La transition du Mac vers ARM serait bien annoncée à la WWDC 2020


C'est bien à l'occasion de la WWDC 2020, qui se tiendra ce 22 juin, qu'Apple annoncerait officiellement la transition de ses ordinateurs vers l'architecture ARM. Le célèbre journaliste Mark Gurman affirme aujourd'hui sur Bloomberg qu'Apple profitera bien de cet événement consacré aux développeurs pour donner à ces derniers les outils leur permettant se préparer à cette petite révolution. Les premiers ordinateurs équipés de puces ARM directement conçues par Apple seraient prévus pour le début d'année 2021.

Selon Mark Gurman, les premières machines intègreraient un dérivé de la puce Apple A14 de l'iPhone 12. Il semble probable qu'Apple commence cette transition avec un ordinateur portable, qui pourrait fortement gagner en autonomie (voire en finesse) sans perdre en puissance — les performances graphiques pourraient même nettement augmenter, tout comme les fonctionnalités d'intelligence artificielle. Satisfaite de ses différents tests sur les évolutions à venir de l'architecture ARM, Apple s'apprêterait en tout cas à basculer l'intégralité de sa gamme sur des puces maison ; Intel serait à terme entièrement écarté, du MacBook Air au Mac Pro.


WWDC 2020 Ready Set Code

Nom de code Kalamata, cette transition à venir serait sans surprise extrêmement ambitieuse, nécessitant une énorme adaptation logicielle à la fois de macOS et des développeurs d'applications même si un émulateur permettant aux logiciels actuels de fonctionner sera sans doute de la partie, comme Rosetta lors de la transition de PowerPC vers Intel amorcée en 2005. C'est pourquoi une annonce avec plusieurs mois d'avance sur l'arrivée des premiers ordinateurs est inévitable.

Cela fait de longues années que les rumeurs prennent de l'ampleur, au fur et à mesure des progrès réalisés sur les puces ARM qui équipent l'iPhone et l'iPad. Comme pour l'abandon des processeurs PowerPC il y a quinze ans, Apple aurait pris la décision d'entamer cette nouvelle transition il y a déjà plusieurs années, constatant qu'Intel peinait de plus en plus à faire progresser ses processeurs Core. Au-delà de la puissance brute, Apple serait confiante dans sa capacité à offrir une bien meilleure efficacité énergétique et à mieux adapter ses puces à ses besoins spécifiques.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

Retrouvez les produits d'Apple sur notre comparateur de prix.

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (20)

fabien77880

9 juin 2020 à 13:58

Fini les excuses « c’est pas ma faute, c’est Intel »

LolYangccool

9 juin 2020 à 14:05

Je suis très curieux, mais en même temps je me dis que du coup, acheter un iMac après le renouvellement de ce mois-ci, s'il a bien lieu, n'est peut-être pas une bonne idée, si dans 1 an ou 1 an et demis ils passent sous ARM...

luciano73

9 juin 2020 à 14:18

@LolYangccool : pas dit que les iMac passent rapidement sous ARM, les principaux avantages étant la taille réduite et surtout la consommation contenue, c'est intéressant pour les laptops mais pour les iMac c'est surtout la puissance qui prime. Hâte de voir ce que ça peut donner en tout cas !

LolYangccool

9 juin 2020 à 14:26

Je suis d'accord, mais ils finiront par y passer. Si Apple fait comme en 2005, dans 1 an toutes les machines sont sous ARM.
Si déjà on a un MacBook 12 coeurs comme le laisse penser les rumeurs, j'imagine que les iMac auront beaucoup plus de coeurs.
Très impatient ! Cette keynote et l'année à venir seront surement très intéressante en terme de nouveautés.

LolYangccool

9 juin 2020 à 14:50

Peut-être qu'Apple proposera une réduction sur un Mac ARM pour les développeurs enregistrés, afin qu'ils puissent tester leurs projets, comme ils l'ont fait avec l'eGPU il y a quelques années.

So0paman

9 juin 2020 à 15:19

Quand je vois les performances de mon iPad Pro, qui sans système de refroidissement me permet de faire du montage 4K 60 Fps sans proxy avec une fluidité impressionnante, je n'ai aucun doute sur la pertinence de ce choix.

Par contre quel chantier au niveau logiciel, c'est quand même une sacré prise de risque à moins que l'émulation de l'architecture des CPU Intel soit parfaitement faite au moins pour la période de transition.

Bon là bonne nouvelle c'est pour l'iPad qui risque de sacrément en profiter lui aussi, les développeurs porteront leurs applications dessus bien plus facilement j'imagine.

fabien77880

9 juin 2020 à 16:47

Ah nan mais dès que les MBP16 auront leur ARM, l’iMac va de suite prendre le pas....l’objectif d’Apple est clair, avoir un contrôle absolu sur ses device.
Du coup :
-début 2021 le MB12 ARM
-Automne 2021 les MBP
-début 2022 iMac
Comme toi LOL, est-ce stratégique d’investir dans un iMac quand on voit la transition qui arrive...alors oui, l’iMac de demain sera largement capable de tenir les 5 ans qui arrivent mais ça sent la frustration dans 2 ou 3 ans avec un iMac puce ARM et là difficile pour la revente ...

Sethenès

9 juin 2020 à 17:38

Je suis perplexe. Je ne suis pas Anti-Arm "par principe", je suis le premier à reconnaitre que dans un iPad, c'est l'idéal. Au point que je n'avais même jamais envisagé un iPad "Intel" avant d'écrire cette intervention.

Là où je suis plus sceptique c'est sur l'intérêt d'un ordinateur (élargissons au PC) ARM. A part pour les ultra-portables où effectivement, l'autonomie de l'ARM est un avantage, je ne vois pas ce qu'on a à y gagner. Qu'est-ce qui est "si" décisif par rapporte à Intel qui justifie cette révolution ?

Si on me rétorque la puissance par watts, je dis OK. Mais donnez-moi des exemples où vous avez besoin de puissance (pendant une certaine durée car charger une page web en 0,01 ou en 0,004 s ne va pas changer grand chose) et où vous ne pouvez pas le cas échéant vous connecter au secteur ? Donnez-moi un exemple où un possesseur de MBP 16" octocoeur va gagner à avoir une puce ARM plutôt qu'une puce Intel.

Si on s'intéresse aux PC fixes, c'est encore pire. Car même l'argument "consommation = dissipation" devient moins pertinent dans la mesure où il suffit d'améliorer le refroidissement.

Ce qui me laisse perplexe, c'est que je pense qu'il y a une supposition cachée qui peut se résumer en gros par : les ARM rattrapent Intel très rapidement donc quand ils l'auront rattrapé, ils vont le dépasser et le laisser sur place.

Permettez-moi d'être sceptique. Pas plus tard que la semaine passée, il y a eu une news à ce sujet. Samsung a sorti il y a quasiment un an, le Galaxy Book S, un portable 13,3" sous Windows 10 et équipé d'un processeur ARM. Il y a une semaine à peine, ils viennent d'annoncer que cette machine sera également proposée avec un CPU Intel. Source : https://macbidouille.com/news/2020/06/01/samsung-lance-une-version-intel-de-son-galaxy-book-s

Cela, c'est factuel. Je suis là aussi preneur d'une explication pour qui en a une. Mais pour moi, ce n'est quand même pas une nouvelle *si* positive que cela pour les PC ARMs.

LolYangccool

9 juin 2020 à 17:45

@fabien : Je pense du coup encore attendre pour renouveler mon Mac Pro par un iMac. Et je prendrai sûrement un portable avant du coup, en premier lieu. Un 12 pouces avec 8 cœurs ça pourrait être intéressant.

Rag71

9 juin 2020 à 18:42

Je n’arrive pas à savoir si c’est une bonne nouvelle ou pas...
Si je devais renouveler mon iMac, je crois que j’envisagerai un retour sur pc...

LolYangccool

9 juin 2020 à 18:54

Moi pas. macOS4Ever, aussi longtemps que ça sera possible.

pehache

9 juin 2020 à 19:02

S0opaman : "Bon là bonne nouvelle c'est pour l'iPad qui risque de sacrément en profiter lui aussi, les développeurs porteront leurs applications dessus bien plus facilement j'imagine."

Non, rien à voir. Un développeur n'écrit pas "pour x86" ou "pour ARM", mais "pour macOS" ou "pour iOS".

Cmoi

9 juin 2020 à 22:10

Bof, moi l'ARM ça m'enthousiasme pas trop sur ordi...La transition, les bugs et tout ça, j'ai pas trop envie d'essuyer les plâtres...Et je suis assez sceptique sur l'autonomie (l'intérêt principal), c'est-à-dire que je ne suis pas certain que le gain sera si grand...car puce bien plus puissante consommera bien plus. À voir...mais moi, je passerai mon tour.

Horaels

9 juin 2020 à 22:18

@Sethenès Pour revenir sur la dissipation, peut-être qu'une puce ARM overclockée ou deux puces ARM en parallèle seront plus puissantes qu'une puce Intel, pour le même refroidissement derrière.

Sachant qu'Apple va payer moins cher les puces ARM que les processeurs Intel, ça va permettre soit de faire plus de bénéfices soit de fournir plus de puissance à l'utilisateur.

À en lire les benchmarks, sur une courte durée les puces ARM ne sont pas loin derrière Intel sur PC; on peut quand même espérer qu'avec un gros ventirad sur une tour (iMac, Mac Pro) on dépasse Intel...

Tout cela n'est de toute façon que supposition et il faudra attendre les premiers benchmarks avec les MacBook pour chiffrer les arguments.

LolYangccool

10 juin 2020 à 01:10

D'ailleurs, les MacBook changeront peut-être de nom... On avait les iBook et PowerBook sous PowerPC, aura t'on ici des ARMBook ?

Cmoi

10 juin 2020 à 02:29

Il n'y a pas eu d'IntelBook

LolYangccool

10 juin 2020 à 02:40

@Cmoi : Non mais les iBook et PowerBook sont respectivement devenu MacBook et MacBook Pro.
Donc on peut penser à un changement de nom pour marquer le coup comme ce fut le cas en 2006.

Cmoi

10 juin 2020 à 03:31

@LolYangccool -> Ça se tient.

pehache

10 juin 2020 à 11:01

Il y a beaucoup de "légendes" sur la faible consommation des CPU. En réalité à pleine charge de travail ils ne consomment pas beaucoup moins qu'un x86 (un peu moins, mais ce n'est pas deux fois moins). La différence se fait plutôt quand le CPU est peu ou moyennement occupé (mise en veille des coeurs inutilisés, utilisation de coeurs moins puissants et moins énergivores...).

Par contre on pourra dire au revoir à standardisation matérielle des Mac : autant l'architecture PC est standardisée de fait autour du x86, autant ce n'est pas le cas dans le monde ARM.

Sethenès

10 juin 2020 à 12:11

Il y a aussi le corollaire de ce que Pehache évoque.

Lorsqu'on est sur secteur ... quel est l'intérêt d'avoir un CPU à hyperbasse consommation ?

Du rêve de puissance ?

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription