Un contrat trop contraignant pour les réparateurs indépendants d'Apple ?


La nouvelle avait été vécue comme une victoire par les défenseurs du droit à la réparation : en août dernier, Apple avait annoncé le lancement d'un programme permettant aux réparateurs indépendants d'obtenir des composants officiels, outils et manuels d'instruction de la part d'Apple. Anticipant les multiples lois allant dans ce sens en préparation dans différents États américains, Apple a donc mis en place son programme « Independent Repair Provider » (IRP) qui rencontrerait un succès mitigé pour le moment. Motherboard a obtenu une copie du contrat proposé par Apple, et les conditions sont décrites comme « contraignantes et folles », et intrusives pour la vie privée des clients.

Pour rejoindre le programme, les réparateurs doivent accepter des audits et inspections surprises d'Apple pour vérifier que tout est fait dans les règles de l'art. Plus spécifiquement, Apple est susceptible de rechercher des "pièces interdites", dont la présence dans les boutiques peut entraîner une amende (de 1 000 dollars par transaction pendant la période de l'audit si ces pièces représentent plus de 2% des transactions du réparateur). Ces pièces peuvent être des contrefaçons, ou des composants « qui enfreignent la propriété intellectuelle d'Apple » ; une formulation fourre-tout dangereuse alors que les réparateurs indépendants sont généralement multi-marques. Apple va d'ailleurs plus loin en cas de découverte de telles pièces, celles-ci devant alors être envoyées à Apple aux frais de la boutique. Et même si le réparateur quitte le programme, Apple garde un droit d'inspection dans les cinq années suivant la résiliation du contrat.

Apple impose également aux réparateurs indépendants de faire signer à leurs clients un document attestant qu'ils s'apprêtent à recevoir un service de réparation qui n'est pas fourni par un réparateur agréé Apple et qu'Apple ne garantira pas la réparation ; une publicité contre eux-mêmes. Pire, les réparateurs doivent fournir à Apple des informations détaillées sur leurs clients, incluant noms, numéros de téléphone et adresses.


Réparateurs indépendants Apple

Joint par Motherboard, un avocat de l'Electronic Frontier Foundation, une association défendant les droits à la vie privée des consommateurs de produits électroniques, a expliqué que « Apple a le pouvoir d'imposer des coûts et des pénalités qui peuvent potentiellement détruire le business de la boutique de réparation », et que les réparateurs peuvent se mettre en péril en acceptant les conditions d'Apple. Plusieurs réparateurs ont confirmé à nos confrères ne pas rejoindre le programme d'Apple à cause ces conditions, alors que d'autres se sont lancés malgré tout, l'approvisionnement en pièces originales étant jugé stratégique. Dans une déclaration officielle à Motherboard, Apple a affirmé que « Nous sommes contents des premiers retours et du haut niveau d'intérêt. Nous travaillons main dans la main avec les parties concernées et nous mettrons à jour la formulation de nos conditions pour prendre en compte leurs retours. »

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (5)

pehache

7 février 2020 à 12:36

C'est du pur délire...

Virginie-chan

7 février 2020 à 13:52

C'est peut dire...

J'espère pouvoir changer moi même la batterie de mon iPhone SE, le jour où il ne sera plus garantie !

roudoudou

7 février 2020 à 16:33

1 pas en avant........et 2 pas en arrière!!

Xak

7 février 2020 à 19:24

Jusqu’au audit et le contrôle des pièces pour iPhone je trouve ça tout à fait normal.
Après sur le reste ils s’enflamment ... pour les amendes et toute la fin de paragraphe, il faut se détendre, si le gars fait de la merde, Apple récupère son panneau.
Quand au données nous concernant, Apple les a déjà lol.

LolYangccool

7 février 2020 à 19:53

« Quand au données nous concernant, Apple les a déjà lol. »
Apple les a déjà oui, mais Apple n'est pas sensé suivre tes mouvements à la traces en sachant chez qui tu vas.
Pour le reste je suis d'accord.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription