10 coeurs dans un iMac ? Ça va chauffer !


Quels seront les processeurs utilisés par Apple pour sa prochaine gamme d'iMac ? En toute logique, les ingénieurs de Cupertino devraient opter pour les puces succédant à la génération actuelle, avec la gamme Comet Lake-S d'Intel. Comme nous l'avions vu le mois dernier, ces nouveaux processeurs seront toujours gravés avec une finesse de 14 nanomètres, la gamme Comet Lake-S étant une énième déclinaison de l'architecture Skylake. En l'absence d'évolutions majeures, Intel continue d'augmenter le nombre de coeurs, et on devrait pouvoir grimper jusqu'à 10 coeurs pour la puce Core i9-10900K qui succédera à l'actuel Core i9-9900K qui intègre (en option) l'iMac 27" le plus haut de gamme.

Après de multiples fuites ces dernières semaines, on s'attendait à ce qu'Intel officialise cette nouvelle gamme de processeurs à l'occasion du CES, qui se tenait cette semaine à Las Vegas. Ça n'a pas été le cas, et le site allemand ComputerBase affirme que cela serait pour de très bonnes raisons : Intel rencontrerait en effet des problèmes de surchauffe pour ces nouvelles puces. Là où le Core i9-9900K peut déjà dépasser les 200 W de consommation en pic de puissance, le Core i9-10900K passerait la barre des 300 W ! Avec 10 coeurs cadencés à 3,7 GHz (Turbo à 5,2 GHz), contre 8 coeurs cadencés à 3,6 GHz (Turbo à 5 GHz) pour le modèle actuel, l'architecture Skylake serait poussée dans ses derniers retranchements.


Comet Lake S

Intel retarderait ainsi le lancement des puces qui devraient équiper la prochaine génération d'iMac pour le moment, mais rien ne presse : la gamme d'iMac actuelle n'a que 10 mois au compteur et la révision peut sans problème attendre l'été voire l'automne. Il est donc préférable qu'Intel prenne son temps, d'autant que les contraintes thermiques de l'iMac sont particulièrement importantes. Notons d'ailleurs qu'une refonte de l'iMac pourrait bien être au programme pour cette année 2020, avec plusieurs changements d'envergure à la clé, comme un nouveau design aux bordures plus fines (et un nouveau système de refroidissement ?) et on l'espère la généralisation de la mémoire flash et des écrans Retina.

iMac sur l'Apple Store
Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez l'iMac sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (26)

fabien77880

10 janvier 2020 à 12:55

On va se retrouver comme dans le MBP surtout avec 300w en crête sans parler du GPU AMD très energivore malgré les 7nm.
Il va falloir l’alimentation d’un iMac Pro pour faire tourner l’iMac 5k donc pour Apple c’est un dilemme difficile.
Proposer un iMac 5k proche de l’iMac Pro à 2600€ en 2020-2021 alors que celui ci est encore à plus de 5000€ en 2019-2020 (Et moins puissant pour le coup).

En même temps, Apple a toujours blindé les modèles pro et à toujours mis ces composants les années qui suivaient au modèle non pro...
Donc je crois plus à un iMac classique revu façon iMac Pro 2017 avec RAM soudées, T2, tout SSD, et de voir l’hypothétique l’iMac Pro 2020 avec une révision majeure et là, des bordures fines et une top bécane esthétique (et pkoi pas du mini led façon MBP16 V2.0).

Fred4

10 janvier 2020 à 13:05

L'hypothèse d'un nouvel iMac qui fasse la synthèse entre les anciens (classique et Pro actuels) me semble fort plausible. En revanche le positionnement d'un nouvel iMac Pro (surclassant l'ancien Pro) est plus complexe car il se retrouvera coincé à l'étroit, entre ce nouvel iMac et le Mac Pro actuel (beaucoup plus évolutif).

fabien77880

10 janvier 2020 à 13:19

Ils garderont les mêmes tarifs actuels pour l’iMac 4K, 5k et Pro sinon, en effet, ça n’a pas de sens....

Sethenès

10 janvier 2020 à 13:57

Je maintiens qu'au-delà de "4 coeurs / 8 threads" ou "6 coeurs / 6 threads", toute avancée ultérieure est totalement inutile à la grande majorité des utilisateurs.

Jusqu'à 6 threads, on peut discuter car il y a le process principal lié à l'application utilisée, qui peut de temps en temps faire un "fork" et démarrer l'un ou l'autre thread supplémentaire. A cela s'ajoute les process du système en lui-même. Mais au dela de 6 threads si une application n'est pas excplicitement optimisée pour le multicore, cela ne sert à rien.

Ici, on parle de 10 coeurs, soit 20 threads potentiels ! Pour prendre une analogie, c'est comme si faute de place dans le coffre de votre véhicule, vous en achetiez 3 mais jusqu'à preuve du contraire, vous ne savez roulez qu'avec une seule à la fois !

Si quelqu'un veut me persuader du contraire, il n'a qu'à poster les stats d'utilisation de son CPU sur le forum et on discutera. Je ne parle pas d'usage spécifique comme le hosting de VM (mais ce n'est quand même pas le point fort d'OSX ...) ou de l'encodage vidéo, etc.

Elpianiste

10 janvier 2020 à 14:09

Ce qui me fait rire c’est que Intel prenait du retard sur ses nouvelles architectures pour la finesse... Maintenant ils prennent du retard sur les nouvelles « anciennes » architectures...
Intel ne sera pas sur la pente descente, victime de son propre succès à fournir pour le monde entier ?

pehache

10 janvier 2020 à 14:55

@Sethenes : personne n'a dit que ça avait un intérêt pour un usage bureautique courant...

Sethenès

10 janvier 2020 à 16:00

Effectivement mais il y a un aveuglement collectif, trouve-je.

Même pour l'usage "non" bureautique "non" courant, de telles avancées ne servent à rien.

A la limite, le seul effet est de faire croire aux acheteurs d'anciennes générations que leur matériel est dépassé et à déclasser. Ce qui n'est plus que probablement pas le cas.

Selon moi, ce sont les benchs monocoeur qui devraient être mis en avant et, accessoirement, pour ceux qui en ont l'utilité, les données multicoeurs !

VanZoo

10 janvier 2020 à 16:48

Apple mais SURTOUT Adobe feraient d'abord mieux d'optimiser leurs soft... On y gagnerait bien plus qu'à courir le lièvre

pehache

10 janvier 2020 à 17:30

@Sethenes : ceux qui n'ont qu'un usage bureautique standard n'ont aucun besoin de bench du tout, tant n'importe quel CPU actuel peut répondre à ce besoin. Le modeste ARM d'un Raspberry Pi à 50€ tout mouillé suffit !

fabien77880

10 janvier 2020 à 19:03

pour de la bureautique tu prends un iPad à 300€
Sous FCPX, le nombre de coeur est pas mal optimisé (même si cela pourrait être encore bien amélioré) c'est surtout sur le multi GPU avec un eGPU....
Et pour de la bureautique, 2 coeurs 0 threads suffit largement surtout si les 2 coeurs sont bien cadencés

Sethenès

10 janvier 2020 à 20:03

Je m'adresse quand même aux lecteurs de consomac ... gageons qu'une partie d'entre eux ne fait pas que de la bureautique ... (encore que 2 coeurs / 2 threads, je trouve que ça se discute quand même. Montons au minimum à 2/4 alors).

Pour FCPX que je ne connais pas du tout, je suis tout prêt à croire qu'il peut exploiter les coeurs et les threads à fond. Par contre, je n'ai absolument aucune idée du nombre de minutes par heures d'utilisation où le CPU se retrouve utilisé à 100%. Je ne parle pas du pro qui fait ça toute la journée, ce n'est pas lui dont on parle ici mais de la personne qui utilise ce soft de temps en temps sur des petits projets.

pehache

10 janvier 2020 à 21:23

Je ne comprends pas ce débat... Celui qui n’a qu’un usage modeste (bureautique ou un peu plus occasionnellement) prendra toujours le CPU entrée de gamme, les autres regarderont les benchs. Tous les logiciels exigeants en CPU sont multithreadés de nos jours.

Sethenès

10 janvier 2020 à 22:03

Euh ... non ... mais bon.

LolYangccool

10 janvier 2020 à 22:46

"2 coeurs 0 threads suffit largement surtout"
Si t'as deux coeurs t'as forcément au moins 2 threads.

"pour de la bureautique tu prends un iPad à 300€ "
Non... Même pour de la bureautique, la souplesse d'un OS desktop est 100 fois plus intéressante à mon sens. Notamment dans la gestion et le placement des fenêtres.

pehache

11 janvier 2020 à 00:54

Cite-moi des logiciels importants et activement développés qui seraient exigeants en CPU et pas multithreadés ? Je ne dis pas que ça n'existe pas, mais ça devient plus l'exception que la règle.

bunios

11 janvier 2020 à 08:41

Clairement Pehache a raison. L'utilisation de pas mal de consommateurs (60 % au moins je pense) n'a plus besoin de changer de machine. Les processeurs sont largement surdimensionnés. Après il faudrait quand même que les logiciels soient nettement mieux multi-threadés. Une meilleure optimisation serait un gain supérieur qu'actuellement. Après est-ce que certains s'y prêtent ? Pour les conversions vidéos et audio oui. Pour d'autres moins à priori.
Il y a quand même une évolution qui est salvatrice : un composant essentiel à l'ensemble des benchs, le SSD. Franchement, ça transfigure votre configuration. Par rapport à une certaine époque pas si lointaine avec leurs disques durs classique.

A+

Fred4

11 janvier 2020 à 11:05

Oui clairement, le SSD est le composant clé pour la plupart des utilisateurs. Les autres composants ont des seuils qualitatifs en fonction des usages, pour assurer une bonne efficacité et/ou un bon confort.

S'agissant des iMac, ils devraient tous être proposés en standard avec des SSD, y compris les modèles d'entrée de gamme. Je dirais même surtout ces modèles.

bunios

11 janvier 2020 à 11:25

Un minimum de 500 Go...en entrée de gamme....et pas 128 Go ni 256 Go....

A+

bunios

11 janvier 2020 à 11:39

Pour revenir à Intel, ça me fait un peu peur pour eux. Franchement ces dernières années et on le voit aujourd'hui tout particulièrement, leur finesse de gravure reste bloquée....contrairement à d'autres.
Ça m'inquiète fortement qu'Apple d'ici peu migre ces machines Mac vers d'autres constructeurs de processeurs. Il faut l'avouer aujourd'hui pas trop bloquer. On ne peut présager du futur mais dans l'immédiat ce n'est pas le cas. Je pensais à tord que ça ne tarderais pas trop non plus. Que nenni...


A+

Sethenès

11 janvier 2020 à 13:03

@Pehache pour les softs, j'ai assez difficile vu que je les programme moi-même.

@bunios : intéressons-nous aux 40 autres pourcents. De ceux-la, combien ont un usage de plus de 4 coeurs / 8 threads ?

Je ne dis pas que c'est inutile, je dis juste qu'il faut comprendre qu'on a affaire à de la com', du marketing, qui pousse à mettre en avant les performances multicœurs alors qu'elles sont bien moins utiles que les performances monocœur.

Et que je pense qu'il faudrait faire l'inverse, mettre en avant les performances monocœur. Evidemment, c'est tout de suite moins sexy. Je n'ai jamais suggéré de faire l'impasse sur les perf' multicœurs ou remis en cause l'utilité du multicœurs.

Mais à force d'insister sur le gain de perf', on fini par induire le chaland en erreur en lui faisant croire que c'est malgré tout intéressant pour lui. Hors ce n'est pas le cas.

C'est ça mon propos. Rien de plus et rien de moins.

Sethenès

11 janvier 2020 à 13:16

(je précise que je suis bien conscient que Consomac seul ne peut rien faire et qu'il n'y a rien à gagner pour Sylvain à devenir un chevalier blanc. Ici j'essaye de sensibiliser les lecteurs à ce tour de passe-passe qui arrange tant Intel que les constructeurs, dont Apple bien sûr - qui n'est d'ailleurs pas le dernier à en profiter !).

Fred4

11 janvier 2020 à 14:22

@Sethenès : oui je comprends la mise en garde, mais à mon avis il ne faut pas se focaliser sur un axe d'évolution en particulier. C'est l'ensemble de la gamme des processeurs proposée à un moment donné qui doit être évaluée dans sa diversité.

Du côté des fabricants d'ordinateurs, c'est leur sélection pour composer une gamme complète de machines qui doit être examinée.

bunios

11 janvier 2020 à 17:54

@Sethenes

Peut-être 20-30 % qui ont besoin des Multicœurs. Ce qui était mon cas à une certaine époque avec les DVDs. Comme je suis passé au Blu Ray, j'ai arrêté. Le reste c'est des semi-pro ou pro, ça ne fait pas énorme comme marché.

S'il y a avait encore des processeurs mon-cœurs à 5 Ghz, pas sûr que l'utilisateur lambda se tournerait au Muli-cœurs vers 3 Ghz.....sic.

Bref, je ne cache pas que je suis inquiet de la tournure que prends les évènements pour Intel et leurs gravures.

A+

pehache

12 janvier 2020 à 10:57

Encore une fois il n'y a pas de "tour de passe-passe". Je redis que n'importe quel CPU d'aujourd'hui est suffisant pour les usages bureautiques standards, donc pour ça on prend l'entrée de gamme et c'est réglé. Et à partir du moment où on a besoin de puissance CPU, le modèle de développement est la parallélisation pour exploiter les multiples coeurs. Et si certaines applis exploitent mal le multi-coeur eh ben il faut en choisir d'autres.

Si les concepteurs de CPU vont tous vers le multi-coeurs ce n'est pas par lubie, mais parce que c'est à l'heure actuelle la seule façon d'augmenter sensiblement la puissace disponible. Et ça ne touche pas qu'Intel, il y a des années qu'il y a des ARM octocore dans certains téléphones, alors que la finesse de gravure est en général plus élevée.

Sethenès

12 janvier 2020 à 13:41

Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu viens d'écrire, Pehache. Sur le fond, il n'y a pas de tour de passe-passe.

Le tour de passe-passe se situe dans la com'.

davideneco

13 janvier 2020 à 09:49

@fabien77880


Gpu amd énergivore ? lol , meilleur perf/watt comparez au concurrent direct nvidia ...

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription