L'interdiction de WeChat, une catastrophe pour Apple ?


Le président américain Donald Trump a la semaine dernière signé deux décrets interdisant, dans un délai de 45 jours, toute transaction commerciale entre une entreprise américaine et les sociétés éditrices des applications TikTok et WeChat, accusées de représenter une menace pour la sécurité du pays de par leur gestion critiquée des données personnelles de leurs utilisateurs. Si ces décrets entrent bien pleinement en application, Apple et Google pourraient être contraintes de retirer les applications concernées de leurs boutiques d'applications.

Microsoft s'est positionné pour racheter à ByteDance la branche américaine de TikTok — Twitter serait également intéressé — mais TikTok compte bien jouer sur deux tableaux en attaquant l'administration américaine dans l'espoir que le décret soit abandonné. De son côté, Tencent ne semble absolument pas disposé à scinder WeChat. WeChat est une application extrêmement populaire en Chine, avec plus de 1,2 milliard d'utilisateurs. Il n'est pas seulement question de messagerie : l'app est également un réseau social, elle est très utilisée pour le paiement mobile et dans de multiples aspects de la vie quotidienne... Pour beaucoup d'utilisateurs, c'est une application dont il serait très difficile de se passer.


WeChat

L'analyste Ming-Chi Kuo a tenté d'évaluer l'impact que l'interdiction de WeChat pourrait avoir sur Apple. Si l'application WeChat était retirée de l'App Store, il ne serait plus possible de l'utiliser sur iPhone. En revanche, il serait toujours possible d'installer WeChat sans passer par le Google Play Store, et cela donnerait un incroyable avantage concurrentiel à Android. Selon Ming-Chi Kuo, la chute des ventes d'iPhone pourrait atteindre 3% à 6% si WeChat était retiré de l'App Store américain, et 25% à 30% si WeChat était retiré de l'App Store au niveau mondial. Il y aurait également un impact important sur les autres produits de la marque, avec 15% à 25% de baisse sur les ventes d'AirPods, d'Apple Watch, d'iPad ou encore de Mac.

L'administration Trump est une grande habituée des annonces fracassantes prenant la forme de menaces utilisées comme base de négociation. L'année dernière, l'instauration d'une taxe douanière de 15% qui aurait touché de plein fouet les principaux produits d'Apple avait été annulée à la dernière minute suite à la signature d'un accord commercial avec la Chine. Il y a ainsi fort à parier que beaucoup de choses évoluent d'ici à la date d'application des décrets...

Des liens n'apparaissent pas ? Des images sont manquantes ? Votre bloqueur de pub vous joue des tours.
Pour visualiser tout notre contenu, merci de désactiver votre bloqueur de pub !

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (10)

pim

10 août 2020 à 14:36

On s'en fiche, sur iPhone on a iMessages et on peut faire des memoji !!!

matt

10 août 2020 à 15:00

« Si ces décrets entrent bien pleinement en application » bien vu bien vu

Macintosh

10 août 2020 à 17:14

"Selon Ming-Chi Kuo, la chute des ventes d'iPhone pourrait atteindre 3% à 6% si WeChat était retiré de l'App Store américain, et 25% à 30% si WeChat était retiré de l'App Store au niveau mondial. "

Il y a plus de 30% de possesseurs d'iPhone utilisateurs réguliers de Wechat qui ne pourraient pas s'en passer ? Les utilisateurs Chinois je comprends mais hors de Chine ils n'ont pas plein d'autres alternatives pour communiquer ?

Adavo

10 août 2020 à 18:08

Cela touche tous les utilisateurs chinois en Chine continentale mais pas que : tout les chinois au USA, en France, ... qui utilise WeChat pour communiquer avec leur famille. J’utilise de la même manière WeChat pour communiquer avec ma belle famille et mes anciens collègues reste la bas. Si jamais WeChat venait à être interdit, cela va être complexe car il n’y a que plus que FaceTime mais qui ne permet pas de communiquer avec les téléphones Android...

Macintosh

10 août 2020 à 18:54

@Adavo "que FaceTime" ? Mais toutes les autres appli de messageries/visioconférences sont interdites en Chine ?

Adavo

10 août 2020 à 19:23

Oui, principalement. Skype est autorisé, peut être Teams et Zoom mais pas bien plus. Il faut aussi comprendre qu’en Chine absolument tt le monde à WeChat. Quand je suis rentré en France le casse tête complet entre messenger what’s app sms line viber Discord et j’en passe. WeChat c’est comme le sms y’a une trentaine d’année en Chine. C’est utilisé par absolument tt le monde, installé d’office sur les terminaux Android (déjà ss Google de tt façon) et utilisé massivement sur tt les apps chinoise (connect as) un peu comme Facebook ou Connnect with Apple mais de manière totale et global. Autant dire que si WeChat est supprimé tt le monde va plus pouvoir s’authentifier sur tt les apps et ça va être un exode massif...

Macintosh

10 août 2020 à 20:57

Oui dans ce cas WeChat banni ça équivaut à un effondrement casi total des ventes d’iPhone en Chine.

Macintosh

10 août 2020 à 22:50

Oups je voulais pas mettre de smiley. Vivement une fonction edit ^^

Tguyfr

11 août 2020 à 08:00

C’est ce qu’on appelle un léger effet de bord On attend le moment où, dans sa grande sagesse, Trump annoncera la fin de Twitter... par un tweet !

pim

11 août 2020 à 09:45

Fort heureusement, Tim Cook fin connaisseur du marché chinois a l’oreille de Donald Trump. On peut espérer un report de l’application in extremis, comme à chaque fois, Trump c’est ça : une main de velours dans un gant de fer.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription