Jump to content
Sethenès

Merci à l'Europe ...

Recommended Posts

Son "message" est vraiment tout pourri.

 

Sa justification de ne payer que très peu d'impôts en Irlande est :

 

"Toutefois, un principe fondamental prévaut dans le monde entier : les bénéfices que réalise une société doivent être imposés dans le pays où la valeur est créée. Apple, l’Irlande et les États-Unis sont en accord sur ce principe. Dans notre cas, la quasi-totalité de nos activités de recherche et développement ont lieu en Californie, c'est pourquoi nos bénéfices sont en grande partie imposés aux États-Unis."

 

Il veut dire par là que les 6000 employés Apple en Irlande (plus tous les autres en Europe) ne créent pas de valeur ? Sympa pour eux.

 

Quel clown.

 

http://www.apple.com/fr/customer-letter/

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il utilise un principe juridique et fiscal qu'exploitent absolument toutes les sociétés, nonobstant leur taille, qui ont des activités dans plus d'un pays.

 

On peut en penser ce qu'on veut, et je ne suis pas en reste, mais il aurait tort de se priver et de payer plus que nécessaire por la simple beauté du geste. Tant que le marché européen unique n'aura pas de fiscalité unique, le problème restera entier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais dans ce cas qu'il assume. Qu'il se contente de dire "On a le droit de le faire et si ça vous plaît pas c'est pareil" : ça aurait au moins le mérite de la franchise cynique.

 

Et qu'il nous épargne tout son blabla de justifications ridicules sur la création de valeur. L'optimisation fiscale telle que pratiquée par ces boîtes consistant justement par des jeux d'écritures à faire apparaître les bénéfices là où l'imposition est la plus douce, et non pas là où la valeur est créée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Baraka : je suis en partie d'accord.

 

Qu'il choisisse le pays le moins imposé n'est pas dérangeant (et ce n'est d'ailleurs pas cela que la commission à condamner). Tous les pays ont leurs propres méthodes pour favoriser l'installation des multinationales. Par contre, logiquement, toutes les entreprises devraient être soumises aux mêmes conditions et c'est la où l'Irlande est allée trop loin et a provoqué une distorsion de concurrence.

 

Jusqu'ici, je n'ai toujours rien à redire. Le contrôleur à effectué son travail et la sanction est tombée. Un appel est possible.

 

Par contre, la où je discute c'est sur la réaction d'Apple car elle est doublement méprisante.

 

Premièrement vis-à-vis de l'Europe, à qui visiblement elle ne reconnait pas le pouvoir de sanction, ensuite vis-à-vis de "nous", la "communauté" qu'elle snobe joyeusement depuis des années et dont elle se rappelle tout d'un coup l'existence.

 

Je suis d'ailleurs très content de voir que cette communauté réagit avec la même froideur qu'Apple ne lui témoigne !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le « clown », comme tu dis, est à la tête d'une des plus grosses entreprises au monde.

Comme quoi être un « clown » ça peut apporter pas mal de choses. :P

Le clown est en fait un pantin ( très très bien payé ) d'un conseil d'administration qui, par le biais de leur batterie d'avocats ( véreux ) ont pondu ce texte pitoyable

Share this post


Link to post
Share on other sites

La fiscalité a toujours été le "problème" de toutes les états, quel que soit l'époque : quel est le bon équilibre entre l'état et les personnes physiques ou morales ? La pression fiscale a toujours été excessive (sauf dans les paradis fiscaux) quelque soit le lieu ou l'époque. La "dette" de chaque état (dette publique) liée a des dépenses excessives (santé, armement) et incontrôlées (ci-dessous celle de la France : c'est-y pas beau ça ?) à des chocs économiques etc.info-dette-HD.jpgainsi qu'à la libéralisation financière mondiale et la fin des accords de Bretton Woods... :angry:

Je m'égare... je m'égare... Désolé ! Bref, nous avons devant nos yeux, l'affrontement entre deux "immoralités" : la finance internationale et la fiscalité européenne. :arg:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais dans ce cas qu'il assume. Qu'il se contente de dire "On a le droit de le faire et si ça vous plaît pas c'est pareil" : ça aurait au moins le mérite de la franchise cynique.

 

Et qu'il nous épargne tout son blabla de justifications ridicules sur la création de valeur. L'optimisation fiscale telle que pratiquée par ces boîtes consistant justement par des jeux d'écritures à faire apparaître les bénéfices là où l'imposition est la plus douce, et non pas là où la valeur est créée.

 

Parfaitement d'accord. Je ne comprendrais d'ailleurs jamais comment des mecs aussi bien payés et a priori compétents peuvent nous pondre des textes pareils; ils ne se rendent pas compte qu'absolument personne n'est dupe et que l'effet produit est inverse à celui recherché?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparement le tribunal donne raison au collectif Attac:

 

https://www.lesechos...le-2156188.php 

 

"A m'en donné, va y avoir du monde en magasin..."

... et à la rigueur peut-être que les membres de ce collectifs pourraient éclairer les clients concernant leur déclaration fiscale personnelle histoire de patienter calmement   :hihi:

Share this post


Link to post
Share on other sites

C’est un jugement en référé, c’est à dire que le tribunal a estimé qu’il n’y avait pas de dommages suffisants démontrés pour Apple qui justifierait une décision « rapide ». Apple peut maintenant attaquer sur le fond s’ils veulent, mais vu les termes de ce jugement en référé ils ont peu de chances de gagner sur le fond.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×