Jump to content

Epic Games vs Apple


Recommended Posts

Rappel des épisodes précédents :

  • Epic a publié une MAJ de Fortnite sur iOS en intégrant son propre système de paiement pour les achats in-app pour contourner les 30% de commission d'Apple, ce qui est contraire aux règle de l'App Store
  • Logiquement Apple a retiré Fortnite du store, en demandant à Epic de modifier son app pour respecter les règles. L'app n'est plus disponible pour les nouveaux clients, mais reste téléchargeable par ceux qui l'avaient déjà téléchargée
  • Epic a refusé, a porté plainte contre Apple pour (en résumé) abus de position dominante, et a lancé une campagne médiatique (parodie de la pub 1984)
  • Apple a alors brandi la menace de l'arme atomique, à savoir le fermeture du compte dev d'Epic, ce qui conduirait non seulement au blocage de Fornite (même pour les ancients clients), mais aussi de toutes les autres app d'Epic aussi bien sur iOS que sur macOS, et surtout du moteur Unreal Engine, utilisé par de nombreux autres développeurs de jeux. Ce serait un coup dur pour Epic.
  • Epic a alors saisi en référé la justice californienne en lui demandant d'empêcher Apple de bloquer son compte, en attendant qu'un procès se tienne sur le fond

C'est aujourd'hui que la justice doit se prononcer sur le référé. Epic a reçu le soutien de plusieurs autres grand éditeurs (dont Spotify), et tout récemment de Microsoft (qui ne prend pas parti directement sur le fond du conflit toutefois, mais qui témoigne qu'un blocage de Unreal Engine chez Apple aurait des répercussions très sérieuses sur le monde du jeu video).

Quel que soit le résultat du recours je pense que Epic va rentrer dans le rang avant la fin de l'ultimatum d'Apple, en soumettant une version à nouveau conforme de Fortnite. En conduisant Apple a brandir la menace atomique ils ont probablement atteint leur but : montrer que Apple avait pouvoir de vie et de mort sur les éditeurs, et pouvait ainsi les contraindre à tout accepter. Ce sera un argument utilisable dans l'optique du procès sur le fond.

Edited by pehache
Link to post
Share on other sites

Voici ce que je répondais par ailleurs hier sur le fond

Pour ma part, voici comment je vois les choses :

1) une marge de 30% ne me choque absolument pas, sur le principe.

2) là où il faut être un peu plus nuancé, c'est qu'Apple a de fait un monopole sur les applis de l'iPhone. Cela demande donc une certaine prudence.

3) par contre, là où c'est totalement anormal, c'est quand Apple propose un service concurrent (musique, vidéo, jeux et j'en passe).

Dans ce cas, une commission "technique" de 3% ou 5% pourrait s'appliquer - mais pas plus. D'autant plus qu'ici, Apple a souvent ouvert son service "après" ses concurrents.

Enfin, la réaction totalement puérile de non seulement bloquer l'application litigieuse, mais en plus de menacer la révocation du compte développeur illustre clairement mon 2ème point : Apple abuse du monopole. Une des options serait de forcer Apple à permettre un store concurrent ou se défaire, soit de son store, soit de sa partie "création/exploitation" (jeu, musique & vidéo).

C'est cette dernière option qui a ma préférence à savoir donc une scission (a minima bien sûr) des activités de "création" au sens très large  (Musique, Jeu, Vidéo, TV, ...) du reste (Hardware + OS + Store).

Pour répondre plus spécifiquement, je pense effectivement que les choses vont se jouer par étape.

1) Quelle sera la position du juge des référés. S'il donne raison à EPIC, cela empêchera Apple de fermer le compte développeur (ou même, mais c'est moins probable) donner accès à Fortnite. Dès lors, on peut très bien imaginer que d'autre vont s'y engoufrer (Spotify ...) Si au contraire, il ne suit pas EPIC, on entre dans autre chose. Soit EPIC cède (et alors au revoir au procès sur le fond ... Apple ne tolérera pas une telle action) , soit, c'est effectivement un vrai clash.

2) A moins que la justice ne garde la main (en empêchant la fermeture du compte et donc à terme, la tenue d'un probable procès), la question qui va se poser est celle de la position des autorités de régulation du marché et des autorités politiques. Tant, évidemment, aux EU (il est d'ailleurs heureux, bien qu'au fond ce sont très dommage surtout pour l'Europe, que toutes ces sociétés soient américaines : Google, Apple et EPIC.) qu'en Europe. J'imagine que la commissaire à la concurrence ne perd pas une miette de ce qui se discute en ce moment. Et là, cette réaction "puérile" d'Apple pourrait bien lui coûter très cher car il sera plus difficile pour les politiques qui sont opposés à des mesures fortes de défendre la position d'Apple sur ce coup.

Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, Sethenès a dit :

1) Quelle sera la position du juge des référés. S'il donne raison à EPIC, cela empêchera Apple de fermer le compte développeur (ou même, mais c'est moins probable) donner accès à Fortnite. Dès lors, on peut très bien imaginer que d'autre vont s'y engoufrer (Spotify ...)

Le prix à payer pour s'y engoufrer c'est quand même le retrait de l'app du Store, voire son blocage par Apple. Car comme tu le dis le juge des référés n'empêchera probablement pas Apple de bloquer l'appli dans tous les cas.

 

il y a 51 minutes, Sethenès a dit :

 Si au contraire, il ne suit pas EPIC, on entre dans autre chose. Soit EPIC cède (et alors au revoir au procès sur le fond ... Apple ne tolérera pas une telle action)

L'action en référé et le procès sur le fond sont en pratique indépendants. Le juge peut rejeter la demande d'Epic en référé sans que ça empêche la tenue d'un procès.

 

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, pehache a dit :

Le prix à payer pour s'y engoufrer c'est quand même le retrait de l'app du Store, voire son blocage par Apple. Car comme tu le dis le juge des référés n'empêchera probablement pas Apple de bloquer l'appli dans tous les cas.

Oui, sauf si le juge empêche la fermeture.

il y a une heure, pehache a dit :

L'action en référé et le procès sur le fond sont en pratique indépendants. Le juge peut rejeter la demande d'Epic en référé sans que ça empêche la tenue d'un procès.

Tout à fait, mais si le juge ne suit pas EPIC en référé et qu'EPIC doit se "coucher", Apple n’obtempérera sur une réouverture du compte que si et seulement si l'action au fond est retirée.

Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Sethenès a dit :

Oui, sauf si le juge empêche la fermeture.

Autant je pense que le juge peut interdire à Apple de révoquer le compte d'Epic s'il estime que ça mettrait l'activité d'Epic trop en danger, autant je pense qu'il n'y a aucune chance qu'il ordonne à Apple de rétablir Fortnite sur iOS. Pour ce que j'en comprends l'impact sur Epic du retrait de l'appli est minime à court terme, et c'est le critère principal qui va motiver le jugement en référé.

il y a 7 minutes, Sethenès a dit :

mais si le juge ne suit pas EPIC en référé et qu'EPIC doit se "coucher", Apple n’obtempérera sur une réouverture du compte que si et seulement si l'action au fond est retirée.

Apple a mis comme condition pour ne pas révoquer le compte d'Epic, que Epic soumette une version en règles de Fornite. Si Epic le fait mais que malgré tout Apple révoque le compte, ça apparaitrait clairement comme une punition pour intimider tous les éditeurs qui seraient tentés de s'attaquer à eux... Et là Apple serait vraiment encore plus dans le viseur des autorités de régulation.

Link to post
Share on other sites

Selon moi, le poids de l'App Store dans les revenus d'Apple est sous-estimé. Et je crois qu'Apple sait que ce modèle va tôt ou tard prendre fin mais que chaque jour gagné, est un jour de gagné. C'est la raison de cette réaction extrême, l'attaque, surtout lorsqu'on est dans une situation indéfendable est souvent la seule réponse.

Ils comptent d'une part sur leur batterie d'avocats pour retarder le plus possible toute décision judiciaire et ... sur leur armada de lobbyiste pour faire pareil vis-à-vis des politiques.

Link to post
Share on other sites

Le verdict du jugement en référé est tombé :

Apple n'est pas obligé de restaurer Fortnite sur le Store tant que Epic Games ne se conforme pas aux règles du store (ça c'était attendu).

Mais Apple n'a pas le droit pour autant de révoquer le compte développeur d'Epic Games. "La plate-forme Unreal Engine, et l'industrie du jeu plus généralement, que ce soit les développeur tiers ou les joueurs, pourraient significativement en souffrir. Même si Epic Games a violé les règles de l'App Store, il n'a enfreint aucune règle contractuelle concernant Unreal Engine ou les outils de développement."

https://techcrunch.com/2020/08/24/apple-ordered-to-not-block-epic-games-unreal-engine-but-fortnite-to-stay-off-app-store

Je dirais qu'à ce stade c'est une première victoire pour Epic, qui a poussé Apple à brandir une mesure de rétorsion au final jugée disproportionnée pour intimider un éditeur, et Apple est tombé dans le piège.

Maintenant que Epic n'est plus contraint d'agir sous la menace d'une révocation, je prédis que dans quelques jours/semaines il vont soumettre une MAJ de Fortnite qui se conforme aux règle d'Apple "dans l'intérêt des joueurs", donc en se donnant le beau rôle. Et maintenant chacun va préparer le procès sur le fond.

EDIT : en fait en lisant d'autres articles je crois comprendre le jugement définitif du référé n'aura lieu que le 28/08, et qu'il s'agissait ici d'une audience préliminaire. Néanmoins la juge a ici donné son avis par rapport au dossier, et le jugement sera logiquement conforme à cet avis si les parties n'apportent pas de nouveaux éléments significatifs d'ici là.

Edited by pehache
Link to post
Share on other sites

Effectivement, c'est un très sérieux revers pour Apple. Apple perd sur tous les fronts : judiciaire, vis-à-vis des décideurs politiques et surtout je pense en terme d'image.

Mais tu as peut-être raison sur l'aspect "courbe rentrante" à venir d'EPIC. Mais bon ... vu le caractère sanguin du patron, j'ai quand même un doute. Et s'il ne fait pas machine arrière, paradoxalement, il sera dans la même situation qu'Apple en terme d'image (intransigeant, sûr de détenir LA vérité, ...).

 

Link to post
Share on other sites

On ne peut rien exclure, mais visiblement toute l'action d'Epic jusque là n'a rien d'un coup de tête et semble avoir été parfaitement préparée. Ils avaient visiblement anticipé toutes les réactions possibles d'Apple et réagissaient instantanément.

Link to post
Share on other sites

De mieux en mieux : Apple interdit même aux éditeurs d'informer leurs clients qu'ils paient une commission/péage/taxe/racket à Apple quand ils font un achat in-app :

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2020/08/28/apple-bloque-une-mise-a-jour-de-facebook-visant-a-informer-les-utilisateurs-de-la-taxe-apple_6050218_4408996.html

De la pure censure sur l'information... De quoi donner raison à Epic dans sa parodie de la pub Apple, où Apple occupe maintenant la place de Big Brother.

Edited by pehache
Link to post
Share on other sites

Epic Games fait de la propagande anti Apple par mail...
J'ai reçu un mail ou en gros ils déversent leur haine sur Apple, en prenant le client à parti.
Évidemment c'est subtil et pas direct, mais je trouve ça pas correcte non plus de leur côté.

Détestable.

Edited by LolYangccool
Link to post
Share on other sites

"« Apple restreint la concurrence afin de pouvoir percevoir 30% sur tous les paiements effectués par les consommateurs dans des applications telles que Fortnite, ce qui entraîne une augmentation des prix. Epic a voulu les réduire en proposant une option de paiement direct, mais Apple a bloqué Fortnite afin d'empêcher Epic de faire profiter les joueurs des réductions autorisées par cette méthode. Epic a décidé d’attaquer Apple en justice pour mettre un terme aux restrictions déloyales imposées sur les marchés en ligne des appareils mobiles. Les documents sont disponibles pour nos dépôts de plainte des 13 août, 17 août et 23 août. Apple a riposté en bloquant les mises à jour et les nouvelles installations de Fortnite sur les appareils iOS. »"

Ce n'est pas de la haine, ils exposent pourquoi ils sont en conflit avec Apple. Evidemment ils le font en présentant leur version des faits, pour autant il s'en tiennent aux faits.

Link to post
Share on other sites
 

Apple a supprimé le compte développeur d'Epic Games.

Qu'est-ce que tu disais pehache ? On ne va pas contre la décision d'un juge fédéral ? Ahahah

Le juge a interdit à Apple de fermer le compte développeur concernant Unreal Engine, qui est différent du compte développeur concernant Fortnite. Au départ Apple voulait fermer tous les comptes de Epic, y compris celui de Unreal Engine, et c'est celui-là que le juge a protégé.

M'enfin je note que juste parce que tu supportes Apple, tu es prêt à te réjouir qu'une compagnie privée se place au-dessus d'un état de droit et démocratique. Ca en dit long sur la nécessité de s'attaquer à ces géants avant qu'ils se prennent pour les maîtres du monde.

Sur la fermeture du compte, Apple en avait le droit, mais ils se comportent ici comme un vulgaire parrain de la mafia : "Tu me défies en ne respectant plus mes règles ? Non seulement je te fais éliminer (Fortnite) mais je fais égorger tes cousins (autres jeux du compte) et je confisque les biens de tous tes amis (les joueurs qui ont acheté précédemment ces jeux)". Autant que je sache, Google s'est contenté de bloquer Fortnite, sans fermer le compte d'Epic. La violence de la réaction d'Apple sera une pièce de plus au dossier sur le fait qu'ils tiennent les éditeurs et les utilisateurs par les couilles.

Link to post
Share on other sites

Ok, je pensais qu'il n'y avait qu'un seul compte pour tous les logiciels d'Epic.

Ce n'est pas de ça dont je me réjouis. Ce qui me fait rire c'est que Epic a voulu jouer, et ils ont perdus.
Ils ont fait les malins, et ils se sont pris le retour en pleine face. Bien fait pour eux.

Edited by LolYangccool
Link to post
Share on other sites

C'est à l'arrivée qu'on juge le vainqueur, LYC.

La bataille se joue sur plusieurs fronts : judiciaire, politique, médiatique, ... économique ... et "morale".

Moralement et c'est évidemment très discutable, je dirais qu'ils ont eu raison de montrer ce que certains (beaucoup ?) dont moi sentaient : Apple va au-delà de ce que des sociétés "gérées en bon père de famille" peuvent faire. Ici, c'est clair, évident, sans discussion possible. La preuve est faite. Je trouve d'ailleurs extrêmement courageux qu'EPIC n'ait pas renoncé. C'était ma crainte.

Ensuite l'aspect économique. Alors certes EPIC va perdre des clients mais est-ce qu'Apple aussi ne va pas en perdre également ?

Pour le politique, je pense que les réactions vont encore un peu attendre que la phase judiciaire "aiguë" se calme. Mais j'espère qu'elles seront à la hauteur.

Au fond, Apple a joué tous les coups possibles en bloquant l'appli mais surtout en fermant le compte. Il ne leur reste plus que la case judiciaire. C'est un élément important. Ils ont vraiment joué tous les coups possibles. Que peuvent-ils faire d'autre ? 

Mais médiatiquement, cette affaire est désastreuse. Un simple exemple : la couverture médiatique qui a été donné au refus de l'App de Facebook qui mentionnait le % de préemption d'Apple. On en a parlé non seulement dans la presse spécialisée, mais il y a eu des articles dans les quotidiens d'importance (Le Monde ....).

Depuis le cas EPIC, il n'est même plus besoin de défier Apple pour avoir un accès au médias. La moindre information sur le sujet est immédiatement relayée. 0 coût - 100% d'efficacité. Hier c'était FB, il y aura sûrement une opération de Netflix, de Spotify, ... 

Je doute qu'aucune autre société ne prenne le même risque qu'EPIC et défiera Apple via une application. Si c'est le cas, ce sera dans les prochaines semaines, avant la sortie du prochain iPhone. Mais judiciairement, ça, c'est une autre histoire. J'imagine qu'il n'y a pas un cabinet d'avocat spécialisé qui n'est pas contacté par un de ses clients.

En ce sens, la première décision du juge est assez claire : Apple a le droit de suspendre toute application litigieuse en attendant le procès de fond, mais, en attendant ce procès, il est interdit à Apple de fermer les comptes qui n'enfreignent pas la charte d'Apple. Donc impossible pour Apple de fermer le compte de Spotify si celle-ci va devant la justice de fond. C'est exactement ce qu'il se passe avec EPIC dont Apple ne peut fermer tous les comptes, seuls les litigieux peuvent l'être (et encore, n'ayant pas le jugement, ce n'est pas clair si Apple pouvait bloquer le compte litigieux en plus de l'App problématique).

Enfin, là où les choses vont se jouer à coup sûr, car il serait très surprenant à ce stade qu'EPIC fasse marche arrière, ce sera devant les tribunaux. Et je pense qu'Apple va perdre. Si EPIC avait été Facebook, Apple aurait peut-être pu gagner. Pourquoi ? Parce qu'Apple n'a pas de réseau social concurrent à FB. Mais ici, Apple ayant désormais son propre "store" de jeu, je pense que cette situation va forcer le juge à imposer (peut-être via un Audit interne chez Apple) un % "réaliste" basé sur le coût réel et une petite marge (je verrais un chiffre oscillant entre 5 et 7%, grand maximum).

Edited by Sethenès
Orthographe & Syntaxe.
Link to post
Share on other sites
 

Ok, je pensais qu'il n'y avait qu'un seul compte pour tous les logiciels d'Epic.

Ce n'est pas de ça dont je me réjouis. Ce qui me fait rire c'est que Epic a voulu jouer, et ils ont perdus.
Ils ont fait les malins, et ils se sont pris le retour en pleine face. Bien fait pour eux.

En vrai, la position d'Epic est partagée par la totalité des éditeurs, des plus petits aux plus gros.

Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, The Hoff a dit :

En vrai, la position d'Epic est partagée par la totalité des éditeurs, des plus petits aux plus gros.

Bah, je ne suis pas si sûr. Je prends mon cas. J'ai publié en juillet 2011 une App sur le store. En 1 jour, j'ai eu 300 téléchargements et en 1 an, j'en ai eu 3000.

Alors certes, elle était gratuite mais comment aurais-je pu avoir cette couverture sans la visibilité du service d'Apple ? Le service est facile d'emploi puisque publier une App n'équivaut (si tous les certificats sont correctement installés sur la machine et qu'on a bien respecté les 27 points tels que fournir une adresse mail, un site web, des icônes à des tailles différentes, etc.) qu'à une simple compilation. On compile sur le Mac et "hop" l'application, après contrôle par Apple, est disponible.

Si j'avais opté pour une solution payante, j'aurais trouvé que 30% pour le service, la visibilité, la sécurité de l'acheteur, la gestion de la facturation et du paiement, c'était très raisonnable.

Link to post
Share on other sites
 

Bah, je ne suis pas si sûr. Je prends mon cas. J'ai publié en juillet 2011 une App sur le store. En 1 jour, j'ai eu 300 téléchargements et en 1 an, j'en ai eu 3000.

Alors certes, elle était gratuite mais comment aurais-je pu avoir cette couverture sans la visibilité du service d'Apple ? Le service est facile d'emploi puisque publier une App n'équivaut (si tous les certificats sont correctement installés sur la machine et qu'on a bien respecté les 27 points tels que fournir une adresse mail, un site web, des icônes à des tailles différentes, etc.) qu'à une simple compilation. On compile sur le Mac et "hop" l'application, après contrôle par Apple, est disponible.

Si j'avais opté pour une solution payante, j'aurais trouvé que 30% pour le service, la visibilité, la sécurité de l'acheteur, la gestion de la facturation et du paiement, c'était très raisonnable.

Ok. Peut être pas les plus petits effectivement.

Link to post
Share on other sites
 

C'est à l'arrivée qu'on juge le vainqueur, LYC.

La bataille se joue sur plusieurs fronts : judiciaire, politique, médiatique, ... économique ... et "morale".

Moralement et c'est évidemment très discutable, je dirais qu'ils ont eu raison de montrer ce que certains (beaucoup ?) dont moi sentaient : Apple va au-delà de ce que des sociétés "gérées en bon père de famille" peuvent faire. Ici, c'est clair, évident, sans discussion possible. La preuve est faite. Je trouve d'ailleurs extrêmement courageux qu'EPIC n'ait pas renoncé. C'était ma crainte.

Ensuite l'aspect économique. Alors certes EPIC va perdre des clients mais est-ce qu'Apple aussi ne va pas en perdre également ?

Pour le politique, je pense que les réactions vont encore un peu attendre que la phase judiciaire "aiguë" se calme. Mais j'espère qu'elles seront à la hauteur.

Au fond, Apple a joué tous les coups possibles en bloquant l'appli mais surtout en fermant le compte. Il ne leur reste plus que la case judiciaire. C'est un élément important. Ils ont vraiment joué tous les coups possibles. Que peuvent-ils faire d'autre ? 

Mais médiatiquement, cette affaire est désastreuse. Un simple exemple : la couverture médiatique qui a été donné au refus de l'App de Facebook qui mentionnait le % de préemption d'Apple. On en a parlé non seulement dans la presse spécialisée, mais il y a eu des articles dans les quotidiens d'importance (Le Monde ....).

Depuis le cas EPIC, il n'est même plus besoin de défier Apple pour avoir un accès au médias. La moindre information sur le sujet est immédiatement relayée. 0 coût - 100% d'efficacité. Hier c'était FB, il y aura sûrement une opération de Netflix, de Spotify, ... 

Je doute qu'aucune autre société ne prenne le même risque qu'EPIC et défiera Apple via une application. Si c'est le cas, ce sera dans les prochaines semaines, avant la sortie du prochain iPhone. Mais judiciairement, ça, c'est une autre histoire. J'imagine qu'il n'y a pas un cabinet d'avocat spécialisé qui n'est pas contacté par un de ses clients.

En ce sens, la première décision du juge est assez claire : Apple a le droit de suspendre toute application litigieuse en attendant le procès de fond, mais, en attendant ce procès, il est interdit à Apple de fermer les comptes qui n'enfreignent pas la charte d'Apple. Donc impossible pour Apple de fermer le compte de Spotify si celle-ci va devant la justice de fond. C'est exactement ce qu'il se passe avec EPIC dont Apple ne peut fermer tous les comptes, seuls les litigieux peuvent l'être (et encore, n'ayant pas le jugement, ce n'est pas clair si Apple pouvait bloquer le compte litigieux en plus de l'App problématique).

Enfin, là où les choses vont se jouer à coup sûr, car il serait très surprenant à ce stade qu'EPIC fasse marche arrière, ce sera devant les tribunaux. Et je pense qu'Apple va perdre. Si EPIC avait été Facebook, Apple aurait peut-être pu gagner. Pourquoi ? Parce qu'Apple n'a pas de réseau social concurrent à FB. Mais ici, Apple ayant désormais son propre "store" de jeu, je pense que cette situation va forcer le juge à imposer (peut-être via un Audit interne chez Apple) un % "réaliste" basé sur le coût réel et une petite marge (je verrais un chiffre oscillant entre 5 et 7%, grand maximum).

Clairement, les opinions publiques américaines (mondiales on pourrait même dire), et les gouvernements américains et européens sont de plus en plus critiques devant les pratiques monopolistiques des GAFAM qui nuisent aux consommateurs (un abonnement souscris via iTunes coûte plus cher que s'il est souscris via n'importe quel autre support Internet par exemple), et à l'innovation (toute boîte essayant de proposer un semblant de service concurrent se fait racheter illico).

Il serait surprenant que ces sociétés existent encore à l'avenir (pas sous cette forme en tout cas), et l'histoire du capitalisme américain ne manque pas d'exemples célèbres.

Link to post
Share on other sites
 

Clairement, les opinions publiques américaines (mondiales on pourrait même dire), et les gouvernements américains et européens sont de plus en plus critiques devant les pratiques monopolistiques des GAFAM qui nuisent aux consommateurs (un abonnement souscris via iTunes coûte plus cher que s'il est souscris via n'importe quel autre support Internet par exemple), et à l'innovation (toute boîte essayant de proposer un semblant de service concurrent se fait racheter illico).

Il serait surprenant que ces sociétés existent encore à l'avenir (pas sous cette forme en tout cas), et l'histoire du capitalisme américain ne manque pas d'exemples célèbres.

Les Etats-Unis ne sont plus une démocratie depuis bien longtemps. Dans de nombreux domaines (pharmaceutiques, agro-alimentaire... etc), ce sont les lobbys qui dirigent le pays et envoient à la mort des centaines de milliers d'américains. Si ce n'est des millions. Voir sur Arte : " la fabrique du consentement ". L'opinion publique serait focalisée sur ce " problème " ? Pffff... Comme s'il n'y avait pas de problèmes plus importants que le prix de vols in game de Fortnite
Les GAFAM ne sont pas sur le toit du monde, il y a des étages au-dessus (comme Black Rock) Eux font la pluie et le beau temps. On nous amuse avec ces petites querelles. 
L'Union Européenne ? Cette bonne blague ! Celle qui a annulé la créance d'Apple de 13 milliards, celle qui autorise l'emploi de pesticides divers et variés ? Oh, le soucis du consommateur... Mais bien sur... 

Link to post
Share on other sites
 

Les Etats-Unis ne sont plus une démocratie depuis bien longtemps. Dans de nombreux domaines (pharmaceutiques, agro-alimentaire... etc), ce sont les lobbys qui dirigent le pays et envoient à la mort des centaines de milliers d'américains. Si ce n'est des millions. Voir sur Arte : " la fabrique du consentement ". L'opinion publique serait focalisée sur ce " problème " ? Pffff... Comme s'il n'y avait pas de problèmes plus importants que le prix de vols in game de Fortnite
Les GAFAM ne sont pas sur le toit du monde, il y a des étages au-dessus (comme Black Rock) Eux font la pluie et le beau temps. On nous amuse avec ces petites querelles. 
L'Union Européenne ? Cette bonne blague ! Celle qui a annulé la créance d'Apple de 13 milliards, celle qui autorise l'emploi de pesticides divers et variés ? Oh, le soucis du consommateur... Mais bien sur... 

Certes. Je suis assez d'accord que les choses vont de mal en pis, mais ce n'est pas une raison pour tenter d'agir là où on peut.

Que la justice européenne ai contredit un politique, me semble justement une preuve de notre démocratie. Quand bien même la décision ne satisfait pas.

J'aime rappelee l'exemple des écrans qui, jadis, étaient fabriqués avec des métaux lourds. L'UE a décidé de les bannir de l'union et les constructeurs avaient prédits milles tourments : moins de modèles en Europe, des prix à la hausse et que sais-je d'autres ... Résultat des courses ... quand il s'est avéré que l'UE ne ferait pas machine arrière, les constructeurs ont banni ces métaux lourds de tous les moniteurs car il aurait été trop coûteux de maintenir deux lignes de production distinctes.

Donc oui, on peut parfois être fort et déborder au-delà de nos propres frontières.

Edited by Sethenès
Link to post
Share on other sites
 

Certes. Je suis assez d'accord que les choses vont de mal en pis, mais ce n'est pas une raison pour tenter d'agir là où on peut.

Que la justice européenne ai contredit un politique, me semble justement une preuve de notre démocratie. Quand bien même la décision ne satisfait pas.

J'aime rappelee l'exemple des écrans qui, jadis, étaient fabriqués avec des métaux lourds. L'UE a décidé de les bannir de l'union et les constructeurs avaient prédits milles tourments : moins de modèles en Europe, des prix à la hausse et que sais-je d'autres ... Résultat des courses ... quand il s'est avéré que l'UE ne ferait pas machine arrière, les constructeurs ont banni ces métaux lourds de tous les moniteurs car il aurait été trop coûteux de maintenir deux lignes de production distinctes.

Donc oui, on peut parfois être fort et déborder au-delà de nos propres frontières.

Je ne tiens pas un propos cynique ou désabusé.
Tout simplement, l'argument majuscule avancé par tant de biens pensants (l'enfer est pavé de bonnes intentions), n'ayant pas ailleurs que peu d'empathie pour les enfers provoqués par les GAFAM ; " pour le bien du consommateur " ... me parait être - ici- une belle fumisterie. Quels sont les enjeux en coulisse ; en gros de quoi cette affaire est-elle le nom ? Qui a intérêt a, qui tire tel ou tel levier ? Cultiver l'illusion démocratique ? Et dire que Mark Zuckerberg a lui aussi ramené sa fraise sur le sujet ; c'est tout dire... 
Pour le bien du consommateur ? Production locale, production espacée (pas besoin de sortir un modèle par an), respect de tous ceux qui travaillent sur le produit (du congolais en passant par les ouvriers jusqu'aux ingénieurs en burn-out jusqu'à enfin le consommateur "citronnisé"), batterie amovible, allongement de l'espérance de vie de l'objet... etc !
Que l'ado dépouille ses parents pour se payer tel ou tel skin sur Fortnite, waaaahou, l'enjeu est colossal ! 
Oui, je sais, je suis un consommateur Apple ! Devrais-je commencer par balayer devant ma porte... Si nous ne sommes plus des citoyens mais uniquement des consommateurs, s'il s'agit du seul levier qu'il nous reste alors oui, je suis complice. 

Link to post
Share on other sites
 

Je ne tiens pas un propos cynique ou désabusé.
Tout simplement, l'argument majuscule avancé par tant de biens pensants (l'enfer est pavé de bonnes intentions), n'ayant pas ailleurs que peu d'empathie pour les enfers provoqués par les GAFAM ; " pour le bien du consommateur " ... me parait être - ici- une belle fumisterie. Quels sont les enjeux en coulisse ; en gros de quoi cette affaire est-elle le nom ? Qui a intérêt a, qui tire tel ou tel levier ? Cultiver l'illusion démocratique ? Et dire que Mark Zuckerberg a lui aussi ramené sa fraise sur le sujet ; c'est tout dire... 
Pour le bien du consommateur ? Production locale, production espacée (pas besoin de sortir un modèle par an), respect de tous ceux qui travaillent sur le produit (du congolais en passant par les ouvriers jusqu'aux ingénieurs en burn-out jusqu'à enfin le consommateur "citronnisé"), batterie amovible, allongement de l'espérance de vie de l'objet... etc !
Que l'ado dépouille ses parents pour se payer tel ou tel skin sur Fortnite, waaaahou, l'enjeu est colossal ! 
Oui, je sais, je suis un consommateur Apple ! Devrais-je commencer par balayer devant ma porte... Si nous ne sommes plus des citoyens mais uniquement des consommateurs, s'il s'agit du seul levier qu'il nous reste alors oui, je suis complice. 

Par "intérêt du consommateur", il faut comprendre "intérêt économique du consommateur", en dehors de toutes considérations éthiques ou morales, qu'on pourrait bien sûr prendre en compte mais qui ne me semblent pas du tout le sujet dans l'affaire qui oppose Epic et un certain nombre d'éditeurs à Apple. C'est à dire: quel prix paye le consommateur et pour quel produit et service. Et pour encadrer ça, il y a des lois, et heureusement qu'elles existent, sinon, on aurait encore de l'amiante au plafond, du plomb dans l'essence et les fabricants de cigarette nous expliqueraient encore que fumer est bon pour la santé.

Link to post
Share on other sites
 

Ce n'est pas de ça dont je me réjouis.

Mmhh, si : "Qu'est-ce que tu disais pehache ? On ne va pas contre la décision d'un juge fédéral ? Ahahah"

 

Ce qui me fait rire c'est que Epic a voulu jouer, et ils ont perdus.
Ils ont fait les malins, et ils se sont pris le retour en pleine face. Bien fait pour eux.

Oui, c'est la glorification de la loi du plus fort. "Ha ha, le gars il a voulu défier le caïd de la cour de récré, il s'est fait cassé la gueule, bien fait pour lui :)"

 

Bah, je ne suis pas si sûr. Je prends mon cas. J'ai publié en juillet 2011 une App sur le store. En 1 jour, j'ai eu 300 téléchargements et en 1 an, j'en ai eu 3000.

Alors certes, elle était gratuite mais comment aurais-je pu avoir cette couverture sans la visibilité du service d'Apple ?

Bah tu aurais fait comme tout le monde avant les stores, tu aurais fait un site pour promouvoir ton appli, tu en aurais parlé sur les forums... Ca aurait pris plus de temps, mais une appli qui présente un intérêt finit toujours par se faire connaître. Par ailleurs si tu refaisais l'expérience aujourd'hui, sur un store qui contient beaucoup plus d'applis qu'en 2011, je ne suis pas certain que tu atteindrais les mêmes chiffres (après il y a plus d'utilisateurs aussi qu'en 2011, donc à voir...)

Mais c'est néanmoins un fait que pour une appli gratuite le store ne présente pratiquement que des avantages, vu qu'une commission de 30% de 0€ ça reste à 0€ :)...

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...