Le premier Mac ARM, dès 2021 avec un dérivé de la puce Apple A14 ?


Le premier Mac équipé d'un processeur ARM conçu en interne par Apple serait toujours prévu pour l'année prochaine, affirme Mark Gurman sur Bloomberg. L'ordinateur, qui serait très probablement un portable pour des questions de puissance, intègrerait un dérivé de la puce Apple A14 qui équipera l'iPhone 12 cet automne. Apple aurait trois processeurs ARM pour Mac en cours de test, et ils seraient largement plus performants que ceux destinés à l'iPhone ou à l'iPad.

Selon Mark Gurman, la première puce ARM utilisée par Apple sur un Mac aurait pas moins de huit coeurs dédiés à la performance (nom de code Firestorm), et quatre dédiés à l’efficacité énergétique (nom de code Icestorm) en plus d'autres éléments comme la partie graphique. Et Apple plancherait déjà sur des processeurs grimpant jusqu'à douze coeurs dédiés à la performance sur des processeurs qui pourraient se retrouver sur un MacBook Air.


MacBook Air

Sans surprise, ce dérivé de la puce Apple A14 serait gravé par TSMC avec une finesse de 5 nanomètres. Une future génération basée sur la puce Apple A15 de l'iPhone de 2021 serait également sur la planche à dessin à Cupertino ; les modèles destinés à iOS et ceux destinés à macOS suivraient une évolution commune, du moins pour le début de la transition, ce qui pourrait suggérer un rythme plus régulier pour le renouvellement de certains Macs. Le « projet Kalamata » aurait été lancé il y a déjà plusieurs années, Mark Gurman mentionnant par exemple un prototype de Mac équipé d'un dérivé de la puce Apple A12X de l'iPad Pro en 2018 qui aurait donné confiance aux ingénieurs d'Apple sur le calendrier menant à une annonce en 2020.

Une grosse partie de la transition des puces Intel aux puces ARM sera logicielle, et Apple développerait des outils permettant le bon fonctionnement des applications actuelles sur la future plateforme matérielle, qui est radicalement différente. Si le premier Mac ARM sortirait donc d'ici l'année prochaine, l'officialisation de cette transition devrait avoir lieu bien plus tôt, sans doute dès la WWDC 2020 qui se tiendra en juin. Apple devrait donc nous donner tous les premiers détails de cette révolution à venir dans très peu de temps.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez le MacBook, le MacBook Air et le MacBook Pro sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (22)

Horaels

23 avril 2020 à 22:13

Une puce ARM maison 5 nm face à une puce Intel 10 nm, ça risque de faire la différence...

Nei

23 avril 2020 à 22:26

Donc tout en circuit fermé Apple ? Plus possible d'installer des programmes genre de téléchargement de Torrents, ou Photoshop pirate ? Bah non alors...

LolYangccool

23 avril 2020 à 22:44

@Nei : Je ne vois pas le rapport, et le torrent c’est tout à fait légal. Je m’en sers et pas pour du warez... C’est une technologie comme une autre de partage de fichiers, le problème c’est ce que les gens en font, pas la techno en elle-même.
Sinon, la WWDC de cette année risque réellement d’être passionnante.

LolYangccool

23 avril 2020 à 22:48

Pour étayer un peu mes propos, le CPU utilisé n’a aucune incidence sur les apps qu’on peu installer. C’est le logiciel qui aura une incidence si Apple décide de bloquer la distribution des apps au Mac App Store. Mais ça n’a rien à voir avec ARM et ils pourraient tout à fait le faire avec du Intel. Regarde Windows 10 ARM.
Il faut juste pouvoir exécuter les instructions ARM, donc soit l’application est disponible pour ARM, soit non et il y a un émulateur comme Rosetta en son temps, soit il n’y en a pas et pas de solution. Il y a de toute façon fort à parier que les développeurs proposeront des clients torrents pour ARM, c’est une case à cocher dans Xcode, en gros.

Nei

23 avril 2020 à 23:06

Je sais pas, j'ai lu que l'interface se rapprocherait de celle d'un iPad, que Apple voulait "fermer" l'accès, comme avec son App Store, où à moins de craquer l'iPad on ne peut prendre que les app approuvées par Apple. De là à ce qu'ils t'imposent d'utiliser leurs apps maison: Musique, Photo, ou TV pour tes fichiers, il n'y a qu'un pas, franchit sur leurs téléphones et tablette déjà.

Donc ne pas pouvoir faires ce que tu veux sur ton ordi, je me trompe peut-être (surement), mais ça serait un gros non pour moi dans ce cas.

Silaith

23 avril 2020 à 23:28

À surveiller mais ce serait un gros non pour quasiment tous les utilisateurs un minimum avertis je pense. Ce n'est pas parce qu'on est nombreux à avoir toléré ça sur nos smartphones que ce sera le cas pour nos ordinateurs : les smartphones étaient quelque chose de nouveau, que tout le monde a découvert avec l'émergence d'un internet démocratisé.

En 2020 nous sommes des milliards à utiliser relativement librement nos ordinateurs, à cumuler des services plus ou moins fiables et sécurisés, mais de là à accepter de tout verrouiller et de voir le catalogue réduit à des dizaines d'apps maximum ? Je n'y crois pas une seconde.

LolYangccool

23 avril 2020 à 23:54

Encore une fois, le fait d’avoir de l’ARM n’a rien à voir avec un quelconque verrouillage. Ce n’est en soit pas lié.

pim

23 avril 2020 à 23:57

C’est clair. Et tel qu’est posé le problème par Silaith, on se rends compte d’un gros problème de position dominante de l’équipe Google / Apple : ils imposent un seul usage. Quand on voit qu’un iPhone est mille fois plus puissant qu’un PC de bureau que l’on peut avoir un peu partout, on se dit : qu’est-ce qu’on attends pour virer ces vieux PC et libérer l’iPhone ! Un clavier une souris un écran et voilà un vrai PC puissant, réactif, qui consomme rien et qui est dans toutes les poches.

Free Pangolin et Free iPhone !

Horaels

24 avril 2020 à 04:34

@pim Êtes-vous sûr qu'une puce A13 non ventilée surpasse un processeur x86 basique monté avec ventirad ? Sur un benchmark de 5 minutes, peut-être, pas les chiffres en tête !

pehache

24 avril 2020 à 08:05

Pim, tu es vraiment le spécialiste des affirmations à l’emporte-pièce... Il n’y a qu’à voir comment chauffe un iPhone qui fait un simple partage de connexion pour comprendre que ce n’est pas si simple que ça. Par ailleurs ce genre d’approche a déjà été mise en œuvre dans le monde de feu Windows Phone : au final il faut un téléphone haut de gamme pour que ce soit viable, et la station d’accueil coûte le prix d’un petit PC.

Fandepomme

24 avril 2020 à 09:40

Et près de 30 ans après la boucle est bouclée : PowerPc > Intel > ARM. Apple semble vouloir à nouveau se refermer sur sa technologie propre et redevenir une marque très élitiste.

Fred4

24 avril 2020 à 10:48

J’imagine plutôt un iPad (Pro) dans un boîtier similaire au MacBook (+/- 12 pouces) avec iPadOS.
Un iPadBook qui pourrait faire office de petit ordinateur portable simple d’emploi.
Est-ce plausible ?

Cmoi

24 avril 2020 à 10:49

Une présentation public dans 2 mois d'un plan de transition x86 -> ARM avec des logiciels et Cie pour les développeurs? J'y crois pas, c'est encore trop tôt.

LolYangccool

24 avril 2020 à 12:09

@pehache : ou même un simple appel FaceTime, ça fait particulièrement chauffer l'iPhone (et fondre la batterie par la même occasion).

Pierro787

24 avril 2020 à 20:41

Il ne faut pas s’emballer... Qualcomm qui est aussi bon qu Apple pour le design de processeurs n a pas réussi à révolutionner le marché avec son Snapdragon 8CX censé dépasser un core i5. Sur le papier, cela devait être un produit révolutionnaire mais quand un constructeur l à mis dans un ordi, en l’occurence Microsoft avec sa Surface PRO X, et bien, les performances n étaient tout simplement pas la en dehors de Windows. Même Firefox et Chrone ont ramé lors de différents tests dans la presse. Et pour le montage vidéo, ou la 3D, on en parle même pas.

Les Macs ont quand même une vocation artistique et créative qui nécessite pas mal de puissance que ce doit pour le graphisme ou la musique par exemple.

LolYangccool

25 avril 2020 à 01:13

« Les Macs ont quand même une vocation artistique et créative »
C’était pour moi vrai il y a 10-15 ans mais actuellement pas plus qu’un PC Windows je pense.
Énormément d’étudiants utilisent des Mac pour leurs cours, aussi.

LolYangccool

25 avril 2020 à 01:16

« Qualcomm qui est aussi bon qu Apple pour le design de processeurs »
Les processeurs Qualcomm ont en général quand même un peu de retard sur ceux d’Apple.
Il n’y a qu’à voir les Smartphones de Samsung haut de gamme qui souvent égalent les iPhone N-1, parfois avec difficulté en plus.
Je me souviens de 2018 et du Galaxy à la mode qui équivalait à peine un iPhone X/8, alors que les XS et XS Max était 15% plus performant environ.
Donc dans un Mac, je pense qu’un A14XX (je vais m’arrêter à deux X...), plus puissant que le A14X de l’iPad Pro de 2021, pourrait faire des merveilles. Surtout avec 12 coeurs, je suis assez confiant pour le futur MacBook Air.

LolYangccool

25 avril 2020 à 01:19

D’ailleurs (et désolé pour el triple commentaire), je me pose une question : Pourquoi Apple n’a t’elle pas mis un A13X dans l’iPad Pro de 2020 et est resté sur l’architecture Bionic de 2018 ? J’émets une hypothèse : Peut-être que le A13X a été conçu mais qu’il sera réservé à un Mac, parce qu’il est plus puissant, et qu’un iPad Pro ne pourrait pas correctement dissiper la chaleur émise dans un châssis si petit ?

Horaels

25 avril 2020 à 20:01

@LolYangccool Peut-être parce que que la puce A12X (7 nm) était déjà une amélioration de la puce A12 (7 nm) et que la puce A13 (7 nm) en est aussi une...

À mon avis le gain de performance entre une puce A12X et une hypothétique puce A13X (7 nm) est trop faible.

En revanche, la puce A14 (à priori 5 nm) permettra une version haute performance A14X qui mettra un trou à l'A12X !

LolYangccool

25 avril 2020 à 20:56

J’avais oublié que le A13 était aussi gravé en 7nm. J’étais parti du principe que la gravure était plus fine que le A12.
Pourtant la différence de performances entre un A12 et un A13 est quand même significative d’après Geekbench.

Horaels

26 avril 2020 à 00:29

La différence est significative, mais la consommation aussi (plus d'1 W supplémentaire en pleine charge) ce qui veut dire 1 W à dissiper en plus. Plus de transistors, fréquence plus élevée.

Sur une A13X, on serait (pour reprendre le principe de la variante A12X) sur 4 cœurs haute performance au lieu de 2, et sur 7 cœurs de GPU au lieu de 4.

Ça ferait à la louche 2W de consommation de plus que l'Apple A12X en pleine charge. Qu'il faut à nouveau dissiper, dans le même chassis, avec la même batterie.

En fait, je ne vois pas bien ce qui empêcherait Apple de mettre la puce la plus performante possible dans l'iPad Pro s'ils en sont capables. Ça ne discrédite pas l'iPhone et ça va dans le sens d'une utilisation "PC" de la tablette... Donc pour moi c'est vraiment une contrainte technique qui empêche cette puce A13X.

Horaels

26 avril 2020 à 00:32

Pour conclure, et j'en reviens à ce que je disais au début, ça doit forcer Apple à baisser la fréquence de fonctionnement maximale de l'hypothétique A13X, et l'utilité s'en trouve réduite.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription