Apple dévoile les résultats de son étude sur le coeur


Menée entre novembre 2017 et août 2018, la Apple Heart Study est une étude d'ampleur inédite qui a été mise en place en collaboration entre Apple et l'Université de Stanford. Ce sont pas moins de 419 093 participants équipés d'une Apple Watch Series 1, 2 ou 3 qui ont partagé les résultats des mesures cardiaques réalisées par la montre connectée d'Apple afin de déterminer si l'application d'Apple était capable de détecter efficacement les cas de fibrillation atriale, le trouble de rythme cardiaque le plus fréquent. Ce week-end, les résultats de cette étude ont enfin été publiés. Il s'est avéré que seulement 0,5% des cobayes ont reçu des notifications de rythme cardiaque irrégulier, et que 84% des personnes concernées par ces notifications avaient bien rencontré un problème au moment de la mesure. Au final, 34% des cas ont été confirmés par un équipement médical embarqué dans la semaine suivant la détection de l'anomalie. Le nombre de faux positifs serait donc raisonnablement faible.


Apple Heart Study

Ces résultats sont jugés très encourageants par l'école de médecine de Stanford, qui souligne que l'Apple Watch Series 4, qui est équipée d'un électrocardiographe, n'a pas été incluse dans l'étude. Sans surprise, Apple s'est réjouie de ces résultats par le biais d'un communiqué de presse dans lequel elle annonce que des études continueront d'être menées sur le sujet.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez l'Apple Watch sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (4)

fabien77880

18 mars 2019 à 10:17

très bonne nouvelle...cela va permettre a chaque pays de faire avancer ECG et autres détections par la suite

matt

18 mars 2019 à 11:28

Donc pour résumer on a 34% des cas qui ont eu un problème cardiaque ont été confirmés ... un tiers je trouve pas ça beaucoup non ?

Est-ce qu’on peut dire que les 2 tiers des 84% sont vraiment justifiés si ils n’ont pas vérifié par un équipement médicale embarqué ou un organisme médicale ?

Sinon par curiosité :
0,5% de 419 093 c’est 2 095 personnes ayant reçu une notification de rythme cardiaque irrégulier,
Parmi eux c’est 1 760 qu’ont bien eu un problème cardiaque lors de la notification (84% de 2 095),
Donc c’est 598 personnes qu’ont vérifié les dires de l’Apple Watch par un équipement médicale embarqué (34% des 1 760) !

Macintosh

18 mars 2019 à 11:39

Oui comment peuvent-ils assurer que 84% des 0.5% avaient bien rencontré un problème s’il n’y a pas eu de vérification ? Ça se base juste sur du déclaratif pour ces 2/3 non vérifiés ?

Djoejo

18 mars 2019 à 13:01

En fait,si je me trompe pas,en lisant l'étude en anglais c'est un peu plus clair.

Les 84% c'est des gens qui avaient leur Apple watch en même temps qu'on leur faisait un ECG. Donc c'est la où on est sur que l'appel watch était fiable.

Les 34%,c'est des gens qui ont eut une notification de l'appel watch,et qui ont porté la semaine suivante un équipement de surveillance (type holter je pense),et chez qui on a détecté une arythmie la semaine suivante. C'est d'ailleurs précisé dans l'étude que comme l'arythmie est intermittente ça n'est pas étonnant que "seulement" 34% des gens qui avaient fait une arythmie en aient refait une la semaine d'après.

Je sais pas si je suis clair :-/

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription