Jump to content
Sethenès

Remplacer les disques d'un Synology sans Raid et sans Spare

Recommended Posts

Ok, donc en gros tu me conseilles de me refaire un serveur qui n'a rien d'un NAS...

J'aimais bien le concept de tout avoir dans la même machine. :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok, donc en gros tu me conseilles de me refaire un serveur qui n'a rien d'un NAS...

J'aimais bien le concept de tout avoir dans la même machine. :(

 

Oui, je m'en rends compte. J'ai un peu le défaut inverse, une machine pour un usage. Mais ça fait plusieurs fois que j'y repense en essayant justement de mettre mon point de vue de côté et je ne vois aucun avantage à procéder de la sorte.

 

Toujours dans l'idée de penser comme toi, je me demande quelle sera la valeur de revente de ce que tu comptes faire comme solution. Bien sûr tu pourrais récupérer les disques et les mettre dans un NAS et utiliser le reste comme serveur de VMs ...

 

C'est l'exemple de la F1 et de la 4x4 tout terrain. Elles sont toutes les deux mieux qu'une citadine, mais en même temps plus limitées et surtout très difficile pour une F1 de rouler dans un champ.

 

De mon expérience, au plus on se rapproche du monde pro, au plus on retrouve des machines avec des fonctions dédiées. D'ailleurs, c'est souvent à ça que servent les différentes VMs. Même dans le concept SAN qui se rapproche un peu de ce que tu veux faire, il y a 3 composants : une zone de stockage commune, un "réseau" (souvent fibre optique) et des serveurs.

 

L'avantage est de centraliser les données sur une seule machine, mais (et je peux me tromper), je pense que justement tu n'as pas de données à centraliser. Oui, tu as des données bien sûr, mais as-tu des bases de données avec des milliers d'enregistrements ? Autre manière de dire la même chose, as-tu besoin des fichiers d'installation des versions d'OS dans tes VMs ? Un SAN, ce n'est pas un concept pour accéder à des fichiers partagés, c'est faire comme si le disque était physiquement installé dans la machine mais qu'en fait, c'est juste une partie d'un espace de stockage présent sur une autre machine.

 

Car l'avantage du SAN est de ne plus devoir étendre les disques de plusieurs machines mais au contraire d'avoir toutes les capacités disques dans une seule. Mais même dans ce cas, il faut au moins 2 machines : le serveur de stockage et le serveurs d'application / de VMs.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Réseau_de_stockage_SAN

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je comprends bien, le SAN, que je connaissais de nom mais peu son principe, permet de séparer le stockage des serveurs.

Du coup, plusieurs serveurs peuvent avoir accès au même stockage et on peut imaginer un « gros » serveur de VM qui accède au stockage du SAN pour accéder à ses VM stockées dessus, et un « petit » serveur pour la partie stockage de fichiers.

 

Donc dans le cadre d'un SAN, il faudrait au moins 3 machine dans mon cas : Une unité de stockage, un serveur de fichier, et un serveur de VM.

 

C'est bien ça l'idée ?

 

Mais le SAN me semble être une solution très orientée entreprise et très couteuse.

Je ne sais pas si en tant que particulier, niveau tarif, il est intéressant de mettre un SAN en place ? Il me semble que non.

Mais ça pourrait être la solution oui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est l'idée.

 

Mais ce que je ne comprends pas bien, c'est quel intérêt à mettre des VMs sur une autre machine que celle où tu vas les faire tourner ?

 

Juste pour profiter du ralentissement imposé par le réseau et le traitement de la machine de stockage alors qu'elles seraient 10x plus réactive sur un SSD local ?

 

C'est intéressant si tes VMs ont besoin de grosses capacités disques. Est-ce ton cas ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on regarde ça d'un peu plus loin (et avec un peu d'humour), tu me parles d'une machine unique. Je t'en suggères deux. Et maintenant tu en veux trois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si on regarde ça d'un peu plus loin (et avec un peu d'humour), tu me parles d'une machine unique. Je t'en suggères deux. Et maintenant tu en veux trois.

Ce n'est pas que j'en veux trois, c'est que pour mon utilisation avec un SAN il en faudrait trois. A moins que le serveur de fichiers soit le serveur de VM. Auquel cas deux suffisent.

 

Je n'ai pas besoin de grosse quantité de stockage pour les VM, l'idée c'est juste d'avoir des VM exécutées par un serveur afin d'y accéder en réseau par internet, via RDP ou autre.

Mes VM W7, 8.1 et 10 sont accessibles via mon VPN (mis en place suite à tes conseils) de n'importe où via internet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui sur ce point on est d'accord.

 

Tu connais mon point de vue maintenant. Et toutes mes réponses iront dans ce sens (et je pense d'ailleurs que toutes celles qui précèdent ne s'écarte pas d'un iota de cette approche).

 

Ou bien c'est une machine pensée NAS avec en marge des petites VMs, ou bien ce sont deux machines distinctes.

 

Ce qu'il faut aussi bien comprendre (mais la on arrive à mes limites de connaissances VM), c'est que fondamentalement, il y a deux options pour les VMs.

 

Soit tu pars d'un OS existant comme Windows, Linux ou celui de Syno. OS que tu démarres et que tu utilises pour lancer les VMs (un peu comme macOS qui permet de démarrer Windows avec Parallel Desktop).

 

Soit au contraire tu n'installes pas de "vrai OS" sur la machine qui va faire tourner les VMs mais ce qu'on appelle, je crois, un hyperviseur. Ce dernier ne pouvant "que" démarrer des VMs.

 

Evidemment la différence majeure est que dans le premier cas, la VM doit prendre ce que l'OS lui laisse et que cet OS va tourner en permanence, alors que dans le second s'il n'y a qu'une machine de démarré, elle aura quasiment toutes les ressources de la machine pour elle-même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je connais et j'ai déjà testé Poxmox dont j'ai failli te parler. C'est un hyperviseur.

Je regarde un peu les SAN, mais pour une unité de stockage 24 disques (et je n'ai peut-être pas besoin d'autant, une 12 aine de disques suffiraient...), c'est déjà minimum dans les 4000€ chez Dell...

Après, je ne sais pas du tout comment mettre ça en place mais j'avoue que le côté apprentissage et découverte m'intéresse pas mal. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention, le mot SAN est global et fait plutôt référence au réseau (SAN = storage area network) qui est installé entre les serveurs d'applis et la machine de stockage. Le SAN n'est pas un super NAS.

 

Crée une LUN sur ton Syno ... tu auras déjà un des composants d'un SAN et je suis presque sûr que tu pourras l'utiliser avec tes Rasperry Pi. Et tu auras un SAN.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, j'ai bien compris que le SAN n'est pas un super NAS.

Mais d'après ce que tu dis on peut utiliser un NAS dans un SAN ?

 

Normalement je devrais donc pouvoir utiliser mon NAS comme stockage d'une autre machine que j'ai déjà alors et qui serait donc plus performante que mon NAS ?

SI oui c'est cool puisque j'ai déjà les machines alors.

 

Mais du coup, les dossiers partagés que j'ai créés sur le NAS doivent être supprimé et les données doivent être partagées via le serveur et non plus directement du NAS, c'est ça ?

Faut donc que je réorganise tout ? Ou puis-je créé mon LUN et utiliser les données existantes dans ce LUN pour l'utiliser comme stockage sur mon serveur Linux (Ubuntu 16.04 Server) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est possible.

 

Mais c'est comme si tu avais un coffre assez grand dans ta voiture pour transporter ce que tu dois, mais que tu préfères accrocher une remorque et y placer ce que tu dois transporter.

 

Tu rouleras moins vite, tu consommeras plus et tu n'auras rien gagné.

 

Et crois-moi, c'est vraiment ce que tu veux faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Enfin quand je dis que tu n'auras rien gagné, ce n'est pas tout à fait exact. C'est comme avec la métaphore de la remorque, ce qui est dedans est plus accessible que si c'était dans un coffre de voiture.

 

Mais en terme de performance, la j'ai raison.

 

Le principal intérêt du SAN, c'est de pouvoir allouer dynamiquement de l'espace disque à un serveur aussi facilement qu'on allouerait de l'espace à un volume sur un NAS.

 

Evidemment dans le cas d'un SAN on a souvent plusieurs serveurs (ne fut-ce qu'un second serveur pour prendre la relève du premier en cas de panne) et donc on peut diminuer d'un serveur pour en donner à l'autre.

 

Mais je parle bien ici d'espace pour des données. Les OS de ces serveurs restant très souvent (toujours ?) installés sur des disques locaux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais en terme de performance, la j'ai raison.

Je ne te suis plus là. Si le serveur dédié sous Ubuntu est plus performant que le NAS je gagne en performances. Ce n'est que le stockage qui est déporté sur le NAS.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Mais en terme de performance, la j'ai raison.

Je ne te suis plus là. Si le serveur dédié sous Ubuntu est plus performant que le NAS je gagne en performances. Ce n'est que le stockage qui est déporté sur le NAS.

 

 

Oui bien sûr mais si les disques sont en plus dans la machine c'est plus performant que s'ils sont dans un NAS.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Mais en terme de performance, la j'ai raison.

Je ne te suis plus là. Si le serveur dédié sous Ubuntu est plus performant que le NAS je gagne en performances. Ce n'est que le stockage qui est déporté sur le NAS.

 

 

Oui bien sûr mais si les disques sont en plus dans la machine c'est plus performant que s'ils sont dans un NAS.

 

Oui, bien entendu, niveau stockage. Mais je ne suis pas sur que ce soit le stockage le goulot d'étranglement dans mon cas. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est peut être ta solution effectivement. Un Syno avec des LUNs mais tu dois bien comprendre qu'une LUN ne peut être monté que sur une seule machine à la fois.

 

Une LUN, ce n'est pas un share, c'est comme un disque. Tu ne peux pas "physiquement" le lier à plusieurs machine, ni via un SATA, ni via un USB.

 

Donc si une autre machine a besoin des données d'une LUN, il faut que la machine sur laquelle la LUN est montée partage l'info.

 

Le corollaire est que même le Syno ne verra rien dans la LUN(e). Il peut les backuper mais hors de question de parcourir la LUN(e) avec file manager ou qu'une appli l'utilise.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Evidemment une LUN peut coexister avec des volumes classiques sur le même Syno.

 

Ce que je ne sais pas car je n'ai jamais utilisé ces technologies ni dans le privé, ni professionnellement, c'est l'impact qu'à un redémarrage du NAS sur le serveur utilisateur de la LUN. J'imagine qu'il faut d'abord arrêter le serveur utilisateur, puis le Syno et d'abord démarrer le Syno et puis le serveur utilisateur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc si tu veux connecter plusieurs machines à des LUNs, il en faut au moins une par machine. En plus le formatage va dépendre de l'OS cible. Avec Windows du NTFS ou du FAT, avec Linux un ...fs quelconque.

 

Pour le comprendre, je prends un exemple. Imagine que tu crées un répertoire sur un disque et qu'ensuite tu veuilles le partager avec Windows. Windows va donc ajouter des ACL sur le disque d'une part mais aussi savoir qu'il y a un share trucmuche sur D:\...

 

Si Après tu mets le disques dans un Linux, quand bien même tu aurais la possibilité de monter le disque NTFS/FAT de Windows, ce répertoire ne sera pas partagé puisque Linux n'en sait rien et qu'en plus les utilisateurs de Windows qui ont les permissions, il ne connait pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis en train d'installer Proxmox sur mon Kimsufi pour voir ce que ça donne.

Mon Kimsufi est un des plus gros qu'ils proposent (j'ai profité d'une bonne promo y'a quelques mois) avec i5, 16Go de RAM et DD 2To.

Je pense que ça devrait être pas mal pour tester. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore une autre manière de raisonner …

 

Intel classe ses processeurs par gamme … serveur / ordi. bureau / embarqué etc …

Les proc. intégrés aux NAS sont prévu pour de l'embarqué ou de la bureautique.

Seuls ITANIUM et XEON font parties de la gamme serveur …

 

Un autre point …

 

Un de mes indicateurs (pas certain à 100% qu'il soit fiable dans notre cas) c'est l'indice proc. fourni par CPU BENCH.

 

Quand les Xeon / i9 dépassent les 20k, les celeron atteignent entre 1k et 2k …

 

J'utilise cet indice pour des machines de montage vidéo qui ont besoin entre autres de proc.

 

nota : les core i5 quad dépasse les 10k.

 

3 ème point

 

la partie graphique des proc celeron utilise la RAM dédiée au proc.

donc 2 Go alloué pourrait être mangé par la partie graphique.

Regardes la consommation ram et affectation avec outil de monitoring.

 

Surtout avec des OS comme Win 10 qui intègrent bcp d'effet graphique (transparence surtout ca mange bcp) …

 

4 ème point

 

L'intérêt d'une machine montée, c'est la polyvalence et la modularité.

Avec la même base, on peut faire {vivre|évoluer} l'équipement avec le temps et le budget à disposition.

 

5 eme point

 

Avoir des besoins identiques aux professionnels impliquent d'utiliser des équipements de pro.

Si pas de clients derrière c'est compliqué derrière pour les investissement,

ça grimpe très vite !

 

Une idée

 

Prends une carte mère compatible i5/i7 si ça existe (proc puissant).

nota : je ne me souviens plus des jeux de compatibilité de socket … perdu la main …

 

Commence avec 16 Go et un i5 quad @ 250€

En gros la machine doit te couter entre 600 et 800 € TTC au total.

(ça dépend grandement espace stockage et pas compté raid hard).

 

Attention au question d'hypervision et technologie VT et compatibilité matérielle …

 

Plus tard, tu mettras un i7 bcp plus puissant quand les prix auront baissés.

nota : les différences avec les Xeon sont minimes (y'a surtout les bus PCIe en fait (BP), du cache, pas compris / vu d'autres différences)

 

Une CG moderne @ 150 € supporte déjà la 4k sur 2 voire 3 écrans (à vérifier).

Donc ça doit pas poser de pb pour les VM (=low def. et pas de chichi).

 

Dans le pire des cas, tu devras changer le trio mobo / ram / proc

mais tu pourras conserver alim / boitier / cg / disques

 

En changeant certaines les composants régulièrement tu pourras suivre les évolutions …

 

mais bon ca fait un moment qu'il n'y a plus d'évolutions …

donc tant que tu fais pas de calcul (vidéo, scientifique, 3D etc …) ca devrait aller !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis en train d'installer Proxmox sur mon Kimsufi pour voir ce que ça donne.

Mon Kimsufi est un des plus gros qu'ils proposent (j'ai profité d'une bonne promo y'a quelques mois) avec i5, 16Go de RAM et DD 2To.

Je pense que ça devrait être pas mal pour tester. ;)

parfait !

 

Essayes KVM aussi ;) (pour les systèmes unix).

 

C'est aussi utilisé dans Ubuntu par défaut de mémoire (nous c'est avec CentOS)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je cherche comment me sonnecter via RDP à mes VM Proxmox, apparemment pas de RDP mais il faut utiliser SPICE. Seulement je ne trouve pas l'URL à rentrer dans le client après avoir sélectionné SPICE ici :

SPICE%20Proxmox.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×