carOS : les voitures d'Apple ''désengagent'' beaucoup


Apple ne travaille plus sur l'élaboration d'un véhicule autonome, mais la firme de Cupertino n'a pas cessé ses travaux sur la mise au point de la partie logicielle, que l'on surnomme commodément carOS. Apple dispose d'une petite flotte de voitures autonomes pour conduire ses tests en Californie, et les habitants du Golden State peuvent régulièrement croiser les SUV Lexus d'Apple bardés de capteurs en train de se déplacer sur les routes publiques de l'État. Le Department of Motor Vehicles suit de près les expérimentations des différents fabricants, et le rapport sur les "désengagements" des véhicules autonomes en question a été rendu public par The Last Driver License Holder. Il s'agit des fois où le système autonome estime ne pas être en mesure de poursuivre sa tâche, pour différentes raisons, et redonne alors la main à l'utilisateur (les véhicules autonomes en test sont équipés d'un système de navigation manuelle classique). Dans le classements des fabricants, Apple est bonne dernière.


carOS désengagements
Apple Car tests

Photo via @idiggapple



À la tête de ce classement, on retrouve Waymo, la voiture sans conducteur de Google, qui "désengage" le moins avec une moyenne de 17 846,8 kilomètres entre deux interventions du conducteur. GM Cruise s'en sort bien, avec 8 327,8 kilomètres entre deux désengagements, et on retrouve ensuite plusieurs initiatives moins connues comme Zoox, Nuro ou Pony.AI. De leur côté, les véhicules autonomes Apple nécessitent une intervention manuelle du conducteur tous les 1,8 kilomètres en moyenne.

Que déduire de ces statistiques ? A priori, rien de bien alarmant : les constructeurs peuvent tester leurs véhicules dans différents environnements (Waymo s'est par exemple attaqué au désert de l'Ouest américain), et peuvent être amenés à tester différents scénarios pouvant faire fortement varier ces données. Ces chiffres nous indiquent en revanche que le projet d'Apple, encore limité à des environnements très urbains dans les environs de Cupertino, est vraisemblablement bien moins avancé que celui de certains de ses concurrents. Apple est encore loin, très loin de commercialiser quoi que ce soit dans ce domaine.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (21)

Dorian31

13 février 2019 à 18:50

Google à une telle avance dans le domaine de la conduite autonome (et aussi de l'IA en général), qu'il va être difficile pour Apple de le rattraper sur ces deux domaines. Et ce sont pourtant deux axes majeurs pour l'avenir de la technologie dans son ensemble. Je trouve ça inquiétant. D'autant plus avec les ressources financiers d'Apple que nul autre ne possède. C'est vraiment dommage. Mais le temps ne s'achète pas, et la dizaine d'année d'avance sur ce projet de conduite autonome que Google possède commence à se faire ressentir.

Quid de Tesla et Audi qui n'apparaissent pas dans ce graphique ? 2 marques qui communiquent beaucoup sur la conduite autonome... Je serai curieux de voir leurs situations/positionnements comparé à Google et aux constructeurs Allemand premium (Mercedes et BMW) qui, il faut le souligner, sont quand même en bas de classement également..

Xak

13 février 2019 à 20:11

Je pense qu'ils ne testent pas forcement en Californie, d'où l'absence. Volvo est aussi absent, qui est lui aussi un grand promoteur de la conduite autonome.

VanZoo

13 février 2019 à 21:06

Faut arrêter de parler d’IA, ce n’est que du marketing.
Tout ce travail pourrait d’abord servir le projet en cours de réalité augmentée. Tim Cook l’a dit, le projet Titan ruissèlera d’abord sur les autres projets.

Apple ne se lance que quand ils estiment pouvoir apporter une valeur ajoutée en terme d’usages. Tous proposeront à peu près la même chose. Ça finira sûrement comme avec la chimérique Tv d’Apple...

Pseudol

13 février 2019 à 21:09

L'IA ce n'est que du marketing ? Dans un appareil qui doit conduire à votre place ?

pehache

13 février 2019 à 23:26

"marketing : toute technologie sur laquelle Apple n'est pas en pointe"

VanZoo

14 février 2019 à 00:20

Renseignez-vous, l’intelligence artificielle, on en est très très loin. C’est du Maching Learning

Pseudol

14 février 2019 à 00:41

ça tombe bien j'ai de nombreux collegues qui bossent sur le sujet avec qui j'en parle régulierement, donc, oui ? Dites m'en plus je vous écoute

clive-guilde

14 février 2019 à 08:48

@Vanzoo nope deep learning est la différence avec le machine learning est énorme.

pehache

14 février 2019 à 12:25

C'est surtout que l'IA englobe entre autre le ML et le DL.

Pseudol

14 février 2019 à 12:56

Je suis moi aussi perplexe devant l'incohérence de vanzoo d'où mon interet pour sa démonstration

VanZoo

14 février 2019 à 13:29

Ah ah, @Pseudol, je t’invite à aller écouter le père de Siri, désormais chez Samsung, en parler... Pour lui, il faudra bien 1000ans avant qu’on puisse parler d’IA. Mais je suppose que tu en sais plus sur le sujet que lui !
Si vous ne comprenez pas pourquoi le mot intelligence est usurpé, je ne peux rien pour vous...
On assigne une tâche à une machine, elle ne peut pas s’exprimer en dehors.
La voiture autonome pourra t-elle rouler seule sur hors des sentiers battus ? Non. L’etre humain peut faire du ski hors-piste, pas la machine.
Un programme, faut lui montrer des milliers de photos de chats pour qu’ils les reconnaissent ensuite. Un enfant, tu lui montres un ou deux chats et il les reconnaîtra tous comme chats.

Pseudol

14 février 2019 à 15:05

Pouvez vous s'il vous plait ordonner vos idées ?

VanZoo

14 février 2019 à 15:49

Ah ah ah !!!

wKns

14 février 2019 à 17:41

Un enfant il a vu des milliards de choses avant les deux photos que tu lui présentes, contrairement à l’IA. L’IA généralisée (ce dont tu fais mention sans le savoir et de manière arrogante) n’est effevtivement pas prête de voir le jour. L’IA est un domaine de recherche qui englobe le machine learning (mot pompant pour parler de régression linéaire et de modèles relativement simples) et le deep learning (modèles à base de réseaux profonds). Aujourd’hui la recherche est relativement avancées, il a été montré que l’IA peut apprendre de nouvelles techniques qu’elle n’a jamais vu (jeu de go et starcraft), donc sortir des sentiers battus. Je suis d’accord que l’IA du go ne conduira pas une voiture mais quand même.

VanZoo

14 février 2019 à 20:48

L’intelligence n’est pas algorithmique.
Qu’ils se soient tous mis d’accord pour nous tromper ne signifie pas que c’est juste. Les mots ont un sens ! Parler d’intelligence pour une machine, c’est parfaitement stupide. Tout du moins au XXIe siècle.
Concernant l’enfant, tu n’as pas compris l’exemple.
Je crois davantage un expert qu’un mec tout à fait professoral.

pehache

14 février 2019 à 22:48

Il ne s'agit pas de croire ou de ne pas croire. Tu as écouté une conférence d'un expert à destination du grand-public, avec tous les raccourcis que ça implique, et tu penses avoir tout compris du sujet ? As-tu une formation scientifique qui te permette de réellement "décoder" une telle conférence ?

Je suppose que le gars voulait parler de ce qu'on appelle "l'IA forte", dans laquelle la machine accèderait à l'équivalent d'un niveau de conscience. Effectivement on n'y est pas encore. Mais l'IA ce n'est pas que l'IA forte : le machine learning et le deep learning sont du domaine de l'IA quoi que tu prétendes, et c'est aujourd'hui.

Pour que Deep Blue batte Kasparov aux échecs il y a 20 ans, on lui a avait fait analyser des milliers de parties d'échecs. Pour que AlphaZero batte le champion du monde de Go, on lui a juste appris les règles du Go et il a joué tout seul pour s'améliorer. Tu vois le progrès ? C'est énorme...

Tu as vu les robots de Boston Dynamics ? Littéralement, ils sortent des sentiers battus. https://www.youtube.com/watch?v=rVlhMGQgDkY . Faire du ski hors piste n'est clairement qu'une question de quelques années.

"L’intelligence n’est pas algorithmique." : je ne sais pas, il faudrait déjà définir l'intelligence, et là bon courage.

VanZoo

15 février 2019 à 01:06

Deep Blue a battu Kasparov grâce ou à cause d’un bug...
La machine joue au Go, ok mais elle ne peut pas jouer aux échecs, elle n’a pas été programmée comme elle ne pourra pas réaliser une compo Photoshop par exemple ou ne serait-ce donner la météo. Elle applique une tache qu’on lui a assigné.
La machine est-elle capable de culture ? Non. Le singe oui. Peut-elle s’adapter et évoluer ? Non. La bactérie oui.
... ... ect

wKns

15 février 2019 à 07:00

C’est quoi la culture ? Parce que la culture ça me semble bien être la seule chose qu’une machine fera toujours mieux qu’un homme... source : wikipédia.

pehache

15 février 2019 à 09:24

Mais bien sûr : des dizaines de chercheurs et d'ingénieurs passent des années à mettre au point le soft qui le premier va battre le champion du monde d'échec, et c'est parce que le programme est buggué qu'il sort LE mouvement génial qui le fait gagner... Sérieusement... C'est un super scenario de film, mais c'est absolument pas crédible. La réalité décrite par un des concepteurs est toute différente : il peut arriver qu'à la fin de son analyse le soft retienne plusieurs mouvements possibles qui lui paraissent tous également bons, et dans ce cas il choisit un mouvement au hasard parmi ces mouvements (comme le ferait un humain !). C'est ce qui s'est passer sur ce coup "génial", mais ça doit arriver régulièrement au cours d'une partie. Ensuite un gars a écrit un bouquin en faisant un gros raccourci : "le soft a choisi ce coup génial au hasard parce qu'il ne pouvait pas se décider", sans mentionner que c'était parmi des coups analysés en profondeur et qui paraissaient tous également bons. Et par là-dessus la presse grand-public a embrayé avec un deuxième gros raccourci pour faire le buzz "Le coup génial était dû à un bug".

Il faut avoir un esprit un peu plus critique...

VanZoo

15 février 2019 à 12:49

En fait, tu viens tout à fait de résumer les limites de la machine.
Être capable de culture, c’est être capable de création et de transmission, ce dont une machine est purement incapable.

pehache

15 février 2019 à 16:36

"ce dont une machine est purement incapable..."

...actuellement. Mais nul spécialiste aujourd'hui n'affirmera que c'est inacessible.

Et encore, concernant la création on peut se demander si on y est pas déjà d'une certaine façon. Les joueurs de Go disent que AlphaZero a développé des nouvelles stratégies de jeu, dont eux-mêmes maintenant s'inspirent (du coup il y a même de la transmission d'une certaine façon ). Peut-on affirmer que ce n'est pas de la création ?

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription