Intel annonce enfin ses premières puces Ice Lake


Enfin ! Avec trois ans de retard sur le calendrier initial, Intel vient d'annoncer le lancement de ses premières puces gravées avec une finesse de 10 nanomètres. Les premiers processeurs d'architecture Ice Lake sont désormais en production et envoyés aux fabricants ; les premiers ordinateurs en étant équipés devraient être en rayons pour les fêtes de fin d'année. Pour le lancement d'Ice Lake, ce sont 11 références qui seront initialement disponibles, avec des Core i3, i5 et i7 ayant des enveloppes thermiques de 9 W, 15 W et 28 W, c'est à dire des modèles destinés à des ordinateurs portables.


Intel 10th Gen Core
Intel 10th Gen Core

Pour cette toute nouvelle génération de puces, Intel promet de belles avancées. L'augmentation de la puissance est finalement plutôt modeste, comme vous pouvez le constater sur le graphique ci-dessous, mais c'est avant tout la consommation électrique qui est en progrès avec cette nouvelle architecture. Intel n'a pas donné de détails sur sa présentation, mais le fondeur avait déjà avancé des gains d'autonomie de plusieurs heures pour certains ordinateurs portables... Il faudra attendre les premiers tests pour être fixés. Côté graphismes, les avancées sont très importantes avec la puce graphique Gen11, qui offre des progrès allant de +42% à +108% d'images par seconde selon les cas, comme nous l'avons vu hier. Ice Lake apporte également la prise en charge native du Thunderbolt 3, de la mémoire vive LPDDR4, ainsi que du Wi-Fi 6 et de ses débits triplés. Les puces Ice Lake gèrent enfin les écrans 5K à 60 Hz et 4K à 120 Hz, proposent un encodage HEVC deux fois plus rapide, des performances multipliées par 2,5 pour certaines applications d'intelligence artificielle...


Intel 10th Gen Core
Intel 10th Gen Core
Intel 10th Gen Core

Comment ces nouvelles puces vont-elles faire leur apparition sur le Mac ? Si on se limite aux références annoncées pour le moment, Apple ne pourra pas mettre à jour son MacBook 12 pouces, qui fait appel à des puces à ultra-basse consommation (4,5 W), et il est également possible que le MacBook Air ne soit pas non plus concerné, ce dernier faisant appel à des puces présentant une enveloppe thermique de seulement 7 W. Les puces Ice Lake de 28 W pourraient quant à elles trouver une place dans le MacBook Pro 13,3", mais il n'est pour le moment pas question de puces adaptées aux modèles 15,4". Dans ce contexte, il est possible qu'Ice Lake ne débarque pas au sein de la gamme d'Apple avant l'arrivée d'une gamme de processeurs un peu plus étoffée en début d'année 2020...

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez les produits d'Apple sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (6)

Tom

28 mai 2019 à 10:03

Vu les avancées des nouveaux processeurs Zen 2 AMD, Intel fait pâle figure avec Ice Lake

fabien77880

28 mai 2019 à 10:34

Tout ça pour ça...et béh ! vivement qu'Apple arrive sur le marché. d'autant que le format HEVC avec la puce Bionic A12 fait des merveilles donc bon. A suivre.
Surtout que 2019 (fin 2019 surtout) c'est une petite quantité de puce donc il faudra attendre mi voire fin 2020 soit 5 ans pour passer le cap du 10nm (au même moment ou apple aura du 5nm...)
#loser

CostaDelSol

28 mai 2019 à 11:01

Et pas de PCI-E 4.0 ? En meme temps je ne sais pas ce qu'ils auraient fait avec hormis des SSD encore plus rapides (ce qui est toujours bon a prendre meme si on ne verrait probablement pas la difference).
Autrement, vivement les Mac ARM, vraiment j'ai trop hate ^^

Baradal

28 mai 2019 à 13:08

Et pour le Mac Mini ? À part si Apple le met à jour en 2022.

Sylvain

28 mai 2019 à 13:46

@Baradal : sur les anciens modèles d'entrée de gamme Apple utilisait des modèles moins costauds qu'aujourd'hui. Maintenant le premier modèle a un Core i3-8100B, avec un TDP de 65 W...

Sethenès

28 mai 2019 à 14:41

En tout cas, il y a maintenant une chose évidente pour moi : la course à la finesse de gravure en vue d'une amélioration de performance est terminée.

Il suffit de regarder la 3ème image : l'augmentation de performance en passant du 14 au 10 nm est inférieure à toutes les augmentations précédentes qui conservaient la finesse à 14 nm.

En plus, ce graphique est trompeur car il déforme la perception. En effet, passer de 1,0x à 1,1x, c'est gagner 10%. Passer de 1,4x à 1,5x, c'est n'en gagner que 7 !

La question qui est donc posée est simple : ceci est-il vrai uniquement pour Intel, où sera-ce également vrai lorsque AMD et ARM auront rattrapé Intel ?

Moi, je crois qu'il n'y a pas de miracle.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription