L'application StopCovid sera disponible, un jour, peut-être


L'application StopCovid ne sera pas disponible pour le 11 mai, jour du déconfinement, comme initialement prévu. Le secrétaire d’Etat au numérique, Cédric O, confirmait la semaine dernière que l'application française n'utiliserait pas les outils mis en place par Apple et Google pour permettre aux utilisateurs de pouvoir prévenir toutes les personnes croisées pendant la période d'incubation en cas de test positif au COVID-19. Or, le développement d'une telle application pose de nombreux problèmes techniques, notamment sur iOS où Apple refuse l'usage du Bluetooth par les applications en arrière-plan. Selon Cédric O, invité de BFM Business ce matin, l'objectif serait désormais de sortir l'application le 2 juin pour la deuxième phase du déconfinement.

On suit notre feuille de route, (...) et on espère avoir quelque chose pour le 2 juin. Il faudra également que la Cnil (Commission nationale informatique et libertés, NDLR) puisse se reprononcer comme cela a été annoncé. On a encore une roadmap technique importante. Il faut vraiment passer les tests qui vont commencer dans le courant de la semaine prochaine, faire en sorte que sur le terrain ça marche bien, ça notifie pas trop, c'est bien interconnecté avec l'ensemble du système sanitaire... Mais aujourd'hui on peut se dire qu'on sera prêt pour le 2 juin.

Cédric O StopCovid

Si Cédric O se montre donc optimiste, on ne sait toujours pas comment cette application va pouvoir fonctionner correctement sur l'iPhone, qui représente 20% du parc de smartphones en France. Le reste du gouvernement, lui, temporise. La semaine dernière, le Premier ministre Édouard Philippe déclarait que « l'application StopCovid a généré des questions qui doivent être posées, débattues et faire l'objet d'un vote avant sa mise en œuvre », ajoutant que « Je ne peux pas vous expliquer comment elle fonctionnera. Un débat me semble prématuré tant qu'elle ne fonctionne pas. » Un parlementaire, qui ne faisait pas partie des détracteurs du projet, estimait même que « Il apparaît clairement que StopCovid n'est techniquement pas prête. Ce n'est pas prêt et ce sera sûrement doucement enterré. À la française. » Sortira ? Sortira pas ? La suite au prochain épisode.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (12)

Ludo-le-ludo

5 mai 2020 à 12:16

Il existe un biais cognitif très connu et puissant qui s’appelle « la théorie des coûts irrécupérables ».
Cela fonctionne de la manière suivante : lorsque l’on a dépensé beaucoup sur une solution (en argent, en temps, ou même en vie humaine quand on parle de guerre), on est biaisé par toutes ces dépenses et on a envie de continuer le plus longtemps possible. J’ai l’impression que Cédric O est dans ce biais. Vu les promesses politiques et les coûts engagés, ils ont envie de tenter jusqu’au bout. Mais on imagine tous très bien comment cela risque de finir…
Amen !

Claude François

5 mai 2020 à 12:19

Je m'appelle Pinocchio, le pantin
Je m'appelle Pinocchio, le pantin

pehache

5 mai 2020 à 12:51

De toutes façon je n'utiliserai aucune application de ce genre.

AnatoleH1

5 mai 2020 à 12:52

@Ludo-le-ludo Oui tu as raison, et c'est selon moi exactement ce qui sépare les projets privés où les profits sont vitaux et gouvernementaux où la bureaucratie pèse: par exemple, le nouveau F-35 américain, dont le développement a coûté une somme astronomique au Congress américain et dont le coût ne cessait d'augmenter au cours du développement-même. Et au contraire les sociétés privées sont en général beaucoup plus agiles et rapides à décider, car leurs priorités sont autres: par exemple avec l'arrêt brusque de la certification de la Falcon Heavy de SpaceX pour les vols habités, trop couteuse et redondante vis-à-vis du futur Starship beaucoup plus ambitieux.
C'est pour cela que je fais beaucoup plus confiance aux projets privés, qui savent gérer un budget, respecter des échéances, et faire les bons sacrifices pour satisfaire l'utilisateur final et subsister dans le long terme.

pim

5 mai 2020 à 13:03

@ Ludo-le-ludo et tous les autres : +10000

Fred4

5 mai 2020 à 14:13

Débâcle prévisible. Ils pourront néanmoins reconvertir l'application en StopManif et essayer de l'imposer

VanZoo

5 mai 2020 à 16:17

Depuis la pandémie et à la vue des modèles chinois ou coréens, nous constatons un effritement de l'idée démocratique, une acceptation progressive d'une société de contrôle plus prononcée, régissant nos vies. C'est potentiellement très grave !
La naissance d'un projet autoritaire

Pomme

5 mai 2020 à 16:28

Dépenser des milliards pour une application qui sera que très peu utilisée. Entre les personnes qui ne vont pas activer le Bluetooth, ceux qui ne savent même pas ce que c’est.... Alors qu’Apple et Google propose une alternative. Certes avec eux il y a peut être des concessions à faire de la part de l’état, mais bon....

pehache

5 mai 2020 à 16:36

Blablabla, le privé est toujours rationnel, blablabla... Sauf que c'est faux. Le privé comme le public sont régis par des somme de comportements individuels dont les moteurs ne sont pas forcément rationnels du point de vue de l'intérêt de l'entreprise (typiquement les luttes de pouvoir internes). La seule différence c'est qu'en cas de grosse cagade l'entreprise privée peut disparaître (enfin, quand elle n'est pas généreusement renflouée par ce nullos d'état qui ne sait rien gérer).

Rien que dans ma boîte je peux compter les projets débiles, dont un a failli avoir la peau de la boîte au premier retournement de conjoncture.

pehache

5 mai 2020 à 16:37

"Dépenser des milliards pour une application"

Et dire n'importe quoi ? Pourquoi pas des centaines de milliards ?

DKSnake

5 mai 2020 à 18:36

En fait, l'argent ce n'est pas le problème. Il devait de toute façon être dépenser pour surveiller la population.
Là, c'était juste le prétexte parfait (après le terrorisme), pour déployer une solution simple.
Zut, ça s'est vu ! Tant pis, on trouvera autre chose...

JeanLuc

6 mai 2020 à 20:08

Allez, je rajoute deux infos :
Numérama
The register (UK)

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription