La puissance de la puce Apple A13 se confirme

17 septembre 2019 à 10:19


L'iPhone 11 et l'iPhone 11 Pro ne trouveront le chemin des rayons que ce vendredi 20 septembre, mais quelques journalistes — principalement américains — ont déjà reçu un exemplaire de démonstration. Même si l'embargo presse n'est pas encore levé, c'est donc tout naturellement que les premiers tests commencent à fleurir du côté de GeekBench, le célèbre outil de mesure de performances de processeurs. Qu'il s'agisse de l'iPhone 11 (iPhone12,1), de l'iPhone 11 Pro (iPhone12,3) ou de l'iPhone 11 Pro Max (iPhone12,5), les résultats sont plus ou moins les mêmes : les scores en monocoeur tournent autour de 5 480, et les scores en multicoeur autour de 13 800.

On retrouve parfois quelques cas particuliers, avec des scores en multicoeur pouvant tomber vers les 11 000 points, ce qui semble confirmer l'authenticité du test qui était apparu le 3 septembre dernier ; il arrive que les résultats soient moins élevés que prévu, par exemple si le test est déclenché alors que le téléphone est déjà chaud.


Apple A13 Geekbench 4

La puce Apple A12 de la génération précédente atteint des scores moyens de 4 796 en monocoeur et 11 192 en multicoeur. La puce Apple A13 fournit donc une hausse de la puissance brute de 14% en monocoeur et de 23% en multicoeur, ce qui est loin d'être négligeable et confirme la grande maîtrise de la technologie ARM par Apple.

Il reste un doute sur la mémoire vive embarquée sur ces nouveaux modèles : les résultats de GeekBench affichent une quantité de 4 Go pour les trois nouveaux modèles, mais de nombreuses sources indiquent que les modèles Pro seraient bien passés à 6 Go (Apple ne communique pas sur le sujet et l'information n'est donc toujours pas publique) ; il pourrait s'agir d'un bug de GeekBench. John Poole, fondateur du logiciel, a indiqué que son équipe vérifierait ce qu'il en est réellement dès que les nouveaux smartphones d'Apple seraient officiellement disponibles. Réponse dans quelques jours, donc.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez l'iPhone sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (7)

pim

17 septembre 2019 à 13:12

Encore un petit effort, et la puce pourra se retrouver dans un Mac portable sans souci, pour offrir autant de puissance qu'une puce Intel.

Sylvain

17 septembre 2019 à 13:38

@pim : ce n'est qu'un aperçu, les puces utilisées sur l'iPhone sont spécifiquement prévues pour l'iPhone, c'est à dire pour un appareil ultra-compact, sans ventilateur, et avec une énorme problématique d'autonomie. Si Apple se décidait à faire une puce ARM pour Mac (et je suis intimement persuadé que ça fait des années qu'ils bossent là-dessus sans relâche), l'architecture de la puce serait sensiblement différente et beaucoup, beaucoup plus puissante.

pehache

17 septembre 2019 à 13:40

@Pim : c'est déjà le cas (d'autant que la A12X de l'ipad pro est plus puissante encore). Mais il faudra tenir compte aussi de la puissance bouffée par l'émulation x86 dans un premier temps.

LoTsey

17 septembre 2019 à 13:52

Un processeur ARM surpuissant sur le prochain macbook pro 16 ? (ça coute rien de rêver )

LolYangccool

17 septembre 2019 à 15:08

Geekbench 5 sorti il y a quelques jours à totalement changé sa façon de comptabiliser les points. Les scores sont maintenant bien moins élevés avec Geekbench 5 pour une même machine. Ainsi, et comme exemple, mon Mac Pro qui atteignait 19000 points avec GB4 ne dépasse maintenant plus 4500 points.

pehache

17 septembre 2019 à 15:11

@Lol : à chaque version de GB ils changent l'échelle des points.

LolYangccool

17 septembre 2019 à 16:31

Ah ok. Je ne me souvenais pas qu’entre GB3 et 4 il y avait une différence.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription