Corovanirus : la production d'iPhone touchée pour plusieurs mois


Après des semaines de fermeture, certaines usines chinoises rouvrent leurs portes petit à petit mais elles sont nombreuses à ne pas tourner à plein régime. Là où cela est possible, les sous-traitants d'Apple font tout ce qu'ils peuvent pour convaincre les ouvriers de revenir au travail : à Zhengzhou, Foxconn a par exemple proposé une conséquente prime pour inciter à la reprise. Certains fournisseurs restent dans l'impasse toutefois, et Ming-Chi Kuo cite le cas de Genius Electronic Optical, qui conçoit des lentilles destinées aux appareils photos de l'iPhone : alors que les stocks s'amoindrissent — il n'y aurait plus que de quoi tenir un mois — le retour à la normale ne serait pas espéré avant le mois de mai.


iPhone gamme 2019

Illustration par MacRumors



La semaine dernière, Tim Cook s'était montré très optimiste lors d'une interview accordée à Fox Business : « Je pense que la Chine a le coronavirus sous contrôle », avait-il déclaré, espérant un retour progressif à la normale. La progression de l'épidémie ralentirait en effet fortement en Chine, alors qu'elle commence à toucher plus durement d'autres régions du monde. Apple a déjà lancé une alerte sur résultats pour prévenir que ses ventes ne seraient pas à la hauteur des attentes pour ce premier trimestre de 2020. Sans forcément être catastrophique, la situation devrait rester très tendue le trimestre prochain.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez l'iPhone sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (2)

cmdesign85

2 mars 2020 à 12:24

Offrir une prime pour que des employés risquent leur vie, tout ça pour continuer à faire du chiffre d'affaire, c'est assez écœurant...

pim

3 mars 2020 à 10:16

@cmdesign85

Je suis assez d'accord avec vous, mais alors, que dire aux médecins qui travaillent aux urgences ces jours-ci ? Ils exercent leur droit de retrait pour ne pas prendre de risque, comme les employés du Louvre ?

À un moment ou un autre, si l'on ne veut prendre aucun risque, chacun reste confiné dans sa chambre. Même les repas familiaux sont interdits, ça tombe bien dans les familles « modernes », il n'y en a déjà plus, chacun tape dans le frigo en fonction de ses besoin ! Je suis sûr que l'on peut tout faire à distance, en automatisant tout ce qui peut l'être, et en pilotant des robots pour le reste. C'est déjà le cas pour la guerre, elle est faite à distance avec des drones, alors pourquoi pas la culture des légumes et l'assemblage des iPhones. Et je ne vous parle même pas de l'enseignement, à la faculté c'est la grande tendance des MOOC, même plus besoin de dangereusement regrouper nos enfants dans des écoles, ni de leur demander de savoir se comporter correctement quand ils sont en groupe, d'ailleurs, c'est tout bénéfice. Plus besoin d'éducation, au final, à chacun de s'éduquer soi-même.

Ça va de plus en plus ressembler au roman Algopolis de Jean Barret (que je vous conseille, au passage).

Après, on peut discuter du caractère purement financier de l'opération, avec cette fameuse prime. C'est la loi de l'offre et de la demande, ils manquent de main d'œuvre et essayent de payer le voyage à de la main d'œuvre lointaine. Ça s'appelle le capitalisme, et là effectivement on est d'accord, c'est une honte !

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription