Apple Car : Apple confirme 190 licenciements


À la fin du mois de janvier, Apple avait confirmé que 200 employés avaient été retirés du « projet Titan », nom donné au projet de véhicule autonome d'Apple. Ces derniers auraient été réaffectés à d'autres groupes de travail, notamment ceux en charge du développement des technologies d'apprentissage automatique. Aujourd'hui, le San Francisco Chronicle nous apprend qu'Apple a envoyé un courrier au California Employment Development Department pour justifier pas moins de 190 licenciements, dont 38 managers de programme d'ingénierie, 33 ingénieurs en matériel, 31 ingénieurs de conception de produit et 22 développeurs. Les licenciements seront effectifs le 26 avril 2019.


Licenciements Apple Car

Le bâtiment où travaillaient les employés licenciés, à Santa Clara



Si la première déclaration d'Apple laissait penser à une simple réallocation des ressources, Apple se séparerait bien d'un nombre significatif d'employés dans le cadre de la réorganisation du projet autour du système de conduite autonome (Apple aurait initialement envisagé de construire son propre véhicule). Rappelons que même si cela fait plusieurs années que nous entendons parler des ambitions d'Apple sur le front de la conduite autonome, le projet de carOS n'en est encore qu'à ses débuts. Un peu plus tôt ce mois-ci, nous apprenions ainsi qu'Apple était bonne dernière du classement des désengagements des véhicules autonomes en test en Californie : le système d'Apple en cours de développement rend très fréquemment la main au conducteur, rencontrant un problème jugé insurmontable sur la route. Une statistique qui n'est pas nécessairement alarmante, mais qui montre qu'Apple en est encore à un stade peu avancé de la mise au point de son système. Il faudra encore plusieurs années avant que nous puissions découvrir un produit fini d'Apple relatif à la conduite autonome.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (14)

cmdesign85

28 février 2019 à 10:44

Une pensée à toutes ces personnes qui se sont fait débaucher de chez Tesla et qui se retrouvent désormais sans job

wKns

28 février 2019 à 12:07

C’est vraiment un scandale, l’entreprise la plus prolifique qui vire ses employés...

Sylvain

28 février 2019 à 12:12

@wKns : Pourquoi ? Ça sert à quoi d'avoir des ingénieurs spécialisés dans la conception d'un véhicule, si t'as abandonné tout projet d'en concevoir un ? Et puis on ne sait rien des conditions de ces départs. Les personnes concernées ont peut-être eu un joli chèque à la clé, et vu le niveau de compétence requis pour bosser chez Apple, ils n'auront sans doute aucun mal à trouver du boulot ailleurs rapidement...

The Hoff

28 février 2019 à 16:30

Comme dit en fin d'article, ils ont l'air en effet complètement dépassé par la concurrence sur ce sujet. Pas étonnant qu'ils réduisent la voilure donc.

Dorian31

28 février 2019 à 18:34

C'est dommage, ça n'augure rien de bon ! Moi qui rêvait de voir ce qu'aurait donner une Apple Car...
Je pense que comme avec Netflix dans le domaine du streaming, ils ont loupé le coche et auraient dû acheter Tesla tant qu'il était encore temps... mais bon j'imagine que c'est bien plus simple à dire qu'a faire.

VanZoo

28 février 2019 à 18:48

Je ne pense pas que pour Apple l'enjeu soit de pénétrer le marché automobile en soi mais de permettre une passerelle entre ses produits/services et comment les gens s'occuperont dans une voiture sans pilote.
Avant qu'une voiture autonome de niveau 5 (ici est l'enjeu pour Apple) ne soit autorisée à rouler, de l'eau va couler sous les ponts... Et Apple aura bien le temps d'être prêt.
Plus ou moins la même problématique, le même débat que fut celui autour d'une Tv Apple

Elrifiano

28 février 2019 à 22:36

Apple a compris le sort qu'attendait Tesla une fois que les constructeurs haut-de-gamme allemands auront lanceront progressivement leurs gammes électrique. Pour faire une voiture électrique faut avant tout être un fabricant de voitures et des marques comme Audi, BMW, Mercedes ou Porsche possèdent déjà absolument tout ! Des usines chez eux en Allemagne et qui leurs appartiennent, des centres de tests et d'ingénierie gigantesque, des procédures de conception et de production bien établis depuis des décennies. Bosser sur un système de conduite autonome n'aura aucun intérêt commercial car Apple ne licenciera pas son logiciel à d'autres fabricants mais ça doit déboucher sur de grosses avancées sur l'IA. A commencer par un futur assistant qui remplacerait totalement ce pauvre Siri...

The Hoff

1er mars 2019 à 11:15

@ Vanzoo: s'imposer dans le matériel donne ensuite un avantage compétitif considérable pour vendre des services ensuite. Sur le smartphone, Apple serait loin de réaliser les mêmes chiffres de vente sur les services qui y sont associés, si ils n'avaient pas au préalable imposé l'iPhone sur le marché. Je pense qu'ils ont vraiment essayé de développer leur solution mais qu'ils ont échoué pour l'instant, tout simplement.

The Hoff

1er mars 2019 à 11:21

@ Elrifiano: au contraire, les constructeurs allemands ont 10 ans de retard sur Tesla, qui a réussi à développer un "écosystème" complet (super chargeurs dédiés, voiture connectée et quasi autonome etc). Mais c'est normal, une voiture thermique est fondamentalement différente d'une voiture éléctrique: un moteur thermique est beaucoup plus compliqué à fabriquer (le nombre de pièces à assembler par exemple est très très supérieur). Ce qui implique donc des profonds changements d'organisation, d'outils de production etc pour les constructeurs qui n'ont pris le virage des énergies alternatives que très récemment (au contraire des constructeurs japonais par exemple).

pehache

1er mars 2019 à 11:35

@The Hoff: ça se discute, quand on voit le succès (pour une voiture électrique) de la Zoe, qui reprend tout simplement la plateforme de la Clio.

VanZoo

1er mars 2019 à 12:46

Ce n’est pas le nombre qui fait le succès tout comme l’argent dépensé. Steve Jobs expliquait que ce n’est pas le montant dépensé en R&D qui fait l’innovation.
Les marques automobiles historiques vont-elles muter vers l’autonome ou continuer à satisfaire les amoureux de la conduite. Peut-être les deux...
Mercedes, Audi ou autre marques actuellement prestigieuses peuvent finir comme Nokia
Celui qui parviendra à révolutionner la batterie gagnera cette partie ! Le reste, tous seront au rendez-vous de la voiture autonome.

The Hoff

1er mars 2019 à 16:40

@ Pehache: en effet, si on veut être précis, c'est vraiment le moteur qui change fondamentalement.

pehache

1er mars 2019 à 18:11

"Celui qui parviendra à révolutionner la batterie gagnera cette partie !"

Oui, mais révolutionner la batterie ne se fera pas sans une R&D importante.

pehache

1er mars 2019 à 18:15

@The Hoff : oui, mais une voiture ce n'est pas qu'un moteur, loin de là. En fait le moteur électrique n'est pas un réel enjeu, la technologie est bien maîtrisée et il y a peu de progrès à attendre. La batterie c'est autre chose... Et il y a tout le reste : on a vu que le passage à une production industrielle ne se faisait pas sans mal chez Tesla, et là-dessus les constructeurs traditionnels sont au contraire très au point.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription