Apple s'explique sur le retrait des apps de contrôle parental


Depuis l'année dernière, Apple a supprimé de l'App Store 11 des 17 applications de contrôle parental et de gestion du temps d'utilisation de l'iPhone les plus populaires. Pour certains éditeurs des applications en question, cela ne fait aucun doute : il s'agit d'une manoeuvre d'Apple pour favoriser sa propre fonctionnalité, Temps d’écran, qui a été mise en place au sein d'iOS 12 en septembre dernier. Le New York Times, qui a révélé l'affaire ce samedi, annonce que les éditeurs de Kidslox et de Qustodio ont déposé une plainte auprès de l'autorité de la concurrence de l'Union européenne. Kidslox explique notamment que son business s'est effondré suite au retrait exigé par Apple de certaines fonctionnalités de son application. Une autre plainte a été déposée en Russie par Kaspersky Lab pour abus de position dominante.

Ce n'est pas la première fois qu'Apple est accusée de favoriser ses propres services au détriment de la concurrence sur l'App Store, mais Apple s'est défendue d'un tel comportement dans un communiqué de presse. Apple explique avoir découvert, vraisemblablement durant le développement de sa fonctionnalité Temps d'écran, que bon nombre d'applications de contrôle parental présentes sur l'App Store utilisaient une technologie de Mobile Device Management (MDM), habituellement plutôt utilisée dans le cadre de la gestion d'une flotte d'entreprise. Ces outils permettent d'accéder à un grand nombre d'informations sensibles (localisation, historique du navigateur, etc.) sur leurs utilisateurs, et Apple juge leur utilisation inacceptable dans le cadre d'une application destinée au grand public. Apple explique avoir mis à jour son guide des bonnes pratiques, et avoir donné 30 jours aux éditeurs pour revoir leur copie avant de supprimer les applications contrevenantes.


iOS Temps d'écran

Apple explique qu'il s'agit d'une question de sécurité et non de concurrence, et que de très nombreuses applications majeures de l'App Store offrent des fonctionnalités similaires à celles d'applications développées par Apple. « Les parents ne devraient pas avoir à troquer leurs craintes de l'usage que leurs enfants font de leurs appareils contre des risques de respect de la vie privée et de sécurité », déclare la firme de Cupertino qui précise avoir conservé sur l'App Store les applications s'étant conformées aux règles. La coïncidence est-elle un peu trop grosse ? Chacun se fera son idée...

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (5)

Gaius

29 avril 2019 à 11:08

Je suis assez d'accord avec Apple pour le coup, il y a pléthore d'apps pour le contrôle parentale ou le temps d'écran. Si les plus grands acteurs de ces fonctionnalités peuvent accéder a beaucoup de nos données et que cela pose un souci de sécurité, c'est normal qu'Apple tire la sonnette d'alarme.

On ne peut pas d'un côté plaider pour la sécurité des données privées comme le fait Apple et laisser des tiers accéder a n'importe lesquelles de ces dernières (sauf si consentement éclairé, ce qui est très rarement le cas).

matt

29 avril 2019 à 11:21

Petite coquille il me semble vers le début de l’article « cela ne aucun grand doute »

Moi je trouve ça moyen de la part d’Apple, est-ce qu’ils avaient précisé aux développeurs que l’outils MDM était plus conçu pour les entreprises que pour les particuliers ou les familles ? Apple peut pas mettre en place un outils pour les dev app sur iOS et leurs en vouloir de l’utiliser !!

Sylvain

29 avril 2019 à 11:23

@matt : ah, ce moment où tu revois la structure de la phrase mais tu ne changes pas le bon mot... Merci c'est corrigé.

pehache

29 avril 2019 à 12:26

Donc si je comprends bien, Apple, qui est très à cheval sur la vie privée, a laissé prospéré pendant des années des applications intrusives.

"Oh, on a découvert subitement qu'elles utilisaient un outil pas du tout fait pour ça ! Ca alors, on tombe de haut, nous qui faisions aveuglément confiance aux gentils développeurs..."

Shanan_-

29 avril 2019 à 12:49

Quel intérêt pour Apple de se débarrasser des « concurrents » d’une application gratuite comme Temps d’écran. Si encore il y avait un gain, mais là je vois pas...

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription