Tim Cook publie une lettre ouverte contre le racisme


Les événements survenus aux États-Unis suite à la mort de George Floyd à Minneapolis le 25 mai 2020 prennent une ampleur considérable, historique même. Jusqu'ici restée discrète sur le sujet, Apple s'est officiellement exprimée aujourd'hui par le biais d'une lettre ouverte de Tim Cook publiée sur la page d'accueil de son site web. « Il y a aujourd'hui une douleur profondément marquée dans l'âme de notre nation et dans les coeurs de millions de gens. », indique le DG d'Apple en préambule, reconnaissant le besoin « de reconnaître la peur, la douleur et l'indignation provoquées à raison par le meurtre insensé de George Floyd et une bien plus longue Histoire de racisme. »

Tim Cook délivre un long message dénonçant toutes les formes de racisme et de discrimination, reconnaissant la peur que certains peuvent avoir, « la peur la plus cruelle de toutes, celle que l'on ressent dans sa propre peau ». Apple s'est toujours construite dans la diversité, très présente dans ses rangs aujourd'hui. Dans la version interne de cette lettre ouverte, Tim Cook s'adresse directement aux employés issus de minorités : « À tous nos collègues qui souffrent en ce moment, sachez que vous n'êtes pas seuls et que nous avons les ressources pour vous aider ». Apple fait par exemple des dons à des associations de lutte contre le racisme (et s'engage à doubler les donations faites par ses employés), aide les écoles défavorisées, et promeut globalement la diversité et l'ouverture aux autres en interne.


Tim Cook lettre ouverte contre le racisme

« À la communauté Noire — nous vous voyons. Vous avez de l'importance, et vos vies ont de l'importance. » Pour le patron d'Apple, « c'est un moment où beaucoup de monde ne veut rien de plus qu'un retour à la normale, ou à un status quo qui n'est confortable que si nous détournons le regard de l'injustice », qualifiant la mort de George Floyd de choquante, « la preuve tragique que nous devons aspirer à plus qu'un futur "normal", et en construire un qui soit en accord avec les plus haut idéaux d'égalité et de justice ». Vous pouvez retrouver la lettre ouverte complète de Tim Cook, en anglais, sur cette page.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Vos réactions (38)

Horaels

4 juin 2020 à 17:51

C'est vraiment le sujet casse-figure.

C'est un risque qu'il prend en faisant cette lettre ouverte étant donné la division actuelle des États-Unis.

Odawin

4 juin 2020 à 18:10

Magnifique, le nouveau truc à la mode pour occuper les gens.

Il y a eu les feux de forêt en Australie en début d’année, après on a bouffer du coronavirus pendant 3 mois et maintenant ça pendant quelques semaines. Puis on en parlera plus, replace par autre chose et la vie continuera son court normal et rien ne changera

VanZoo

4 juin 2020 à 19:40

Toujours l'exploitation de l'humain par l'humain, toujours l'exploitation folle de la Terre... Le congolais qui crève au fond de sa mine pour les minerais si utiles à Apple n'aura pas le droit à un Tweet !!!
Voilà, tu as le choix entre un capitalisme raciste/misogyne et un capitalisme coooool

So0paman

4 juin 2020 à 23:54

@VanZoo : Un peu hypocrite comme réflexion venant d’un client fidèle de la marque que tu sembles être...

Si il y des Congolais exploités pour du minerai afin de fabriquer des iPhone et autre, c’est parce qu’il y des gens qui les achètent.

Elpianiste

5 juin 2020 à 02:39

@Soopaman je pense que le plus hypocrite de tous ça reste quand mêmes Cook. Une figure emblématique d’une entreprise qui, au même titre que les autres, ont la main mise sur l’evolution d’une informatique propre à nous abrutir et nous asservir avec, et ça c’est fort, notre entière consentement. Personnellement je commence à en avoir ras le bol de voir tous ces moutons qui se sentent une âme d’en justicier à mettre une image noire pour soutenir un mouvement. Et le pire c’est que si on n’en le fait pas, on est un gros méchant raciste. En revanche personne n’est allé manifesté dans la rue pour s’insurger de voir des gouvernements sortir des centaines de milliards de bulle pas pour sauver de l’argent qui n’existe pas...
Bref. Tout ça pour dire que bien que je n’en suis pas toujours d’accord avec @Vanzoo, je trouve qu’il tape correctement dans le juste...

VanZoo

5 juin 2020 à 03:32

@Soopaman, je vis dans un monde que je n’ai pas choisi. Aller vivre en ermite dans une forêt ?
Je suis client mais je n’ai pas son hypocrisie. Je ne prétends pas améliorer le monde en achetant du Apple. Le responsable n’est pas le client ; je suis un citoyen, pas un consommateur.
Certes différents produits Apple ont eu des impacts majeurs. Et l’iPhone a eu un impact cognitif colossal sur le monde entier. Peut-être ont-ils en quelque sorte ébranlé la matrice, modifier les paradigmes. Mais cela ne veut pas dire que le Monde s’en est trouvé meilleur. Loin de là ! (sinon pour les actionnaires)

pehache

5 juin 2020 à 08:08

@Vanzoo "Le responsable n’est pas le client ; je suis un citoyen, pas un consommateur."

Bien sûr que le client est aussi responsable, c'est trop facile sinon. Et "pas consommateur" avec un iPhone tous les ans ? Oui je sais, "outil de travail", tout ça, mais je ne suis même pas sûr que ça te convainque toi-même !

Cmoi

5 juin 2020 à 08:21

Ce n'est pas "un meurtre"...Ou alors il voulait le tuer devant les smartphones des badauds? C'est une bavure, il ne voulait pas le tuer, il voulait le maîtriser mais il ne l'a pas fait de la meilleure des façons. Après, il est vrai qu'il affirmait ne pas pouvoir respirer mais beaucoup d'interpellés disent la même chose (ou "vous me faites mal") pour prendre la fuite ou agresser un policier.

Cmoi

5 juin 2020 à 08:31

Quant à la communication des entreprises...Il paraît que ça a bien marché sur le sujet du Racisme pour Nike avec le joueur de football américain Colin Kaepernick mais moins pour Pepsi avec une autre pub sur le sujet.

Pour moi, tout ça n'est que de la récupération. Les entreprises n'ont pas à rentrer dans ses sujets (comme les droits LGBT+ et j'en passe...).

pehache

5 juin 2020 à 08:55

Cmoi : "Ce n'est pas "un meurtre"...il voulait le maîtriser... beaucoup d'interpellés disent la même chose (ou "vous me faites mal") pour prendre la fuite ou agresser un policier"

Mais bien sûr, le gars menotté à terre face contre sol risquait face à quatre policiers armés de prendre la fuite ou de les agresser, très crédible. Tu en as d'autres dans le genre ? Et tu m'expliqueras où cette technique de maîtrise en écrasant le cou avec le genou, est enseignée.

spiegel

5 juin 2020 à 08:59

@cmoi je ne vois pas comment une personne menottée et allongée au sol est une menace ? Et même si la personne se débat un peu, le policier n’a pas à lui écrasé le cou/tête pendant plusieurs minutes.
Pour rappel cette méthode d’interpellation est interdite dans de nombreux pays car dangereuse.

So0paman

5 juin 2020 à 09:45

@Vanzoo : Il y a quand même un monde entre « vivre en ermite en forêt », et surconsommer (changer d’iPhone tous les ans par exemple) en allant dire que ça n’est pas ta faute si la marque a des agissements peu éthiques derrière. C’est se dédouaner de toute responsabilité, alors que tu participes activement à ça. Le Congolais au fond de sa mine qui se tue à extraire du minerais, tous les ans il en extrait un peu pour toi quoique tu veuilles en penser.

Comme disait Coluche : « Quand on pense qu’il suffirait que les gens n’achètent plus pour que ça ne se vende pas ». Et j’ajouterai que si ça ne se vend plus : ça ne se produira plus, ou moins en tout cas.

Donc bien sur que si, le client est responsable, il achète en connaissance de cause. Bonne nouvelle il y a plein de solutions pour s’améliorer : Acheter éthique (Fairphone), acheter en occasion/reconditionné, garder son Smartphone le plus longtemps possible (3/4 ans me parait être un minimum aujourd’hui), réparer au lieu de changer quand c’est cassé etc...

Je ne suis pas moralisateur, chacun fait ce qu’il veut et moi même je ne suis pas irréprochable même si j’essaye au maximum. Par contre je pense que celui qui ne fait pas ces « efforts » ne devrait pas se permettre de critiquer des agissements d’exploitation. Sinon c’est top facile comme dit Pehache.

magister

5 juin 2020 à 11:42

Tim Cook est malin : il a pris le temps de sentir vers où allaient souffler les vents dominants avant d'intervenir sur le sujet...Et voilà comment on se constitue une belle image de chevalier blanc en prenant peu de risques. Dommage que l'on en sache trop sur Apple et ses méthodes pour être dupe !

VanZoo

5 juin 2020 à 14:39

Ce n’est pas bien compliqué à comprendre. Je change d’IPhone tous les ans. Ok. Mais celui que je vends va à quelqu’un qui en aurait de toute façon acheté un... = c’est systémique et matricielle = je ne suis pas seulement un consommateur mais donc un citoyen (c’est à dire en capacité collective d’infléchir le système)
Achèterions-nous collectivement plus d’IPhones s’ils étaient produits dans le respect des êtres Humains ? Non. Parce qu’il faut changer de paradigme. Seul les citoyens le peuvent (prenant en compte le matérialisme historique)

VanZoo

5 juin 2020 à 14:51

Si on compte sur l'action individuelle pour changer le Monde... dans 1000ans, rien n'aura changé.
Pourquoi Apple se préoccupe de l'écologie ? Parce que sa cible clientèle y est sensible.

matt

5 juin 2020 à 15:42

Mouais on la connais tous l’hypocrisie d’Apple ... c’est pas une raison pour ne pas accepter un message pacifique comme celui là. Personnellement j’accueille avec plaisir ce message, je préfère ça qu’ils ne s’expriment pas du tout ! Et c’est plus intelligent je trouve que les hashtags et les carrés noir sur les réseaux !

Cowboy

5 juin 2020 à 15:58

Quel cynisme! Tim Cook prend position et on le critique. Il aurait pu fermer sa gueule et compter ses millions mais non, il s’expose et sa compagnie avec lui. C’est méritoire. Où sont les Jeff Bezos, Elon Musk, Warren Buffett? Ils se taisent et c’est leur droit. Allez voir dans un Apple Store et vous verrez des gens de toutes les origines qui s’entraident et aident leurs clients. Oui ils gagnent des sous, mais ils le font de la manière la plus éthique possible. Je ne sais pas si les mineurs du Congo sont maltraités ou pas, mais ce n’est pas une mine Apple que je sache.

Ça fait 400 ans que les Noirs sont maltraités et méprisés en Amérique et ailleurs. Je serais à leur place je serais moi aussi révolté car il y a de quoi. Il faut que ça cesse et il faut que ça commence chacun pour soi. Qu’Apple supporte cette cause, hé bien tant mieux. Je dis Bravo Tim, et merci de prendre action.

Cowboy

5 juin 2020 à 16:26

@VanZoo: c’est pas faux. Mais il y a une couple d’années, à un groupe d’actionnaires qui voulaient qu’Apple mette moins d’argent en environnement, Tim a répondu: “Si vous n’êtes pas satisfaits du rendement d’Apple, vous avez le choix de mettre votre argent ailleurs.” Cet après-midi AAPL est à plus de 326$. En tant qu’actionnaire je suis ravi qu’Apple joue un rôle dans la société et en environnement. Ceci dit, j’aimerais qu’ils payent plus de taxes mais ça c’est du ressort des gouvernements. Je paye mes impôts comme on me le demande mais je ne fais pas exprès d’en rajouter. Même chose pour eux.

Cmoi

5 juin 2020 à 17:39

@Spiegel -> Cette technique d'interpellation ne doit pas être interdite aux États-Unis...

@Pehache -> Il se lève menotté et il se barre en courant...mais il peut aussi craché sur le policier. L'interpellation ne se termine pas uniquement par un homme menotté même en France.

Je ne pense pas que le policier souhaite tuer quelqu'un en étant enregistrer, car les 4 policiers inculpés voyaient bien qu'ils étaient filmés par les badauds.

VanZoo

5 juin 2020 à 18:45

@Cmoi, es-tu au courant du passé plus que chargé du dit flic ?
Sinon, tu les défends quoiqu’il arrive ? T’es flic, ton père l’est ? Ou peut-être le costume ou l’autorité te font bander...

Cmoi

5 juin 2020 à 19:49

@VanZoo -> D'après son "C.V" c'était un bourrin mais cela ne signifie pas qu'il voulait le tuer. Voulait-il le tuer avec des caméras en train de le filmer? Ça ne tient pas la route...on a vu plus discret!

Sinon, tu savais que l'interpellé avait de artériosclérose et hypertension artérielle; et une intoxication au fentanyl (usage récent d'une drogue de synthèse). Ce qui avec le placage et l'immobilisation a contribué à sa mort (selon l'autopsie).

Quant à tes commentaires "anti-flic", je pense qu'ils en disent long sur toi.
(et non, je n'ai pas de famille dans la police, et je ne suis pas gay).

pehache

5 juin 2020 à 20:18

@Cmoi : Faut arrêter de raconter n'importe quoi ! Le flic ne desserre à aucun moment sa pression sur le cou alors qu'il est devenu évident que le mec ne bouge plus, et alors qu'ils ont déjà appelé une ambulance. Je pense au contraire que le flic sait très bien ce qu'il fait, et se dit simplement que si le mec clamse ça passera au pire pour une bavure.

Sinon, fait exceptionnel, une association professionnelle US (mais de portée mondiale) dont je suis membre a envoyé à tous ses menbres un message de son président pour affirmer son rejet du racisme et de toutes les dicriminations. C'est un milieu professionnel traditionnellement (très) conservateur, et par ailleurs ce n'est pas leur genre de prendre position habituellement sur des sujets politiques ou de société. Alors s'ils le font c'est que les évènements en cours là-bas dépassent ceux consécutifs à une "simple bavure".

Vanzoo : "Si on compte sur l'action individuelle pour changer le Monde... dans 1000ans, rien n'aura changé"

Si on ne compte QUE sur ça, sans doute.... Mais en tant qu'individus on participe au fonctionnement de l'ensemble, et je répète que c'est un peu facile de se dédouaner de toute responsabilité.

Vanzoo : "Je change d’IPhone tous les ans. Ok. Mais celui que je vends va à quelqu’un qui en aurait de toute façon acheté un"

Raisonnement biaisé... Au bout de la chaîne il y a quelqu'un qui met à la poubelle un smartphone parfaitement fonctionnel, juste parce qu'il trouve facilement et pas trop cher sur le marché de l'occasion. C'est mathématique : si on gardait tous nos smartphones 2 fois plus longtemps, il y aurait besoin d'en fabriquer 2 fois moins chaque année.

Sethenès

5 juin 2020 à 20:20

S'il est aujourd'hui en prison, alors qu'il est présumé innocent, c'est que la justice estime que les charges sont suffisantes pour l'y maintenir.

Si un policier se trouve dans cette situation, c'est quand même que quelque chose de totalement anormal s'est produit. C'est en tout cas ce que la décision du juge indique.

Pour ce qui est de la position d'Apple, elle se discute. Je la trouve quand même courageuse dans la mesure où on sait bien vers où le coeur de l'hôte de la maison blanche penche et qu'il y a quand même une bonne probabilité qu'il rempile pour 4 ans.

Et il n'est pas du genre à oublier.

Cmoi

5 juin 2020 à 22:07

@Pehache -> Ne pas desserrer la position ne veut pas dire qu'il souhaitait le "finir" mais continuer à le neutraliser.

Donc, selon vous, il aurait voulu simplement le liquider par plaisir? Tout en sachant qu'il était filmé par pleins de badauds, et en sachant très bien que les images allaient tourner, et peu favorables à sa défense.

Il aurait pu le tuer pour qu'il ne parle pas de son arrestation, ça c'est possible...mais pas devant autant de gens en train de filmer comme témoins. C'est certainement une brute mais tout de même pas aussi bête.

Sethenès

5 juin 2020 à 23:49

Il n'est pas accusé d'assassinat (meurtre avec préméditation).

La question posée est de savoir si "raisonnablement" tout être humain (qui dispose en plus d'une formation particulière) ne doit pas savoir qu'appuyer sur la cage thoracique d'un individu peut entraîner sa mort.

Il y a quand même une distance entre l'homicide involontaire qui présuppose justement que raisonnablement on n'était pas dans une situation potentiellement mortelle. Par exemple, un coup de poing qui fait vaciller la personne et que la tête de celle-ci heurte malencontreusement le bord du trottoir. Bien que dans mon exemple, ce serait, je pense qualifié de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans l'intention de tuer.

Dans le cas d'un policier, formé, en plus entouré de 4 collègues, la question se pose quand même s'il n'avait aucune autre manière, après l'avoir neutralisé de s'assurer de sa personne. Il est probable qu'un jury devra se prononcer.

A titre d'exemple, les attaques qu'une boxeur pro ou semi-pro porte avec ses poings sont considérés comme des attaques à mains armées. Donc, il y a bien une modulation qui tient compte de la situation individuelle.

pehache

6 juin 2020 à 00:24

@Cmoi : je pense que tu sous-estimes d'une part le niveau de racisme qui peut exister dans certains cas aux USA (et qui n'a rien à voir avec ce qu'on peut rencontrer en France, où c'est plus de l'ordre de la xénophobie que du vrai racisme), et d'autre part le sentiment d'impunité qui doit exister quand années après années les cas de noirs abattus par des policiers ne débouchent que très rarement sur des condamnations.

spiegel

6 juin 2020 à 12:16

@sethenès l’exemple du boxeur est bon. Et c’est valable pour tous les professeurs d’art martiaux. Ils sont considérés différemment ils doivent être encore plus maitre de leur mouvement.
Et pour un policier cela est de même, ils sont sensés être entraînés à ces situations. Et donc ils sont sensés maîtriser leurs gestes. Ils n’ont pas le droit de blesser un civile. Et encore moins de tuer.
@cmoi si tu penses que le policier n’est pas responsable c’est ton droit. Mais dans ce cas on n’a pas vu les mêmes images.

Cmoi

6 juin 2020 à 13:36

@Spiegel -> Je n'ai pas dit qu'il n'était pas responsable...mais qu'il n'a pas voulu le tuer.

Cmoi

6 juin 2020 à 13:39

Responsable d'un usage abusif de la force.

Sethenès

6 juin 2020 à 13:47

Je comprends Cmoi, mais c'est trop facile. Parce qu'avec ton raisonnement, on ne peut plus jamais accuser de meurtre quelqu'un qui poignarde un autre, à moins que le cœur ne soit expressément visé. Même un coup dans le ventre peut-être fatal si une artère vitale est sectionnée.

Il y a des "bonnes pratiques" qu'on lui a enseigné en lui martelant plus que probablement que s'en écarter pouvait avoir des conséquences dramatiques.

Il s'en est sciemment et durablement écarté (ce n'est pas un coup malheureux, c'est long, déterminé, ...) et il savait que cela pouvait avoir des conséquences mortelles.

Il est donc bien responsable de cette mort qu'il aurait pu éviter. A force d'être borderline et de se croire tout permis, ça fini tôt ou tard par arriver.

Et le fait d'être policier et entraîné est une circonstance aggravante.

Sethenès

6 juin 2020 à 13:50

(j'ajoute que oui, la loi est aussi dissuasive car cela sauve de vie. C'est peut-être injuste à tes yeux mais si on joue avec la vie des gens, même sans volonté de les tuer, et que le pire survient, on a quand même joué avec leur vie et on doit être puni pour cela).

pehache

6 juin 2020 à 14:25

@Sethenes : c'est exactement ça, le policier ne pouvait pas ignorer les conséquences possibles de son geste (parce qu'il est formé pour ça, et parce que ce n'est pas dans le feu de l'action), il a donc a minima sciemment joué avec la vie de sa victime. Le qualificatif d'assassinat ("meutre au 2ème degré" dans la terminologie US) doit donc s'appliquer.

Cmoi

6 juin 2020 à 14:35

@Sethenès -> Le problème se situe sur les techniques d'interpellation/immobilisation de la part des policiers américains. Si le policier s'est permis la technique d'immobilisation au niveau du cou "neck restraints" (surtout devant les badauds en train de filmer), c'est parce qu'elle est utilisée dans les forces de l'ordre US, et je ne veux pas dire par là que c'est une super technique.

Selon NBC News, les policiers de Minneapolis ont, depuis 2015, provoqué la perte de connaissance de personnes (en majorité des hommes de moins de 40 ans) à 44 reprises en recourant aux techniques d'immobilisation au niveau du cou.

spiegel

6 juin 2020 à 15:38

Pour compléter mon propos, plusieurs villes des États Unis ont interdit cette méthode dont Los Angeles.

Cmoi

6 juin 2020 à 20:20

@spiegel -> Pas vraiment, la Police de Los Angeles interdit l'étouffement mais l'utilise depuis des années dans le cadre d'une procédure standard. Les officiers sont autorisés à l'utiliser dans certaines circonstances.

Cmoi

6 juin 2020 à 20:37

Et la Police de Minneapolis, ville démocrate et État démocrate depuis des lustres...a réalisé depuis 2015, 237 "neck restraints".

Cmoi

6 juin 2020 à 20:40

NB: Ville dans l'État du Minnessota.

Sethenès

6 juin 2020 à 20:51

J'imagine que les juges américains sont conscient de ces pratiques. Je pense d'ailleurs que les semaines qui viennent seront décisives sur ce point. On verra s'il y a un revirement dans l'autorisation de recourir à ces techniques (qui alors seraient considérées comme dangereuses, ce qui pourrait aider l'accusé) ou au contraire si elles sont maintenues inchangées (ce qui au contraire pourrait, j'insiste pourrait, laisser entendre que l'utilisation n'a pas été conformes aux recommandationx).

Si on part du principe que les juges sont au courant de ces pratiques, on peut raisonnablement considérer qu'il y a matière à discuter des faits sinon cette personne ne dormirait pas en prison aujourd'hui et ses 4 collègues ne seraient pas accusés à leur tour.

En Belgique, l'euthanasie est permise mais très encadrée. Récemment plusieurs médecins ont été jugé (et acquitté) dans un procès retentissant car il y avait eu certains liberté prises avec la loi.

Les pratiques "délicates" doivent être très encadrées justement afin que les débordements soient évités. Et s'ils surviennent ... des sanctions doivent tomber, sanctions à la hauteur des conséquences (à conditions bien sûr qu'elles le soient).

J'imagine que ces conséquences étaient prévisibles, mais cette question sera probablement au coeur du procès qui viendra probablement dans les mois ou les années qui viennent.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription