Les 16 Go de RAM à 125 € du MacBook Pro 13,3'', une simple erreur ?


Moins d'un mois après la sortie du nouveau MacBook Pro 13,3", Apple a subitement doublé le prix de l'option permettant de passer de 8 Go à 16 Go de mémoire vive ce week-end. Initialement proposée à 125 €, l'option est en effet passée à 250 €. Un changement difficile à avaler pour les potentiels clients comptant opter pour cette quantité de RAM plus généreuse, et une évolution d'autant plus incompréhensible que ce tarif de 125 € était justement en baisse par rapport aux précédentes générations de MacBook Pro, pour lesquelles l'option était bien facturée 250 €. Il ne s'agissait donc pas d'une adaptation à la fluctuation des cours de la mémoire.


MacBook Pro 13 pouces

Selon Apple, qui s'est expliquée auprès de The Verge, il ne s'agit que d'une « correction de prix » pour rester en accord avec la tarification de cette même option sur d'autres modèles de Macs, comme l'iMac ou le MacBook Air. Le passage initial de 250 € à 125 € pour cette option était donc vraisemblablement une erreur. Sans surprise, Apple précise que toutes les commandes passées avec le tarif de 125 € seront bien honorées.

MacBook Pro sur l'Apple Store
Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez le MacBook Pro sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (24)

nirinalumni

2 juin 2020 à 10:34

Pour rester en "accord avec la tarification", ils auraient très bien pu s'aligner sur ce MB Pro et passer l'option à 125€ sur tous les autres

fabien77880

2 juin 2020 à 11:42

Ils veulent comparer ce composant avec les autres gammes, sauf que ce composant est largement moins performant et donc largement moins cher donc pas forcement comparable dans l'absolu....
mais bon, Apple fait déjà en 2020 un effort sur les prix SSD (entamé en 2019)....en 2021 ils le feront sur le prix de la RAM

Fred4

2 juin 2020 à 11:49

L’explication fournie est foireuse. Le prix était de 100$ HT aux USA et il a aussi été doublé. Une simple erreur aurait été corrigée plus rapidement. En l’occurrence le prix de départ a vraisemblablement été fixé en appliquant un coefficient habituel sur le prix de revient, car comme le souligne The Verge il s’agit d’une mémoire de génération plus ancienne.

S’ils avaient voulu éviter d’attirer l’attention sur les prix exorbitants des options mémoires sur l’ensemble des produits, ils auraient pu doter le MBP 13 pouces de base de 16 Go de RAM ancienne génération et fixer son prix à 1624€ pour ne pas faire apparaître explicitement l’option à 125€. Son positionnement entre le MBA et le MBP 13 pouces haut de gamme aurait été bien calibré comme initialement.

Désormais ce MBP 13 pouces de base aura bien du mal à soutenir la comparaison avec le MBA pour tous les usages pouvant se satisfaire de 8 Go de RAM et avec le MBP 13 pouces haut de gamme pour les usages justifiant 16 Go de RAM.

jebster

2 juin 2020 à 12:04

Du fait de ce genre de politique de prix, je n'ai jamais acheté ou payé de ma vie un appareil Apple plein pot. En 15 ans, j'ai eu tous mes appareils en refurb, en offre étudiant, en offre spéciale ici ou là. C'est le seul moyen d'acheter chez Apple sans se faire avoir. Et ce n'est vraiment pas difficile à faire de nos jours.

nakim

2 juin 2020 à 14:06

250€ pour 8GB de RAM DDR3 supplémentaires, ça fait presque plus mal que 480€ pour 4 pauvres roulettes... complètement risible

fabien77880

2 juin 2020 à 14:26

Surtout que pour le grand public, un carte comme ça c’est 50, 60 balles maxi...
Apple doit les toucher à 30 ou 40€ et les revends 250€. 200€ de marge au moins, faut bien les arroser les 250000 arbres 🌳 de Apple campus 😁😁

Djeuz

2 juin 2020 à 15:00

Le paradoxe c'est que tout ça nous fait tousser, mais on aime tous les produits Apple. La question est : jusqu'à quel point ? J'ai quelques potes qui ont commencé à décrocher en raison des tarifs pratiqués sur les mac. Mais ils ne sont pas forcément satisfaits par la concurrence. Apple, quand tu nous tiens...

Sethenès

2 juin 2020 à 16:48

@Djeuz : Pour ma part je suis enchanté de mon switch "back" sur PC/Windows.

Windows 10 a 4 ans et il est parfait, stable. Tout ce que j'attends d'un OS. Je ne prétends pas qu'après 1 an, il était "aussi" parfait mais aujourd'hui, pour moi, il l'est ! Ca change quand même des OS qui sont éternellement en bêta et qui subissent des mises à jour annuelle totalement artificielle et inutile.

Quant au PC. J'ai acheté un PC de la marque Intel (pas seulement le CPU, tout le PC. La carte graphique est même une AMD). Ce petit PC, c'est exactement ce que devrait être le Mac Mini : petit, véloce, upgradable (mémoire + slots M.2) et une kyrielle de connecteurs : 2 connecteurs réseaux, des USB de toutes les générations, 3 connecteurs écrans, etc.

LolYangccool

2 juin 2020 à 17:22

« Ca change quand même des OS qui sont éternellement en bêta et qui subissent des mises à jour annuelle totalement artificielle et inutile. »
C'est assez mal placé de dire ça alors que sur Windows il y a 2 grosses mises mises à jour par an soit 2 fois plus que pour macOS, la 2004 est sortie il y a quelques jours d'ailleurs.

Windows 10 parfait... C'esrt pour ça qu'il y a encore régulièrement des correctifs et autres mises à jour de sécurité et de fonctionnalité.

Fromgardens

2 juin 2020 à 17:41

Je suis plutôt d'accord avec @Sethenès, les mise à jours sur MacOS sont trop fréquentes et inutiles, on gardant un version n-2 voire n-1 on se retrouve du jour au lendemain avec x logiciels qui ne fonctionnent plus c'est pénible. Sans compter des instabilités relativement importantes liée aux nouvelles versions une fois sur deux.

LolYangccool

2 juin 2020 à 18:09

Non mais vous pouvez pas dire que y'a trop de mises à jour sur macOS et que sur Windows c'est parfait, alors qu'il y a 2 fois plus de mises à jour sur Windows toutes aussi « inutiles ». C'est une question de cohérence.
Concrètement depuis 2015 Windows a certe évolué, mais rien de transcendant non plus...

LolYangccool

2 juin 2020 à 18:12

Puis Windows aussi a son lot de problèmes à chaque mise à jour bi-annuelle.
Bref, Windows comme macOS ne sont pas parfait. Loin de là.

Le message de Sethenès me fait juste penser à quelqu'un qui essaye de défendre le fait d'avoir changé de crémerie quitte à idolâtrer sa nouvelle machine pour se convaincre d'avoir fait le bon choix.

LolYangccool

2 juin 2020 à 18:24

Ce que je veux dire c'est que Sethenès est généralement très juste et neutre, mais là je trouve que son message prends clairement partie en faveur de Windows quitte à manquer d'objectivité.

Djeuz

2 juin 2020 à 19:43

@Sethenès : ayant un Thinkpad T en plus du Mac, je te rejoins sur le fait que je prends moi aussi de plus en plus de plaisir sous Windows 10. Après... j’ai un iPhone... et le mac me permet d’évoluer dans un écosystème Apple, qui pour ma part reste bien plus agréable qu’une association Windows/Androïd ou Windows/IOS. Ce n’est pas faute d’avoir essayé d’en sortir mais j’y reviens systématiquement à chaque tentative, c’est un fait. Quand tu n’as pas (trop) la contrainte budgétaire, c’est rare quand même de ne pas apprécier les produits Apple il me semble. Je cherche un vaccin et Catalina a presque réussi à tenir ce rôle. Si les tarifs continuent dans cette direction et que MacOS n’est pas d’avantage bichonné dans les années à venir, il y a des chances que les gens passent sous Windows ou restent chez Apple mais sous iPadOS je pense.

matt

2 juin 2020 à 22:59

Donc la ram était pas cher juste le temps que tous les médias et youtubeurs clament que ce MacBook soit une bonne affaire !
Et quand Apple a eu sa dose, ils ré-augmentent les prix ... Ils sont fort quand même, ça c’est du marketing next level haha

Sethenès

3 juin 2020 à 03:08

Pour ma part, je compare les mise à jour de Windows 10 aux mises à jour d'une même version d'OSX. Les deux sont utiles.

Ce qui est pour ma part inutile, c'est la nouvelle version annuelle d'OSX. C'est un rythme beaucoup trop rapide. Une version devrait "au moins" tenir 2 ans. 6 mois de "tuning" et ensuite 18 mois de stabilité.

Et ce n'est pas "totalement" idiot comme point de vue car il suffit de regarder l'historique d'OSX 10 :
10.4 : 2006
10.5 : 2008
10.6 : 2010
10.7 : 2012

A partir de cette date, il y a une nouvelle version chaque année, qui est "comme par hasard" calée sur celle d'iOS.

Il faut quand même reconnaître que la 10.6.8 a été longtemps vue comme une très bonne version d'OSX. Pour moi, ce n'est pas un hasard. C'est parce qu'à partir de la version suivante, Apple a adopté ce rythme annuel qui ne se justifie pas et est contre-productif.

La 10.6.8, c'est ça : une version aboutie d'une génération d'un OS.

Et ça, c'est ce qu'est Windows 10 aujourd'hui, après 4 ans. Cet OS est abouti. Je ne prétends pas que s'il y a(vait) un Windows 11 il ne lui faudra(it) pas aussi un an pour se stabiliser. Mais en attendant moi, cette stabilité me plait.

Et un point qui me gênait beaucoup chez Apple, c'était l'absence de certaines mises à jour pour les systèmes des années précédentes si l'ordinateur était compatible avec une version plus récente qu'on ne voulait pas installée. Mais Apple n'est pas la seule. Synology fait pareil et ça me dérange aussi !

bunios

3 juin 2020 à 06:21

Je trouve aussi que les versions de macos x sont nettement instable qu'auparavant. Comme le souligne fort justement 10.6.8 fut l'un des plus stable de mac os x. Chaque année un nouvel os c'est trop rapide. On le voit par exemple pour Catalina qui n'est un os fini. .

Bref, je plussois sur le fait qu'apple revienne a un rythme de 2 ans. C'est plus sain. Comme le dit sethenes 6 mois pour le debugger et le reste sera plus stable.

Pour Windows je prefere le 7. Je ne suis pas un spécialiste de Windows.

A, +

pehache

3 juin 2020 à 08:22

@Sethenes : oui, mais non... Les MAJ bi-annuelles de W10 sont des MAJ fonctionnelles, et entre les deux il y a les MAJ mensuelles correctives et de sécurité. Les MAJ bi-annuelles de W10 sont donc tout à fait comparables aux MAJ majeures de macOS (10.14, 10.15...).

LolYangccool

3 juin 2020 à 09:03

Sethenes : 10.6 c’est 2009 et 10.7 2011.

LolYangccool

3 juin 2020 à 09:09

D’accord avec pehache c’est ce que je voulais dire. Les mises à jour de fonctionnalités de Windows qui sortent deux fois par an c’est pareil que les nouvelles versions de macOS chaque année.
C’est pour ça que je dit qu’il y a deux fois plus de mise à jour sur Windows que sur macOS. Donc ce n’est pas la nouvelle version de macOS qui arrive chaque année qui pose problème. Si ça marche selon toi deux fois par an pour Windows, de ce que tu dis, pourquoi ça ne pourrait pas fonctionner avec macOS 1 fois par an ? Je ne dis pas que ça fonctionne, je dis que ça pourrait fonctionner.
Le problème est ailleurs à mon avis, le manque de stabilité n’est pas dû à ça du coup, reste à trouver à quoi.

Puis je le répète mais les mises à jour de fonctionnalités sur Windows apportent aussi souvent leur lot de problème.

LolYangccool

3 juin 2020 à 09:10

(Et 10.5 c’est 2007 aussi, désolé pour le triple post)

Sethenès

3 juin 2020 à 11:22

LYC : 2007, 2009 et 2011, c'est bien un écart de 2 ans à chaque fois.

Qu'il y ait certaines mise à jour, je ne le discute pas mais c'est quand même moins radical qu'avec OSX.

La meilleure preuve qu'il y a bel et bien une différence de fond, c'est que chaque version d'OSX apporte son lot de machine qui ne sont plus supportées. Et ça, à ma connaissance, ce n'est pas le cas avec les révision bisannuelle de Windows.

Revan

3 juin 2020 à 13:11

C'est parce que Apple sait mieux que toi si ta machine est bonne pour leur OS voyons. Tu n'as pas le droit d'essayer et de décider de revenir en arrière. C'est tout le principe d'un écosystème muselé.

Sethenès

3 juin 2020 à 15:38

Ceci dit, je reconnais aussi certaines qualités à cette politique de mise à jour que je qualifierais de "culture de la bêta".

Force est de constater qu'à peine une version stable sortie, ils planchent déjà sur la version suivante. C'est une approche "structurante" pour l'entreprise, c'est évident. Pour ma part, je la trouve globalement négative et j'ai expliqué pourquoi mais elle a aussi quelques avantages.

Si dans quelques années, Microsoft fini par sortir une nouvelle version renveloppée à partir d'une feuille blanche, il faut craindre que les premières bêtas soient *vraiment* des bêta, c'est à dire que non seulement le programme sera en bêta mais qu'ils tâtonneront pour gérer la phase de développement.

Si le soft est libéré trop tôt, les utilisateurs en pâtiront. C'est typiquement ce qu'il s'est passé à la sortie de de Windows 10 où les critiques fusaient sur des mises à jour intempestives jusqu'à justement (me semble-t-il) que Microsoft ne les regroupent dans ces mises à jour semestrielles. Pour les utilisateurs, il faut espérer qu'une éventuelle version 11 soit largement testée avant d'être commercialisée.

Mais c'est "aussi" un point en faveur de Microsoft : ils apprennent de leurs erreurs. Combien de fois n'ont-ils pas annoncé la fin de Windows 7 pour à chaque fois redonner du mou. C'est quand même une approche pragmatique qui tient compte du besoin de l'utilisateur. Sur ce point, c'est clair. Apple aurait tranché dans le lard et supprimé Windows 7, point. Et même si on peut discuter sur certaines décisions (DVD, USB, ...), il y en a quand même d'autres qui sont injustifiables (et sur lesquelles ils finissent quand même par revenir des années plus tard).

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription