoir beaucoup réfléchi. Dans mon cas, le critère simple est que je ne voulais pas me ruiner vu l'utilisation que j'ai de l'appareil (lecture, photos mais en touriste uniquement, quelques jeux basiques, réseaux sociaux etc), mais je voulais, comme toi, quelque chose de qualitatif quand même, et je voulais essayer un écran plus grand aussi, quitte à devoir augmenter mon budget si nécessaire.

    D'abord, ce qui m'a obligé à changer mon iPhone 7 qui fonctionnait encore bien sinon, est la batterie, que j'avais déjà changé une fois, et que je ne voulais pas changer encore, compte tenu de la valeur de l'appareil comparé au coût de changement de la batterie. Sur ce point, j'ai préféré m'éloigner des modèles mini donc.

    Ensuite, il y a un très gros écart de prix entre le 11 (589 euros), le 12 (809) et le 13 (909). Donc si tu fais du budget le critère principal, le 11 est encore très bien, pour un prix très accessible par rapport aux autres. A ce jour, les seuls inconvénients que je lui trouve sont le FaceID qui ne marche pas avec le masque (mais très gérable à partir du moment où on le porte beaucoup moins, à voir ce que l'avenir nous réserve toutefois sur le plan sanitaire), et l'absence de 5G, mais qui n'est pas rédhibitoire vu mes usages.

    D'une manière générale, je suis très content de mon achat, qui correspond totalement à mes besoins, et qui je l'espère, devrait durer plusieurs années sans problème. Le saut qualitatif par rapport au 7 est en tout cas immédiat, absolument tout est mieux.

    Bonne réflexion.

  6. J'ai aussi fait comme Lol. Cela dit, cela dépend de ton métier aussi: si il consiste à recevoir et passer énormément d'appels, de mails etc, mieux vaut opter pour 2 appareils séparés, avec un compte Apple professionnel uniquement.

  7. Le 07/05/2022 à 17:01, Sethenès a dit :

    J'étais en reprise d'étude il y a 7/8 ans et je t'assure que la prise de note sur PC/Mac facilite grandement l'étude.

    Les notes s'éditent. Tu peux faire une recherche sur un mot clé. Si en même temps tu enregistres le cours, tu peux insérer un rappel (exemple : pas compris à 9h22, réécouter à telle autre heure), ...

    Sans parler du fait que tu peux aussi les partager plus facilement avec les autres étudiants.

  8. Mais est ce que c'est lié à Intel? Ou au fait qu'avec un Mac Pro, tu as de toutes façon de base très peu de personnes susceptibles d'être intéressés par une telle machine et le prix qui va avec?

  9. Le 30/03/2022 à 20:47, VanZoo a dit :

    Quelle naïveté 😁

    Tu crois vraiment à cette thèse ? Quand bien même, ils auraient milité pour les 10% restant. 
    L’enjeu principal n’est pas économique. C’est à la fois de la géopolitique et de l’idéologie (souvent nauséabonde) Et c’est aussi, pour beaucoup, une question d’arbitrage ; les GAFAM ne doivent pas être censeurs (ce qui est publié ou non) Oui, ils s’attaquent à la figure étatique que représentent ces entreprises et cela gêne les ultra-libéraux et leurs amis à chemises brunes.

    La commission ou le bon prétexte.

    De nombreux développeurs, la grande majorité, préférons rester sur le store officiel, tu verras.

    Au contraire, Apple est le pur produit du système ultra libéral américain dans toute sa splendeur: captation du consommateur, étouffement de la concurrence à coups de rachats et de procès sur l'ensemble de leurs produits et services, racket des fournisseurs (et même des clients dans certains cas), impôts payés minimum et enfin, accommodements sans vergogne avec la plupart des régimes dictatoriaux de la planète. En résumé, c'est l'entreprise ultralibérale parfaite, son stade ultime.

×
×
  • Create New...