Audition antitrust : Apple se défend sans surprise


Impossible de passer à côté de cette audition historique. Hier soir, quatre grands patrons de la Silicon Valley étaient entendus par une commission du Congrès américain pour s'expliquer sur certaines pratiques commerciales de leurs entreprises, soupçonnées d'être anti-concurrentielles. Pour Tim Cook, le grand sujet du jour aura été l'App Store, la boutique d'applications de l'iPhone. Plus particulièrement, il a été question des différences de traitement qu'il peut y avoir entre les différents développeurs tiers, d'éventuels bâtons mis dans les roues de développeurs concurrents et des avantages accordés aux applications développées en interne, ou encore du montant de la commission prélevée par Apple.


Audition Jeff Bezos Tim Cook Mark Zuckerberg Sundar Pichai

Jeff Bezos (Amazon), Tim Cook (Apple), Mark Zuckerberg (Facebook), Sundar Pichai (Google)



Le sujet est aussi sensible que passionnant — il intéresse d'ailleurs également la Commission européenne, qui a lancé une enquête sur l'App Store le mois dernier — mais il ne fallait pas compter sur Tim Cook pour annoncer un revirement de la politique d'Apple. Le CEO s'est ainsi attaché à justifier la position d'Apple en tordant la réalité à son avantage, par exemple en affirmant que le type de partenariat avantageux passé avec certains distributeurs de contenus (comme Amazon Prime Video) permettant à ces derniers de s'affranchir de la classique commission de 30% d'Apple sur les achats intégrés « est disponible pour quiconque respecte les conditions »... ces conditions restant secrètes. Certaines déclarations feront bondir certains développeurs, Tim Cook n'ayant pas hésiter à affirmer que « nous traitons tous les développeurs sur un pied d'égalité », ce qui est hautement discutable.

« L'App Store évolue avec le temps, et tous les changements que nous opérons sont faits pour offrir une meilleure expérience à nos utilisateurs et de meilleures opportunités de business aux développeurs », a déclaré Tim Cook qui n'a pas manqué de faire remarquer qu'Apple n'avait jamais augmenté sa commission depuis le lancement de l'App Store et que cette dernière avait même été réduite dans certaines conditions (par exemple dans le cadre des abonnements, où elle tombe à 15% à partir de la deuxième année). Pas franchement convaincue, la commission va maintenant s'atteler à la rédaction de son rapport à destination des législateurs américains. Le président du sous-comité, David Cicilline, n'a pas caché son intention de préconiser la mise en place de régulations plus strictes, et pourquoi pas un démantèlement de certaines grosses entreprises.

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (15)

Tom

30 juillet 2020 à 12:37

Je voulais justement me mettre au dev iOS mais entre les 30% qu’ils prennent et les 90€/an qu’ils t’obligent à payer pour pouvoir publier une app sur le store, je doute qu’on puisse rentabiliser facilement l’investissement.
Autant les 30% correspondent aux standards du marché mais les 90€/an en plus c’est vraiment exagéré. Et c’est également exagéré que les 30% s’appliquent aux dons

Ludo-le-ludo

30 juillet 2020 à 12:48

30% pour les dons? Ah oui, c'est abusé, j'ignorais.

En parallèle on peut voir que Microsoft arrive souvent à passer entre les gouttes. Une fois sur 2, les gens parlent de GAFA et une fois 2 de GAFAM. Or Microsoft coche toutes les cases comme les 4 autres loustics (optimisation fiscale, énorme occupation du marché par leur produit, pratiques anti-concurrentielles, questionnement autour de la data, marge haute discutable, réflexion sur la fabrication responsable,...etc). Une fois de plus, ils ne se font pas auditionner par le Congrès alors que pourtant...

fabien77880

30 juillet 2020 à 13:02

je suis bien d'accord avec vous mais je ne suis pas surpris...Apple aime les marges et de ce point de vu, c'est 100% de marge car ça ne coute quasi rien à apple donc c'est super rentable....
Les seules charges fixes, ce sont les personnes - machines - qui surveillent les appli afin qu'elles ne sortent pas des clous

apfel

30 juillet 2020 à 14:53

@Tom en effet, 99€ je crois même. Après ils offres beaucoup de ressources pour apprendre, API logiciels, suivre les performances de tes applications, suivre tes performances, etc... Chez Google Play pour Android c'est 24€ à vie, c'est vrai que c'est moins chère quand même. Ils te reste les PWA avec React ou Angular ou autres. Sur le Web c'est zéro commission, tu peux toujours être sur le Springboard de tes utilisateurs, mais tu dois faire tous le reste seul avec des outils tiers comme Stripe.

@Ludo Microsoft a été épinglé bien avant ces entreprises et Bill Gates dit d'ailleurs que sans ça ils auraient eux une meilleures places dans les smartphones aujourd'hui, car bien sûr ils auraient pas hésité a être plus agressif sur ce marché mais ils étaient surveillés de prêt et n'en pu se payer Nokia que tardivement sans réussir a proposer un élément différenciant qui pousse la masse des clients a passer a Windows Phone.

Sethenès

30 juillet 2020 à 14:55

@Tom : pour ce qui est du coût de la licence développeur, je n'ai jamais tiqué.

Il faut prendre le coût global en compte. Xcode est totalement gratuit et c'est vraiment un outil de qualité. Si tu compares (par exemple) à la suite Visual C++ ou Visual C# de Microsoft, celles-ci coûtent plusieurs centaines d'euros.

En plus, avec l'account dev, tu peux publier autant d'App que tu veux, qu'elles soient gratuites ou payantes.

VanZoo

30 juillet 2020 à 15:02

Peut-être suis-je pessimiste ou cynique... Les lobbyistes vont sortir le carnet de chèque et l’Amérique pourra continuer à croire être une démocratie ?
Les législateurs américains se sont-ils penchés sur Black Rock ?

Djoejo

30 juillet 2020 à 16:06

Sans vouloir prendre leur défense et n’étant pas expert du domaine du tout, je suppose qu’Apple doit avoir des serveurs costaud pour leur store,dc rien que ça, ça leur fait pas 100% de marge parce que ça leur coûte rien.

A moins que les développeurs payent leur ebergement en plus?!

apfel

30 juillet 2020 à 16:31

@Djoejo chez Google c'est 24€ à vie, donc 75€ moins chère la première année et 99€/an moins chère à vie. Si on a payé ces 99€ depuis 2010 ça fait 990€ sur 10 an contre 24€ chez Google... 😄

Apple est client Google Cloud Platform et Microsoft Azure, si je ne m'abuse, pour tous services liés au cloud depuis qu'ils ont quittés Amazon Web Services dont l'expérience développeur, pour ne pas dire expérience utilisateur, est simplement dégueulasse sans parler des offres tarifaires.

Pour le moment Google offre plus pour infiniment moins chère. Cependant Apple propose la plateforme ou les gens dépenses le plus, il se permette donc de traire en classique Apple Fashion. 🐄🥛🍪🍎

Tom

30 juillet 2020 à 18:25

@Sethenès pour une comparaison plus rigoureuse il faudrait regarder ce que coute l'équivalent de xCode pour le dev mobile chez Android et en l’occurrence c'est Android Studio qui est totalement gratuit

pehache

30 juillet 2020 à 18:34

@Ludo : comme dit Apfel Microsoft a été épinglé sur ces sujets il y a longtemps et avait dû faire des concessions. Depuis ils ont un comportement beaucoup plus acceptable, ce qui explique qu'aujourd'hui ils ne soient pas à nouveau sur la selette.

@Djoedjo : l'hébergement des applis a un coût, oui, mais chez aucun éditeur ce n'atteint 30% des revenus.

pehache

30 juillet 2020 à 19:03

Pour le prix (nul) de Xcode, il faut quand rappeler que chez MS il existe une version libre et gratuite de Visual Studio, qui a l'air déjà assez complète. Et surtout que rien n'oblige à utiliser Visual Studio pour développer pour Windows, alors que Xcode est requis pour développer pour iOS.

Sethenès

30 juillet 2020 à 19:27

Certes.

Malgré tout, je trouve que 90 euros / an et un très bon compilateur gratuit, ça ne me choque pas. J'ai souscrit cet abonnement (à l'époque de 79 euros) deux années et je n'ai jamais eu l'impression d'être volé.

Ludo-le-ludo

30 juillet 2020 à 20:14

Oui oui c'est vrai, pour Microsoft, je n'ai pas dit qu'ils ne se faisaient jamais épinglés (l'UE les a taclés par exemple oui). D'où le "une fois sur deux". Mais je trouvais qu'ils continuaient beaucoup leurs travers comme avant : le paiement de la fiscalité, les datas prises sous Windows 10, le Edge par défaut, le Bing par défaut sur Edge. D'ailleurs quand je pense aux datas qu'ils doivent prendre dans Teams qui n'existe qu'en cloud (contrairement à SP) : aie aie aie pour les entreprises !

LoTsey

31 juillet 2020 à 04:33

90€ c’est juste un chiffre. Si la vente d’applis vous rapporte des dizaines de milliers d’euros grâce au store d’apple, 90€ par an c’est dérisoire. Mais oui comparé aux 24€ d’android à vie c’est plus cher, c’est indéniable. Ceci dit les users y dépensent plus également et surtout “chaque appli est sensée être testée par apple !” (pas sûr que ça soit le cas chez android).
Je vois aussi dans ce prix (suffisamment élevé) un moyen d’écarter les “bidouilleurs” qui pourraient remplir le store d’applications à moitié finies (même si il y en a toujours). Résultat, le store est quand même bien plus clean que sur Android, on a une impression d’applications mieux finies et plus sûres.

Pour ce qui est de la commission de 30% je ne cracherais pas sur une petite baisse effectivement... mais les 30% ne s’appliquent que pour certains types d’application. Si vous faites du ecommerce par exemple c’est gratuits, idem si vous vendez des services physiques (je ne parle
pas de prostitution )...

LolYangccool

31 juillet 2020 à 05:37

Et moi qui paye 99€/an depuis 4 ans uniquement pour accéder aux bêtas réservées aux développeurs (et à quelques autres petits outils) alors que je ne suis pas développeur. ^^

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription