Le MacBook Air de 2019, pas avant la fin d'année ?


Dévoilée en novembre 2018, la nouvelle génération de MacBook Air devrait bénéficier d'une révision dans les prochains mois. À moins d'une grosse surprise, la mise à jour pourrait en revanche ne pas survenir avant la fin d'année... voire le début d'année 2020.


MacBook Air 2018

Une question de processeurs


Pour mettre au point une nouvelle gamme d'ordinateurs, Apple utilise toujours de nouveaux modèles de processeurs. Le MacBook Air actuel est équipé d'un processeur Core i5 de huitième génération (le modèle 8210Y pour être précis) qui n'a pour le moment pas de successeur dans le catalogue d'Intel. Les prochaines grandes nouveautés du fondeur sont attendues pour la fin d'année 2019 avec l'arrivée des puces Ice Lake, qui auront la particularité d'être les premières d'Intel à être gravées avec une finesse de 10 nanomètres.

Cette nouvelle génération de processeurs devrait permettre à l'autonomie du MacBook Air de s'envoler. Elle est actuellement de 12h à 13h selon les usages, et elle pourrait gagner plusieurs heures. Intel a en effet parlé d'autonomies pouvant atteindre 25h grâce à ses puces Ice Lake ; la réalité sera sûrement moindre pour le MacBook Air, mais le gain devrait tout de même être significatif. En plus de ces progrès en consommation électrique, les puces Ice Lake devraient également permettre de gagner en puissance brute et en puissance graphique (la barre de 1 TFLOPS devrait être dépassée), et le Wi-Fi 6 (4,8 Gbit/s contre 1,3 Gbit/s pour la norme actuelle) sera géré nativement.


MacBook Air

Quelles autres nouveautés ?


Le redesign du MacBook Air, avec son écran Retina et sa connectique USB-C, est encore très récent : le châssis actuel devrait être conservé quelques années et Apple ne devrait donc pas révolutionner son concept dans les prochains mois. Cela n'empêchera pas Apple de faire évoluer certains composants si elle le souhaite, mais tout dépendra du programme prévu pour le MacBook Pro, fleuron de la gamme : il ne s'agirait pas de venir marcher sur ses plates-bandes. Or, les caractéristiques techniques des deux modèles, processeur mis à part, ne sont pas si éloignées que cela...

À vrai dire, nous ne nous attendons pas à des évolutions très nombreuses pour la prochaine génération de MacBook Air. En dehors du changement de processeur, qui promet plus d'autonomie, plus de puissance et le Wi-Fi 6, seul un changement de clavier suite aux problèmes de fiabilité de la génération actuelle semble pour le moment indispensable. Le MacBook Air dispose en effet déjà des derniers standards en matière de résolution, de connectique ou de mémoire flash, et certaines nouveautés comme la Touch Bar feraient inutilement exploser les prix. Or, on espère justement une baisse générale des prix et la disparition du modèle classique (sans écran Retina) qui est toujours proposé en entrée de gamme aujourd'hui. En ce sens, l'absence d'évolutions majeures pourrait être de bonne augure.




Attendre la prochaine gamme ?


Vous l'aurez compris, la principale nouveauté de la future gamme de MacBook Air devrait concerner son autonomie ; les gains de puissance devraient en tout cas rester modestes face à ce que peut procurer un MacBook Pro. La gamme actuelle n'est pas en fin de vie, mais en milieu de cycle et l'attente promet donc d'être encore longue. Si Intel a promis une sortie de son architecture Ice Lake en fin d'année 2019, un petit retard n'est pas à exclure et il arrive quoi qu'il en soit qu'Apple prenne un peu son temps pour adopter les dernières nouveautés : si une sortie en octobre ou en novembre paraît vraisemblable, il ne serait pas non plus très étonnant qu'il faille patienter jusqu'au début d'année 2020.

Il reste néanmoins possible que faute de nouveautés en cours d'année, Apple donne un petit coup de pouce au MacBook Air sans pour autant le renouveler : si Apple venait par exemple à dévoiler une nouvelle gamme de MacBook Pro entre temps, une petite réorganisation tarifaire de l'ensemble des ordinateurs portables pommés pourrait avoir lieu. Mais tout cela reste bien sûr hautement hypothétique...

Si le MacBook Air vous fait de l'oeil, nous ne vous conseillons donc pas forcément d'attendre la prochaine génération, mais plutôt de guetter les bonnes affaires sur notre rubrique Bons Plans ainsi que sur notre comparateur de prix. N'oubliez pas également que vous pouvez obtenir une remise de 15% en optant pour une configuration reconditionnée sur le Refurb Store (qu'est-ce que c'est ?). En cas de doute, n'hésitez pas à demander conseil sur nos forums !

MacBook Air sur l'Apple Store
Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Nouvelle analyse : MacBook Air

Retrouvez le MacBook Air sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (20)

Chewy74

12 avril 2019 à 18:10

Je ne vois pas pourquoi apple procéderais déjà a une MAJ du air quand bien même le MBP est plus ancien et mériterais , lui , une nouvelle version. Se serait surtout une preuve qu'apple c'est planté avec le air .

JérémyJr

12 avril 2019 à 18:55

N'y avait-il pas eu un MacBook Air 2018 avec un processeur i7 découvert sur Geekbench ?
Sinon, en dehors de la problématique du clavier, une baisse tarifaire serait effectivement souhaitable. Et pourquoi pas une entrée de gamme à 256 Go ?

Cmoi

13 avril 2019 à 06:49

Pas sûr pour l'adoption du Wifi 6 (auparavant dénommé "ax")...car l'actuel MBA 2018 aurait très bien pu adopter le Bluetooth 5 (qui est pourtant dans l'iPhone 8 de 2017). Donc...

Et quid de la DDR4L?

Sinon, au sujet de l'adoption de l'USB-C sur ses ordis, il fut précurseur et radical (aucun port USB-A)...Et 4 ans plus tard, ça pose toujours un certain problème...car la démocratisation de l'USB-C se fait très lentement...

VanZoo

13 avril 2019 à 14:06

Je suis maintenant convaincu que pour les notebook, il faut attendre le passage sur ARM. Les actuels sont largement suffisants jusqu’à ce passage.

Sethenès

13 avril 2019 à 14:29

Avec les articles récents dans les grands journaux américains concernant le "keyboard-gate version 3", Apple doit régler définitivement ce problème.

Même les plus dogmatiques des dogmatiques chez Apple l'ont compris. D'ailleurs, je pense que c'est devenu le problème de T. Cook (j'entends par la que sa place est en jeu sur cette question) dont c'est le job "d'éclairer" les dogmatiques récalcitrants.

Ils ont essayé à 2 reprises de corriger les problèmes du clavier et n'y sont pas parvenus. La solution ne viendra selon moi que d'un redesign en profondeur, ce qui implique jusqu'à une modification de l'épaisseur du châssis, et donc potentiellement des charnières ... bref de l'ensemble des composants.

Je pense que c'est d'ailleurs pour ça que, jusqu'ici, ils ont tout fait pour conserver le format du clavier.

Soit, ils proposent un retour en arrière, ce qui au fond est la meilleure des solutions puisque cela rassurerait complètement les acheteurs.

Soit, ils proposent un tout nouveau clavier. Il y aura des doutes, et évidemment des tests, mais ils auront le bénéfice du doute.

Soit ils s'entêtent et sorte une v4 du même clavier, avec cette fois-ci une "double" membrane ou autre chose du genre. Dans ce cas, les acheteurs devraient être frileux, d'autant plus que le problème est impossible à voir à l'achat (à moins bien sûr de se servir du clavier comme set de table pour un petit déjeuner biscotte, croissant & baguette grillée).

A moins qu'Apple se soit mis au travail sur cette question il y a un an (immédiatement après de la sortie du précédent modèle de MacBook Pro) mais ce qui impliquerait qu'ils savaient que leur clavier n'était pas au point, il y a donc peu de chances d'avoir à court terme une solution. Je ne pense donc pas qu'il y aura de MacBook Air ou Pro avant au mieux novembre 2019.

bunios

13 avril 2019 à 17:45

J'espère aussi qu'ils auront réglé définitivement le problème. Car franchement 3 générations de machines avec le même soucis, ça fait tâche à leur réputation.... A ce tarif là, on est en droit en tant que consommateur d'exiger mieux.

Effectivement, ça commence à devenir très chaud pour la direction d'Apple. Couplé à la mévente des iPhones, ces derniers mois, l'"Aura" d'Apple est en berne en ce moment. A voir les prochains mois si ça perdure ou pas.

Est-ce que le nouveau service TV+ en fin d'année sera LE produit sauveur de la morosité d'Apple actuellement (enfin le chiffre d'affaire et ces bénéfices).

A+

Cmoi

13 avril 2019 à 18:44

@Sethenès et @Bunios: Hélas, l'immense majorité des acheteurs ne savent rien du Keyboardgate, car ils ne suivent pas l'actualité High-tech...

Cmoi

13 avril 2019 à 18:49

...s'il savaient qu'au bout de x mois, ils peuvent se retrouver avec un clavier défaillant, ils n'achèteraient pas d'ordis Apple.

LolYangccool

13 avril 2019 à 18:58

Je viens de voir que mon 2016 présente ce soucis la touche : a un peu plus de mal à s'enfoncer que d'habitude.
Ça m'était déjà arrivé avec une autre touche et le problème était parti de lui-même au bout de quelques jours.
J'espère que ça sera pareil cette fois-ci, il n'est plus garanti depuis 1 mois (achat en mars 2017)...

Fred4

13 avril 2019 à 19:40

@LolYangccool J'ai eu ce souci sur mon MB 12" 2015.
Je l'ai résolu en retournant le clavier vers le bas et en soufflant sous divers angles en direction de la touche.
Si le problème s'aggrave il reste le programme  de réparation gratuite valable 4 ans.

Pseudol

13 avril 2019 à 20:05

@LYC : Avez vous essayé de penser printemps ?

https://youtube.com/watch?v=KWjNoYQ-92A

LolYangccool

13 avril 2019 à 20:14

@Pseudol Oui mais encore ?

@Fred : Oui je vais essayer. J'ai nettoyé mon clavier tout à l'heure et une petite poussière a du se loger dans la touche...

bunios

14 avril 2019 à 08:36

@Cmoi

Oui effectivement mais ça fait 3 générations à problème. A force le client lambda que tu dis à ce tarif là ne reviendras plus certainement. L'image d'Apple s'écorne de plus en plus.

Comme l'avait fait fort justement il y a peu Sethenès en relisant les commentaires des forums entre aujourd'hui et "hier", le côté positif d'Apple a bien disparu.

Si la 4ème génération de ce portable a encore ce problème, ça va poser problème. Après à voir si Apple un coût important avec son nouveau service en ligne TV+ en fin d'année. Apple s'oriente de plus en plus sur ce plan. Délaissant la partie machine d'Apple pour devenir un "hobby" de l'entreprise (dixit Steve Jobs à l'époque pour son Apple TV et autres).

Bref, attendons de voir tout ça.

Pseudol

14 avril 2019 à 08:51

Le fait qu'apple ait utilisé trois ans de suite et volontairement le même condensateur sous dimensionné debut des années 2010 causant panne sur panne et proposant comme unique solution un programme foireux impossible à executer ne vous à pas plus marqué que ça.

Apple va s'en remettre il ne faut pas s'inquieter pour eux, je suppose que les acheteurs pensent printemps

LolYangccool

14 avril 2019 à 10:02

Pour que ça m'ai marqué il faudrait déjà que je soit au courant, et en je ne l'était pas.
En 2010 j'avais pas mal de soucis personnels qui font que je ne suivais pas l'actualité informatique autant que maintenant.
Bref, on est 9 ans plus tard, faut s'en remettre !

Pseudol

14 avril 2019 à 10:15

@bunlos : Vous voyez ?

bunios

14 avril 2019 à 10:49

@Pseudol

Vous parlez de la carte graphique défaillante de Nvidia ? Si c'est ça, j'avais cette machine à l'époque. Je n'ai pas eu de soucis heureusement. Mais je vendais mes machines tous les 1 ou 2 ans. Aujourd'hui, je garde ma machine car d'autres priorités.

Je pense tout de même que l'"image" d'Apple n'est plus la même entre 2010 et 2019 malheureusement.

Après, je le répète un client lambda même s'il n'est pas au courant des différents soucis de ces machines, au tarif pratiqué par Apple, le client va forcément être déçu de son achat au final. Pas sûr qu'il reviendra acheter une machine Apple à l'avenir.

Ma Machine actuelle un MacBook Pro Classique de 2012 tourne très bien depuis 6 ans sans soucis. Même si ces derniers temps, mon utilisation n'est plus du tout le même qu'au début (conversion et montage vidéo). Donc au final, ma machine ne s'exprime plus à pleine puissance comme avant. Au final surdimensionné aujourd'hui pour ce que j'en fait. Seul petit regret certainement, l'écran Rétina. Ah si un autre point qui détone sur ma machine : son épaisseur. C'est un autre temps....par rapport à aujourd'hui.
Mis à part, l'iPhone aujourd'hui, ça fait longtemps qu'Apple ne mise plus sur le matériel des ordinateurs Apple.

A+

Sethenès

14 avril 2019 à 14:21

@Bunios : ton intervention m'a rappelé quelque chose qui m'était apparu à l'esprit il y a quelques années.

Apple à l'époque communiquait beaucoup sur les nouveaux marchés, dont la Chine et d'autres, comme s'ils délaissaient leurs marchés actuels.

Et je crois qu'ils ont vraiment fonctionné comme ça pendant quelques années en ne visant qu'exclusivement l'attaque de nouveaux marchés. Toutes les entreprises doivent adopter une attitude "R-A-D" : Rétention - Développement - Acquisition, dans laquelle on investi beaucoup pour acquérir de nouveaux client, un peu moins pour développer le business avec des clients récents et "suffisamment" pour ne pas perdre (rétention) les clients actuels (qui a dit fidèles ?).

Mais chez Apple, on dirait que seule l'acquisition compte. D'ailleurs on en a encore la preuve aujourd'hui avec les services. Il est vrai que, suite à une évolution naturelle du marché du HW à la baisse, mais largement amplifiée par leur incurie à augmenter les parts de marché (93% des PCs vendus le sont avec Windows !), ils n'ont aujourd'hui plus trop le choix. Ils sont prêt à sacrifier beaucoup et (je ne me souviens plus des détails) jusqu'à ouvrir certains softs réservés jusqu'ici à l'Apple TV aux TVs connectées des concurrents (Samsung & cie).

Car c'est bien la le problème d'une telle politique, c'est qu'il faut toujours trouver un nouveau pigeon. Le problème, c'est quand tous les pigeons ont été plumé ... ce qui est en passe de se passer avec les Smartphones.

bunios

14 avril 2019 à 18:04

@Sethenes,

Oui tout à fait. Ils ont cru que le consommateur allait suivre avec leurs prix démentiels. On sait qu'aujourd'hui ça n'a pas fonctionné. La preuve c'est que leurs concurrents ont pris le dessus malheureusement(Huawei, Xiaomi,....).

Je le répète je pense qu'Apple n'a pas trouvé son produit qui allait prendre le relais de croissance à l'époque de l'iPhone. D'aileurs dans leur dernier bilan financier, la direction avait un discours plus sur un choix d'investissement sur les services. Et donc sur l'Apple TV+ en fin d'année. Refaire le coup de la musique avec iTunes et Cie. (contre Netflix, Disney +,....).

On peut rajouter les problèmes de conception des machines à la Pomme, leurs prix,....Par conséquent, l'image d'Apple s'est détérioré grandement ces dernières années comme tu le notes aussi Sethenès.

Peut-être réussiront-ils leur coup avec le nouveau service Apple TV+ ?

On verra bien mais le consommateur sera moins enclin à se laisser berner je pense.

A+

Sethenès

14 avril 2019 à 19:42

@bunios : oui, Apple tourne en rond.

OK, ils ont un pourcentage important de la base installée en Smartphone. Vendre à ces clients n'est pas le plus difficile, même si comme tu le dis, ça risque de le devenir de plus en plus.

Mais la "vraie" nécessité pour Apple, c'est de conquérir de nouveaux clients.

Et ça, je n'y crois pas trop. Combien de nouveaux clients ont-ils conquis grâce à la watch, au Home Pod, aux oreillettes ? Et combien en conquerront-ils avec les services comme la carte de crédit, l'Apple TV+, etc ?

A l'inverse, combien en perdent-ils tous les jours sur iOS ? OK, le double argument sécuritaire contre Androïd d'une part et les chinois d'autre part marche. Mais peuvent-ils se baser uniquement sur lui des années durant ?

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription