Jump to content
Sethenès

Coronavirus ... des graphiques

Recommended Posts

Posted (edited)

Il y a un peu plus d'un mois, quand la crise battait son plein en Chine, la question de la disponibilité du HW s'est posée, je suppose que vous vous en rappelez.

Il y a un mois maintenant, j'ai eu l'idée de suivre la disponibilité des pièces pour voir si l'effet se faisait sentir jusque chez nous.

Pour ce faire, j'ai opté pour une mesure très simple. J'ai pris un distributeur (L*LC) et j'ai relevé pour un certain nombre de hardware (mémoire PC, SSD, Alim et Cartes-mères) le nombre de pièce au catalogue et le nombre de pièces de stock. Cela me paraissait être un bon indicateur de l'évolution des choses.

Depuis le début, j'ai aussi voulu contrôler l'évolution des prix. Pour cela, j'ai choisi de suivre la mémoire (en stock bien sûr) grâce aux filtres suivants : 16 GB (attention cela peut être 1x16, 2x8 ou 4x4), DDR4, ordinateur de bureau, 3200MHz. Et je note le prix minimum et le prix maximum, ainsi bien sûr que le nombre.

Depuis une semaine, j'ai fait la même chose pour les SSD : 250-512 GB, M.2, PCI-E et de stock bien sûr.

Et voici le graphique :

HW30.thumb.PNG.d01a6f2f13a1a4f6ad9d5d562f3371d6.PNG

Comme vous pouvez le constater ... il n'y a aucun effet sensible. Ni d'une baisse de disponibilité (rappelez-vous qu'on parlait de 6 semaines je crois pour que les super-containers arrivent avec leurs cargaisons) et il est évidemment un peu tôt pour voir l'effet du confinement qui pourrait lui au contraire, freiner les achats.

La courbe en orange qui diminue légèrement est celle du nombre de cartes-mères en stock qui passe de 237 au 25 février à 215 aujourd'hui.

Edited by Sethenès

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressant ! L'absence totale de mouvement signifie peut être que tout le monde est confiné (2,6 milliards au dernier pointage), et donc que les courbes sont à deux doigts de se prendre une purée d'envolade vers le bas ou vers le haut !

En tout cas, c'est avec ce genre de Big Data que l'on sait si il y a un gros problème viral dans la population. Car toute personne malade qui se met à tousser va chercher « Recette de thym au miel » sur Google, ou ce genre de choses que l'on cherche quand on voit que ça va pas bien (on peut aussi chercher des choses comme : « Comparaison prix capitonnage cercueil », je ne sais pas si vous avez déjà cherché ça, mais quitte à mourrir en pijama d'hôpital, il faut que le cercueil soit bien confortable, avec du velours bien épais).

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, pim a dit :

En tout cas, c'est avec ce genre de Big Data que l'on sait si il y a un gros problème viral dans la population. Car toute personne malade qui se met à tousser va chercher « Recette de thym au miel » sur Google, ou ce genre de choses que l'on cherche quand on voit que ça va pas bien (on peut aussi chercher des choses comme : « Comparaison prix capitonnage cercueil », je ne sais pas si vous avez déjà cherché ça, mais quitte à mourrir en pijama d'hôpital, il faut que le cercueil soit bien confortable, avec du velours bien épais).

Après les bons conseils de pim sur comment bien se suicider, les bons conseils de pim sur comment bien se faire enterrer !

Spoiler pour les prochains conseils : Comment bien choisir son cimetière. Ou comment bien se faire incinérer.

:P

Share this post


Link to post
Share on other sites

En tant que prof de plus de 200 élèves par an depuis 20 ans, chacun avec 2 parents, cela nous fait dix milles personnes, suffisamment pour avoir des décès réguliers, pour maladie, accident, suicide, assassinat, protocole de fin de vie. J'ai donc testé tous les cimetières et tous les crématoriums de la région. Je peux vous faire un listing, du plus glauque au plus holiday in 3 étoiles.

D'ailleurs c'est depuis ce temps que je mange une gousse d'ail crue matin, midi et soir. Certes ça limite automatiquement les possibilités amoureuses, mais face à la faucheuse et à ses sbires, on n'est jamais assez prudent !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Sethenès a dit :

C'est vrai qu'on n'y pense pas ... mais que cela doit être terrible. 

L'ail trois fois par jour ? C'est clair ! :rotfl:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, LolYangccool a dit :

L'ail trois fois par jour ? C'est clair ! :rotfl:

Même le chat trouve que je pue de la gueule, alors tu imagines un peu le truc !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une lueur d'espoir en Italie ? Ca fait 5 jours que le nombre de nouveaux cas par jour n'augmente pas. Ce n'est pas encore la décrue, mais c'est déjà une première étape (en fait les premiers effets de leur confinement doivent se faire sentir maintenant... ou jamais).

Par contre en Espagne c'est en train de tourner à la cata aussi...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, pehache a dit :

Une lueur d'espoir en Italie ? Ca fait 5 jours que le nombre de nouveaux cas par jour n'augmente pas. Ce n'est pas encore la décrue, mais c'est déjà une première étape (en fait les premiers effets de leur confinement doivent se faire sentir maintenant... ou jamais).

Par contre en Espagne c'est en train de tourner à la cata aussi...

Oui, c'est probable.

Voici les "pentes" des courbes logarithmiques de la situation en Italie :

du 2 mars au 9 mars : 1,24 d'un jour à l'autre donc en 5 jours, on a 3x de cas (1er jour : 1,24 ; 1;54 ; 1,91 ; 2,36 ; 2,93 au 5ème jour)
du 10 mars au 15 mars : 1,19 ; il faut 6,3 jours pour tripler le nombre de cas
du 15 mars au 22 mars : 1,14 ; 8,5 jours sont nécessaire pour obtenir le triple
sur ces 2 derniers jours (du 22 au 24 mars) : 1,08 ; on passe à un délai de 14 jours pour voir les cas tripler.

Espérons, effectivement que les données du jour pour l'Italie qui sont dispos de manière régulière aux alentours de 20h confirment ces bons résultats.

Je pense qu'on a en tout cas dépassé le point d'inflexion (donc non seulement, ce n'est plus exponentiel, mais en plus, on se rapproche du pallier du pic).

Pour ce qui est des autres pays, effectivement, l'Espagne mais aussi et surtout les USA qui ont un taux d'un jour à l'autre de 1,32 (le nombre de cas triple tous les 4 jours). Donc si on fait une projection en imaginant que les E.U. sont comme l'Italie au 9 mars (9172 cas), dans 16 jours, les USA devraient dépasser les 400.000 cas (et encore s'ils font aussi bien que l'Italie en matière de confinement dès aujourd'hui).

Sans compter, évidemment les pays qui trichent sciemment ou qui par manque de tests et de labo pour les pratiquer naviguent à vue. L'inde par exemple a décrété le lockdown alors qu'officiellement, ils n'ont que 554 cas actifs. La Syrie a déclaré un et un seul cas ...

Un site très intéressant pour comparer le nombre de lits de soins intensifs par pays (choisissez l'option tableau, ensuite remplacer tot par soins intensifs ou accute si le site est en franglais et ensuite cliquez sur la flèche en haut de la colonne pour faire le tri) https://data.oecd.org/fr/healtheqt/lits-d-hopitaux.htm

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, pim a dit :

Même le chat trouve que je pue de la gueule, alors tu imagines un peu le truc !

Ahahah. Bravo le chat ! Mets lui sa pâtée au lapin pim ! :P

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec les chiffres de ce soir la tendance de stabilisation du nombre de nouveaux cas semble se confirmer en Italie. Ca laisse espérer qu'il pourrait en être de même chez nous la semaine prochaine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, pehache a dit :

Avec les chiffres de ce soir la tendance de stabilisation du nombre de nouveaux cas semble se confirmer en Italie. Ca laisse espérer qu'il pourrait en être de même chez nous la semaine prochaine.

Ca veut dire qu'on aura peut-être un peu moins d'un mois et demis de confinement au total comme ça semble bien être parti pour être le cas ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est difficile à dire. En fait, il y a 3 pics successifs : le premier c'est le nombre de cas (sous-entendu par jour), le second c'est l'hospitalisation simple qui peut se transformer en une aggravation et la nécessité d'être admis aux soins intensifs qui constitue le troisième. Chacun d'entre eux à quelques jours de décalage sur le précédent.

Pour qu'une levée de confinement ait lieu, il faut que les 3 pics soient bien derrière nous. Ensuite, il faudra repartir progressivement en ouvrant secteur d'activité par secteur d'activité, peut-être en testant doublement, d'une part pour savoir si on est porteur et d'autre part pour savoir si on a fait la maladie et qu'on est immunisé.

Car ceux qui font la maladie pour le moment (et évidemment qui en guérissent) seront ceux qui pourront le plus rapidement reprendre leur place dans la société.

Il faudra fournir du matériel de protection aussi : masque, etc. Il y aura d'immanquables reprises, c'est forcé mais elles doivent être contrôlées. Ensuite, viendra le temps du vaccin.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 21 minutes, LolYangccool a dit :

Ca veut dire qu'on aura peut-être un peu moins d'un mois et demis de confinement au total comme ça semble bien être parti pour être le cas ?

Ah non, car pour envisager de lever le confinement il faudra que le nombre de nouveaux cas par jour redescende à un niveau suffisamment faible, pas juste qu'il se stabilise, et ça prendra encore du temps. La Chine n'a commencé à assouplir le confinement du Hubei qu'il y a quelques jours, pratiquement un mois après avoir passé le pic (EDIT: en fait plutôt 6 semaines après le pic)

Edited by pehache

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le fond d'écran du prochain macOS ? 

blqt.jpeg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi ?

Ils vont payer un lourd tribu, je pense. Ou pas, allez savoir, cette épidémie n'épargne personne : on est tous égaux devant le virus, riches comme pauvres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, pim a dit :

on est tous égaux devant le virus, riches comme pauvres.

C’est une blague je suppose ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, pehache a dit :

C’est une blague je suppose ?

Le virus ne regarde pas le solde du compte bancaire avant d'attaquer ! Certains ont le privilège d'être les plus riches du cimetière.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 53 minutes, pim a dit :

Le virus ne regarde pas le solde du compte bancaire avant d'attaquer ! Certains ont le privilège d'être les plus riches du cimetière.

C'est vrai pim, sur ce point je suis d'accord.

 

Mais d'une part, je pense que les gens ayant plus d'argent peuvent plus se protéger du virus grâce à des masques plus au moins protecteurs. soit grâce à leur argent soit grâce à leur contact ( ou les deux ).

 

Et d'une autre part, l'accès au traitement à la chloroquine, bien que peu chère n'est pas utilisée sur une personne lambda qui est testée positive.

Seules les personnes en situation graves peuvent ( éventuellement avec l'accord et la possibilité de l'hôpital ) être traitées avec cette dernière.

Contrairement à des personnes bien placées ( d'ailleurs ces personnalités bien placées ne manquent pas ) , qui dès le moment où elles sont testées positives, et avec leurs accords respectifs, traitées à la chloroquine.

 

Attention : Je ne dis pas que la chloriquine est la solution miracle, mais ce que je constate, c'est qu'elle n'est accessible de la même façon pour tout le monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, pim a dit :

Le virus ne regarde pas le solde du compte bancaire avant d'attaquer !

Non mais avec un bon compte en banque tu peux plus facilement accéder aux traitements ou alors te protéger plus efficacement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La chloroquine ne coûte quasiment rien, et est disponible dans les pays pauvres où le médicament est utilisé comme antipaludéen. Donc rien à voir avec certaines molécules que certains malades dans certains systèmes de santé ne peuvent pas se payer parce que c’est plusieurs centaines ou milliers d’Euros pour avoir le traitement. Et ça fait beaucoup de formes hypothétiques pour essayer de défendre un système français, la Sécu, et l’hôpital avec, à bout de souffle. Je ne suis pas pour la gratuité, dans aucun domaine, ni la santé, ni l’éducation, ni les transports, ni la pharmacie, ni la nourriture, car cela dévalorise et fait croire aux gens que ça ne coûte rien ! Il faut faire payer, une petite somme bien sûr, cela permet de trier et de se débarrasser des gêneurs. Et cela responsabilise l’utilisateur qui devient client. Je vous fait une liste de chacun des cas que je cite, dans l’ordre :

• Les urgences ne déborderaient pas de couillons à longueur d’année si à chaque passage c’était 50 €. Et si l’on n’avait pas fermé toutes les places en enfance inadaptée, hôpital de jour et hôpitaux psychiatriques.

• L’Éducation Nationale, qui devrait reprendre son ancienne dénomination d’Instruction Publique, et arrêter de faire de la halte garderie pour pas un rond, devrait se focaliser sur sa vraie mission au lieu d’essayer d’être bienveillants, laissons la bienveillance aux prêtres, rabbins, etc. Et arrêtons le service publique qui consiste à garder les enfants de gens qui ne savent pas quoi en faire.

• Les transports actuellement jamais le train n’a été aussi cher, donc là il y a un problème, mais sur certaines lignes de trains régionaux personne ne paye et personne ne contrôle, c’est une gratuité de fait, et personne ne paye les dégradations non plus. La gratuité, demandée par certains, ne résoudra rien, bien au contraire.

• la pharmacie : là aussi on voit les limites du modèle communiste de la Sécu. Les tarifs des médicaments sont fixés par l’État, les labos ne gagnent pas d’argent en France, et donc préfèrent vendre à l’export ou encore mieux se délocaliser (avec un double effet !). Il va y avoir quelque chose à changer, on ne peut pas dépendre de l’étranger pour certains médicaments.

• pour la nourriture, en Suède je crois, ou en Norvège, ils avaient décidé de rendre la nourriture de base gratuite, pour aider les plus démunis, parce qu’ils s’étaient rendus compte que certaines familles peinent à simplement acheter des patates et du lait. Non seulement ça n’a pas spécialement amélioré l’ordinaire des plus pauvres, qui ont continué à avoir le plus grand mal à se nourrir correctement, se sentant encore plus pauvres, mais cela a généré beaucoup de gaspillage.

Je termine ma liste à la Prévert sur ça : tout ce qui est gratuit, tout ce qui est sur le modèle communiste, génère du gaspillage, et in fine ne répond pas à l’objectif initial. Tôt ou tard, certains profitent du système, ou en tout cas le système devient  énorme, ingérable, très dispendieux, échoue dans ses missions initiales et est impossible à faire évoluer. Ce n’est pas pour rien qu’on dit le « mammouth » pour l’Éducation Nationale, et que les élèves sortent en étant à la limite de l’illettrisme. Et que penser alors de l’Administration hospitalière, qui est en cours d’implosion, et de la SNCF, dont les trains déraillent comme qui rigole ! Des apparatchiks verrouillent tout changement et campent sur leurs privilèges. Le système capitaliste avec une régulation des excès par l’État est le seul système viable à l’heure actuelle, si vous avez trouvé mieux, faites le savoir au plus vite, parce que depuis Marx et compagnie ça fait des années que la science politique essaye de trouver une solution !

Pour la chloroquine, pour revenir à la discussion, le problème n’est pas un problème de coût, mais un problème de dose et de risque. Ma mère en prends de façon permanente, et quand je vois son état, ça ne me donne pas envie d’en prendre. Il s’agit d’un poison, véritablement, il est utilisé pour ses propriétés anti-inflammatoires parce qu’il vous tue à petit feu, ce qui est toujours mieux que ce virus qui peut tuer très rapidement dans certaines formes graves, on est d’accord. Délivrer un poison à toute la population, en pensant à la solution miracle qui va nous dispenser de nous laver les mains et de porter un masque, je comprends que certains médecins hésitent, et demandent plus de vérifications, quand d’autres effectivement prescrivent dès les premiers symptômes, dès lors qu’ils ont en face d’eux une personne qui a compris les gestes barrières et qui va pas aller se balader à poil en criant vive l’amour.

Quant à la discussion initiale riches contre pauvres, et de savoir qui va payer le plus lourd tribu, ça à mon avis on ne peut pas conclure. Entre le chef de clinique payé 5 k€, et la caissière payée qu’1 k€, qui risque le plus ? Le ministre de la santé risque-t-il plus que le président de la république ou le président du Sénat ou de l’Assemblée ? Le pompier plus que le gendarme ? Ça ne dépend pas du compte bancaire, mais beaucoup plus des liens sociaux, à mon avis. L’ermite au fond des bois est plus protégé que le chef d’entreprise, j’ai pas dit à l’abri, mais plus protégé. Pas sûr que le chef d’entreprise soit mieux soigné  que l’ermite, si c’est cela vers quoi vous penchez, vu l’état de tension de l’hôpital actuellement, il n’y aura pas de passe-droit ! Les personnels soignants ils vont pas lire votre CV à l’arrivée, je pense, à moins que vous soyez Polnareff, ça sera intubation au plus vite, vu qu’ils font ça à la chaîne : intubation, décès, intubation, décès...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, pim a dit :

Le virus ne regarde pas le solde du compte bancaire avant d'attaquer !

Sans même parler des SDF pour lesquels "confinement" est un mot qui n'a aucun sens et qui sont de fait livrés à eux-mêmes et au virus, on voit bien ces jours qui sont les gens qui sont obligés de travailler et de prendre le plus de risques de s'exposer au virus : dans les usines les ouvriers sont sur les chaînes pendant que les cadres télétravaillent à l'abri la plupart du temps, dans les magasins ou dans les entrepôts des vendeurs en ligne ce sont les salariés les plus mal payés qui restent mobilisés, tout comme les livreurs uber eats ou deliveroo, etc, etc... Je ne parle même pas des familles bourgeoises qui vont se mettre à l'abri dans leurs résidences secondaires dans des coins tranquilles (parfois dans des régions reculées du monde pour les ultra-riches) pendant que le tout-venant reste entassé dans ses clapiers à lapins.

Il n'y a que dans le secteur hospitalier (voire médical au sens large) où actuellement tout le monde est au front, de l'aide-soignant(e) au professeur de médecine, et prend les mêmes risques.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous avez tous raison en fait.

Si on prend la personne qui doit prendre le métro tous les jours, elle a un énorme avantage contre celle qui reste dans son "monde", car cette personne développe son immunité. Ici, justement cette maladie est particulière car même les infirmières (imaginez-vous leur immunité ...) tombent malade. Il y a des SDFs qui ont des maladies qui mettraient KO quelqu'un "de normal" alors qu'ils dorment dehors. C'est la base de la sélection naturelle.

Il est certain aussi que dans une zone défavorisé, une personne âgée qui devrait prendre quotidiennement des médicaments pour le cœur, la tension a moins de chance d'être en vie que dans nos contrées. Si le coronavirus passe par là ...  Mais en attendant, la personne âgée chez nous a eu quelques années de vie en plus.

Et des phénomènes de ce type, il y en a à la pelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, Sethenès a dit :

Si on prend la personne qui doit prendre le métro tous les jours, elle a un énorme avantage contre celle qui reste dans son "monde", car cette personne développe son immunité. Ici, justement cette maladie est particulière car même les infirmières (imaginez-vous leur immunité ...) tombent malade.

A moins d'être un ermite ne voyant jamais personne, on a tous suffisamment de contacts sociaux rapprochés pour être au contact à un moment ou à un autre avec tout ce qui circule comme pathogènes. Et l'immunité contre un pathogène "A" ne se renforce pas parce qu'on a été en contact avec les pathogènes "B", "C", "D", "E" auparavant (sauf exception s'il s'agit de pathogènes proches, comme le virus de la grippe d'une année sur l'autre).

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...