Apple lance un site et une app consacrés au Covid-19


Apple vient d'annoncer le lancement d'un outil dédié au Covid-19, cette maladie à coronavirus qui fait rage un peu partout dans le monde. Destiné aux utilisateurs américains (et donc en anglais) mais parfaitement utilisable en France si le sujet vous intéresse, il permet d'obtenir des informations sur les virus, sur la conduite à suivre et surtout des conseils sur la marche à suivre en fonction d'éventuels symptômes rencontrés. Il prend la forme d'un site web accessible librement, ainsi que d'une application uniquement disponible sur l'App Store américain.


Apple site coronavirus

Les recommandations issues de l'outil mis en place par Apple proviennent du CDC, le centre pour le contrôle et la prévention des maladies aux États-Unis. Afin d'éviter tout problème de désinformation et/ou d'arnaque, Apple a également pris une mesure radicale pour sa boutique d'applications : seuls les apps provenant d'organismes officiels sont acceptées sur l'App Store.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (8)

VanZoo

27 mars 2020 à 19:32

Et Apple a fait don de millions de masques & co à l'Italie d'abord puis l'Europe et les USA...
DINGUE qu'il faille compter sur une entreprise privée

alias

28 mars 2020 à 11:24

@Vanzoo
Oui, c’est délirant : rien n’était prévu, aucun plan stratégique « au cas où » ...

Zarck

28 mars 2020 à 12:40

Après le scandale du sang contaminé, le scandale de la Chloroquine… le petit milieu parisien des grands pontes de la médecine refuse de donner de la chloroquine lorsque les patients sont en début de contamination au covid-19… cela rappel le début du 19eme siècle ou certains médecins ne croyaient pas aux microbes, et sans ce laver les mains passaient allègrement d’une autopsie de cadavre à un accouchement… combien de femmes comme mon arrière grand mère sont mortes de cela... pas de masques… pas de tests… pas de chloroquine en traitements préventifs … sauf pour nos chers députés et sénateurs…

pim

29 mars 2020 à 11:25

@ Zarck :

La chloroquine est classée dans les substances vénéneuses. Et quand bien même il serait prescrit plus largement, l’émergence de cette notion qu’il y a une solution et qu’on ne l’utilise pas pour des raisons purement sociales est de l’ordre de la pensée magique : les gens veulent la pilule miracle, donc avant de crier au miracle, il faut tester en double aveugle pour être sur qu’il n’y a pas un effet placebo décuplé, vu l’extrême anxiété des personnes qui sont positives au covid-19. Est-ce qu’être positif, c’est être condamné ? Est-ce qu’un certain médecin est un génie, sauveur de l’humanité ? Désolé, ce n’est pas ça la science, ça c’est de la pensée magique. Comme tout le monde ce serait génial que les chinois aient trouvé une solution grâce aux anti paludéens (car c’était des tests en Chine à la base), mais attention en attendant à ne pas donner de faux espoirs à la population, et à provoquer une baisse d’observance dans les gestes barrière !

Car on connaît la solution à cette histoire de virus : porter un masque, des lunettes, tenir ses distances et se laver les mains. Il faut combattre ardemment et avec la plus vive énergie les personnes qui propagent cette pensée magique du médicament miracle qui va sauver tout le monde, non pas pour enlever tout espoir à la population qui est dans l’anxiété devant les 0,0001 % de morts par jour, mais pour éviter la catastrophe du non respect des gestes barrières. Et c’est sûr que dire aux gens de se laver les mains et de rester chez eux parce qu’on ne peut pas leur fournir de masque ni de lunettes, c’est moins « vendeur » que leur dire qu’on a trouvé le remède miracle et qu’ils peuvent courir dans les rues à moitié nus en criant vive l’amour !

Zarck

29 mars 2020 à 11:33

@Pim

Si c'est inefficace pourquoi donner de la chloroquine lorsque la charge virale est au maximum... et que la personne est proche de la mort...

pehache

30 mars 2020 à 16:45

@Zarck : l'usage de la chloroquine a été autorisé pour TOUS les patients hospitalisés. Mais, heureusement, tous les patients hospitalisés ne sont pas "proches de la mort" (ça commence à se gâter sérieusement pour ceux qui sont mis en réanimation).

Zarck

30 mars 2020 à 18:01

https://www.liberation.fr/checknews/2020/03/27/covid-19-un-decret-a-t-il-autorise-la-prescription-de-chloroquine-a-tous-les-patients-avant-d-etre-m_1783368

"Une incompréhension à propos d'un décret publié mercredi, et précisé depuis, a laissé penser que le traitement des malades du Covid-19 à l'hydroxychloroquine était généralisé. Il n'en est rien."

Comme pour les masques, les tests, les gels, la chloroquine, tout vient de chine et les stocks sont proches de zéro...

pehache

30 mars 2020 à 23:41

Cet article confirme ce que j'ai écrit : tous les malades hospitalisés (et pas uniquement ceux proches de la mort) peuvent recevoir de la chloroquine.

Et non tout ne vient pas de Chine, Sanofi produit l'hydroxychloroquine en Europe. Par contre il aurait fallu être devin pour savoir qu'il fallait avoir des stock de chloroquine (à supposer que l'effet soit réel).

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription