De nouvelles inquiétudes sur les ventes d'iPhone


Après les résultats décevants du premier trimestre fiscal 2019 d'Apple à la fin du mois de janvier, Apple va-t-elle à nouveau décevoir pour le compte du second trimestre ? C'est le 30 avril qu'Apple présentera ses nouveaux résultats financiers, et les inquiétudes sont de mise chez les analystes. Selon OTR Global, qui a interrogé 18 sous-traitants asiatiques sur l'état de leurs commandes, les ventes d'iPhone seraient à nouveau en-deçà des attentes d'Apple ce trimestre, et ce seraient tout particulièrement les modèles à encoche (XR, XS et XS Max) qui peineraient à séduire. La firme s'attendrait à des ventes situées entre 37 millions et 42 millions d'unités, contre 40 millions à 45 millions pour les attentes des autres analystes jusqu'ici.

Ces inquiétudes ont trouvé de l'écho dans l'annonce des résultats financiers de TSMC, qui conçoit notamment les processeurs utilisés par Apple au sein de l'iPhone. Le fabricant a enregistré un recul de son bénéfice de 32% sur le premier trimestre de 2019, après avoir publié un avertissement sur les résultats suite à une « baisse soudaine des ventes de smartphones haut de gamme ».


iPhone XR XS XS Max

L'ensemble du marché est plutôt morose en ce moment, mais les fabricants font le dos rond en espérant que l'arrivée prochaine de la 5G permettra de faire repartir les ventes. Malgré le récent rabibochage d'Apple et Qualcomm, l'iPhone pourrait bien rater le train de la 5G en 2019, ce qui mettrait la firme de Cupertino dans une position plutôt inconfortable pour les prochaines fêtes de fin d'année. Suite au succès tout relatif des modèles d'iPhone de 2018, la stratégie que suivra Apple pour sa prochaine gamme de smartphones sera scrutée de près.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez l'iPhone sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (14)

Tom

19 avril 2019 à 09:17

Si ça pouvait les faire réagir... Sortir un iPhone USB-C, à un tarif compétitif serait déjà une bonne première étape

[email protected]

19 avril 2019 à 09:52

Je ne suis pas surpris...
iOS 12 (ou 11bis) est le même de l'iPhone 5s à Xs Max.
Pourquoi s'embêter à acheter un nouvel iPhone là où l'expérience utilisateur est la même?
APPLE ! Wake UP !

CostaDelSol

19 avril 2019 à 11:53

La UX était la raison pour laquelle j’avais fini par acheter un smartphone Android.

Après 3 Android dont une très mauvaise expérience (le Note 4) et une excellente (le S6 Edge), je suis quand même revenu sur un iPhone.

Il faut dire que ça ne deconne jamais ou presque, que tu ne t’occupes de quasi rien et que c’est l’OS qui gère pour toi.

Même si on « s’ennui » sur l’iPhone, on est tout de même pas embêté par un Waze qui se ferme tout seul pendant qu’on conduit, d’activer la localisation pour tout ou pour personne, de voir des jeux jamais aussi beau que sur un iPhone, de se casser la tête avec les options d’économie d’énergie pour autoriser une application à faire je n’sais quoi, bref ^^

Mais c’est sûr que niveau innovation, cela fait un moment qu’on ne trouve plus notre bonheur. Peut être que nous sommes une génération qui a grandi et qui s’intéresse à d’autres sujets (et moins coûteux pour le peu que cela change notre vie ^^).

Thomaaaah

19 avril 2019 à 12:00

Je pense que le niveau d’aboutissement des smartphones est tel que les gens se courent plus derrière la dernière innovation. Les gammes de prix sont très larges, aujourdhui pour 400€-500€ on peut prétendre à un excellent téléphone.

VanZoo

19 avril 2019 à 12:56

Entre IOS 12 qui a amélioré les anciens modèles, le renouvellement des batteries et le prix bien sûr, tout ça est logique !
Je ne vois pas Apple baisser ses prix. Faudra juste ne pas être impatient et dénicher les bonnes offres.
Ça dépendra aussi d’Apple Tv+ (s’il est offert à l’achat d’un IPhone)

fabien77880

19 avril 2019 à 13:22

« Être patient et dénicher les bonnes affaires » c'est exactement l’opposé des racines d’Apple mais on y arrive...
Le marché d’occasion Apple va avoir mal

JérémyJr

19 avril 2019 à 14:16

Je vois beaucoup de commentaires qui, pour expliquer le ralentissement des ventes, portent sur la problématique du tarif. Je suis d'accord sur le fait que le prix maximum de l'iPhone a atteint une démesure inouïe. Mais n'est-ce pas le cas de tous les smartphones "haut de gamme" ?
Qu'on l'accepte ou non, Apple est une marque qui se veut prestigieuse. Pour le rester, elle est à mon sens obligée de surenchérir afin de toujours (au moins pour un de ses modèles) avoir le téléphone le plus cher du marché. Le luxe n'obéit pas exactement à la loi de l'offre et de la demande : le prix est un facteur de distinction vis-à-vis de la concurrence (peut-être plus qu'iOS).
Si l'iPhone se vend, c'est en grande partie du fait de cette image de luxe. Or, si Apple baisse ses prix, cette image va mécaniquement décliner, et les ventes avec.

JérémyJr

19 avril 2019 à 14:41

Par ailleurs, je suis toujours consterné que l'on parle de "résultats décevants". Ça me semble quand même vraiment exagéré quand on évoque une entreprise qui réalise de loin les meilleurs bénéfices du secteur avec pourtant si peu de modèles et dans un contexte de saturation du marché. Cet emploi devrait être laissé aux excités de la bourse, ainsi qu'aux médias du buzz (dont l'information n'est pas l'objectif) qui se complaisent à lyncher les champions qu'ils ont autrefois vénérés.
Toute ressemblance avec un fait politique est purement fortuit.

lutindu13

19 avril 2019 à 15:58

L'image de luxe d'Apple est quand même relative.

Je rejoins l'avis de [email protected], j'ai un 6s plus (depuis sa sortie) qui tourne encore très bien pour mon usage, pourquoi en changer ?

En plus comme beaucoup je pense, je préfère attendre la sortie d'un smartphone compatible 5G...et un réseau 5G un tant soit peu déployé...

Enfin, je suis également d'accord avec ceux qui trouvent que le prix des xs est un frein. Je serais intéressé par le format d'un XS max, mais je trouve le prix abusé et je ne compte pas mettre autant dans un téléphone. Même si globalement je préfère ios, quand je vois ce qu'on trouve sur Androïd pour moins de 500€, pour moi les prix d'Apple ne sont pas justifiés. Je veux bien payer un peu plus pour ios, mais il faut arrêter le délire avec des smartphones à plus de 1000€

VanZoo

19 avril 2019 à 17:55

Hormis une petite catégorie de pignoufes (genre cette acheteuse russe friquée bimbo sac Vuitton vu à l'Applestore Champs-Elysée), la plupart des acheteurs appartiennent à la classe moyenne supérieure (économique et culturellement). L'esprit luxe n'est pas dans l'ADN d'Apple.
@JérémyJr, non l'Iphone n'est pas le smartphone le plus cher. Et ne le sera jamais.
J'aurais tendance à penser que pour acheter Apple, pour peu bien sur d'en avoir les moyens et le goût, il faut savoir apprécier nombre de petits détails qui font toute la différence avec la concurrence. Il y a deux grandes familles, ceux qui par exemple montent leur Pc et mouillent pour un WaterCouling RGB, c'est à dire ceux qui créent de la fiction, du fantasme avec les composants et l'autre famille, celle qui est d'abord sensible aux usages plutôt qu'aux spécifications diverses.
Souvent sur les forums, s'entrechoquent ces deux univers. Aucune entreprise ne marie l'un et l'autre. A la fois on est contaminé par les fiches techniques en oubliant les usages ou inversement, accepter tel prix pour tel usage au détriment d'une fiche technique en soi inférieure à la concurrence. Typiquement les remarques sur la Ram embarquée dans les Iphones sans se soucier de la fluidité réelle. Seule le chiffre devient obsédant. De l'autre, l'écosystème Apple est aussi un mirage piégeant... Etc... Etc

gigatoaster

19 avril 2019 à 20:32

Cette saleté d’encoche ne semble pas convaincre. Tant mieux, j’espère simplement qu’on en sera débarrassé cette année. Mon 6s tient toujours mais j’aimerais bien avoir un meilleur APN, une batterie qui tient plus de 24h et de l’usb-c.

Sethenès

20 avril 2019 à 11:34

@JérémyJr : ton interrogation, légitime, trouve sa réponse dans les théories économiques.

Je précise qu'ici, j'adopte un point de vue "neutre" dans le sens où je ne juge pas du bienfondé ou non, j'expose simplement. Sans compter que je ne suis pas un spécialiste de la question. Si d'autres veulent compléter ou rectifier, merci à eux.

Lorsqu'un industriel conçoit une unité de production, il la dimensionne de manière cohérente. J'entends par la qu'il ne va pas produite 6 roues de voiture pour un moteur et 2 volants. Non, il va "évidemment" produire 1 moteur pour 1 volant et pour 4 routes. Son unité de production sera la plus efficace lorsqu'elle tournera à plein régime puisque tout ce qui sera produit dans les sous-unités sera utilisé.

Lorsqu'un développeur de logiciel indépendant ou quelqu'un qui travaille dans la photo/vidéo remet un prix à un client, il s'est basé sur le temps que va lui prendre le travail demandé. Il a évidemment compté une "marge". Si pour une raison ou une autre, le travail lui prend plus de temps, il commence par perdre de sa marge. Si le travail lui prend encore plus de temps, il travaille "à perte".

Pour l'unité de production de l'industriel, c'est la même chose. Si elle travaille à plein régime, il réalise le bénéfice escompté. Mais si elle tourne à moins de 100%, il y a une série de frais fixe (location du terrain, gardiennage, personnel, etc.) qu'il doit continuer de payer et donc dans les premiers pourcents de production manquants affectent son bénéfice (sa marge). Si la production chute, cela fini pour manger toute la marge et il travaille à perte.

Donc, déjà ceci montre le premier problème dans le cas où on ne réalise pas le chiffre de vente attendu.

Le second point est moins immédiat. Dans le modèle économique où nous vivons, les coûts de production augmentent naturellement. Ca peut paraitre surprenant (et ça me surprend toujours d'ailleurs) mais l'augmentation de l'âge/ancienneté (et donc du salaire) des travailleurs est l'un de ses facteurs et il y en a d'autre.

C'est pourquoi une société dont les ventes se maintiennent est (vue comme) une société qui recule. C'est pour ça que les économistes parlent toujours de croissance (du PIB ...). Pour ceux qui sont à l'aise en math, ce n'est donc pas le résultat qui est important, c'est sa dérivée par rapport au temps.

Déjà, pour les deux raisons que j'ai exposé, le nombre de Smartphones vendu par Apple est donc très important pour les analystes.

En plus, évidemment, cela leur donne une idée des résultats escomptés pour les trimestres futurs (qui a parlé de dérivée seconde ?), ce qui leur permet de voir dans quelle société investir, etc.

Cmoi

20 avril 2019 à 16:50

Je n'avais pas d'iPhone mais un Mac depuis des années...

Et je viens d'acheter un iPhone8 : L'encoche des X, c'était assez rédhibitoire pour moi et les coins arrondis aussi (même si c'est moins médiatique)...Quant au prix je n'étais pas chaud pour les 900-1000€.

Plutôt fan de petit format..J'ai donc comparé les iPhones neufs sur le marché du 6 au 8 (et même le SE mais il faisait trop jouet et beaucoup trop petit de nos jours): Tenté par les moins chers (donc plus anciens) parce que même format, même écran et non joueur...J'ai finalement choisi le 8: Pour la recharge sans fil, le meilleur APN, le CPU qui tiendra davantage la route au fil des màj annuelles d'iOS -> 551,20€ (Neuf).

clive-guilde

21 avril 2019 à 11:03

@Sethenes. Superbe explication. Bravo !

Pour en revenir à l'article, le prix des derniers joujoux m'a fait basculer sous Android ce qui n'a pas manqué de surprendre tous mes proches. Et finalement ne suis je pas encore voie de guérison d'Apple.
Mettre des prix très cher sans décote rapide du produit c'est faire un appel d'air vers la concurrence avec en prime la fuite vers Linux au niveau ordinateur.
En tout cas mon prochain PC fixe perso sera un linux. Pour le pro j'ai encore besoin d'un Mac mais jusqu'à quand ??

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription