Jump to content
Sethenès

Evolution des ventes de Mac (IDC, 2011-2017) : pdm & volume

Recommended Posts

Suite à cette news https://consomac.fr/news-9446-les-ventes-de-macs-seraient-toujours-en-baisse.html , j'avais suggéré de faire certains graphiques. Pehache m'ayant fourni les chiffres, je les ai produit moi-même.

Le résultat est quelque peu surprenant. Si, comme on pouvait s'y attendre, les parts de marché d'OSX stagnent, ce n'est pas comme je le pensais depuis 2011 mais depuis 2014.

Sur ce graphe, l'impression est que Lenovo, Dell et HP s'en sortent plutôt bien et progressent aux dépend des PC "others"

Capture d’écran 2018-10-11 à 16.45.50.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais à y regarder de plus près, en analysant les volumes cette fois, on constate qu'en fait les 3 "grands" se maintiennent plutôt et qu'il y a érosion des "others" avec une perte de plus de 25% en nombre d'unité vendues. Evidemment, certains phénomènes comme la fusion récente de Lenovo et de Fujitsu l'expliquer en partie, mais globalement, les "nameds" (les marques citées se maintiennent) dans un marché des others qui s'écrase et qui perd lui pas moins de 60% passant de 127000(milliers) à moins de 50000(milliers) !

 

Capture d’écran 2018-10-11 à 16.46.19.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

les PdM c'est tres bien mais faut voir les marges aussi …

et ca y'a personne qui donne les info. …

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tim Cook a déclaré qu'en gros ils s'en foutaient de faire du volume, que ce n'était pas ce qu'ils recherchaient.
Après ça vaut ce que ça vaut comme déclaration...

Share this post


Link to post
Share on other sites

quand on vend des produits haut de gamme et aussi chers, on ne peut pas faire du volume … c'est mécanique !

Apple a su conserver ses marges en réalisant des acquisitions / technologies, la ou d'autres sous-traitent encore …

Meme si Apple n'est pas tt le temps à la pointe, ils sont relativement efficaces et les marchés apprécient !

EDIT : d'ailleurs si les principaux acteurs historiques américains etc … se sont séparés de leur activité PC c'est que le marché était en déclin, et que les marges n'y étaient pas. Il est tjrs question que HP se séparent de cette division pour l'asie … en tout cas les réorganisations vont dans ce sens et le permet.

PdM ne signifie pas rentable …

Apple pourrait très bien quitter ce marché … c'est pour cette raison que les prix augmentent.

Il se préparent peut être également à rapatrier les unités de prod. aux US …

Nous avons connu une ère ou les ordi. étaient tjrs plus puissants et coutaient moins … permis en partie par des prod. délocalisées …

Si on veut être écolo. etc … on ne doit plus payer son ordi peu cher …

---

Le pb d'ailleurs chez Apple, ce n'est pas tout à fait le cout, mais le cout de possession … qui a explosé de par le fait que les composants sont soudés !

Et laisse peu de marge de manœuvre pour la durée de vie d'une équipement !

Edited by aexm

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, LolYangccool a dit :

Tim Cook a déclaré qu'en gros ils s'en foutaient de faire du volume, que ce n'était pas ce qu'ils recherchaient.
Après ça vaut ce que ça vaut comme déclaration...

Sur le Mac ça fait trente ans que ça se vérifie... :ph34r:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, LolYangccool a dit :

Tim Cook a déclaré qu'en gros ils s'en foutaient de faire du volume, que ce n'était pas ce qu'ils recherchaient.
 

Tout à fait, mais ce qui est intéressant de regarder c'est l'évolution.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que leur moto, c'est d'éviter à tout prix l'effet de mode. Si un jour, "tout le monde" devait avoir un iPhone, ils craignent que par la suite, ça devienne banal d'en avoir un. Et donc qu'une fois la mode passée, les gens se dirigent vers autre chose.

Donc, c'est un peu un jeu d'équilibriste d'augmenter les prix suffisamment pour ne pas avoir l'effet de banalisation, sans l'augmenter trop.

Le problème de cette stratégie, ce sont les OS. S'il y en avait 3 ou 4 à peu près de la même force, cela fonctionnerait à plein mais tant iOS qu'OSX sont respectivement concurrencés par un et un seul OS. Et évidemment, le paradoxe auquel ils sont confrontés, c'est que pour assurer une large diffusion des services (en tout cas ceux directement liés à la possession d'un équipement Apple), il faut des parts de marchés significatives - ou - en croissance. Elles sont probablement suffisantes actuellement tant en Amérique du Nord que dans une majorité d'autres pays développés mais au mieux, elles stagnent voir régressent et il n'y a aucun indicateur qui laisse penser qu'Apple va chercher à les augmenter ou au moins freiner l'érosion.

L'autre problème est que dans un marché en croissance, il y a toujours de nouveaux acheteurs pour remplacer ceux qui justement jettent l'éponge (en raison des prix trop élevés ou déçus pour d'autres raisons). Mais la, les marchés sont à saturation. Si on revient à OSX, je pense qu'on peut dire qu'une certaine proportion d'utilisateurs quittent ou vont quitter la pomme. Mais sera-t-elle compensée par des switchs dans l'autre sens ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Sethenès : le terme que j'utiliserai c'est exclusif … ie pas accessible pour le plus grand nombre …

Le prix est un des facteurs de cette exclusivité …

---

Mais ce positionnement … Apple ne le respecte pas à la lettre …

Les dernier iPad et iPhone SE sont justement une ouverture vers le grand public …

C'est à la fois surprenant et cohérent …

---

Est ce que le MacBook est l'avenir d'Apple ? L' iPad va certainement le remplacer d'ici quelque temps (la puissance c'est déjà ok, manque les app).

Restera les pro.  pour acheter du MacBook qu'Apple a quasi abandonné … je ne connais pas les PdM pour ce profil … Apple va t il "conserver" ce marché … ?

La question EST  : est ce que les ventes (en baisse donc si iPad devient le nouveau mb) pourront amortir les couts de fonctionnement pour les produire ( OSX, productions, etc …) ?

et avec les marges qu'il faut ? j'en suis pas certain !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

L'avenir d'Apple (comme toutes les entreprises Tech), c'est finalement à plus ou moins long terme, la " fin " du hardware et la vente de services

Exemple avec le projet Titan ; Apple semble davantage se diriger vers la vente d'un système que de boites en métal et plastique

Share this post


Link to post
Share on other sites

@VanZoo: Pour atteindre cet objectif optimiste, il est nécessaire de le découper en phase pour obtenir un résultat … sinon ils vont se disperser et rien de livrable ne sortira.

et les actionnaires / finances ne vont pas suivre …

Je ne suis pas certain qu'Apple abandonne le concept de voiture autonome …

---

Il y aura tjrs besoin du matériel … même si il est de plus en plus intégré / transparent …

Le matériel disparaitra quand nous serons des êtres immatériels … et encore ça mérite réflexion …

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le matériel pourrait être réduit au strict minimum: un écran et une machine à la puissance limitée, disposant simplement d'un accès internet permettant de se connecter à des machines à distance, dont la puissance varie en fonction des besoins.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand on voit la puissance disponible dans les Smartphones actuels, la moitié de la population a plus de puissance qu'il n'en faut en poche pour effectuer un travail normal d'employé de bureau. Puissance évidemment suffisante pour faire tourner des "thin clients" et même pour de la bureautique comme MSOffice (Word, Excel, PPt, ...).

Il faudrait "juste" envisager des OS multiformes qui pourraient, s'ils sont connectés à un station d'accueil (écran, clavier, ...), offrir : un bureau, un finder, un outil de pointage pour la souris, et quelques autres fonctions annexes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Sethenès a dit :

Il faudrait "juste" envisager des OS multiformes qui pourraient, s'ils sont connectés à un station d'accueil (écran, clavier, ...), offrir : un bureau, un finder, un outil de pointage pour la souris, et quelques autres fonctions annexes.

C'est ce que MS a tenté de faire à partir de Windows 8, mais ils se sont ramassés sur la partie mobile (arrivée trop tard face à iOS et Android, plus quelques erreurs de stratégie,...) donc ça n'a pas pris.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, pehache a dit :

C'est ce que MS a tenté de faire à partir de Windows 8, mais ils se sont ramassés sur la partie mobile (arrivée trop tard face à iOS et Android, plus quelques erreurs de stratégie,...) donc ça n'a pas pris.

Oui, tu as raison. J'ai d'ailleurs envisagé un temps l'achat d'un Windows Phone. A l'époque, je trouvais les prix de l'iPhone 4s démentiels ... si si (non mais si si) et je trouvais que Samsung avait vraiment trop pompé sur Apple. Bref, j'ai toujours un simple mobile dual sim à 59 euros dans la poche ;)

Cependant, j'ai l'impression que Microsoft n'a pas dit son dernier mot et qu'ils pourraient bien revenir dans la course via les tablettes et leurs hybrides qu'ils n'ont qu'à réduire un peu et à y rajouter une carte SIM.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 15/10/2018 à 19:46, Sethenès a dit :

Cependant, j'ai l'impression que Microsoft n'a pas dit son dernier mot et qu'ils pourraient bien revenir dans la course via les tablettes et leurs hybrides qu'ils n'ont qu'à réduire un peu et à y rajouter une carte SIM.

Sans un store suffisamment conséquent, Microsoft ramasserait ses dents une nouvelle fois (même s'ils sont en train de racheter différentes boites de jeux vidéos)

Avec, en plus, la " nouvelle " concurrence chinoise, à moins de proposer quelque chose de profondément différenciant, Microsoft restera sur la touche. Et Google se met à faire du hardware...

Tout comme sur ordi, y a Windows et macOS (+ des Linux de façon tout à fait en marge), je ne crois pas qu'il puisse y avoir un trio. Comme Samsung qui n'a pu s'extirper d'Androïd et promouvoir Tizen. 

Edited by VanZoo

Share this post


Link to post
Share on other sites

VanZoo : Linux progresse quand même, et ne me semble pas si loin derrière macOS d'après les dernières stats que j'ai vu.
Windows a toujours l'écrasante majorité du marché.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je debarque un peu mais une question me turlipine (pardon si la reponse est quelque part, j'ai du zapper) : ces parts de marches expriment quoi ? Les unites vendues ? Le chiffre d'affaires en USD ? La marge brute ? 

Les juges de paix entre differentes companies sont generalement deux indicateurs : la valeur absolue de l'EBITDA d'une unite operationnelle et le rapport EBITDA / chiffre d'affaires de ladite unite operationnelle. C'est un exercice souvent tres difficile a faire si on doit comparer des entreprises a isoperimetre strict mais ce serait sans doute un contrepoint interessant aux PdM visibles ici. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je précise les deux notions, parts de marché - et - base installée.

Les parts de marché, concernent pour un marché donné et une période donnée, le pourcentage de biens vendus (ou de services) par rapport à un ensemble de biens comparables vendus dans le même laps de temps. Ici, on a donc sommé tous les "PCs" vendus par an (données présentes dans le second schéma) et effectué à chaque fois le rapport constructeur par constructeur. Dans le premier schéma on peut voir le pourcentage de machines vendues en fonction du constructeur. La somme de tout ces % faisant évidemment 100%. Si j'appelle N_i, le nombre de machines vendues par un constructeur (sur une durée convenue), la p_i (parts de marché) est égale à N_i / Somme (N_i). Evidemment, la somme des p_i valant Somme (N_i)/Somme(N_i) = 1 = 100%.

La base installée, au contraire est le nombre d'unité en cours d'utilisation à un moment donné. Si Apple vend 2x moins de machines mais que les utilisateurs les utilisent 2x plus longtemps, on pourrait en gros estimer qu'il y a autant de machine Apple en utilisation que celle des concurrents. Cette donnée, dont il n'est pas question jusqu'ici dans la discussion, éclaire les limites de la seule analyse sur base des parts de marché.

Il y a quasiment un lien d'intégration et de dérivation entre les deux grandeurs.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Baraka a dit :

Je debarque un peu mais une question me turlipine (pardon si la reponse est quelque part, j'ai du zapper) : ces parts de marches expriment quoi ? Les unites vendues ? Le chiffre d'affaires en USD ? La marge brute ?

Unités vendues par an. Le reste ça intéresse les forums financiers ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
12 hours ago, pehache said:

Unités vendues par an. Le reste ça intéresse les forums financiers ;)

Le nombre d'unites vendues n'est pas necessairement la meilleure metrique. Apple, par exemple, est susceptible d'avoir une part de marche plus importante si on l'exprime en pourcentage du chiffre d'affaires total du secteur, et c'est la puissance financiere qui fait evoluer le marche. 

En tout cas c'est effectivement interessant de voir que le nombre d'unites vendues stagne (en pourcentage). Sait-on le nombre absolu d'unites vendues par an sur la meme periode ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Baraka a dit :

Le nombre d'unites vendues n'est pas necessairement la meilleure metrique.

C'est en tous cas la meilleure métrique pour voir l'évolution du nombre d'unités vendues ;) , ce topic ne prétendant pas à autre chose.

 

Il y a 3 heures, Baraka a dit :

Sait-on le nombre absolu d'unites vendues par an sur la meme periode ? 

Euh... C'est dans le deuxième graphique du premier post.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×