Apple prépare le retour au bureau de ses employés


Une grande majorité des employés d'Apple est actuellement en télétravail, ce qui ne pose pas spécialement de problème pour certains développeurs mais qui peut considérablement retarder certains projets matériels, notamment ceux qui nécessitent des tests ne pouvant être réalisés sans des équipements spécifiques. Apple fait donc tout son possible pour que ses équipes puissent rejoindre leur bureau habituel le plus rapidement possible. Selon Bloomberg, il faudrait plusieurs mois pour qu'un retour à un semblant de normalité soit possible, et ce retour se fera par phases. Une première phase aurait lieu dès cette semaine, avec une sélection d'employés dont la présence est jugée indispensable à court terme. Une seconde phase, qui ne sera pas limitée au principal campus de Cupertino, débutera en juillet.


Apple Park

Apple Park, Cupertino



Si la présence physique de certains ingénieurs est indispensable pour la préparation des futurs produits de la marque, Apple a également besoin de certaines équipes pour préparer la WWDC 2020, qui se tiendra le 22 juin de manière virtuelle et qui nécessitera une énorme préparation pour que la conférence inaugurale et toutes les sessions de travail puissent être filmées.

À propos de retour au travail, notez que nous n'avons toujours aucune nouvelle de la réouverture des boutiques d'Apple en France, qui sont toujours fermées « jusqu'à nouvel ordre » malgré le déconfinement. Les employés des Apple Stores, qui doivent être notifiés une à deux semaines avant la réouverture, sont toujours dans le flou le plus total.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (11)

Unreal

13 mai 2020 à 11:42

"Selon Bloomberg, il faudrait plusieurs mois pour qu'un retour à un semblant de normalité soit possible" Je ne suis pas devin mais, si le Covid-19 is coming back( notamment grâce à une possible saisonnalité du virus ) c'est bien plus que plusieurs mois qui seront nécessaires à mon avis.

pim

13 mai 2020 à 12:07

Si saisonnalité il y a, c'est un espoir d'arriver à s'en débarrasser définitivement dans l'été.

Car s'il revient en novembre ou décembre, je ne donne pas cher de la société toute entière. Dette, récession, chômage de masse, on va tout avoir et par le menu.

Et ce ne sont pas les chinois qui vont nous payer les milliards d'Euros de dette de l'État, et les milliers de morts prématurées. C'est une nouvelle forme de guerre, bien involontaire, mais bien réelle, puisque l'on vient de dépasser 300 000 morts à l'échelle du globe.

Unreal

13 mai 2020 à 12:28

@pim Je ne préfère pas détailler la situation à la fois passée, présente et à venir car ce n'est pas le sujet de cet article mais je ne peux qu'être d'accord avec toi.

Si la saisonnalité du virus s'avère véridique, avec le chômage de masse, les employés virés, les entreprises qui vont faire faillite, les particuliers/enteprises qui ne pourront pas rembourser leurs crédits/créances à la banque ainsi que tous les loyers impayés, sans compter la dette publique comme tu le dis qui comptent plus de 2400 milliards qui ne cesse de croître chaque jour, etc...
Le phénomène sera davantage plus grave qu'en ce début d'année.

Tout marche sur la confiance actuellement sur la confiance, mais le jour où par exemple la Réserve fédérale des États-Unis cessera de prêter aux banques Françaises, ces dernières subiront un sacré effet domino.
Ça va être une catastrophe.

pehache

13 mai 2020 à 12:30

"Si saisonnalité il y a, c'est un espoir d'arriver à s'en débarrasser définitivement dans l'été"

La grippe "disparait" au primtemps pour réapparaitre à l'automne. Si saisonnalité il y a, il y a peu de raison que le sars-cov-2 disparaisse une fois pour toute. Au mieux on peut espérer une immunité de groupe qui va progressivement se mettre en place (à condition que la maladie soit immunisante, et sans préjuger des mutations du virus). POur l'instant on est largement dans l'inconnu.

pim

13 mai 2020 à 17:45

@ pehache :

Le SRAS a totalement disparu en son temps, il n'est pas réapparu à la saison suivante ; le MERS est lui toujours présent et revient à chaque saison. C'est ce que je crois avoir compris des deux premiers coronavirus. Il y en aurait quinze en tout, et le COVID-19 serait le troisième a réussir à passer la barrière de l'homme à l'animal...

... donc effectivement on ne sait pas. Va-t-il disparaître avec la nouvelle saison ? Revenir avec la prochaine saison ? Ne pas disparaître et donc c'est la fin de l'humanité telle qu'on l'a connu ? Ne pas revenir, et donc ce ne sera été qu'une année horribilis dont on pourra parler à nos petits-enfants, si on en a ? On est à la croisée des chemins.

Simplement que jusqu'à présent, tout ce que tu as écris sur ce virus depuis mi-janvier s'est révélé correct. Alors on regarde tes posts avec attention, pour connaître la suite !

iker

13 mai 2020 à 19:16

Vous paniquez pou rien, le nombre de décès est bien faible par rapport à d'autres pathologies. taux de létalité 0,2%

Rantanplan08

13 mai 2020 à 19:50

Apple fait donc tout son possible pour que ses équipes puissent rejoindre leur bureau habituel le plus rapidement possible.

Sylvain

13 mai 2020 à 19:56

Merci

pehache

13 mai 2020 à 23:30

@iker : parle aux soignants des malades du covid à l'hôpital, et on en reparle. Par ailleurs le taux de létalité personne ne le connait avec certitude pour l'instant, et pour ceux qui s'en sortent on commence à entrevoir qu'il pourrait y avoir pas mal de séquelles (respiratoires, cardiques, neurologiques...).

@Pim : j'ai eu aussi mes épisodes d'erreurs ! J'ai cru à la fable des masques inutiles, j'ai cru (pas longtemps mais bon) de façon totalement irrationnelle que ça ne sortirait pas de Chine, puis en voyant la Chine arriver à stopper presque complètement l'épidémie j'ai cru qu'on pourrait faire pareil.

On ne sait pas avec certitude pourquoi le SRAS premier du nom a (presque) disparu comme il était venu. Il semblerait que le virus ait subi une mutation qui avait affaibli son pouvoir pathogène
https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-plus-dangereux-moins-severe-coronavirus-subi-deux-mutations-importantes-80914

Pour l'instant notre sars-cov-2 a quant à lui plutôt subi une mutation qui l'a rendu plus contagieux et plus virulent. Mais si on a de la chance le scénario du sars-cov-1 peut se reproduire. Pour l'instant il y a trop d'inconnus :
- est-ce un virus qui va muter beaucoup, comme celui de la grippe ?
- est-il immunisant, et à quel point ?
- sera-t-il saisonnier ?
...

Unreal

14 mai 2020 à 00:25

@pehache De manière générale, je pense qu'il est difficile d'y voir clair avec tous les mensonges qui nous sont présentés.
Pour y voir davantage plus net, il est je pense, important de chercher de nous-mêmes car les informations que l'on peut qualifier d'intéressante sont davantage plus difficile à trouver ou sont simplement censurées.

Et pour preuve, la censure est de plus en plus mise en place et notamment sur les réseaux sociaux ( même si bien évidemment tout n'est pas vrai sur internet mais je constate que progressivement les réseaux sociaux se placent en tant que juge maitre de la vraie ou de la fausse information par des journalistes "indépendants". ) Quid du fait qu'ils trompent ou qu'ils mentent ?
Image

Sur le virus lui-même difficile de savoir le nombre de décédés mis en outre les compter soi-même, chose impossible.
Les chiffres peuvent d'ailleurs être entièrement faux, on pense souvent à la Chine mais de manière générale je tiens à rappeler quelque chose de clé sur le comptage :
Les chiffres annoncés des personnes décédées du coronavirus sont des personnes décédées avec le coronavirus.

Je vous passe les détails mais il a des personnes comptées qui se sont tout simplement suicidées, alors faut-il réellement les lier à la statistique des personnes mortes du virus, je ne crois pas.

Par ailleurs comme tu le dis Pehache, les enfants semblent présenter sur le long terme des fibroses pulmonaires ou tout du moins des dégâts plus ou moins sérieux dans les parties respiratoires.
Le professeur Didier Raoult explique qu'à ce stade, c'est encore une grande inconnue car des personnes sont tout simplement asymptomatiques et ne savent pas elles-mêmes qu'elles ont soit le virus ou soit une fibrose pulmonaire.
Alors comment détecter quelqu'un qui ne se sait pas malade ? Je pense que la réponse est en l'a testant même en ne pensant pas être malade. Mais comment faire quand les tests sont insuffisants en nombre ? il y a 700 000 tests par semaine, nous sommes 66,99 millions, je vous laisse faire le calcul du nombre de semaine que ça fait.

Bien sûr il y a encore beaucoup de certitudes et il serait difficile de répondre à toutes tes questions Pehache ( je ne suis d'ailleurs pas médecin ) mais une question à laquelle je peux apporter un début de réponse et qui encore une fois sème le doute dans beaucoup d'esprit c'est celle de l'immunité collective.
Cette dernière bien qu'elle suscite beaucoup de fantasme à ce stade, cette dernière me semble à mon avis peu faisable et pour cause en Corée du Sud je cite : "des informations venues d'Asie, en particulier de Corée du Sud, faisant état de plusieurs patients guéris, testés à nouveau positifs, soulèvent de nombreuses interrogations.". Les informations sont peut-être erronés mais ils méritent d'exister.
https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-immunite-collective-explications-samuel-alizon-specialiste-maladies-infectieuses-80603/

crysishell

14 mai 2020 à 09:40

@Unreal
Pour une fois que les réseaux sociaux font quelque chose contre la désinformation et les Fake News, qui sont sûrement l'un des plus gros fléau d'internet.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription