Intel : les processeurs Ice Lake toujours prévus pour fin 2019


C'est avec trois ans de retard sur le calendrier initial que les premières puces gravées avec une finesse de 10 nanomètres feront bientôt leur apparition au catalogue d'Intel. Cette fois, promis, c'est bien la bonne : à l'occasion de ses résultats financiers trimestriels dévoilés hier soir, Intel a confirmé que les premiers processeurs Ice Lake sont en bonne route pour leur commercialisation dans le courant du troisième trimestre de cette année 2019. L'arrivée des premiers ordinateurs en étant équipés est donc prévue pour le quatrième trimestre.

Les toutes premières puces Ice Lake à être commercialisées appartiendront à la série U, et Intel a évoqué une enveloppe thermique de 15 W. Cela ne correspond ni au MacBook 12" ou au MacBook Air Retina qui utilisent des puces à très basse consommation (entre 5 W et 7 W), ni au MacBook Pro 13,3" avec Touch Bar qui utilise des puces plus costaudes (28 W). Seul le MacBook Pro sans Touch Bar, qui n'a pas été revu depuis 2017 et qui est en sursis, fait appel à un tel modèle intermédiaire. Il reste néanmoins possible que d'autres gammes de puces soient au programme, Intel ayant d'ailleurs affirmé rencontrer des rendements meilleurs que prévus, mais le suspense reste donc entier pour le moment.


Intel Ice Lake keynote

En attendant les puces Ice Lake, Apple devrait se contenter de l'architecture Coffee Lake Refresh, toujours gravée avec une finesse de 14 nanomètres, pour son MacBook Pro 2019 qui pourrait faire son apparition d'ici cet été. Les puces Ice Lake, qui devraient donc attendre 2020 pour intégrer la gamme d'ordinateurs portables professionnels d'Apple, devraient notamment permettre de bénéficier de grands gains d'autonomie.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez le MacBook, le MacBook Air et le MacBook Pro sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (3)

pim

26 avril 2019 à 20:43

Juste à temps pour empêcher de rendre un passage sur ARM pertinent ?!

Sethenès

27 avril 2019 à 11:41

ARM a certes rattrapé Intel, mais n'oublions pas qu'ils partaient avec un grand retard et qu'en plus, Intel fait face à des obstacles qui ralentissent sa propre progression.

La question est de savoir si les puces ARM vont continuer sur leurs lancées une fois qu'Intel sera dépassée ?

Personnellement, je ne l'ai jamais pensé et les communications récentes dans le domaine me confortent dans mes convictions.

Alors que la gravure 5nm et 3nm sont "annoncées", on apprend soudain qu'une ou deux étapes intermédiaires feraient leurs apparitions. Toutes les deux seraient basées sur la technologie "7 nm" mais permettraient de graver un peu plus fin.

Ca me rappelle assez furieusement les "refreshs" d'Intel.

bunios

27 avril 2019 à 14:04

Je partage ton avis Sethenès. J'avais hâte de savoir la limite de la gravure sur processeur ARM. Il semble bien qu'effectivement on en arrive enfin à la vérité. Ils arrivent aux mêmes points qu'Intel c'est-à-dire aux mêmes difficultés de la finesse de gravure.

Pas sûr qu'ARM soit meilleur sur certains logiciels. Sur les Benchs oui.

Bref, j'ai quand même hâte de voir Ice Lake qui va franchir une autre étape.

A+

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription