Jump to content

Recommended Posts

 

Et pourquoi, si ce n'est la reflexion sur la cible clientèle professionnelle exonérée de TVA, les autres produits ne sont pas montées dans les mêmes proportions ( vu qu'ils sont dans la même zone dollar, comme tu l'as écris ) ?

http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2015/04/16/01007-20150416ARTFIG00322-teles-pc-smartphones-et-tablettes-les-prix-flambent-de-15.php
Forcément, le Figaro est impartial - lol.

De plus, ils se contredisent. Le dollar monte puis c'est l'euro qui dévisse. Et l'euro est toujours au-dessus du dollar donc ce ne sont que les marges qui sont impactées. Le Figarskozy a l'honnête de parler de la baisse du prix des composants ( comme les SSD - prix augmenté chez Apple ) La ram, chez Apple, c'est affaire d'euro ? De plus, ils parlent d'aller acheter à New York sans penser aux taxes douanières. Article de haut niveau.

Et si les actionnaires pensaient à moins se gaver plutôt que tout mettre sur le dos de l'Euro ?

Je veux bien payer plus si Apple and co se décident à payer leurs impôts !

Le franc suisse est fort pourtant... Et les prix en Grande-Bretagne ?

 

Apple ne pourra pas se permettre de vendre ses Iphones 15% plus chers en septembre. Et encore moins les Ipads qui ont baissé en un an

 

D'un stricte point de vue écolo, c'est bien, y aura moins de consommation/surconsommation

Link to post
Share on other sites
  • Replies 203
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Bon, j'arrête cette discussion, vu qu'à mesure qu'on te présente des arguments tu les repousses avec une dose de mauvaise foi remarquable. Tu demandais pourquoi les autres produits n'augmentaient pas, je te montre un article qui dit qu'ils augmentent, mais ça ne va pas car c'est le Figaro (qui ne fait que reprendre des analyses d'instituts comme Gartner et IDC mais bon, c'est le Figaro). Par ailleurs je voudrais bien savoir où j'ai écrit que de manière générale les fabricants n'essayaient pas de s'en mettre le plus possible dans les poches.

 

De toutes façons vu ce genre de réflexion "l'euro est toujours au-dessus du dollar donc ce ne sont que les marges qui sont impactées", il est clair que tu as des notions d'économie plus que floues et que tu ne cherches pas trop à comprendre.

Link to post
Share on other sites

 

 

Par ailleurs je voudrais bien savoir où j'ai écrit que de manière générale les fabricants n'essayaient pas de s'en mettre le plus possible dans les poches.

 

C'est même leur but premier et le leur reprocher est au mieux curieux. 

Link to post
Share on other sites

 

 

 

Par ailleurs je voudrais bien savoir où j'ai écrit que de manière générale les fabricants n'essayaient pas de s'en mettre le plus possible dans les poches.

 

C'est même leur but premier et le leur reprocher est au mieux curieux. 

 

 

Le savoir ne doit pas empêcher d'être vigilant : la comparaison des 2 iMac faite par Pehache plus haut est tout simplement édifiante.

Link to post
Share on other sites

Bon, j'arrête cette discussion, vu qu'à mesure qu'on te présente des arguments tu les repousses avec une dose de mauvaise foi remarquable. Tu demandais pourquoi les autres produits n'augmentaient pas, je te montre un article qui dit qu'ils augmentent, mais ça ne va pas car c'est le Figaro (qui ne fait que reprendre des analyses d'instituts comme Gartner et IDC mais bon, c'est le Figaro). Par ailleurs je voudrais bien savoir où j'ai écrit que de manière générale les fabricants n'essayaient pas de s'en mettre le plus possible dans les poches.

 

De toutes façons vu ce genre de réflexion "l'euro est toujours au-dessus du dollar donc ce ne sont que les marges qui sont impactées", il est clair que tu as des notions d'économie plus que floues et que tu ne cherches pas trop à comprendre.

J'avoue que la conversation me semble assez inutile…

 

Très bon illustration que l'article en question, hormis l'inutile paragraphe “tape à l'oeil” sur l'Apple Watch, qui est faux, car c'est en fait l'inverse, l'Apple Watch Edition est l'un des produits avec le moins d'écart de prix, bien moins que les autres modèles d'Apple Watch. Ça nous fait une belle jambe, je sais…

Link to post
Share on other sites

 

 

 

Par ailleurs je voudrais bien savoir où j'ai écrit que de manière générale les fabricants n'essayaient pas de s'en mettre le plus possible dans les poches.

 

C'est même leur but premier et le leur reprocher est au mieux curieux. 

 

 

Correction, ce sont les actionnaires qui veulent s'en mettre pleins les poches ( s'en rien foutre ) Dans ce monde, certes avec un parachute en or massif, mêmes les PDG sont facilement éjectables, comme on jette un tampon hygiénique. L'actionnaire est Roi et Steve Jobs avait bien raison de ne pas leurs céder

Il existe une ( petite ) économie de gens qui ne sont pas cupides, obsédés par les yachts et les p.... 

Link to post
Share on other sites

L'actionnaire est Roi et Steve Jobs avait bien raison de ne pas leurs céder

Sous Steve Jobs, l'action d'Apple s'est envolée vers des sommets. Il y a pire comme traitement réservé aux actionnaires.

Link to post
Share on other sites

 

L'actionnaire est Roi et Steve Jobs avait bien raison de ne pas leurs céder

Sous Steve Jobs, l'action d'Apple s'est envolée vers des sommets. Il y a pire comme traitement réservé aux actionnaires.

Sauf qu'il ne leur reversait rien ou si peu, contrairement à T.Cook ( bien obligé, n'ayant pas la même aura - rapport de force ) Et l'objectif de Steve Jobs n'était surement pas de faire monter l'action ( écouter ses interviews )

Sans actionnaires pas d'entreprise ...

L'investisseur est actionnaire ( dans une SA, SAS, SCA ) tandis que l'actionnaire n'est pas forcément un investisseur. Ces deux mots ne sont pas des synonymes... Et quid du propriétaire, ce que n'est pas l'actionnaire

Et toutes les entreprises n'ont pas d'actionnaires ! Le Capitalisme s'est développé sans

J'ai une entreprise, je n'ai pas d'actionnaire(s)

Qui des entreprises d'état ( publiques ) ?

 

@Pehache, quel plaisir de me reprendre sur un point parfaitement de mauvaise foi alors que Baradal sort une énormité ... Let it be

Link to post
Share on other sites

Sauf qu'il ne leur reversait rien ou si peu, contrairement à T.Cook ( bien obligé, n'ayant pas la même aura - rapport de force )

Verser ou pas des dividendes est une question de stratégie d'entreprise, mais qui en moyenne ne change à peu près rien pour les actionnaires. L'argent qui n'est pas versé en dividendes participe à rehausser la valeur de l'entreprise, donc de l'action, donc il enrichit indirectement l'actionnaire aussi (qui peut vendre des actions en maintenant son capital investi quand l'action monte).

 

Il n'y a pas de secret, l'actionnaire est le propriétaire de l'entreprise, et si l'entreprise s'enrichit c'est lui qui s'enrichit, quelle que soit la façon dont ça se passe.

Link to post
Share on other sites

L'actionnaire est copropriétaire du capital
Sous Tim Cook, l'actionnaire est doublement gagnant en dividende et sur l'action
Steve Jobs, après s'être fait virer, ne bossait certainement pas dans l'intention de les nourrir

Link to post
Share on other sites

 

L'actionnaire est copropriétaire du capital

Sous Tim Cook, l'actionnaire est doublement gagnant en dividende et sur l'action

Steve Jobs, après s'être fait virer, ne bossait certainement pas dans l'intention de les nourrir

 

 

Tes notions d'économie me laissent rêveur... 

 

Je le dis et me répète : une entreprise, quelle qu'elle soit, publique ou privée, a pour seul et unique but de générer du profit (quelle que soit la métrique adoptée pour mesurer ledit profit - que ce soit en monnaie sonnante et trébuchante ou en services fournis au public). Apple est un modèle financier pour beaucoup, et une des rarissimes entreprises hors grande distribution à avoir un BFR négatif. En clair, la vente d'un produit est en elle-même génératrice de cash, et non pas un coût. 

Et pour le reversement de dividendes : in fine, le grand gagnant est une fois de plus Apple. Si on considère que le dividende augmente l'attrait de l'action, il est d'autant plus aisé pour la firme d'en émettre de nouvelles au cas où elle aurait besoin d'augmenter son capital. Et inversement, sa valorisation est d'autant plus grande, lui conférant d'autres avantages sur le marché. La rentabilité des capitaux investis d'Apple est d'ailleurs stellaire. Dans tout les cas, tout le monde est gagnant, la pomme en tête : CQFD. 

Link to post
Share on other sites

 

 

L'actionnaire est copropriétaire du capital

Sous Tim Cook, l'actionnaire est doublement gagnant en dividende et sur l'action

Steve Jobs, après s'être fait virer, ne bossait certainement pas dans l'intention de les nourrir

 

 

Tes notions d'économie me laissent rêveur... 

 

Je le dis et me répète : une entreprise, quelle qu'elle soit, publique ou privée, a pour seul et unique but de générer du profit (quelle que soit la métrique adoptée pour mesurer ledit profit - que ce soit en monnaie sonnante et trébuchante ou en services fournis au public). Apple est un modèle financier pour beaucoup, et une des rarissimes entreprises hors grande distribution à avoir un BFR négatif. En clair, la vente d'un produit est en elle-même génératrice de cash, et non pas un coût. 

Et pour le reversement de dividendes : in fine, le grand gagnant est une fois de plus Apple. Si on considère que le dividende augmente l'attrait de l'action, il est d'autant plus aisé pour la firme d'en émettre de nouvelles au cas où elle aurait besoin d'augmenter son capital. Et inversement, sa valorisation est d'autant plus grande, lui conférant d'autres avantages sur le marché. La rentabilité des capitaux investis d'Apple est d'ailleurs stellaire. Dans tout les cas, tout le monde est gagnant, la pomme en tête : CQFD. 

 

 

C'est merveilleux qu'Apple est un besoin en fond de roulement négatif ! Je me sens tout de suite apaisé mais je reste circonspect quant à la pertinence de ce 1er paragraphe

Quant au modèle financier, ce n'est à la base qu'un rapport de force. Je ne suis pas convaincu que l'Apple de Sculley en était un. S'ils cessent d'avoir le vent en poupe, tout modèle que tu veux, ils n'obtiendront pas les mêmes accords avantageux avec leurs partenaires actuels ( Samsung en tête ? )

 

Quant au second paragraphe, on ne parle pas de la même chose. Je disais une chose simple, non économique, l'intention détermine l'acte

 

Et sinon, tu dois savoir que les étoiles meurent ou s'éteignent 

 

Comme t'es calé, demeure pour moi une question, à quoi sert le trésor d'Apple étant donné qu'ils empruntent quand ils ont besoin d'argent ?

Link to post
Share on other sites

L'actionnaire est copropriétaire du capital

Sous Tim Cook, l'actionnaire est doublement gagnant en dividende et sur l'action

Steve Jobs, après s'être fait virer, ne bossait certainement pas dans l'intention de les nourrir

Que son objectif ait été ou pas de les nourrir, le fait est qu'il les nourrissait du simple fait du développement de l'entreprise.

 

Il est assez évident que les dividendes ne sont pas une création ex-nihilo de valeur : ce que l'actionnaire gagne directement en touchant un dividende il le perd indirectement en valeur de l'entreprise, dont les actifs diminuent des montants distribués, ce qui à terme se ressent forcément sur la valeur de l'action.

Link to post
Share on other sites

 

 

S'ils cessent d'avoir le vent en poupe, tout modèle que tu veux, ils n'obtiendront pas les mêmes accords avantageux avec leurs partenaires actuels ( Samsung en tête ? )

 

Avec des si on mettrait Paris en bouteille. Et oui, un jour, Apple se retrouvera probablement une fois de plus en difficulté. La pertinence de ce genre de considération est toutefois limitée dans notre problème. 

 

 

 

Je disais une chose simple, non économique, l'intention détermine l'acte

 

Et il n'y a toujours pas de lien quelconque, sinon un voeu pieu de ta part. 

 

 

 

à quoi sert le trésor d'Apple étant donné qu'ils empruntent quand ils ont besoin d'argent ?

 

Figure toi qu'ils doivent se poser eux-mêmes des questions sur l'utilisation de cet argent. Et la raison du recours à la dette est simple : elle est soit moins coûteuse, soit plus rentable. On imagine les frais de change, les risques liés à des swaps éventuels et/ou les frais d'assurance pour s'en prémunir.... Ainsi que, tout extraordinaire qu'il soit déjà, l'attrait de maximiser encore et encore le retour sur capitaux investis et l'intérêt de jouer sur "l'effet de levier" de la dette. Une fois de plus, c'est tout bénèf pour tout le monde, actionnaires comme entreprise. 

Link to post
Share on other sites

Voici typiquement le genre de news que je pense réaliste. C'est peut être un fake, mais je ne le pense pas.

 

Je résume pour les fainéants qui ne prendront pas la peine de cliquer ;)

 

On y apprend qu'il y a 2 nouveaux modèles de Xeon, basés sur Broadwell (-EP pour l'un et -EX pour l'autre). Ceux-ci diffèrent par les fonctionnalités proposées.

 

Ils sont prévus pour "2015" et se déploieront jusqu'en 2017, date ou un tout nouveau Xeon sera proposé, basé lui sur Skylake avec moultes nouveautés.

 

Assez étonnamment, même les Xeon basés sur skylake sont annoncés avec du PCI E. 3.0., mais il y a un astérisque sur le document (malheureusement, on n'a pas la légende).

 

http://www.macbidouille.com/news/2015/05/26/des-informations-sur-les-futurs-xeon

Link to post
Share on other sites

Evidemment, il y a le corollaire à cette info.

 

Comment imaginer que d'une part, on annonce des Broadwell à 22 et 24 coeurs censés tenir 2 ans et que parallèlement, il y a florès de news qui annoncent que le Broadwell est mort-né.

 

Les deux scénarios me semblent peu compatible, c'est donc soit l'un, soit l'autre.

 

Je commençais à me dire que l'absence de sortie de certaines puces Broadwell était peut être un signe qu'effectivement Skylake serait avancé. Maintenant, je me demande si au contraire, ces puces Broadwell ne vont pas faire leur apparitions dans les mois qui viennent, retardant d'autant plus les puces Skylake.

 

Qu'on soit clair, je ne remets pas en cause la sortie des puces Skylake au Q4 de cette année, mais on risque de n'avoir que les puces pour ultra-portable.

Link to post
Share on other sites

Les Xeon sont vraiment à distinguer du reste de la gamme des procs. Haswell et Broadwell étant vraiment proches, autant passer directement sur les Xeon Broadwell pour le Mac Pro ( mais alors ce ne devrait pas être avant la rentrée )

 

Quand on veut rester sous Mac et posséder une machine vraiment puissante, professionnelle et qu'on n'a pas les compétences pour monter un hakintosh, quel autre choix que le Mac Pro ?

Link to post
Share on other sites

 

Quand on veut rester sous Mac et posséder une machine vraiment puissante, professionnelle et qu'on n'a pas les compétences pour monter un hakintosh, quel autre choix que le Mac Pro ?

 

Honnêtement, le meilleur choix aujourd'hui dans ce cas la, c'est la patience.

 

Il n'y a pas d'alternative au Mac Pro. Lorsque le nouveau modèle sera dévoilé, je pense qu'il faudra se décider :

- soit l'acheter "rapidement" (je veux dire dans les mois qui suivent sa sortie) après une évaluation raisonnable de ce qui est dedans et de ce qui manquera "réellement" :  quelles cartes graphiques, quelle mémoire, quel SSD, quel processeur, soit passer son chemin.(*)

- sachant aussi que même si c'est un Broadwell, la chance pour que Apple sorte un Mac Pro dans un délai inférieur à deux ans sera très mince (ex : un Skylake). Aujourd'hui le MacPro, c'est un Ivy Bridge ... le Xeon Haswell est dispo depuis 8 mois et toujours rien en terme de mise à jour.

 

(*) C'est le choix que j'ai fait avec mon Haswell-E. J'ai fait le point sur ce que Broadwell pouvait m'apporter et sur ce que Skylake m'apporterait s'il sortait "rapidement". Si on en croit cette news, j'ai fait le bon choix. Skylake sortira un peu plus tard (autrement dit, avec un peu plus de différenciation par rapport à la génération précédente).

 

(Spécial pour VanZoo) Par contre, si je compare entre ce que j'avais et Broadwell (au hasard), là, la différence est énorme. Si à nouveau je compare entre ce que j'avais et Skylake, la différence est juste "un peu plus" énorme. A un moment, il faut faire le point et arrêter d'attendre, c'est un peu le message. Surtout si le modèle qui sort "n'est qu'un Broadwell", alors vi, sur le papier Skylake sera meilleur mais auras-tu encore la patience d'attendre 2 ans de plus (probablement pour le modèle Skymont d'ailleurs).

Link to post
Share on other sites

Aujourd'hui le MacPro, c'est un Ivy Bridge ... le Xeon Haswell est dispo depuis 8 mois et toujours rien en terme de mise à jour.

Le MacPro est plus une vitrine qu'autre chose pour Apple. Sans cela il y aurait une politique plus agressive pour les mises à jour, la création d'un écosystème matériel, etc...

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...