Le Mac Pro de 2019 finalement fabriqué aux États-Unis ?


Après sa première présentation officielle en juin dernier à l'occasion de la WWDC, Apple est en train de préparer la mise en production de son Mac Pro de 2019 qui doit sortir dans le courant de l'automne. Ce mois-ci, Apple a officiellement demandé à l'administration américaine d'être exemptée de taxes douanières pour sa future tour professionnelle ; en pleine guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, l'administration Trump souhaite en effet encourager les entreprises américaines à produire sur leur propre sol lorsque cela est possible, et une taxe de 25% est appliquée si une entreprise décide tout de même de délocaliser en Chine. Or, le Mac Pro cylindrique actuel est bien fabriqué aux États-Unis...

Prenant connaissance de la décision d'Apple de retourner en Chine pour la production de son nouveau Mac Pro, Donald Trump a vu rouge et a immédiatement déclaré qu'Apple ne bénéficierait d'aucun traitement de faveur. Il a même mentionné un peu plus tôt cette semaine la possibilité qu'Apple annonce la construction d'une nouvelle usine au Texas, sans plus de précision ; Apple dispose déjà d'une usine au Texas, à Austin plus précisément, et cette dernière est justement dédiée à la production du Mac Pro actuel.

Hier, à l'occasion de la présentation des résultats financiers trimestriels d'Apple, Tim Cook a rapidement abordé le sujet. Le PDG d'Apple a tenu à préciser que bien que les principaux produits d'Apple soient assemblés en Chine, ils intègrent des composants qui proviennent d'un peu partout dans le monde : États-Unis, Japon, Corée, Chine, Europe, et d'autres régions encore. « C'est la nature même d'une chaîne logistique globale. » Mais face à la pression de Donald Trump, Apple semble obligée de lâcher du lest : « Nous fabriquons le Mac Pro aux États-Unis et nous voulons continuer à le faire. Nous travaillons et investissons actuellement pour rendre cela possible. »


Tim Cook Mac Pro 2019

La déclaration du PDG d'Apple est floue : Tim Cook n'a pas clairement annoncé que le Mac Pro de 2019 resterait fabriqué aux États-Unis. Apple est peut-être tout simplement en train d'évaluer ses différentes options, dont celle de contester la décision de l'administration américaine, en attendant de prendre une décision définitive. Une taxe de 25% aurait un impact très important sur le prix de la nouvelle tour professionnelle d'Apple aux États-Unis (mais pas dans le reste du monde), mais fabriquer cette dernière aux États-Unis complexifierait la logistique et contribuerait à augmenter les tarifs, plus modestement certes, partout dans le monde. La suite au prochain épisode...

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez le Mac Pro sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (6)

fifou2000

31 juillet 2019 à 09:52

En même temps ils peuvent tout à fait ajuster les prix dans le monde entier pour absorber la perte.

Il suffit de voir les taux de change appliqués pour comprendre qu’ils ne sont pas à ce détail prêt.

Sethenès

31 juillet 2019 à 11:42

Je pense qu'ils avaient déjà intégré cette possibilité de refus dans le prix annoncé du Mac Pro. Ou plutôt, ne pas l'anticiper, aurait été stupide étant donné le locataire actuel de la maison blanche, la popularité du Mac Pro et le contentieux chinois.

D'autre part, je le rappelle, la taxe est due sur le prix d'importation, pas sur le prix de vente.

pim

31 juillet 2019 à 11:43

C'est tout simple, cela doit être moins cher d'effectuer le montage et une partie de la fabrication aux USA, que de supporter ce +25 % de taxes.

Zarck

31 juillet 2019 à 12:39

Y a t'il quelqu'un sur ConsoMac qui peut mettre plus de 6000 $ dans un mac ?

On peut trouver sur internet les parts de ventes par gamme de prix des ordis ? ou ?



Sethenès

31 juillet 2019 à 13:14

@Zarck : 6000$ pour une très belle config, oui, j'aurais pu.

D'ailleurs lorsque j'ai switché en 2011, j'ai longuement hésité à prendre un Mac Pro bi-processeur. Avec les options, on arrivait pas loin des 6000 euros. Je me suis rabattu sur un iMac 21" car j'ai eu peur qu'OSX ne me convienne pas tout à fait et j'ai donc pris une "petite" config en guise de test avec dans l'idée de passer sur un "gros" Mac Pro 2 ou 3 ans plus tard.

D'ailleurs, je ne suis pas sûr que sur la durée, acheter ce Mac Pro me serait revenu plus cher. Car depuis 2011, j'ai acheté l'iMac 21", un "gros" Hack et maintenant un "petit" PC. L'un dans l'autre, je dois bien en avoir eu pour près de 5000 euros.

Bon, évidemment, mettre 6000$ dans un Mac avec 256 GB de SSD, 32 GB de RAM et une carte graphique moyenne, faut pas déconner non plus. En 2011, le prix du Mac Pro bi-processeur de base était de 3400 euros. Pour 4900 euros, on avait 12 coeurs / 24 threads, soit (quasiment) autant que l'iMac Pro à 7500 euros. Et en prime, tout était modulaire et accessible : CPUs, RAM, GPU et stockage.

VanZoo

31 juillet 2019 à 13:59

Donc s'ils s'adaptent et décident de produire désormais le Mac Pro aux USA, il n'est pas prêt de sortir.
Ou bien les européens and co auront un modèle fabriqué en Chine.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription