De nouveaux Macs en retard à cause d'Intel


Apple a présenté ses résultats financiers pour le compte de son deuxième trimestre fiscal de 2019 hier soir. Si c'est l'iPhone qui fait couler beaucoup d'encre à cause de ses ventes en très nette baisse, le Mac présente également des résultats plutôt décevants ce trimestre, avec une baisse de chiffre d'affaires de 4,55% d'une année sur l'autre. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cela, comme le phénomène d'attente de nouvelles machines alors que le clavier des ordinateurs portables actuels présente des problèmes de fiabilité. Le PDG d'Apple, Tim Cook, a déclaré hier soir que les résultats du Mac auraient été bien meilleurs... si Intel avait pu fournir à Apple les processeurs dont elle avait besoin :

Nous avons lancé un nouvel iMac plus performant, avec de grandes améliorations dans les performances en calcul et en graphismes, ce qui en a fait une bonne mise à jour pour les clients aussi bien particuliers que professionnels. Pour notre activité Mac en général, nous avons dû faire face à des restrictions de processeurs durant ce trimestre, ce qui a mené à une baisse des revenus de 5% par rapport à l'année dernière. Nous croyons néanmoins que les revenus du Mac auraient été en hausse par rapport à l'année dernière sans ces contraintes, et nous ne pensons pas que ces difficultés auront un impact significatif sur nos résultats du troisième trimestre.


iMac 2019

De nouvelles machines auraient-elles dû voir le jour dès le début d'année 2019, en plus de la nouvelle génération d'iMac commercialisée en mars ? Tim Cook ne s'est pas attardé sur le sujet, mais il se trouve que de nouveaux modèles de portables sont justement attendus de pied ferme. Pour le MacBook Pro notamment, Intel vient tout juste de commercialiser les puces nécessaires à la mise à jour des modèles 15,4", et nous espérons que les processeurs d'Intel adaptés aux modèles 13,3" verront bien le jour d'ici la WWDC 2019 au début du mois de juin. Encore un peu de suspense...

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez les produits d'Apple sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (10)

fabien77880

1er mai 2019 à 09:59

Tim n’a pas tort, Intel est à la ramasse...néanmoins il faut pas oublier les défauts de conception sur 3 générations....

fabien77880

1er mai 2019 à 10:00

Avec une fiabilité comme les MBP de 2015 j’aurai déjà sauté le pas des MBP 2018

VanZoo

1er mai 2019 à 10:15

Maaaaaac Prooooo

bunios

1er mai 2019 à 10:28

Il n'a pas tout à fait tord car avant on avait un cycle de renouvellement claire. Ces dernières années, ce n'est plus vrai.
Mais bon Apple n'est exempte de tout reproche non plus : problème de Mac Pro rev B urne, 3 générations de soucis avec le MacBook Pro,...
Bref, Apple A perdu de son aura....

A+

SquallX

1er mai 2019 à 13:43

C’est un peu facile de cracher sur Intel... Ce n’est pas les processeurs qui ont causé les soucis de clavier (connu depuis fin 2016...), ce n’est pas Intel qui est responsable du design inchangé de l’imac, ce n’est pas Intel qui est responsable du retard du nouveau Mac Pro (dont le dernier modèle date de fin 2013 !), ce n’est pas Intel qui est responsable des prix stratosphériques des derniers modèles, et ce n’est pas Intel qui lance des configurations de base avec des disques à plateaux ou 128Go de SSD...

Un peu facile tout ça monsieur Cook !

pehache

1er mai 2019 à 22:37

Elle est bien bonne celle-là, "c'est la faute à Intel" !

Concrètement lors du trimestre en question le MBP et le Mini avaint été renouvelés il y a moins de 9 mois. L'iMac venait de l'être. Donc il reste quoi qui aurait pu être renouvelé : le MB qui végète depuis 20 mois et qui voit le MBA marcher sur ses plate-bandes ? Le Mac Pro qui attend depuis 5 ans ? C'est la faute d'Intel ça ?

Sethenès

2 mai 2019 à 17:21

Je partage évidemment votre analyse. Il faut effectivement qu'ils arrêtent de se foutre du monde !

Jusqu'ici, ils se sont moqué d'un peu tout le monde : clients, sous-traitants, partenaires et dans une moindre mesure, la presse.

Mais la, ils passent un cap et se moquent des analystes et des actionnaires.

Déjà en décembre, ce n'était pas leur faute mais le cours du dollars. Cette fois, c'est Intel.

J'attends la prochaine cloture trimestrielle avec impatience, un peu comme on se prépare à lire les bobards du 1er avril ce matin la en ouvrant les journaux ou la télé !

Cmoi

3 mai 2019 à 03:07

Intel a un bon dos...De plus, je ne suis pas certain que le consommateur lambda soit si regardant sur le CPU...

Sinon, je ne suis pas un expert, mais AMD proposant également des microprocesseurs de la famille x86, il aurait pu frapper à sa porte depuis un bon moment.

Sethenès

3 mai 2019 à 13:20

La faute à Intel ... suite ... https://www.idc.com/getdoc.jsp?containerId=prUS45042319

-30% sur les unités vendues au 1Q 2019 en comparaison du 1Q 2018 ...

pehache

3 mai 2019 à 15:24

En plus je ne me souviens pas avoir entendu parler qu'une quelconque rupture de stock ou délais anormalement allongés sur les livraisons de Mac ces derniers mois. Donc la question se pose vraiment : de quoi parle TC ???

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription