Samsung repousse la sortie du Galaxy Fold


La révolution des écrans pliables... aura lieu plus tard. Suite aux nombreux problèmes de fiabilité d'écran rencontrés par les journalistes qui testaient le Galaxy Fold la semaine dernière, Samsung a finalement annoncé le report du lancement de son nouveau smartphone, seulement quelques jours avant son arrivée en rayons. Le fabricant sud-coréen précise qu'il prendra des mesures pour améliorer la protection de l'écran, et pour mieux prévenir les utilisateurs que le film de protection de la dalle ne doit pas être retiré. Samsung ne précise pas combien de temps il lui faudra pour ces ajustements de dernière minute, mais promet qu'une date de sortie sera annoncée dans les prochaines semaines.


Galaxy Fold cassé

Image par CNBC



Ce report indéterminé est un sale coup porté à la réputation du Galaxy Fold, un smartphone dont le prix sera de 2 020 € en France, mais cette décision de Samsung était inévitable suite aux images inquiétantes de dalles inopérantes après seulement quelques jours d'utilisation. Ces péripéties nous confirment en tout cas qu'Apple n'est pas prête de se lancer sur un marché aussi balbutiant.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (9)

fabien77880

23 avril 2019 à 09:51

Bizarre qu’en les testant en interne de manière forcément intensive, cela n’a pas été remarqué...

Pseudol

23 avril 2019 à 09:53

C'est exactement ce que j'allais dire. On peut penser qu'ils étaient au courant mais qu'ils avaient minimiser le probleme.

Comme apple apple l'iphone 6 pliable, qui était au courant du probleme avant la sortie du téléphone mais qui a nié en bloc les problemes

Sethenès

23 avril 2019 à 10:42

Postposer la sortie était indispensable ... mais ils auraient mieux fait de ne pas évoquer une date proche pour l'annonce d'une nouvelle sortie.

Cela laisse entrevoir une "solution à la con", comme celle du film plastique des claviers version 3 des MacBook.

[email protected]

23 avril 2019 à 10:48

La honte...

VanZoo

23 avril 2019 à 11:55

Remember le Note 7

Samsung est obsédé à être premier alors qu’il faut être le meilleur. Ils ne lisent pas Lafontaine en Corée.

@Pseudol, non tu ne peux le comparer à l’Iphone 6. Et encore, c’était le 6Plus. Et tous ceux que je connais n’ont jamais eu de soucis avec le 6.
Apple n’a pas créé un smartphone pour les fans des poches arrières ou pour les crashtesteurs ? Dingue !
Tu aurais parlé du dernier IPad Pro, ok.

Pseudol

23 avril 2019 à 13:02

Relisez moi, je ne le compare pas à l'iphone 6. Si j'avais voulu comparer une catastrophe industrielle avec une autre de chez apple, j'aurais eu le choix cela dit. Comme le macbook pro a lui tout seul depuis 2008. (qui a passé en tout pour tout 2 ans sans soucis de conception majeur, 6 ans avec un probleme connu sans solution aussi, on l'oublie vite en ces lieux, bref, apple comme samsung ce n'est pas beau à voir)

Ou alors j'aurais pu le comparer avec les problemes similaires à l'illustration de l'article de l'écran de l'iphone X à ses débuts, j'ai l'impression que vous avez oublié ça aussi.

VanZoo

23 avril 2019 à 13:45

Tu dois faire parti de ceux qui ont pointé ou pointent du doigt l'Antennagate alors que le problème touchait tous les smartphones. Comme c'était Apple, forcément, du buzzz pour gogo...
Les MacBook Pro ne rencontrent pas autant de problèmes que tu le prétends.
Et jamais Apple n'a connu pareil déconvenue que le Note 7
Apple a t-il sorti un produit non fini ? Oui, la 1ere AppleWatch. Et Apple le sachant a ciblé sa Com sur le luxe (Colette, Galerie Lafayette, modèle Or...) Mais elle était tout de même supérieur à la Galaxy Gear, hihihi.
Le moindre soucis chez Apple est décuplé (notoriété de la marque et prix des produits) Pour les autres marques, cela passe bien plus inaperçu.

La production à grande échelle de produits technologiques engendrent souvent des problèmes. A distinguer des problèmes de conception (comme le Mac Trash Pro et ses GPU qui chauffent trop ou le dernier Ipad Pro et le clavier de certains derniers MB)

Proposer un smartphone pliable avec un écran en plastique, c'est pathétique. Jointure visible. Poids aberrant. Petit écran en façade qui " impose " une faible résolution des apps une fois déplié. Lecteur d'empreinte capricieux sur le GS10 ... etc...
Pas de stylet, pas de port jack et une encoche = Samsung n'est pas cohérent avec elle-même (comme P.Schiller avec ses propos sur l'Iphone 5 à une main puis l'Iphone 6 un an plus tard)
Samsung s'est depuis toujours précipité à proposer des bidules non finis, ce qui émoustillent tout de même le geek. Le 1er exemple, l'écran Oled pendant longtemps inabouti sur les Galaxy S
Apple a commis moutle erreur mais essaye au mieux de respecter ses standards quitte a être soit-disant en retard.

La précipitation, un signe de faiblesse ou une peur. Samsung se sait attaquer sur différents fronts (Chine et le Pixel de Google) alors qu'ils n'avaient qu'Apple comme rivaux jusque là.
Apple parfois est contraint de suivre une cadence qui n'est pas la sienne (comme avec l'induction qui est encore loin de répondre aux exigences de la marque - ce que l'AirPower devait combler. Ils ont cédé et on se fait chier à positionner correctement le smartphone sur le support pour être certain qu'il charge = au final, c'est une recharge parfois incertaine et plus longue à tous points de vue que par câble)
Google et ses lunettes, hihihi... Je ne connais pas une marque qui n'a pas un jour succombé à la précipitation. Mais pour moi, dans ce domaine, Samsung est Roi.

JeanLuc

23 avril 2019 à 14:02

En accord avec VanZoo.
Je rajoute dans la presse :
La date et les pré-commandes,
Et plus bas sur la page, un quasi encensement d'Apple par un journaliste signant pour IDG. Rare. Presque les propos de VanZoo !

A+

Sethenès

23 avril 2019 à 15:34

On est parti pour une saga "Galaxy Fail", je la vois venir, à moins qu'ils aient déjà une solution en interne mais alors c'est encore plus stupide d'avoir envoyé des produits en "beta" à des journalistes.

Déjà que le produit était scruté sur la fiabilité de la charnière, je ne vois pas comment ils pourront corriger le tir alors que les testeurs seront encore plus attentif à ce point.

Dommage car le format m'intéresse : celui d'un iPad mini qu'on peut avoir partout avec soi.

Mais bon, aucune raison de défendre une compagnie qui fait de telles erreurs.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription