Apple se doit de vendre son propre chargeur sans fil


Dans sa longue liste de nouveautés d'Apple prévues pour le début d'année 2020, peut-être dès le mois de mars, Ming-Chi Kuo a hier mentionné l'arrivée d'un petit chargeur sans fil par induction. C'est la première fois qu'une telle hypothèse est évoquée par les rumeurs, et c'est parfaitement crédible.

Souvenez-vous. Nous sommes en septembre 2017, et Apple présente l'iPhone X. Le smartphone d'Apple adopte la technologie Qi sur le tard, mais Apple veut compter sur ce marché et dévoile un premier aperçu de la technologie AirPower. Il s'agit d'un chargeur intégrant de multiples bobines superposées afin de permettre la recharge simultanée de trois appareils (iPhone, Apple Watch et boîtier des AirPods), où qu'ils soient positionnés sur la surface du chargeur. L'écran de l'iPhone est alors mis à profit pour afficher le niveau de charge de tous les appareils. C'est élégant et pratique.

Alors qu'Apple promet un lancement dans le courant d'année 2018, la commercialisation du chargeur prend de plus en plus de retard et la rumeur enfle : le chargeur AirPower rencontrerait des problèmes de surchauffe que les ingénieurs de Cupertino ne parviendraient pas à surmonter. Après de multiples faux espoirs, la sentence tombe finalement en mars 2019 : AirPower est officiellement abandonné par Apple, qui précise toutefois que « nous continuons de croire que le futur sera sans fil, et nous sommes déterminés à continuer nos recherches dans le domaine ».


Apple AirPower

Nous voici près d'un an plus tard, et Apple a eu le temps de revoir ses objectifs et mettre en place de nouveaux projets. Côté calendrier, ça colle. Mais surtout, la stratégie d'Apple continue d'évoluer vers la recharge sans fil. Au début seulement une option sur les AirPods 2, le chargeur par induction est un standard sur les AirPods Pro. Tous les modèles d'iPhone sont maintenant compatibles, et il se murmure déjà qu'Apple envisagerait de commercialiser un premier modèle iPhone dépourvu de connecteur Lightning en 2021 — l'information provient d'ailleurs également de Ming-Chi Kuo. Évidemment, on n'imagine pas une seconde Apple se lancer dans ce genre de transition radicale sans avoir un chargeur maison dans les tuyaux pour recharger l'iPhone en question. Un produit de marque tierce, ça ferait mauvais genre.

Pour le moment, Apple se contente de vendre sur sa boutique en ligne des chargeurs sans fil conçus par des partenaires. On retrouve par exemple le modèle Boost Up de Belkin à 54,95 €, le Boost Up Charge moins puissant à 29,95 €, la base de charge de Mophie à 39,95 €, ou encore quelques modèles plus évolués comme le Drop XL de Native Union et ses deux emplacements, pour 119,95 € tout de même.


Chargeur sans fil iPhone Belkin

Chargeur Boost Up de Belkin



Apple n'a pas besoin de disposer de produit révolutionnaire pour occuper un marché, et encore moins lorsqu'il ne s'agit que d'accessoires — un chargeur, c'est un chargeur. Alors que la mayonnaise de la recharge sans fil commence à prendre, Apple aurait bien tort de se priver d'une petite source de revenus supplémentaire. La question de la technologie employée reste importante — après toutes ces années de recherche, Apple trouvera sans doute le moyen de se distinguer de la concurrence — mais presque subsidiaire : Apple pourrait très bien se lancer sans apporter d'importante plus-value. On attendra en tout cas la présentation, qui pourrait accompagner celle du successeur de l'iPhone 8 en mars, avec une certaine curiosité.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez les AirPods, l'Apple Watch et l'iPhone sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription