Le New York Times et les dangers d'Apple News


Ce lundi 25 mars, Apple tiendra une conférence spéciale qui sera consacrée à la présentation de plusieurs nouveaux services. La star de l'événement sera le service de streaming vidéo d'Apple, concurrent de Netflix que nous avons souvent surnommé « Apple Video » ces derniers mois. Mais d'autres annonces devraient également être au programme : on s'attend notamment à la présentation d'Apple News Magazines, l'offre de presse d'Apple issue du rachat de l'entreprise Texture l'année dernière. Pour une dizaine de dollars par mois, l'utilisateur pourrait accéder à tous les contenus des journaux partenaires du service. Un Netflix de la presse, en somme.


Apple News Magazine

(lire : Apple News Magazines, l'offre de presse payante d'Apple)



Pour le lancement d'Apple News Magazines, Apple a fait tout son possible pour séduire les plus grands groupes de presse. Un des plus gros poissons serait le Wall Street Journal, nous apprenait le New York Times il y a deux jours, et Bloomberg affirme aujourd'hui que Vox serait également de la partie. Certaines publications hésitent toujours. Mais pour d'autres, c'est un non catégorique. C'est le cas du New York Times, et son PDG Mark Thompson s'en est expliqué dans les colonnes de Reuters.

Nous avons tendance à être méfiants à l'idée d'habituer les gens à trouver notre journalisme autre part [que chez nous]. Nous sommes également inquiets à l'idée que nos contenus soient mélangés dans une sorte de Magimix avec ceux de toutes les autres publications.

Mark Thompson


Le PDG du New York Times compare la situation à celle de Netflix, et estime que l'avenir de la presse pourrait être menacé si les plateformes comme celles d'Apple News rencontrent le succès qu'elles espèrent. Ce n'est pas forcément une question de prix, mais surtout de contrôle.

Si j'étais un réseau de diffusion américain, j'aurais réfléchi à deux fois avant de donner ma bibliothèque de contenus à Netflix. Même si Netflix vous offrait beaucoup d'argent... Est-ce qu'il est vraiment logique d'aider Netflix à se constituer une gigantesque base de clients, jusqu'au point où ils peuvent se permettre de dépenser 9 milliards de dollars par an pour créer leurs propres contenus et me payer de moins en moins pour les miens ?

Mark Thompson


Mark Thompson New York Times

Mark Thompson, PDG du New York Times



Un abonnement mensuel au New York Times coûte 15 dollars, soit 5 dollars de plus que l'abonnement à Apple News Magazines qui permettra d'accéder à catalogue bien plus vaste, alors qu'il se murmure qu'Apple prendrait une commission de 50% sur le montant des abonnements dont les revenus seront répartis entre les différents éditeurs. Pour certains groupes de presse, c'est une concession à faire pour faire exploser le nombre de lecteurs, dans un marché publicitaire morose. Pour d'autres, c'est une perte d'indépendance représentant un risque inacceptable.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (11)

Orion

22 mars 2019 à 12:13

Petite coquille : 5 dollars de plus

Sylvain

22 mars 2019 à 12:16

Merci

magister

22 mars 2019 à 14:33

"...Ma mère-grand, que vous avez de grandes dents..."

JérémyJr

22 mars 2019 à 16:31

La position de Mark Thompson concernant l'indépendance pourrait se défendre mais à ce moment-là il faut être cohérent et se déréférencer de Google (News) et co.
Quant au "mélange" des sources journalistiques, ça me semble au contraire plutôt sain, ne serait-ce que pour la pluralité de la presse ou se forger un esprit critique.
La vérité, c'est que l'aigle qu'est New York Times se sait au sommet et aurait seulement à perdre en "volant avec les pigeons"...

pehache

22 mars 2019 à 16:56

@Jeremy : le référencement dans Google News ne donne pas aux lecteurs un accès aux articles payants.

JérémyJr

22 mars 2019 à 17:35

@Pehache Pas au contenu lui-même (quoiqu'un nombre limité d'articles est mensuellement offert).
Mais les articles du NYT (accompagnés de leur formulaire d'inscription) apparaissent bien dans les résultats de Google News.

pehache

22 mars 2019 à 18:45

@Jeremy : Pas au contenu lui-même, ce qui fait donc toute la différence. Google News n'est qu'un moteur de recherche d'article, et c'est le journal qui reste maître de ses abonnements et de qui voit quoi. Pas grand chose à voir avec Apple News donc.

JérémyJr

22 mars 2019 à 22:23

@Pehache On est d'accord. Je ne suis pas en train de dire que Google News et Apple News sont/seront des services semblables. Simplement, si Google cessait de référencer le NYT, ce serait une perte de visibilité considérable et donc un manque à gagner pour ce dernier.
De ce point de vue (et pour en revenir à mon raisonnement initial), le NYT est partiellement dépendant de Google.

Fred4

23 mars 2019 à 13:51

Je signale qu'il est possible de tester gratuitement le NYT pendant 4 semaines, ensuite 4 € par 4 semaines (payable à terme d'avance) pendant 1 an, puis 8 € par 4 semaines (idem). Offre temporaire, sans engagement, donc possibilité de résilier avant chaque échéance. App iOS disponible. Lien souscription NYT

DKSnake

23 mars 2019 à 18:21

Outre la perte d'indépendance, ce type d'offre empêche l'arrivée de nouveaux acteurs de la presse et enferme encore plus l'utilisateur dans un écosystème.

pipoca

25 mars 2019 à 14:39

l'abonnement au NYT c'est un euro par semaine

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription