Apple aurait voulu racheter les modems 5G d'Intel


C'est finalement grâce à un partenariat avec Qualcomm (et peut-être Samsung) qu'Apple pourra dévoiler son premier smartphone équipé d'un modem 5G l'année prochaine. Rencontrant trop de difficultés techniques et ayant de fait perdu son principal client, Intel s'est officiellement retiré du marché des modems 5G et cherche désormais une solution pour limiter ses pertes. Selon le Wall Street Journal, Apple se serait montrée intéressée par un rachat de l'activité modems du fondeur, et les négociations entamées dès l'été dernier auraient duré plusieurs mois. Les deux entreprises ne seraient finalement pas arrivées à un accord, mais la porte ne serait pas définitivement fermée.


Intel modem 5G

Malgré son nouvel accord pluriannuel avec Qualcomm, Apple continuerait de développer son propre modem 5G en interne, avec une équipe dirigée par Johny Srouji qui comprendrait plus de 1 000 ingénieurs. Un modem est une puce aussi stratégique que complexe, et le rachat de l'activité d'Intel, comprenant de nombreux brevets, prototypes en cours d'élaboration et personnel qualifié, pourrait permettre à Apple d'aller un peu plus vite, tout en évitant que la propriété intellectuelle d'Intel ne tombe entre les mains de la concurrence. À suivre...

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez l'iPhone sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (5)

Sethenès

27 avril 2019 à 11:34

La question que je me pose est de savoir si c'est vraiment une bonne idée. Je vois plusieurs raisons à cela.

Jusqu'ici, Apple a pris très peu de risques industriels de ce type. On me rétorquera qu'ils "conçoivent" leurs puces ARM. Oui mais ARM est une licence, il s'agit donc de "customisation" d'une technologie mise au point par d'autres et en plus, "fondu" à l'extérieur d'Apple. Je ne minimise ni l'intérêt, ni la réussite de cette approche. J'en précise le contour.

D'autre part, on peut quand même s'interroger sur le futur marché des Smartphones. Je me place dans l'hypothèse où aucune révolution majeure n'a lieu dans ce marché. L'iPhone 4S a bientôt 8 ans. Objectivement, depuis, qui a-t-il de radicalement différent ? Pour moi, rien. Y a-t-il donc la moindre raison d'envisager une extension du marché ? Et si on en revient à Apple, les parts de marché ont même tendance à s'éroder.

Intel vient de jeter le gant. Ca n'est quand même pas rien. Intel, c'est une énorme expérience alors certes on pense "processeur" mais ils fabriquent aussi des puces graphiques (Iris), des puces mémoire ne fut-ce que l'Optane ..., des SSDs, des cartes réseaux très réputées, etc. Si malgré ça, ils abandonnent la 5G, ça pose question, non ?

En plus, quel bénéfice réel peut escompter Apple de telles puces ? Juste s'épargner le prix des licences Qualcomm ?

D'où ma question, est-ce qu'il s'agit bien d'un pari intéressant ? L'actualité récente montre qu'ils ont déjà du faire une courbe rentrante en payant Qualcomm et en signant un contrat de 6(+2) années.

Sethenès

28 avril 2019 à 16:36

J'ai copié/collé cette prise de position sur un autre forum et voici ce qu'un intervenant a répondu :

"Apple utilise juste les jeux d'instruction, mais la conception de leurs core et de tout ce qui est autour (iGPU, Tensore Core, bus interne, interface mémoire, caches, etc.) est conçu par Apple.
De même que le processeur d'image pour les capteurs, de même que le contrôleur de mémoire Flash, etc.

Une volonté de contrôle absolu et pour certaines part leur donnant un avantage face à la concurrence, non pas "customisation" mais bien car utilisant des compromis très différents pour des usages orientés différemment.
Un Samsung Galaxy S10 2019 a par exemple un score mono-core GeekBench d'un ancien iPhone 8 2017, et un Galaxy Fold celui d'un iPhone 7 2016: Apple a une véritable avance depuis qu'ils conçoivent leur propre architecture, avance de 1 à 2 ans par rapport aux meilleurs produits concurrents.

Si ils réussissent à débaucher les meilleurs concepteurs de puces radio, comme ils l'ont fait pour les CPU à jeu d'instruction ARM et pour les contrôleurs de stockage Flash, ça peut leur donner un avantage compétitif, mais je doute fortement que ça soit chez Intel qu'on les trouve, et j'irais parier sur le rachat d'iP intel associé à l'achat de quelques startup du domaine pour en récupérer les IP et les têtes pensantes..."

bunios

28 avril 2019 à 20:21

Donc tu as un speudo Sethy sur le site d'à côté...

Bref, l'amélioration de la conception de leur propre processeur sur la base ARM est un net plus. On le voit dans les différents tests.

Donc s'ils font le même coup pour les puces 5G et autres, ce sera aussi un net avantage pour Apple.

Attendons de voir ça.

A+

aexm

29 avril 2019 à 15:52

@ Sethenes : les puces 4G/5G sont très stratégiques …

pas certain que le peu d'acteurs restant se séparent de cela …

Il faudrait vraiment un sacré concours de circonstances … et que la concurrence ne fasse pas trop augmenter les enchères !

… je ne sais pas combien ils sont sur le marché … mais ca doit être moins que les doigts d'une main ! 2 ou 3 je pense

Sethenès

30 avril 2019 à 01:22

Oui, ça a effectivement l'air d'être le cas.

Mais en étant factuel, Apple a déjà misé "2x" sur ce cheval puisqu'on parlait d'un partenariat avec Intel mais également d'un développement en interne. D'autre part, Qualcomm, exagère j'en conviens.

J'ai vraiment l'impression d'assister à une partie de poker, mais pour ce coup-ci, Qualcomm a remporté la manche avec son contrat de 6 années plus une option sur les 2 suivantes. 8 ans ... c'est le temps écoulé depuis la sortie du 4S ! On parle d'un contrat jusqu'en 2025 voir 2027.

Alors Apple a peut être déjà prévu de b*iser Qualcomm mais vu le couteau qu'Apple avaient sur la gorge et du contentieux historique ... j'imagine que les avocats de Qualcomm ont du bétonner le contrat.

Mais cette histoire risque (si les rumeurs se confirment, ce dont je ne suis pas encore totalement convaincu) de déjà couté la 5G à Apple en 2019. Je suis d'accord pour dire que le réseau n'est pas près, mais j'imagine d'ici les questions sur le forum : "que pensez-vous de l'iPhone 2019 ?" et les réponses : "bah, les concurrents ont la 5G et pas lui ...".

Je parlais de poker ... ici j'ai vraiment l'impression qu'Apple fait face à un "quitte ou double" et apparemment ils ont choisi pour le "double". Evidemment, ils peuvent investir à moitié, mais si même Intel a du jeter le gant, quel est la chance de succès d'une telle approche ?

Déjà s'ils ne rachètent pas la division d'Intel, ils ne mettront pas la main sur de précieux brevets et devront repartir d'encore plus loin.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription